AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le vampire de Gespenst

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Keraad de Gespenst
Comte de la Crypte 2011 et 2015
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 655
Date d'inscription : 07/10/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Le vampire de Gespenst   Ven 18 Déc 2009 - 16:43

Voilà, à mon tour de poster l'historique de mon armée, plutôt dans le style du LA mais en plaçant quand même des récits plus détaillés extraits des Repentirs d'un nécromancien.

Tout commentaire sera le bienvenu (à part "boouuh, c'est moche, casse-toi") Smile

LE VAMPIRE DE GESPENST.


Gespenst

La tour de Gespenst est située au sud-est du Bois Funeste, un peu à l'ouest de Necromanse. Construite par les peuples antiques comme le point de passage pour entrer au plus profond de la forêt, cette tour de garde servit principalement de défense contre les horreurs que le bois contenait. Avec le temps, les environs de la tour servirent de cimetière pour les rois et les guerriers de l'antique Gespenst. Cette civilisation était l'une des plus puissantes des civilisations humaines avant la venue de Sigmar. Nul ne sait ce qui causa sa déchéances, car seuls quelques textes ont survécus aux ravages du temps, dans la tour. Leurs auteurs tenaient un compte très précis du nombre de soldats tués, et on peut supposer que près de trois cent milles guerriers ont été enterrés au cours des siècles. Avec l'avènement de l'Empire, les prêtres de Morr firent construire une annexe à la tour, qui servit alors de temple et de gardienne du cimetière où les habitants de toute la région enterraient leurs morts. L'ancienne route fut également réparée, afin de relier la tour au plus grand village de la région, situé à l'orée de la forêt. Il prit le nom de la tour, et de nombreux hameaux virent le jour aux environs. Les années en firent une ruine. Les prêtres étaient partis, laissant le cimetière aux goules. Pourtant, les habitants de la région ne cessèrent jamais d'y enterrer leurs morts, jusqu'à l'arrivée du vampire.

L'histoire de Keraad

Keraad était un sorcier puissant, dont la soif de pouvoir magique n'avait aucune limite. Si nul ne sait qui lui a offert le baiser de sang, il est certain que son premier acte en temps que vampire fut de trouver la retraite de W'soran. Impressionné par le désir d'apprendre de Keraad, W'soran accepta volontiers le vampire parmi ses nécrarques, vers -1050. Pendant près de 800 ans, Keraad suivit les enseignements de son maître tout en préparant avec une incroyable minutie un plan pour le moins audacieux. Usant de ses pouvoirs, il retournait peu à peu les enchantements des serviteurs des autres nécrarques à son profit. Une nuit, alors que tous les vampires étudiaient ensemble, les squelettes entrèrent dans les chambres de leurs maîtres s'emparèrent de leurs travaux et les cachèrent à l'extérieur. Alors que les nécrarques cherchaient leurs possessions avec frénésie, Keraad s'empara de divers reliques et livres maudits avant de s'enfuir et de récupérer le fruit de ses autres larcins. Incertains de pouvoir se fier à leurs esclaves et devant se passer de l'aide de W'soran (à qui Keraad n'avait sagement presque rien volé) les nécrarques furent impuissants à le retrouver. Le maître nécrarque ne tenait véritablement qu'à une chose, le livre de Nagash, et se souciait peu du vol de quelques parchemins sans importance. Il préféra retourner à ses travaux, laissant ses apprentis perdre leur temps en vaines recherches. C'est ainsi qu'en -240, Keraad entama une longue non-vie d'errance à la recherche du savoir magique.

La venue du nécrarque

Les travaux volés aux apprentis de W'soran étant complémentaires, Keraad progressa considérablement sur la voie des arts nécromantiques. Il voyagea de par le monde et rassembla un grand nombre de connaissances, comme Mannfred le ferait plus tard. Il traversa l'Empire de long en large, voyagea en secret en Ulthuan, puis en Naggarythe. Il explora les tombes de Khemri, les grottes des Skavens, et les désolations du Chaos. Il rencontra de nombreux vampires, et dut souvent fuir leur colère. Il fit la connaissance d'un ermite qui, par crainte de la mort, avait d'abord cherché la malédiction de la non-vie, puis qui s'était retiré loin des hommes et avait finalement choisit de perdre sa forme charnelle. Il avait ainsi fait tout son possible pour se prémunir de la mort. Il permit à Keraad d'en apprendre plus sur les esprits après que ce dernier l'ait sauvé d'un répurgateur. Ce vampire se nommait Osnir. Il peut paraître étrange que personne n'ait jamais soupçonné l'existence de Keraad, mais le vampire était discret. Telle une ombre, il voyageait de ville en ville, s'arrêtait chez un mage, et repartait rapidement. Le lendemain, un homme atteint de la pire des folies était capturé sur les lieux du crime et accusé du meurtre. Nul ne faisait attention à ses divagations ayant trait à un être pâle aux yeux glacés et aux longues dents blanches. De plus, Keraad n'avait aucune ambition de conquête, seul le savoir magique l'intéressait. Il passait donc inaperçu, sans horde de morts-vivants voyageant avec lui. Une fois qu'il eut accumulé assez de connaissances, Keraad décida de s'établir dans un endroit où il ne serait pas dérangé. Il s'installa à Gespenst, après près de 2250 ans de voyages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3335
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Lun 21 Déc 2009 - 14:12

Boouuh, c'est moche, casse-toi!

Non, je plaisante bien entendu, c'est une très bonne introduction pour ton personnage.
C'est un seigneur puissant mais sa discrétion fait qu'on a pas (encore) entendu parler de lui.
En effet cela fait fort livre d'armée mais ce n'est absolument pas gênant.

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poilu
~Seigneur dragon de sang~
 ~Seigneur dragon de sang~
avatar

Age : 32
Nombre de messages : 3620
Expérience de jeu (CV) : V6 quelques années et V7 depuis Octobre 2008
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Lun 21 Déc 2009 - 18:21

Ce récit m'intrigue = quand est-ce que ton vampire devient fou, perd le sens des réalités e veut conquérir l'empire? J'ai bien compris que son but était de devenir le plus grand mage de tous les temps, mais les prêtres/mages de l'empire doivent le sentir venir à des km...je ne crois pas non plus qu'en plus de 2000 ans il ne se soit pas fait des ennemis terribles, en dehors des apprentis de quand il était adolescent vampire Wink

Mais bon, je pense que ça va venir et que j'aurai les réponses à mes questions Happy Cordialement,

Poilu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keraad de Gespenst
Comte de la Crypte 2011 et 2015
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 655
Date d'inscription : 07/10/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Mar 22 Déc 2009 - 16:20

Merci pour tous ces compliments (surtout de la part de Thomov dont les textes sont géniaux).

Et pour répondre à Poilu, non mon vampire ne perd pas le sens des réalités, c'est sa spécificité. En fait il est déjà un peu fou de vouloir obtenir du pouvoir magique sans avoir l'ambition de s'en servir pour quelque chose. Le pouvoir est son unique but. En ce qui concerne ses ennemis, personne ne sait que c'est lui quand un mage perd son précieux grimoire/parchemin/bâton de pouvoir. Déjà que personne ne connait son existence. Enfin, je ne dis pas qu'il n'a aucun ennemi (il en a déjà parmi les vampire), mais je ne donne pas de nom précis parce que les rares personnes à connaitre son existence ne savent pas où il est.

Comme je l'avais écrit dans la rubrique sur le but du général, il va effectivement se battre, vouloir attaquer l'Empire etc...mais sur l'injonction d'un dénommé Mandros le Sanglant dont je reparlerais plus tard. Pour ce qui est de le "sentir", je ne crois pas que les prêtres y arriveraient s'il est plus puissant qu'eux, surtout s'il utilise peu son pouvoir. Sans compter qu'en Sylvanie et surtout à Gespenst les lieux sont saturés de magie noire ce qui rend difficile de sentir la présence d'un vampire qui se cache Devil . Je pense aussi que les mages de l'Empire sont actuellement plus préoccupés par le chaos que par un être inconnu qui ne se manifeste pas comme un ennemi.

En tout cas, merci d'avoir posé des questions sur des points un peu obscurs du texte. Je donnerais des réponses plus tard dans l'historique, comme ça il sera corrigé.

Encore merci pour vos réponses (la suite arrive bientôt).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keraad de Gespenst
Comte de la Crypte 2011 et 2015
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 655
Date d'inscription : 07/10/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Mar 29 Déc 2009 - 18:02

L'Etre de la Tour
Bien que ce dernier voulut être discret, l'arrivée de Keraad à Gespenst ne passa pas longtemps inaperçue. Qu'il le veuille ou non, la présence d'un vampire attirait les êtres maléfiques dont les bois finirent par grouiller. Les paysans attribuèrent cela à Nordred Totarzt, un nécromancien qui avait été vu rôdant dans les environs, après que les derniers prêtres purificateurs de Gespenst aient disparus. Ils envoyèrent donc plusieurs groupes de mercenaires à la tour. Keraad, exaspéré d'être dérangé dans ses travaux, imposa sa loi sur la région. Celle-ci était fort simple: tout mort enterré ailleurs qu'au cimetière de Gespenst serait renvoyé zombifié à la famille, accompagné de ses ancêtres, de même que tout mercenaire serait renvoyé à son employeur accompagné d'une force armée morte-vivante. Ce n'était pas tant une loi qu'un ensemble de réactions naturelles à chaque action des villageois. Ils finirent par accepter cet état des faits, et l' "Etre de la Tour", ainsi qu'ils l'appelèrent, passa dans la légende. Il serait plus exact de dire que les habitants de la région firent tout pour oublier que quelque chose se trouvait dans les bois, et régnait sur le cimetière. Il ne faut pas oublier que la Sylvanie est un pays dangereux, et les habitants de Gespenst n'allaient sûrement pas se plaindre que leur monstre local soit si peu vorace que l'est Keraad. Les rares paysans qui tentèrent d'ameuter la populations finirent fous ou disparurent simplement. L'ironie de l'histoire est que Nordred Totarzt est effectivement venu à Gespenst. Ancien sorcier du collège d'ambre, nécromancien prodige, il a senti la présence du vampire peu après avoir réussi à lier une charrette macabre à sa volonté. Cet acte de magie lui permit d'être admis par Keraad en qualité d'assistant. A eux deux, ils saturèrent lentement les cadavres du cimetière de magie noire. Ainsi, lorsque le besoin s'en ferait sentir, Keraad pourrait ranimer l'ensemble des corps du cimetière en usant une énergie minime. Tout aussi lentement, il relevait les antiques guerriers de Gespenst pour lui servir de gardes du corps.
La non-vie de Keraad aurait pu être paisible si, périodiquement, des peaux-vertes n'avaient jaillis des montagnes à l'est, prenant la route en direction d'Eschen. Soucieux du bien-être de son bétail, et encore plus de sa tranquillité, il conduisit ses troupes une première fois aux environs des bois du cercueil pour détruire les orques avant que la rumeur de leur venue n'attire les armées impériales. Il fut rejoint, sitôt la bataille terminée, par un jeune nécromancien du nom d'Itorek. C'était un être lâche et méprisable, qui avait choisit la voie de la nécromancie pour pouvoir se venger d'un rival sans risquer sa vie. Keraad l'accepta car il ne pouvait refuser le grimoire du nécromancien, et se servit de lui par la suite comme réserve de pouvoir. Ce rôle était très dévalorisant car Itorek ne pouvait presque jamais se servir de son pouvoir. Il était de plus contraint de supporter les railleries de Nordred. Il commença à tenir un journal précis des évènements (qui paraîtra plus tard sous le titre Repentirs d'un nécromancien), mais ne monta pas plus dans l'estime de son maître pour autant. Seule la crainte l'empêchait de fuir et assurait le vampire de sa loyauté. Itorek regrettait de plus en plus la voie qu'il avait choisit, mais n'osait fuir. Il accomplissait donc sa tâche avec zèle, rempli de peur pour son maître et de haine pour son rival nécromancien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3335
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Mer 30 Déc 2009 - 12:21

Une agréable suite qui introduit de nouveaux personnages.
J'ai toujours trouvé les Nécromanciens fascinants au niveau de l'historique mais déplorables en termes de jeu... Je pense que je finirai bien par en adjoindre un à mon propre Vampire un de ces jours pour pouvoir en parler dans mes histoires!
Continue comme ça Keraad de Gespenst, c'est du bon travail

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keraad de Gespenst
Comte de la Crypte 2011 et 2015
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 655
Date d'inscription : 07/10/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Ven 8 Jan 2010 - 19:02

Merci Thomov Smile

La suite se situe lors des premières batailles contre les orques. Cette fois-ci, elle est présentée par un extrait des repentirs d'un nécromancien d'Itorek. Le voici:

La bataille serait pour demain à l'aube. Les primitifs peaux-vertes ne nous verraient pas venir.
Notre seigneur nous donna nos rôles. Ce minable Nordred devrait relever de nouveaux cadavres au fur et à mesure que la bataille avancerait, nous donnant l'avantage du nombre. "Et moi, sire?" demandais-je humblement à mon maître.
"Comme toujours, tu n'utilisera tes pouvoirs que si je t'en donne l'ordre, répondit-il. Sinon, la gemme que je t'ai donné me permettra d'utiliser ta magie à ta place"
Un sourire sarcastique se forma sur les lèvres de l'incapable nécromancien. J'allais encore rester en arrière, tandis que lui pourra se servir de sa magie! Je ravalais ma rancœur, m'inclina et sorti.
Je passais entre deux revenants immobiles tels des statues, et me retrouvais au milieu du campement. Les morts-vivants n'ont nul besoin de tentes et de repos, mais ainsi en avait décidé notre seigneur. De cette manière, et dans les ténèbres de la nuit, qui pourrait distinguer ce camp de celui de soldats impériaux? Qui pourrait différencier les cris des goules de ceux de chiens? La ruse de l'Etre de la Tour n'a vraiment aucune limite.
L'air était incroyablement glacial. De la brume enveloppait à présent le campement. Elle s'insinua entre les tentes, comme mue par une volonté propre. Ce n'était pas naturel. Mon maître tout-puissant sorti à son tour de sa tente. Il l'avait senti, lui aussi. Des formes sombres s'approchèrent. Des silhouettes encapuchonnées, à la robe plus noire que la nuit, une étrange lueur brillant à l'intérieur. Je ressenti leur incroyable puissance. Je les reconnus avant même d'apercevoir leur visage de squelette. Des spectres. D'anciens sorciers, aujourd'hui prisonnier entre deux mondes. Ils étaient terrifiants. J'en comptais un, deux, trois...6 spectres! Je frissonnais.
Mais toute leur puissance n'était rien en comparaison de celle de Keraad. Il se tenait droit face à l'incarnation de la mort, imperturbable. Il rassemblait ses forces, et une véritable aura de pouvoir l'entourait. La magie nécromantique y était tellement forte que les plantes alentour se fanaient et périssaient. Les vents de magie s'engouffraient en lui, et se réunissaient dans le crâne qu'il tenait à la main, qui brillait désormais comme enflammé. S'il en libérait l'énergie, il pourrait détruire une armée. L'un des spectres s'avança, retirant son capuchon. Il avait un visage parfaitement humain, en dépit de sa couleur de fantôme. Ses yeux sans pupille se tournèrent vers mon seigneur. L'étrange spectre s'inclina.
"_Salut à toi, Keraad, dit-il d'une voix froide comme la mort. Bien du temps s'est écoulé depuis notre première rencontre.
_Salut à toi, Osnir, répondit mon maître. Que me vaut l'honneur de cette…visite?
_Les sombres terres de Sylvanie ne sont plus aussi sûres. Répurgateurs, héros en quête de gloire et armés d'épées enchantées, sorciers audacieux…tous fouillent ce pays, cherchant ceux de notre espèce. Les traquant. Tôt ou tard, l'un d'eux me trouvera, et sera de taille à me vaincre. Un groupe d'aventuriers peut venir à bout de quelques spectres. Je ne suis plus en sécurité, trop de magie arpente ces terres. Je viens donc chercher ta protection, car tu es le seul mage que je connaisse encore en vie, car tu m'as déjà aidé. Et si tu acceptes de mes compagnons et moi-même le soutien de nos bras, nous te l'offrons volontiers."
Un vampire! Un vampire spectral, et qui nous proposait son aide! Je poussais un soupir de soulagement en sachant le danger de l'affrontement écarté. Nordred me fixa d'un air narquois. Comme si lui n'avait pas tremblé devant la venue de ces six êtres! Soudain, l'Etre de la Tour pris la parole:
"_Tu veux te protéger des chasseurs de vampires Osnir? Tu veux apprendre à te défendre contre les mages? Soit. Je t'enseignerais ce que je sais. Un mage de plus pour m'assister est une bonne chose, car tu n'es pas aussi limité (il eut un regard vers nous) que mes apprentis humains. Quant à l'aide de tes amis, je l'accepte volontiers. Mais d'abord, dis-moi comment tu as pu me trouver?
_J'ai ressenti ta présence, naturellement. Mais je n'ai pu le faire que parce que tu avais quitté ton repère. Ne t'inquiète pas. Aucun de tes ennemis ne pourra te trouver, si tu ne restes pas trop longtemps hors de tes terres. Tu y es invisible, et même au-dehors, j'ai eu du mal à te trouver. Pourtant, je connaissais ta magie, et pouvais te trouver plus facilement que d'autres."

Keraad acquiesça. Le lendemain nous combattions les orques aux côtés des spectres. Au soir, de nouveaux cadavres verts rejoignaient notre armée pour notre retour à Gespenst.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3335
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Mer 20 Jan 2010 - 10:19

Une suite intéressante; l'arrivée de ce Vampire et de ses Spectres sera un avantage indéniable pour tes futures batailles!
"Tu es le seul mage que je connaisse encore en vie"??? Ben non, justement... Enfin, je me comprends.

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keraad de Gespenst
Comte de la Crypte 2011 et 2015
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 655
Date d'inscription : 07/10/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Ven 22 Jan 2010 - 18:50

Voilà, à ce point de l'historique Keraad a les troupes correspondant à ma liste à 2000pts. La suite me permettra de passer à 3000(une fois les figs peintes et un adversaire trouvé).

Sans attendre, vu l'avalanche de réponse ( Whistling ) concernant l'historique j'envoie la suite afin de satisfaire mes nombreux ( Whistling ) lecteurs.



Mandros le mercenaire
Dans tout le nord de l'Empire et en Kislev, le nom de Mandros était associé à un petit groupe de chevaliers mercenaires d'une grande force. Venus des quatre coins du monde, ils étaient toujours à la recherche de nouveaux défis afin d'accroître leurs capacités martiales. Leur unique but était de mieux défendre leur pays et l'humanité contre les ténèbres, et tout ce qui pouvait les y aider, ils s'en emparaient. Alors qu'un guerrier maléfique vidait, selon la rumeur, les habitants à l'est de Praag de leur sang, les mercenaires décidèrent de le traquer. Une nuit qu'ils se reposaient, Mandros, de garde, vit la créature s'enfuir. Il la poursuivit jusque dans une grotte où elle le désarma aisément. Elle lui proposa alors de devenir son vassal, en échange de quoi il disposerait d'une force encore plus grande et d'une vie éternelle afin de défendre l'Empire à jamais. Bien que Mandros ait reconnu leur ennemi, les arguments de celui-ci, ses talents martiaux et l'aura qui émanait du vampire le convainquirent. Il reçut le baiser de sang. Il tenta alors de tuer le vampire pour remplir sa mission mais le don qu'il avait reçu de la créature permit à celle-ci de conserver un certain contrôle sur le mercenaire. Fou de rage, Mandros ne put qu'obéir aux ordres de partir loin et d'oublier le vampire. Il découvrit rapidement les merveilleux avantages de sa nouvelle condition mais aussi et surtout les inconvénients. Il ne sentait plus le goût des aliments, la chaleur du soleil le faisait souffrir et, quand il regardait une jolie femme, seul son cou attirait le regard du vampire. Il devint jaloux des vivants autant que ses compagnons devenaient jaloux de sa nouvelle force. Gareth, son bras droit, fut le premier à découvrir la vérité alors que Mandros se repaissait d'une vache. Il le supplia de lui transmettre son "don", et Mandros, ravit à l'idée d'avoir un ami qui lui ressemblerait, accepta. Au fur et à mesure de leurs missions, alors que peaux-vertes, hommes-bêtes et ogres tombaient sous leurs coups, les chevaliers de Mandros se transformèrent tous en vampires. Leur esprit aussi changea. La soif rouge se mit à les tirailler, et seule l'autorité de Mandros permit de limiter la consommation au seul sang des orques, des ogres et autres créatures. Il finit par accepter que ses compagnons se nourrissent de sang humain, mais uniquement celui des criminels. Au fond de son cœur, Mandros avait été ravi de céder mais il n'en laissait rien paraître. Il vit aussi ses pouvoirs augmenter avec le temps, tout comme ils avaient décru après qu'il ait changé Gareth en vampire. Il était à même d'accomplir les plus périlleuses missions. Malheureusement, peu nombreux étaient ceux qui lui demandaient son aide, car sa soudaine force avait amené rumeurs et ragots, même s'ils étaient tous très éloignés de la réalité. A ces histoires, Mandros répondait en maugréant que "ces maudits bouseux se moquent pas mal de qui les sauve, et après tout peu importe du moment que leur sauveur ne leur demande que de l'or en échange". Il prit malgré tout très mal son rejet par ceux qu'il avait aidé durant tant d'années. Aussi, lorsqu'un jeune aventurier prétentieux vint le trouver à la taverne en lui annonçant qu'il le remplaçait pour sa mission actuelle, Mandros le remit promptement à sa place en le projetant, à travers le mur de l'auberge, jusque dans la porcherie.
Ne pouvant plus combattre pour les hommes, Mandros décida de se faire oublier. Ravalant sa rancœur, il choisit de régler un vieux conflit. Désormais assez fort, il se mit à la recherche de son "père" vampire.

Mandros le Sanglant

Il passa des années à traquer le vampire, abattant au passage nécromanciens et vampires ayant le malheur de croiser sa route. Il finit par découvrir les traces de sa proie. Elle s'était cachée en Kislev, quelques kilomètres au nord d'Erengrad. Le vampire avait rassemblé toutes ses forces pour vaincre l'impétueux mercenaire, donnant le baiser de sangs à de nombreux humains dans le but d'obtenir des gardes du corps plus efficaces que ses zombis. La bataille fit rage toute la nuit.
Mandros fit faire demi-tour à sa monture. Ils avaient une fois encore traversé les rangs des zombis comme un couteau dans le beurre. Cet assaut semblait avoir porté ses fruits. Les vampires avaient cessé de relever les cadavres, incapables de se procurer assez de puissance. Ils se tenaient désormais au milieu de leurs lignes. Et au centre d'un grand espace vide se tenait celui qui avait détruit la vie de Mandros. Celui qui l'avait transformé en un monstre pour ses semblables. Dans un hurlement de rage, Mandros chargea son ennemi. Il ne vit pas ses compagnons engager le combat avec les misérablement jeunes vampires. Lance en avant, il se préparait à transpercer son adversaire. Celui-ci ne chercha pas à l'éviter. Il s'écarta légèrement, la saisit, et, d'un coup sec, désarçonna Mandros. Le mercenaire se releva rapidement, fou de rage. Son épée jaillit comme l'éclair et le combat commença. Le cor d'Elianerd fit entendre son son terrifiant, mais les morts-vivants ne connaissent pas la peur. Mandros attaqua encore et encore, se refusant tout répit. La haine effaçait en lui la fatigue, et il ne pouvait pas s'arrêter maintenant alors qu'il prenait inexorablement l'avantage. Finalement, d'un coup redoutable, Mandros brisa l'épée de son ennemi et enfonça sa lame dans le corps du vampire. Laissant tomber son épée, le mercenaire se pencha et s'abreuva au cou de son ennemi, le vidant de son sang. Il rejeta alors la tête en arrière et son cri bestial couvrit le bruit des corps décomposés qui tombaient: "Le sang c'est la vie! Le sang c'est la vie!". Les hurlements de ses chevaliers lui répondirent, et un grand sourire illumina son visage.
A son retour au village de Blutbad d'où il était parti, les villageois l'accueillirent comme le "destructeur d'abomination" qui avait vaincu l'horreur qu'était le vampire. Le maire eut le malheur de déclarer que tous les vampires, quels que soient leurs buts, devaient être éliminés. Mandros le reprit d'un ton glacial "Les seuls vampires qui doivent être détruits sont ceux qui oublient leurs anciens frères humains. Ceux qui servent fidèlement leur patrie peuvent survivre"
Le maire cracha. "Tous sont des animaux sanglants, dénués d'intelligence et de tout sentiment humain!"
La colère emplit Mandros comme jamais auparavant. Il avait trop longtemps supporté ces insultes. Il avait sacrifié son humanité pour eux, il s'était privé de sang pour eux. Il avait tout fait pour eux. Et ils le rejetaient, encore et toujours, même après qu'il ait tué pour eux. Ils allaient payer. Nul pitoyable humain ne lui barrerait plus le chemin. Il serait libre. Libre de se venger de leur mépris.
"Je me baignerai dans votre sang!hurla-t-il en décapitant le maire"


Mandros le Sanglant, comme l'unique survivant allait l'appeler plus tard, tint sa promesse. La milice qui découvrit les ruines de Blutbad remarqua une étrange fosse creusée dans le sol, remplie d'un liquide rouge. A côté, les cadavres exsangues des villageois.
Le mercenaire réussit cependant à maîtriser sa soudaine soif de sang. Il parvint même à réduire les pulsions de ses compagnons, ce qui n'empêchait pas les chevaliers d'être les plus féroces des guerriers alors qu'ils chargeaient l'ennemi. Les combats qu'ils menèrent contre leur peuple finirent d'éteindre en eux la dernière étincelle d'humanité. Ne restaient que la haine envieuse des vivants et celle, tout aussi farouche, des vampires qui avaient causé leur perte.



Comme toujours, tout commentaire sera le bienvenu (juste un, s'il vous plait!!!!)EDIT: Toute cette partie a été modifiée pour correspondre aux justes remarques faites un peu plus loin. Résultat, c'est très (trop?) long pour un seul post. Je m'en excuse mais je pouvais difficilement le mettre ailleurs.


Dernière édition par Keraad de Gespenst le Jeu 18 Mar 2010 - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3335
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Ven 22 Jan 2010 - 19:25

Me voici! Fidèle au poste (sans mauvais jeu de mot... désolé).
Une sympathique petite histoire, mais son ralliement à la troupe de Keraad risque de ne pas se faire simplement s'il en veut toujours aux morts.
Mais je te fais confiance pour gérer cette situation avec brio.
Continue ton oeuvre mon ami, Moi-même je ne reçois pas beaucoup de réponse

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keraad de Gespenst
Comte de la Crypte 2011 et 2015
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 655
Date d'inscription : 07/10/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Lun 8 Fév 2010 - 19:24

Il est temps de reprendre l'histoire là où elle s'était arrêtée:

Désireux de se venger de ceux qu'il avait protégé sans obtenir la moindre gratitude, Mandros arpenta l'Empire, ne laissant rien derrière lui. Il passait cependant à l'écart des villes qu'il n'était pas de taille à attaquer. Se nourrissant tous les jours de sang frai, il regrettait de moins en moins sa condition de vampire. Alors qu'il traversait la Sylvanie d'ouest en est il entendit parler d'une étrange créature par les paysans. Il gagna leur confiance en se présentant comme un mercenaire. Il apprit ainsi que l'Etre de la Tour appliquait sa loi sur la région depuis très longtemps. Sa haine pour les vampires n'ayant pas diminué, et sentant qu'il ne pouvait s'agir d'autre chose, Mandros décida d'attaquer la tour de Gespenst. Itorek a fidèlement reporté la "rencontre" dans son journal, dont voici l'extrait:
Le flot de magie s'arrêta brutalement. Je me retournais. Le seigneur Osnir s'était interrompu et le sortilège s'était arrêté. Nordred aussi l'avait senti, mais bien après moi naturellement. "Et bien Osnir, demanda notre maître, pourquoi cesses-tu d'incanter? As-tu renoncé à apprendre la magie?
_Nullement Sire, mais je pense que vous devriez venir voir."
Nous nous approchâmes chacun d'une fenêtre et je repoussais Nordred qui tentait de se placer à côté de moi. Le spectacle était surprenant.
Six chevaliers se battaient en contrebas. Les hordes de zombis s'étaient relevés pour affronter les intrus mais ils n'avaient pas même le temps d'approcher qu'ils étaient empalés sur une lance. Les goules s'approchèrent puis s'enfuirent en jappant quand les cavaliers chargèrent. La brume ne semblait pas les gêner, et la présence de légions de morts-vivants ne leur inspirait aucune terreur.
"_Des chevaliers vampires, remarqua notre maître.
_Dois-je faire intervenir la Garde ,Seigneur?demanda Osnir
_Cela ne sera pas nécessaire. Ces guerriers comptent sur leur force brute mais leur magie est faible et je saurais la contrer. Occupe-toi d'eux, mais garde-les en vie. Et amène-moi leur chef."
Osnir salua et sortit sans un bruit, et j'en profitais pour flanquer mon coude dans l'estomac de mon collègue pour le moins tenace. Cet incapable étouffa maladroitement un cri de douleur, mais sa lâche riposte manqua de m'envoyer dans l'autre monde. Heureusement, le puissant Keraad bloqua le flot de magie avec un regard désapprobateur en direction de Nordred. Le vermisseau s'inclina.
Soudain, Osnir sortit de la tour accompagné de ses spectres. Les chevaliers chargèrent et enfoncèrent leurs lances dans le corps de leurs ennemis. Sans effet. Flottant dans les airs, les créatures éthérées se jetèrent sur les guerriers et les désarçonnèrent. Ils furent maîtrisés en un rien de temps, et Osnir nous amena le chef, le maintenant de toute sa force vampirique.
"_Qui es-tu et que fais-tu ici? questionna Keraad
_Je suis Mandros, cria le vampire, et je viens te tuer!
_Tu t'y prends bien mal. Mais je ne te connais pas, pourquoi vouloir ma mort?
_Je tuerais tous ceux qui croiseront ma route!
_Je vois. Comment m'as-tu trouvé?
_Les paysans, cracha le chevalier. Ils m'ont renseigné depuis Templehof.
_Si lui a pu le faire sans nous chercher spécialement, intervint le spectre, d'autres le pourront. Il va falloir être plus clair avec ces bouseux.
_Tu t'en chargeras, reprit notre seigneur. Quant à toi, guerrier, je vais te laisser le choix. Ou tu acceptes de me protéger contre les autres vampires qui ne manqueront pas d'arriver, ainsi que contre les autres ennemis d'autres races, ou tu meurs.
_Quel choix! ricana Mandros. Bah, j'aime me battre, qu'importe après tout que ce soit pour vous ou pour un autre? J'accepte. Sur cette épée, mes hommes et moi-même vous serviront.

Il peut paraître étrange que Mandros ait mis si rapidement sa haine de côté, mais il n'avait pas le choix et voulait de toute manière changer d'épée. Il renonça cependant rapidement à ses projets, d'abord parce que Keraad n'était pas dupe et s'était entouré de sortilèges de protection, mais aussi à cause de l'immense armée que ce dernier possédait. S'il y avait une chose que Mandros haïssait plus que les vampires, c'était l'Empire, et cette armée pouvait devenir l'instrument de sa vengeance. Il prêta donc serment d'allégeance à l'Etre de la Tour (sur son honneur et sa vie cette fois) avec ses chevaliers en l'an 2430.


Voilà pour cette fois. Et pour ceux qui ont lu cet historique jusqu'ici, j'aurais une petite question:Lequel des nécromanciens préférez-vous? Et lequel des vampires? Merci d'avance à tout ceux qui répondront (à ça ou au reste).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3335
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Mer 24 Fév 2010 - 20:47

Personnellement je préfère le Vampire éthéré et pour ce qui est des nécromanciens, ma préférence va à Itorek. Il accumule les frustrations et son côté pathétique et lâche en fait un personnage attachant.

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poilu
~Seigneur dragon de sang~
 ~Seigneur dragon de sang~
avatar

Age : 32
Nombre de messages : 3620
Expérience de jeu (CV) : V6 quelques années et V7 depuis Octobre 2008
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Jeu 25 Fév 2010 - 8:53

Salut!

J'étais un peu pris ces derniers temps, donc je n'ai pas beaucoup fouillé cette section. J'ai pas tout lu (je reprendrai à partir de Mandred), mais jusqu'ici c'est très intéressant Cool Alors ne perds pas courage, tu es lu AMHA. En tout cas, je ne quitte pas longtemps tes récits des yeux (ou j'y retourne vite^^).

J'espère que la cause qui pousse Osnir à demander asile à Keraad aura quelques incidences sur la suite des évènements...genre des inquisiteurs fouineurs à la tour, ou des mages ou que sais-je encore!

Bonne continuation,

Poilu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spike Von Carstein
Garde des cryptes
Garde des cryptes
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 07/06/2009

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Jeu 25 Fév 2010 - 12:44

ne t'en fais pas, tu es lu Wink
récit bien écrit, j'aime beaucoup Cool
continue comme ça, le vampire spectre est vraiment sympa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keraad de Gespenst
Comte de la Crypte 2011 et 2015
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 655
Date d'inscription : 07/10/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Ven 26 Fév 2010 - 18:59

Merci, merci à tous Smile

Citation :
J'espère que la cause qui pousse Osnir à demander asile à Keraad aura quelques incidences sur la suite des évènements...genre des inquisiteurs fouineurs à la tour, ou des mages ou que sais-je encore!

Ben, pas trop en fait...Osnir n'a pas un ennemi spécifique à sa poursuite, seulement les terres de Sylvanie fourmillent d'inquisiteurs et autres mercenaires (ou "casses-croûte" selon Konrad), et ne sont pas sûres pour un vampire solitaire et un peu sensible à la magie.

Par contre, il y a régulièrement des "fouineurs" à Gespenst, même si Keraad fait tout pour les éloigner. Voici donc un petit texte sur un beau groupe de fouineurs que je ne savais pas où j'allais bien pouvoir le placer (merci beaucoup Poilu, tu recevra une photo dédicacée de Garkarumf, le zombi de compagnie d'Itorek, dès qu'il aura fini de rafistoler les zombis suite à la dernière attaque). Dans la chronologie, ça se situe avant l'arrivée d'Osnir, ça n'a aucune incidence sur l'histoire, ça sert juste à décrire la tour.

La troupe de mercenaires suivait la route bordée des arbres sombres et cadavériques caractéristiques de la Sylvanie en hiver. Maudite contrée. Le jour commençait à peine à se lever et la brume l'empêchait de voir ses pieds. Un corbeau poussa son cri lugubre et tous sursautèrent. Les hommes étaient nerveux. Pourtant, Gneil Imbiss n'avait accepté que les plus endurcis des mercenaires pour cette mission. Cela ne semblait pas suffire, et même la présence de Disran Taschenlampe, le sorcier lumineux, ne les rassurait pas. Leur mission les inquiétait. Les habitants du village de Gespenst les avaient payé pour mettre fin à leurs tourments. Nul ne savait qui se cachait derrière le nom de "l'Etre de la Tour", mais c'était un personnage malfaisant qu'il fallait mettre hors d'état de nuire. Disran avait supposé que c'était son ancien rival, Nordred Totarzt, qui avait quitté l'école de magie pour étudier les arts nécromantiques. Si tel était bien le cas, la bataille serait rude. Gneil sortit de ses réflexions alors qu'une silhouette menaçante se dressait au loin, faiblement éclairée par e soleil voilé. La tour de Gespenst, un antique temple en ruine à ce qu'il avait entendu. Il ignorait pourquoi, mais ce bâtiment le mettait mal à l'aise. A mesure qu'ils s'approchaient, les mercenaires furent en mesure de distinguer les innombrables tombes du cimetière. Des millénaires de morts étaient enterrés là. Gneiss donna l'ordre de se disperser alors qu'ils laissaient derrière eux les derniers arbres. Ils avancèrent lentement entre les sépultures, manquant de crier à chaque bruit. La brume étouffait les sons, les rendait inquiétants. Gneiss entendit un cri. Quelques instants plus tard, le son du cor de Malok parvint à percer la brume. Le signal d'alerte. Aussitôt, les mercenaires se regroupèrent autour de leur chef et du sorcier dont le bâton émettait une vive lumière. Malok surgit, hurlant de terreur, un bras sans corps tentant de l'étouffer. Disran détruisit l'abomination alors que les premières dalles se soulevaient dans un grincement. "Alerte aux zombis!" cria Gneil, et le combat s'engagea. Passé la première frayeur, les mercenaires s'organisèrent et un bloc compact de guerriers surentraînés se fraya un chemin à travers les morts-vivants. Gneiss regarda derrière lui le sol jonché des cadavres qui leur avaient barrés la route. Et qui se relevaient déjà. "Ce lieu est saturé de magie noire, cria le mage! Nous devons trouver Nordred ou il relèvera indéfiniment les zombis.". Aussitôt, le groupe se déplaça vers la tour. De chaque allée s'élançaient désormais des meutes de goules hideuses qui tentaient de prendre un mercenaire à parti. Arrivés au pied de la tour, les cinquante fiers guerriers avaient perdu la moitié des leurs. Dix s'engouffrèrent dans la tour, laissant leurs camarades retenir l'ennemi aussi longtemps que possible. Ils traversèrent le hall en courant, ignorant les bruits des morts-vivants. Ils allaient atteindre l'escalier quand d'imposantes silhouettes en armures en descendirent. Derrière eux, d'antiques squelettes issus des profondeurs de la tour s'amassèrent. Disran tira Gneil par le bras vers un étroit escalier en colimaçon et les mercenaires se jetèrent dans la mêlée. Le magicien, maintenant assez proche de son ennemi, guida un Gneil pleurant de rage vers l'accomplissement de leur mission. Ils poussèrent une porte et se retrouvèrent dans une vaste pièce remplie de bibliothèques et au sol jonché de parchemins qui semblaient bouger. Un homme était assis devant une petite table couverte de fioles et de notes griffonnées à la hâte. Il leur tournait le dos et Gneil ne voyait de lui que sa cape noire et l'étrange symbole qui y était brodé. Disran, lui, était livide. L'homme poussa un soupir de mécontentement: "Combien de fois serais-je encore dérangé dans mes travaux? dit-il d'une voix glaciale. Combien de fois devrais-je encore expliquer aux villageois qu'ils ne doivent pas parler de moi aux mercenaires en maraude? Ils ont besoin d'une nouvelle leçon. Je vous charge du message.". La créature se retourna, dévoilant un visage extrêmement pâle, des yeux sans pupille et deux très longues canines. "Un vampire, murmura Disran, terrifié. Il est si puissant…infiniment plus que Nordred. Nous devons l'attaquer ensemble si nous voulons…"Il ne finit pas sa phrase que Gneil était parti à l'assaut. D'un revers le vampire le désarma, et le renvoya à côté du mage, sonné. Disran lança un sort, mais sa propre magie fut détournée par la créature et il explosa dans un éclair de lumière. Nordred, dit le vampire à l'humain qui était apparu à ses côtés, emmène donc ce mercenaire au village. Fais qu'ils retiennent la leçon. Mais auparavant, laisse-moi me désaltérer un peu, cela fait trois siècles que je n'ai pas bu."
A la nuit tombée, Gneil était aux portes du village, les deux marques de crocs sur sa gorge masquées par le coup de poignard de Nordred.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poilu
~Seigneur dragon de sang~
 ~Seigneur dragon de sang~
avatar

Age : 32
Nombre de messages : 3620
Expérience de jeu (CV) : V6 quelques années et V7 depuis Octobre 2008
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Mar 9 Mar 2010 - 17:42

Bon bon bon, Happy j'ai lu le passage sur Mandros et son attaque sur la tour. Je dois dire que j'apprécie globalement. Globalement oui, car certaines choses me dérangent un peu. On voit où tu veux en venir, mais AMHA tu à l'air de précipiter les événements = le baiser de sang pour Mandros, son allégeance à Keraad.

un si noble chevalier ne se laisse pas pervertir facilement, or la rapidité avec laquelle tu nous lances la nouvelle suggère qu'il a été bien faible, pour un héros de cette trempe. De mon point de vue il manque un truc. Surtout qu'ensuite il tue le vampire, j'imagine plutôt une longue quête de vengeance (après tout, il est immortel maintenant Happy ). Transformer ses frères d'armes en vampires pourrait expliquer sa victoire sur celui qui l'a condamné....de même que son passage de nouveau né à kastellan = on perd en puissance quand on donne le baiser de sang.

L'allégeance à Keraad est rapide aussi, un vampire, même éthéré n'est pas sur de maitriser physiquement un champion CDS. De plus, ces derniers sont plutôt du style à mourir glaive à la main plutôt que de se rendre.

Là je critique beaucoup sur certaines transitions, mais l'évolution des personnages me plait beaucoup. L'histoire avance bien, tu sais où tu emmènes le lecteur et c'est agréable, il y a du rythme Cool

Comme nécro je sais pas lequel je préfère...Mandros ressemble plus à l'archétype que je chéris. Bonne continuation,

Cordialement,

Poilu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keraad de Gespenst
Comte de la Crypte 2011 et 2015
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 655
Date d'inscription : 07/10/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Mer 10 Mar 2010 - 17:44

Poilu a écrit:
Surtout qu'ensuite il tue le vampire, j'imagine plutôt une longue quête de vengeance

Je voulais éviter de faire trop long, mais c'est une (très) bonne idée.

Citation :
un si noble chevalier ne se laisse pas pervertir facilement, or la rapidité avec laquelle tu nous lances la nouvelle suggère qu'il a été bien faible, pour un héros de cette trempe. De mon point de vue il manque un truc.
.

Un héros qui essaie de mettre sa nouvelle force au service de son pays et qui est dégoûté quand il est repoussé par les humains qu'il a passé sa vie à défendre. Moi, ça me semblait suffisant pour qu'il se mette à détester les hommes. Mais tu as sans doute raison, je vais réfléchir à un ensemble de circonstances plus précises pour attiser sa colère de manière plus claire (et plus progressive surtout).

Citation :
Transformer ses frères d'armes en vampires pourrait expliquer sa victoire sur celui qui l'a condamné....de même que son passage de nouveau né à kastellan = on perd en puissance quand on donne le baiser de sang.

Il est pas Kaztellan, mais vampire (et même Seigneur après l'entrainement de Keraad)DDS. J'avais oublié l'histoire de l'affaiblissement...bon ben on va dire que sa puissance a de nouveau augmenté avec le temps... Blushing

Va falloir réunir ces 3 éléments: une chasse au vampire vengeresse au cours de laquelle Mandros persuade ses amis d'accepter le baiser de sang et commence à perdre en humanité (mentalement bien sûr, le reste c'est déjà le cas).

Citation :
L'allégeance à Keraad est rapide aussi, un vampire, même éthéré n'est pas sur de maitriser physiquement un champion CDS. De plus, ces derniers sont plutôt du style à mourir glaive à la main plutôt que de se rendre.

Osnir est aussi meilleur magicien (historiquement: en vrai un porteur de GB éthéré ne peut pas être plus que niveau 1) que Mandros, et je vois mal celui-ci se battre jusqu'à la mort dans un combat inutile et perdu d'avance. Il préférera se rendre, ne serait-ce que pour épargner la vie de ses hommes qu'il respecte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poilu
~Seigneur dragon de sang~
 ~Seigneur dragon de sang~
avatar

Age : 32
Nombre de messages : 3620
Expérience de jeu (CV) : V6 quelques années et V7 depuis Octobre 2008
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Mer 10 Mar 2010 - 20:49

ok ok, toutes ces précisions me sont bien utiles pour entrer plus profondément dans la tête de tes personnages. Cela dit, ne prend pas mes conseils pour argent comptant = je suis un très mauvais scénariste. Je t'orienterai plutôt vers thomov, ossement, hanteus cadaver pour les modifs que tu envisages.

Sinon je t'encourage à continuer et un jour qui sait, suivrai ton exemple peut être Cool Cordialement,

Poilu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3335
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Sam 13 Mar 2010 - 13:49

En voilà une belle flatterie! Me porter au même niveau que ces deux nobles seigneurs, c'est trop pour Moi.
Cela dit, le compliment me touche beaucoup. Merci mon cher Poilu.

J'aime bien ce dernier récit. Il démontre que Keraad est aussi habile qu'on le suppose puisque ce n'est même pas lui que les mercenaires pensent trouver dans la tour!
Juste un tout petit bémol selon Moi, les mercenaires ne sont pas suffisement épouvantés quand les Zombies apparaissent de partout. Je sais qu'ils sont mous du bide et qu'on est en Sylvanie (du coup, on est moins surpris quand les morts-vivants débarquent) mais n'oublions pas qu'ils causent la peur eux aussi.
Mais ça ne fait rien, le texte est très bien comme ça.

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keraad de Gespenst
Comte de la Crypte 2011 et 2015
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 655
Date d'inscription : 07/10/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Jeu 18 Mar 2010 - 14:04

Voilà, la partie sur Mandros a été changée.

Est-ce que ça répond à tes attentes Poilu? (même question aux autres lecteurs aussi, bien entendu).

Citation :
Cela dit, ne prend pas mes conseils pour argent comptant = je suis un très mauvais scénariste.

Peut-être (même si rien n'est moins sûr), mais pour faire une critique pas besoin d'être scénariste mais simplement lecteur. Donc je prend note de tes critiques, surtout quand elles sont justes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poilu
~Seigneur dragon de sang~
 ~Seigneur dragon de sang~
avatar

Age : 32
Nombre de messages : 3620
Expérience de jeu (CV) : V6 quelques années et V7 depuis Octobre 2008
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Jeu 18 Mar 2010 - 23:16

Clap Le fluff de Mandros me plait vraiment beaucoup plus comme ça, je suis impressionné par la tournure que tu as su donné aux évènements. D'une manière globale, je ne trouve pas ton style d'écriture encore totalement abouti (la critique peut être rude, j'en suis désolé, en aucun cas je ne me veux blessant), la preuve avec ces ajouts que tu as fait = je trouve le travail fantastique! Encore à parfaire, mais de réels progrès en ce qui me concerne.

Les plus que je trouve dans tes récits = tu places bien les différents évènements en relief les uns par rapport aux autres. Ton style nous immerge vite dans ce que vive les personnages, j'adore. Il y a un bon rythme dans les écritures, avec des rebondissements qui forment un tout cohérent, je trouve ça important.
Ainsi, tu nous donnes une histoire qui progresse (c'est très agréable pour moi), avec beaucoup de moments forts et de rebondissements, mais qui forment un tout cohérent.

J'espère que tu vas poursuivre, parce que j'accroche. Il me semble que lorsque tu auras bouclé ton histoire (ou saga), alors tu pourras revenir dessus pour retravailler certains passages....comme tu as su le faire pour Mandros. Après tout est une histoire de niveau d'exigence. Tu peux rester à un niveau assez large, ou bien développer chaque partie et détailler beaucoup de choses. Tu nous l'as montré, c'est à la suite de plusieurs essais qu'on améliore un récit Cool

Si un jour j'écris un petit truc, je m'inspirerai très certainement de toi Happy

Cordialement,

Poilu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keraad de Gespenst
Comte de la Crypte 2011 et 2015
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 655
Date d'inscription : 07/10/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Ven 2 Avr 2010 - 18:43

Citation :
D'une manière globale, je ne trouve pas ton style d'écriture encore totalement abouti (la critique peut être rude, j'en suis désolé, en aucun cas je ne me veux blessant)

Le jour où je commencerai à penser que ma technique est aboutie, là j'aurais du souci à me faire. Ce n'est ni rude, ni blessant et je suis ravi qu'on me fasse remarquer quand je n'ai pas assez creusé tel ou tel aspect (merci Cool )

Bref, après de nombreuses digressions (retour en arrière, texte sans rien à voir etc.), je reprend l'histoire:

Les Seigneurs de Gespenst


S'il apprit beaucoup de son nouveau maître sur les Arts Sombres, Mandros fut vite déçu. Keraad ne semblait avoir aucune ambition de conquête, et passait sa non-vie enfermé à accroître ses pouvoirs. Le mercenaire ne parvenait pas à comprendre l'intérêt de posséder une magie suffisante pour faire se relever les morts de toute la Sylvanie s'il n'en faisait pas usage pour conquérir de nouvelles terres. Mandros se plia cependant aux exigences de l'Etre de la Tour et devint son zélé serviteur. L'arrivée du sanguinaire chevalier démoniaque, comme le nommaient les paysans, calma rapidement la populace qui cessa d'appeler des mercenaires à son secours. Mandros avait réussi à les dompter, avec l'aide de la magie de Keraad qui le rendait encore plus terrifiant. La stratégie de l'Etre de la Tour payait. Mandros et parfois Osnir apparaissaient comme ses serviteurs tandis que lui restait dans l'ombre. Les villageois ne pouvaient qu'imaginer ce qu'était une créature telle qu'un spectre et un chevalier démoniaque ne soient que ses humbles vassaux. Keraad utilisait de plus ses connaissances à merveille pour terrifier la populace. Une nuit, Mandros et ses hommes apparurent, un voile de ténèbre masquant leurs traits. Sa voix, devenue soudainement plus grave, tonna à travers tout le village, annonçant la mort des lâches qui avaient tenté de trahir le seigneur de la tour le jour où la noire comète frappera les montagnes à l'est. Keraad envoya donc Osnir trois jours plus tard, en l'assistant par magie, pour arracher les âmes des paysans choisis. Il avait parfaitement prévu la date et le lieu d'arrivée de la comète, se forgeant ainsi une réputation de prescience qui terrifia une fois encore les villageois. Les trois vampires se complétaient à merveille, mais Mandros était celui qui s'impliquait le plus, trouvant sans cesse de nouvelles failles dans la défense de Gespenst et les idées pour les combler. Le dernier groupe de mercenaire à attaquer la tour ne franchit pas la lisière de la forêt, détruit par les pièges et les loups qui avaient été attirés par Mandros. Son emprise sur ces créatures était telle que Mandros n'avait même plus à leur donner d'ordre pour qu'ils obéissent. Fier de son nouvel allié, Keraad lui offrit une lance magique. Il savait que rien n'aurait pu égaler ce cadeau, car Mandros n'acceptait toujours pas de pouvoir être vaincu en combat par Osnir. La lance lui assurait enfin la victoire. De leur côté, les nécromanciens étaient mécontents. L'arrivée de ce second vampire réduisait leur tâche à des travaux de réparation de zombis, ou à servir de réserve d'énergie pour les vampires. Si Nordred, toujours parfaitement dévoué, acceptait son sort, Itorek ne supportait plus la situation. Il est vrai que Nordred participait encore aux combats du haut de sa charrette, tandis qu'Itorek, déjà peu présent, fut tout simplement éloigné des batailles. Seule la peur le maintenait à Gespenst. On aurait pu croire que les vampires vivaient en parfaite harmonie, mais ce n'était pas le cas. Mandros ruminait toujours sa vengeance contre l'Empire, et le sang des paysans n'atténuait pas sa haine. Disposant de la confiance de Keraad, il comptait bien passer à l'action.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Dim 4 Avr 2010 - 17:56

Vraiment très sympa, j'aime beaucoup =)

Surtout le duo Itorek/Nordred... Dans les fait, je serais tenté de préferer Nordred vu qu'il est sur une charette macabre Love mais Itorek a une personnalité assez bien travaillée, en plus d'être un auteur... Et lâche, je trouve qu'il ne l'est pas (un lâche, justement, se satisferait de son sort: un vampire extrêmement puissant qui ne veut pas d'ennui c'est la planque idéale!) Je retravaillerais un peu son histoire, je le vois plutot comme un jaloux un peu frustré, qui s'est tourné vers la nécromancie pour vivre plus longtemps, dans je ne sais quel objectif... qu'il remplirait beaucoup mieux en ayant la confiance de osn seigneur. Je le vois aussi bien la dans l'optique d'être (plus tard) transformé en vampire. Ca peut aussi faire l'objet d'une course entre tes deux nécros: le premier a devenir un vampire... ou bien le dernier à survivre Mrgreen


Sinon j'aime beaucoup, il faudra peut etre que tu penses à passer un peu d'action là: je trouverais domage qu'ils restent indéfiniment à la tour en recevant des mercenaires (et meme de plus grosses armées)


Déso: parfois je m'emballe et je réécris un peu les histoire qui ne m'appartienent pas Blushing quand j'ai une idée je la dit... =p en tout cas bonne continuation à toi, c'est vraiment bien!
Revenir en haut Aller en bas
Keraad de Gespenst
Comte de la Crypte 2011 et 2015
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 655
Date d'inscription : 07/10/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Mar 6 Avr 2010 - 8:36

En fait, vu l'utilité de mes nécros sur le champ de bataille (surtout Itorek), ça va se finir en "le dernier à survivre".

Tu veux de l'action? A ton avis, pourquoi est-ce que j'ai ramené un vampire sanguinaire qui "comptait bien passer à l'action" (dernière ligne...)? Un peu de patience, ça va venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keraad de Gespenst
Comte de la Crypte 2011 et 2015
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 655
Date d'inscription : 07/10/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Jeu 6 Mai 2010 - 14:09

Et voilà la suite!

Progressivement, le vampire tenta de persuader son maître qu'il accroîtrait beaucoup plus rapidement ses pouvoirs s'il profitait de sa puissance pour attaquer les autres races et voler leurs artefacts et leurs grimoires. Il ne cessait de répéter qu'une armée telle que celle de Gespenst pourrait facilement balayer tout ce que l'Empire était capable de lui opposer. En vain. Keraad n'était pas décidé à passer à l'action tant qu'il pouvait se contenter des livres qu'il avait déjà dérobés pour ses expériences. Il ne comptait pas menacer ne serait-ce qu'un tant soit peu sa sécurité, surtout depuis que Mandros, comme l'Etre de la Tour aimait à le répéter, avait enfin achevé de "mettre au pas ces misérables vermines paysannes". Le mercenaire enrageait d'avoir, à son insu, entravé sa vengeance. Il décida donc de mettre le vampire en danger. Les armées de Gespenst avaient jadis repoussé une troupe naine qui avait trouvé un filon d'or non loin de Gespenst et comptait y installer une mine. Les fiers nains, Mandros s'en doutait, n'avaient pas oublié la mort de leurs frères, bien qu'incapable de savoir où ils étaient morts et comment. Keraad avait en effet fait disparaître toute trace de l'affrontement, les cadavres zombifiés emmenant tant bien que mal les foreuses, les planches et tout leur campement pièce par pièce. Déguisé, Mandros se présenta devant le roi nain de Karak Koluzkul, une forteresse des montagnes à l'est de la Sylvanie, lui apportant les têtes (rasées pour l'occasion) de quelques-uns des nains tués. Il lui annonça fièrement qu'il avait trouvé les têtes dans une tout perdue au fin fond de la Sylvanie et qu'il avait reconnu les runes des étendards. Il confia alors au roi que la tour était un repaire de la non-vie et que lui-même avait failli y rester. Soucieux de venger une rancune, le roi fit lever une armée et, sur les conseils de Mandros, envoya des messagers à ses alliés. Si le roi échouait, d'autres viendraient le venger. Pour remercier le chevalier de son aide, le roi offrit à Mandros un glaive runique conçu pour repousser les morts-vivants. Mandros le prit en réprimant difficilement son dégoût, se jurant intérieurement d'enfoncer l'arme jusqu'à la garde dans le cou du roi lors de la bataille.
Ayant ainsi tout mis en œuvre pour plonger les vampires de Gespenst dans la guerre, Mandros rentra annoncer la nouvelle à son maître et préparer le plan de bataille. Le sang allait enfin couler, celui des nains d'abord, celui des hommes ensuite.


Dernière édition par Keraad de Gespenst le Sam 15 Mai 2010 - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3335
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Ven 7 Mai 2010 - 15:53

Intéressant, un peu de félonie ne fait pas de mal!
Juste une petite gêne en ce qui concerne le Roi de Karak Kadrin. J'hésite toujours avant de reprendre un personnage déjà existant car il faut en respecter le profil et la puissance. Là, on a quand même l'impression très nette que pour un personnage de cette importance, il se laisse manipuler un peu trop facilement.

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keraad de Gespenst
Comte de la Crypte 2011 et 2015
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 655
Date d'inscription : 07/10/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Ven 14 Mai 2010 - 17:39

J'ignorais qu'il avait une histoire...En fait j'ai regardé dans le LA nain quelle forteresse était la plus proche de la Sylvanie, histoire de rendre l'histoire de la mine crédible, et j'ai dit que Mandros parlait à son roi.

Je m'excuse donc auprès de tous les joueurs nains que j'ai pu ainsi choquer.

Quelqu'un aurait-il un nom de roi/seigneur nain/forteresse naine qui soit inconnue tout en restant crédible du point de vue géographique? Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3335
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Sam 15 Mai 2010 - 9:11

Bah, je pense que tu peux en inventer une sans problème; on ne reprend sur la carte que les citadelles les plus importantes.
Sinon pour info, Karak-Kadrin est particulière car elle est dirigée par une lignée de Rois-Tueurs depuis quelques générations je pense. Je peux me tromper mais je dirais que c'est Ungrim Poing de Fer qui en est l'actuel roi.

Sinon pour le nom de ta citadelle, je me souviens que l'ancien LA des Nains donnait les bases du Khazalide. Ce qui permet de trouver des noms qui sonnent bien et qui signifient vraiment quelque chose (comme je sais que tu applique déjà cette méthode pour les noms allemands de ton fluff...).
Mais je ne saurais pas te dire si le nouveau LA reprend cette section.

Voilà, voilà...

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keraad de Gespenst
Comte de la Crypte 2011 et 2015
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 655
Date d'inscription : 07/10/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Sam 15 Mai 2010 - 16:13

Merci beaucoup Thomov!

Non, les bases ne sont plus dans le LA (juste l'alphabet runique) mais un petit tour sur google et on trouve facilement un forum nain avec deux-trois règles de base. La forteresse va donc s'appeler "Forteresse de la mort noire", en Khazaldique (approximatif Happy ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keraad de Gespenst
Comte de la Crypte 2011 et 2015
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 655
Date d'inscription : 07/10/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   Mer 2 Juin 2010 - 19:12

La suite arrive, avec beaucoup de retard. Mais, comme j'ai affronté mon cher ami nain récemment, ça valait le coup d'attendre pour pouvoir intégrer ce combat à l'historique, suivant l'exemple d'autres écrivains à longues canines (Thomov? vraiment?), mais avec moins de talent à mon avis.

Ce sera d'ailleurs probablement la dernière fois: pour des raisons d'équilibre, je n'utiliserait plus ma force de 5 spectres menés par Osnir (ils sont vraiment invincibles Vampire ) et mon armée ne correspondra plus trop à l'historique (déjà que là, Mandros sans ses chevaliers, c'est limite). De plus, si j'affronte quelqu'un d'autre (ou même mon estimé adversaire courtes-pattes s'il continue à progresser), mes défaites risquent d'être plus nombreuses que mes victoires, ce qui serait un mauvais début pour les guerres menées par Keraad.

Mais je parle, je parle, et ça ne sert pas à grand-chose. La suite, donc:


Les nains voulaient combattre depuis les hauteurs des collines, non loin de Gespenst, où leurs compagnons avaient été exterminés. Ils savaient de Mandros que l'Être de la Tour allait venir à leur rencontre. Ils comptaient alors sur leur puissance de tir pour venir à bout de l'ennemi. Malheureusement pour eux, Mandros informa très rapidement Keraad de la venue imminente de l'armée naine. Les hordes de la non-vie lancèrent l'assaut alors que bois et collines bloquaient les tirs des canons et des balistes. La cavalerie de Gespenst, menée par Mandros subit sans dommages les tirs d'arquebusiers terrifiés par la vue des antiques cavaliers sur leurs montures squelettiques. Les spectres invulnérables d'Osnir vinrent facilement à bout de tous ceux qui se mettaient sur leur chemin. Keraad, malgré les deux maîtres des runes et les nombreux artefacts destinés à réduire sa magie, conjura des énergies fabuleuses pour relever sans cesse plus de morts-vivants, les cadavres des nains s'ajoutant aux squelettes fauchés par les canons. La bataille tourna rapidement en faveur des vampires, et seule la garde royale et quelques nains plus vieux que la moyenne survécurent. Mandros ne parvint pas à tenir sa promesse de tuer le roi, mais il trancha prestement la tête du maître des runes qui fut assez fou pour l'attaquer.

La fureur de Mandros n'était cependant rien en comparaison de celle de Keraad, lorsqu'il découvrit le rôle joué par Mandros dans l'attaque des nains. Ce dernier, diplomate, lui fit remarquer qu'ils avaient ainsi détruit un ennemi qui les attaquerait tôt ou tard, en le forçant à combattre là où les vampires le souhaitait. Mais Keraad ne comptait pas oublier si rapidement cette trahison, sachant qu'elle allait attirer encore plus de nains près de sa tanière. Néanmoins il était particulièrement content des performances de ses troupes. Ses deux seconds avaient été redoutables et le vampire imaginait avec délice ce qui se passerait lorsque les chevaliers de Mandros combattraient aux côtés des spectres. De plus, il avait surpassé aisément les "fameux" maîtres des runes nains, libérant des énergies trop puissantes pour être expérimentées en dehors d'un combat. Les idées de Mandros de prendre par la force les nombreuses reliques possédées par les autres races le tentaient de plus en plus. Osnir, quant à lui, avait redécouvert le plaisir de la bataille et avait hâte de mettre de nouveaux leurs ennemis en pièces. L'Être de la Tour, cependant, continuait de maîtriser ses pulsions sanguinaires. La Soif Rouge restait à ses yeux une faiblesse fatale. Il ordonna donc le retour à Gespenst et interdit à Mandros de seulement penser à tirer l'épée avant qu'il ne l'y autorise. Il comptait également trouver une punition appropriée dans les jours à venir pour lui faire passer l'envie d'essayer de le manipuler.

La réalité, cependant, était que Keraad avait perdu le contrôle des évènements. Qu'il le veuille ou non, la guerre était inévitable. Ses compagnons avaient soif de batailles, son armée immense croupissait dans les profondeurs de Gespenst, et, traqué par autant d'ennemis, sa cachette ne resterait pas secrète bien longtemps. Tout cela, le vampire le savait. Il avait pensé à envoyer des soldats au suicide, menés par les nécromanciens, avant de partir trouver un autre endroit où se cacher, mais nul lieu ne serait aussi sûr et utile pour ses expériences que Gespenst. Il allait donc consacrer le temps qu'il avait à planifier minutieusement les combats de demain, afin de remporter une longue série de victoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le vampire de Gespenst   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le vampire de Gespenst
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vampire Kisses
» Amour, vampire et loup-garou
» Orc vs Hauts elfes et Comtes vampire
» Vampire Knight
» Vampire Killer : lanière ou chaîne?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armées Comtes Vampires et mort-vivants :: 
La Bibliothèque
 :: Récits, Fanfics et Fanart
-
Sauter vers: