Armées Comtes Vampires et mort-vivants


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le conseil de la Fin des Temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3664
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Le conseil de la Fin des Temps   Jeu 22 Oct 2015 - 19:34

Peuples libres du Vieux Monde !


Ce conseil, auquel tous sont invités à participer, suit un seul et unique but : corriger l'Histoire de notre monde.

La Fin des Temps qui nous est proposée actuellement laisse énormément de frustration, tant sur les péripéties que sur l'issue générale. L'héroïsme des armées est bafoué, l'ingéniosité de nos dirigeants est volontairement amoindrie, alors que la force du chaos est délibérément et grossièrement exagérée.

Des batailles sanglantes, il doit y en avoir. Des alliances improbables, des complots odieux, des sabotages catastrophiques, il doit y en avoir. Autant que tous ces événements soient équitablement distribués des deux côtés, sans que l'on y voie une volonté mal dissimulée d'accorder la victoire définitive à l'un ou l'autre camp.

Des héros, il doit y en avoir, mais qu'ils n'éclipsent pas leurs peuples, qu'ils les guident et leur redonnent courage. Des vilains, ils doit y en avoir, mais qu'ils ne dépassent pas leurs domaines respectifs de puissance, comme ils furent exprimés dans les histoires connues de tous.  

Des accords, il doit y en avoir, car cette Histoire parlera sans doute de tous les peuples. Ici, sur ce forum, nous avons la chance d'accueillir régulièrement des représentants de nombreux peuples du Vieux Monde. Il va sans dire que les avis de tous seront plus que bienvenus, car au-delà d'un simple exercice littéraire, je pense qu'il s'agit de redonner un souffle renouvelé à tous les mordus du fluff qui ont été déçus par la destruction pure et simple de leur univers.

Dans ce sujet, donc, seront réunis toutes les remarques sur la Fin des Temps actuelle, positives et négatives, car il n'y a pas que du mauvais dans l'histoire actuelle ; ici seront également discutées toutes les idées de hauts faits d'armes, d'alliances et de trahisons, de batailles et de répits que pourraient connaitre les peuples dans la nouvelle histoire. A ce sujet, de simples exercices littéraires sont aussi les bienvenus : un texte qui décrit la pensée d'un simple soldat à l'aube d'une bataille peut être aussi agréable et bien fait que les pensées des grands héros ; ici sera enfin décidée l'avancée de l'Histoire : si le Vieux Monde n'est pas détruit, que devient-il ? Va-t-il bêtement rester tel qu'il le fut avant ? Va-t-il changer, et si oui, comment ? Vaste question, à laquelle l'on pourra prendre tout le temps nécessaire pour répondre, en toute tranquilité.

A vos idées, mesdames et messieurs ! J'espère avoir été à la hauteur de cette introduction au sujet

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 


Dernière édition par Von Essen le Ven 23 Oct 2015 - 9:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eru
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Age : 27
Nombre de messages : 255
Date d'inscription : 25/03/2015

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Jeu 22 Oct 2015 - 19:39

Tout juste hors contexte ; il y a tout une équipe au neuvième Âge qui travaille sur la réinvention d'un fluff, puisqu'on ne peut pas réutiliser texto le Vieux Monde. Mais l'idée est d'en retrouver l'esprit, et faire quelque chose de mieux que la Fin des Temps Wink

SI ça vous intéresse la porte est ouverte à tout le monde. Par contre, c'est en anglais ;D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3664
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Jeu 22 Oct 2015 - 19:42

A moins que quelque chose ne m'échappe, une création à but non commercial (noms propres compris) échappe à la contrainte du copyright... J'aimerais vraiment être définitivement éclairé sur ce sujet.

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Jeu 22 Oct 2015 - 19:50

Citation :
Article 122-5: Lorsqu'une oeuvre a été divulgué, l'auteur ne peut interdire [...] la parodie, le pastiche et la caricature, compte tenu des lois du genre...

L'oeuvre du vieux monde a été divulguée (et même abandonnée à son sort Whistling ), et ce qu'on fait ici est un fanfic, qui rentre dans une branche obscure du pastiche mélangé à la parodie... Fou

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilgalad
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 3439
Expérience de jeu (CV) : On parle en Comtes Vampires ou du Curriculum Vitæ ?
Date d'inscription : 04/01/2013
Maître floodeur Maître floodeur

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Jeu 22 Oct 2015 - 22:12

Pour moi le problème du 9th Age est justement que c'est en Anglais. Mon niveau n'est pas nul mais pas assez pour y participer non plus malheureusement.

En ce qui concerne des idées, j'en mettrais pas écrit quelques-unes dans le week-end.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ethgri wyrda
Comte de la crypte 2016
avatar

Age : 20
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 03/04/2015
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Jeu 22 Oct 2015 - 23:50

Le conseil de la fin des temps:
 

Je me lance dans un petit recensement des allusions à la fin des temps présentes dans les LA. je pense éditer ce sujet au fur et à mesure des recherches…

Légende:
R: rumeur, racontars populaires, peu probables, mais sait-on jamais
F: faits, actions en cours à la fin des LA/GBR
P: prophéties en tout genre
B: but/avenir ultime d'un personnage/peuple, mais ça peut être pas mal qu'il renonce à ce but

Homme-Bête
F:   Des hordes de minotaures se dirigent vers Talabheim...
R:   ...Avec à leur tête probablement Taurox, le taureau d'airain
B: Morghur cherche à détruire les représentants de l'ordre du monde

Bretonniens
R: Gille le Breton chevauchera avec ses chevaliers dans les heures de péril
R: identité du chevalier de sinople
R: Le roi se prépare à une nouvelle guerre sainte, soit dirigé sur Moussillon soit dirigé dans le grand nord contre le chaos.
F: (tiré des dernières dates du livre d'armée Asraï) Ultime bataille de Quenelles: Mallobaude, le serpent de Moussillon, prince du graal noir se prépare à affronter l'armée du roi Louenne, des chevaliers ralliés par la Dame du Lac et L'ost d'Athel Loren

Demons du chaos

Elfes Noirs
B: Tullaris Deathbringer, réelle élu de Khaine, devra un jour ou l'autre défier Malekith
P: Prophetie de la chute: "un jour, le plus grand des guerriers sera déchu par un sorcier"
F: (y-a-t-il vraiment besoin de le noter?) la grande flotte de Malekith fait voile vers Ulthuan

Nains
F: la plus grande armée de tueurs jamais vue se dirige vers le nord, à la rencontre d'une armée de trolls

Hauts elfes
P: Malediction des enfants de Morelion

Hommes-lezards

Royaumes ogres
F: les ogres ont entamés une grande migration vers l'ouest.

orques et gobelins
R: Grom rassemblerait une armée
P: La hach'de l'ultim'waaagh! sera à l'origine de la fin du monde

Skavens
F: si les skavens s'unissaient, ils domineraient le monde

L'Empire

Rois des Tombes

Comtes Vampires

Guerriers du chaos
R: à la fin des temps, le dragon-ogre Krakanrok se réveillera
P: blablabla, arcachon, la plage, l'élu des dieux, tout ça
F: Trogg marche vers le sud avec une armée de trolls
R: reveil de kolek?

Elfes Sylvains
alors, alors, là où je connais le plus de choses:
P: la fille d'Araloth viendra apporter l'espoir quand tout serait perdu
R: une déesse a fait/va faire un don aux elfes/LiLeath prépare son lègue aux elfes (voir Araloth)
F: Coedil est libre
B: Durthu possède d'immenses pouvoirs qui pourraient "apporter un âge de splendeur à Athel Loren.
F: (tiré des dernières dates du livre d'armée Asraï) Ultime bataille de Quenelles: Mallobaude, le serpent de Moussillon, prince du graal noir se prépare à affronter l'armée du roi Louenne, des chevaliers ralliés par la Dame du Lac et L'ost d'Athel Loren

à completer


Dernière édition par ethgri wyrda le Sam 24 Oct 2015 - 16:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyklaus von Carstein
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 19
Nombre de messages : 1832
Expérience de jeu (CV) : Aucun mais possède tous les LA. Joue Tyranides et Nécrons dans W40K et rois des tombes dans W B
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Ven 23 Oct 2015 - 0:18

Comtes Vampires :
- Les Vents de Magie soufflant plus fort sur notre monde, Nagash retrouvera sa puissance passée dans toute sa splendeur.
- Retour des maîtres vampires ? (Avec quelque chose en cours de ma part sur la Résurrection des vampires morts)
- Mannfred entoure la Sylvanie d'un mur d'os. Une barrière magique empêche les morts de sortir de la Sylvanie et toute magie ennemie n'est plus utilisable en Sylvanie par l'utilisation des sangs de nombreux représentants provenant de différentes races (voir l'extension Le Sang de Sigmar que je pourrais scanner si besoin).


Rois des Tombes :
- Arkhan récupère des artefacts dans le but de faire revenir à la vie Nagash.
- Settra l'Impérissable entame un nouvel âge de conquête pour reconquérir le monde. Toutes les armées de Nehekhara se massent derrière lui et la grande expansion commence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MagnanXXIII
Spectre
Spectre
avatar

Nombre de messages : 626
Expérience de jeu (CV) : Chevalier Bretimpérial qui aime la bière naine. En croisade contre les CV depuis 2010.
Date d'inscription : 25/08/2015

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Ven 23 Oct 2015 - 1:39

C'est une très bonne idée ce sujet.

J'aimerai t'aider ethgri wyrda dans ta quête d'info dans les LAs

Bretonniens:
R: Le roi se prépare à une nouvelle guerre sainte, soit dirigé sur Moussillon soit dirigé dans le grand nord contre le chaos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3664
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Ven 23 Oct 2015 - 10:22

Petit essai pour décrire le fonctionnement du chaos : contraire de toute chose, ce phénomène apparait là où il y a la création (par analogie, l'air s'infiltre toujours là où il y a un vide). Par conséquent, lorsque les Anciens décidèrent de créer le Vieux Monde, le chaos surgit immédiatement, menaçant d'engloutir la création entière. Comme nous le savons, les premiers peuples se sont assemblés et se sont grandement sacrifiés pour endiguer la catastrophe : un vortex a été crée, retournant le plus grosse partie des vents de magie déchainés à leur source primaire, empêchant le chaos de se matérialiser dans le monde.
Le chaos peut donc se matérialiser avec plus de facilité lorsque les vents de magie atteignent leur pleine liberté, d'où l'importance du vortex d'Ulthuan. En l'occurrence, seule une parcelle de pouvoir chaotique filtre à travers les failles des deux pôles (bizarrement, seule la faille du nord nous intéresse). Ce pouvoir suffit cependant pour plusieurs choses : premièrement, corrompre les êtres vivants et la matière morte. Deuxièmement, permettre l'apparition de démons là où ce pouvoir s'accumule.
Ainsi, les tribus du Nord, les plus exposées à cette puissance, devinrent les guerriers du chaos. Plus on se place vers le Sud, plus cette puissance décroit. Le but du chaos reste le même que lors de son apparition : engloutir et annihiler la création de Anciens.
Là, problème : il semble que plus le chaos est vénéré, plus sa puissance s'agrandit. De même, plus les générations d'êtres vivants se succèdent, plus le chaos accumule les éléments qui le nourrissent : violence, maladie, folie et plaisir. A l'inverse, il semble que les éléments tels que la bravoure, la foi en un monde meilleur, la raison et la pureté de corps et d'âme semblent repousser le chaos. Un fragile équilibre s'ensuit.
Or, selon la Fin des Temps qui nous est proposée, l'hypothèse suivante (Tome 1) est posée : le pouvoir du chaos s'accumule lentement, mais ne décroit pas. Les éléments négatifs semblent se déposer tels des sédiments, sans que rien ne puisse enrayer le phénomène. D'où une ambiance pré-apocalyptique dans le Vieux Monde.
Les tomes suivants nous proposent la logique suivante : contre la puissance brute, on ne peut lutter qu'avec de la puissance brute. Par conséquent, nous assistons à l'apparition des huit Incarnations des vents de magie, sortes de dieux vivants venus remplacer les dieux anciens (ceux-là, d'ailleurs, nous savons presque rien, ce qui est plutôt scandaleux. Ils faiblissent, puis disparaissent, point bar).
Enfin, lors de la bataille finale, le chaos semble avoir tout gagné : sa puissance ne fait qu'augmenter, mais en plus il existe une troisième micro-faille. Heureusement, les huit incarnations ont le pouvoir de la refermer. Comment ? Est-ce qu'il y a une logique au fait que les huit vents de magie contrôlés peuvent refermer les failles du chaos ? Alors que quelques sorciers seulement sont nécéssaires pour l'ouvrir ? Ta ***, c'est magique. La trahison de Mannfred n'en rajoute que plus à notre dégoût.

Suite à cet essai, nous pouvons nous interroger sur une manière plus acceptable de traiter les choses.
Voici mon avis : dans l'absolu, je ne suis même pas contre l'idée que le chaos accumule du pouvoir. Un monde résolument sombre est acceptable. Cependant, précipiter le Vieux Monde dans le gouffre de la sorte est décevant. Peut mieux faire.
Ma proposition : certes, le chaos gagne du pouvoir. Certes, les peuples du Vieux Monde perdent du terrain, avec le Kislev, Naggaroth, probablement les provinces septentrionales de l'Empire. Mais le processus est lent, le chaos ne peut vaincre les peuples libres aussi aisément. Une lumière dans les ténèbres est plus vive que jamais, brûlante et irréductible. Le vortex est solidement gardé, et Middenheim ne referme pas de troisième faille.
Le Vieux Monde va-t-il s'en sortir ? Question ouverte.
 

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyklaus von Carstein
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 19
Nombre de messages : 1832
Expérience de jeu (CV) : Aucun mais possède tous les LA. Joue Tyranides et Nécrons dans W40K et rois des tombes dans W B
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Ven 23 Oct 2015 - 10:46

Si on part sur cette supposition d'accumulation des maux, je trouve cela quand même un peu bizarre. Je m'explique :
Le Chaos est présent depuis l'apparition des Anciens et donc de la création du monde et de toutes races. Ils y a donc une quantité phénoménale d'énergies négatives qui c'est assimiliée (création des Skavens, corruption de certains Haut Elfe en Elfe Noir... Je parle même pas des épidémies, des guerres qui existent depuis l'aube des temps...).
Tu ne penses pas que le Chaos aurait depuis longtemps pût détruire ce monde (même si ce sont des sédiments), car à l'échelle de plusieurs milliers d'années (avec le calendrier impérial), je pense que le chaos serait quasi indestructible !

Sinon pas de troisième faille, trop tiré par les cheveux et +1 sur l'histoire des incarnations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilgalad
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 3439
Expérience de jeu (CV) : On parle en Comtes Vampires ou du Curriculum Vitæ ?
Date d'inscription : 04/01/2013
Maître floodeur Maître floodeur

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Ven 23 Oct 2015 - 12:39

Von Essen a écrit:
[justify]Petit essai pour décrire le fonctionnement du chaos : contraire de toute chose, ce phénomène apparait là où il y a la création (par analogie, l'air s'infiltre toujours là où il y a un vide).
A noter que ce n'est pas forcément vrai. Il n'y a pas vraiment d'air dans l'espace alors qu'il n'y a pas de limite entre les deux. La preuve est que certains endroits ont été protégés de la souillure du Chaos comme certaines cités-temples hommes-lézards.

Von Essen a écrit:
Par conséquent, lorsque les Anciens décidèrent de créer le Vieux Monde, le chaos surgit immédiatement, menaçant d'engloutir la création entière. Comme nous le savons, les premiers peuples se sont assemblés et se sont grandement sacrifiés pour endiguer la catastrophe : un vortex a été crée, retournant le plus grosse partie des vents de magie déchainés à leur source primaire, empêchant le chaos de se matérialiser dans le monde.
Selon certaines sources, le Chaos existait déjà avant puisque les Anciens auraient traversé d'immenses et majestueuses salles vides. Et que c'est par ces salles que l'on atteignait le monde de Warhammer. Le Chaos existerait depuis un certain temps déjà. Pour le Vortex, je préciserais une chose. Ce sont les Elfes qui ont payé le prix fort, les Slaans et les hommes-lézards essayant d'attirer autant de démons que possible pour qu'ils n'aillent pas vers le vortex qui était en train d'être formé. Les autres peuples n'ont rien foutu ou se sont terrés dans leurs montagnes.

Von Essen a écrit:
Le chaos peut donc se matérialiser avec plus de facilité lorsque les vents de magie atteignent leur pleine liberté, d'où l'importance du vortex d'Ulthuan. En l'occurrence, seule une parcelle de pouvoir chaotique filtre à travers les failles des deux pôles (bizarrement, seule la faille du nord nous intéresse). Ce pouvoir suffit cependant pour plusieurs choses : premièrement, corrompre les êtres vivants et la matière morte. Deuxièmement, permettre l'apparition de démons là où ce pouvoir s'accumule.
Entièrement d'accord. En ce qui concerne la faille Nord, regarde une carte du monde de Warhammer et tu comprendras pourquoi. A part ceux qui ont des ailes, les démons ne peuvent pas quitter le continent qui est plus ou moins à la place de l'Antarctique chez nous. Il n'y a donc pas de raisons de s'en soucier. Cela dit, la parcelle de pouvoir chaotique qui filtre à travers le portail Nord est déjà très puissante.

Von Essen a écrit:
Ainsi, les tribus du Nord, les plus exposées à cette puissance, devinrent les guerriers du chaos. Plus on se place vers le Sud, plus cette puissance décroit. Le but du chaos reste le même que lors de son apparition : engloutir et annihiler la création de Anciens.
Et même tout ce qui n'en fait pas partie d'ailleurs.

Von Essen a écrit:
Là, problème : il semble que plus le chaos est vénéré, plus sa puissance s'agrandit. De même, plus les générations d'êtres vivants se succèdent, plus le chaos accumule les éléments qui le nourrissent : violence, maladie, folie et plaisir. A l'inverse, il semble que les éléments tels que la bravoure, la foi en un monde meilleur, la raison et la pureté de corps et d'âme semblent repousser le chaos. Un fragile équilibre s'ensuit.
Il y a aussi la magie (ironique non ?), le sens du sacrifice, les dragons, l'acier (ou tout autre métal de n'importe quelle provenance) et l'alliance entre les peuples. Aucun peuple n'a sauvé le monde tout seul. Au moment de la venue du Chaos, même si les Elfes, les Saurus et Slaans et les Nains (du moins ceux qui ne se terraient pas) n'ont pas combattu ensemble sur le champ de bataille, les hommes-lézards ont attiré beaucoup de démons pour donner le temps aux Asurs de créer leur Vortex.
Il en a été de même à chaque invasion. Magnus le Pieux n'aurait jamais repoussé les invasions nordiques sans les nains et les quelques mages elfes. Sigmar n'aurait rien pu faire sans les nains. Et ainsi de suite.

Von Essen a écrit:
Or, selon la Fin des Temps qui nous est proposée, l'hypothèse suivante (Tome 1) est posée : le pouvoir du chaos s'accumule lentement, mais ne décroit pas. Les éléments négatifs semblent se déposer tels des sédiments, sans que rien ne puisse enrayer le phénomène. D'où une ambiance pré-apocalyptique dans le Vieux Monde.
Rien à redire à cela. Mais au départ, on a l'impression que c'est comme d'habitude sauf que ce n'est pas le cas.

Von Essen a écrit:
Les tomes suivants nous proposent la logique suivante : contre la puissance brute, on ne peut lutter qu'avec de la puissance brute. Par conséquent, nous assistons à l'apparition des huit Incarnations des vents de magie, sortes de dieux vivants venus remplacer les dieux anciens (ceux-là, d'ailleurs, nous savons presque rien, ce qui est plutôt scandaleux. Ils faiblissent, puis disparaissent, point bar).
J'au eu plus ou moins la même analyse ce qui est plutôt décevant. Je suis d'accord que l'on dit qu'il faut combattre le feu par le feu mais aux dernières nouvelles, les pompiers n'utilisent pas des flammes pour éteindre les incendies. Et on ne combat pas le mal par le mal. Sinon le mal reste et est juste remplacé par un autre. Pour les dieux, le destin d'au moins les dieux elfes est inconnu à une ou deux exceptions près.

Von Essen a écrit:
Enfin, lors de la bataille finale, le chaos semble avoir tout gagné : sa puissance ne fait qu'augmenter, mais en plus il existe une troisième micro-faille. Heureusement, les huit incarnations ont le pouvoir de la refermer. Comment ? Est-ce qu'il y a une logique au fait que les huit vents de magie contrôlés peuvent refermer les failles du chaos ? Alors que quelques sorciers seulement sont nécéssaires pour l'ouvrir ? Ta ***, c'est magique. La trahison de Mannfred n'en rajoute que plus à notre dégoût.
Je n'ai pas lu le bouquin mais je te crois et la fin est nulle de toute manière. Autant détruire tout le monde (ce serait même plus logique).

Von Essen a écrit:
Suite à cet essai, nous pouvons nous interroger sur une manière plus acceptable de traiter les choses.
Voici mon avis : dans l'absolu, je ne suis même pas contre l'idée que le chaos accumule du pouvoir. Un monde résolument sombre est acceptable. Cependant, précipiter le Vieux Monde dans le gouffre de la sorte est décevant. Peut mieux faire.
Ma proposition : certes, le chaos gagne du pouvoir. Certes, les peuples du Vieux Monde perdent du terrain, avec le Kislev, Naggaroth, probablement les provinces septentrionales de l'Empire. Mais le processus est lent, le chaos ne peut vaincre les peuples libres aussi aisément. Une lumière dans les ténèbres est plus vive que jamais, brûlante et irréductible. Le vortex est solidement gardé, et Middenheim ne referme pas de troisième faille.
Je suis plutôt d'accord.

Je vais parlé maintenant des hauts elfes et elfes noirs. A mon avis, garder la réunification est une idée à ne pas sous-estimer. Avec au passage la mort de Tyrion contre Malékith et le passage de ce dernier dans la Flamme Eternelle. A la place de devenir l'Avatar de Khaine, Turion meurt quand il veut prendre l'Epée de Khaine à cause du meilleur assassin des elfes noirs. Téclis téléporte Malékith jusqu'au Temple où les Gardes Phénix le rallient (ils connaissent le futur, il ne faut pas l'oublier), il passe dans la flamme et repart sur le champ de bataille où il est reconnu par les deux camps comme le Roi Phénix. On peut noter qu'une bonne partie des elfes noirs est revenue de Naggaroth. Cela permet alors de repeupler les cités qui commençaient à être désertes et démultiplie la puissance des elfes. Sans compter qu'à cause de l'afflux de magie dans le monde, certains des plus anciens dragons dormant en Ulthuan peuvent se réveiller. La puissance des elfes, à nouveau unis et avec les mêmes dragons que dans les temps anciens (au moment de la guerre contre le Chaos sous Ænarion voire même avant puisque l'alliance entre les deux date d'avant la venue du Chaos) est colossale et tous ceux qui veulent approcher le Vortex se feront pulvériser. Certes, il y aura des dégâts, mais le peuple ne sera pas quasiment annihilé. Il ne faut pas oublier qu'une rumeur dit que les armureries des seigneurs Asurs sont remplies d'armes enchantées à un tel point qu'il y en a assez pour armer des armées entières.

Pour les autres peuples, je n'en sais rien, je n'ai pas assez de recul pour pouvoir juger. Mais pour les hommes-lézards, j'avais entendu parler du fait qu'il y avait de plus en plus de naissances de Saurus dans les bassins sacrés. Cela peut avoir un impact direct car ils peuvent se rendre d'un point à un autre globe avec des armées complètes en l'espace d'un instant car il y a des portails pour le faire dans leurs cités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3664
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Lun 26 Oct 2015 - 11:43

J'aime quand il y a beaucoup de commentaires.

Voici quelques propositions pour qu'il y en ait encore plus !

Premièrement, l'histoire ulthuanienne telle que je la verrais bien arriver : tout commence comme dans le premier tome : l'île se fait assaillir par des vagues successives de démons, et Tyrion prend le commandement des armées pour repousser les créatures. A Naggaroth, ce sont toutes les tribus nordiques vénérant Khorne qui sont menées par Valkia.
Spoiler:
 
Deux raisons à cette conquête particulière : d'une part, deux ennemis jurés de Khorne sont vénérés par les druchiis : Khaïne et Slaanesh. Autant les réduire en pulpe en premier. D'autre part, les humains sont faibles, et les nains sont loin, alors que les elfes noirs sont résolument puissants et présentent un défi digne des adorateurs de Khorne. Donc toutes les tribus s'unissent pour aller affronter les naggarothis.
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Dans le tome 2, nous apprenons que Malekith n'a pas été prévenu à temps de l'invasion. Morathi, sa chère mère, l'aurait-elle (une fois de plus) trahi ? Il se rend sur place, elle l'envoie balader, il s'en va. Elle, par contre, se joint à son armée incognito. Je propose de garder cette version des faits, qui permet des tournures intéressantes.
Ensuite, dans les grandes lignes : les adorateurs de Khaine affrontent les adorateurs de Khorne dans une orgie de sang. Malekith, cependant, pense paradoxalement à la survie de son peuple, et, laissant les khaïnites faire ce qu'ils font, embarque avec toutes ses armées, en plus des femmes et enfants, sur la plus grande flotte que Naggaroth ait connue depuis AEnarion.
Spoiler:
 
Inutile de préciser que Khaïne est affaibli, mais point vaincu. Suite aux circonstances que nous connaissons dans le tome 2, Tyrion devient peu à peu cruel et brutal, et s'engage dans une folle expédition pour récupérer le Faiseuse de Veuves (il veut aussi le faire avant que Malekith ne le fasse). Une folle bataille s'engage sur l'Île de Sang, au cours de laquelle je propose deux événements-clés : Tyrion est assassiné non pas par le meilleur agent de Malekith, mais par Malekith lui-même. Tyrion parvient à extraire l'épée de Khaïne et explose Shadowblade, mais il se fait tout de suite après brûler vif par la magie de Malekith. Ainsi se réalise la prophétie :
Ethgri Wyrda a écrit:
P: Prophetie de la chute: "un jour, le plus grand des guerriers sera déchu par un sorcier"
Cependant, Malekith lui-même ne survit pas longtemps à son forfait : la flèche d'Alith Anar, le roi des ombres, trouve enfin sa cible. Les armées ennemies privées de leurs généraux, une rumeur de panique parcourt tout le monde. C'est alors qu'a lieu l'unification du peuple elfique : les meilleurs d'entre eux exhortent les troupes ennemies à s'unir face au chaos, maintenant que les deux peuples ont perdu les dirigeants qui leur étaient si chers. Un pacte solennel décide enfin qu'aucun dirigeant suprême ne sera désigné tant que le Vieux Monde ne sera pas sauvé (une fois de plus Shifty ).
Les restes des deux peuples demeurent donc en Ulthuan, retranchés dans leurs meilleures défenses, purgeant le pays des démons qui apparaissent encore par endroits. Tous réfléchissent à un moyen d'endiguer le chaos ; la Faiseuse de Veuves attend un nouvel élu digne de la brandir, qui ne manquera pas de se présenter.

________________________________

J'aimerais beaucoup m'interroger sur les événements qui ont lieu en Athel Loren, mais d'abord je préfère donner une proposition concrète quant aux objectifs du chaos.
Un retour aux sources me semble extrêmement sympathique : le chaos n'est plus une substance immatérielle dirigée par quatre dieux qui veulent manger les mondes l'un après l'autre. Le chaos est l'incarnation contraire de la création des Anciens, et leurs dieux sont l'incarnation des pires fléaux qui frappent les êtres vivants de ce monde. Leur but est non pas de manger le monde, mais de le refaire entièrement à leur bon plaisir : transformer le monde entier en un enfer sur terre (classique, mais ô combien intéressant à imaginer...). Aussi Archaon est un élu qui, s'il succède dans sa conquête, règnera sur un royaume chaotique sur terre. Archaon, ROI ELU PAR LE CHAOS ! Là où il succède, tout n'est que désespoir, souffrance, violence, et tout ce qui ne devrait pas être montré à des enfants innocents.
Spoiler:
 
Par contre, comme nous sommes dans l'optique de la Fin des Temps, j'envisage quelque chose qui ressemble au fluff de ce jeu de rôle : https://fr.wikipedia.org/wiki/Midnight

A travers toujours plus d'épique, le chaos est néanmoins vainqueur. Valten est brisé, et Ghal Maraz orne le trône de l'Elu. L'Empire subsiste auprès de ses alliés bretonniens, alors que l'Estalie et la Tilée sont dévastés par les attaques skaven. Seules les plus grandes villes de ces deux pays subsistent, supportant un siège continu des hommes-rats. Le territoire de l'Empire, cependant, est damné. Ceux qui ne l'ont pas fui assez rapidement sont les esclaves des ténèbres pour l'éternité, à moins qu'ils soient assez balèzes pour résister dans l'ombre...
Par ailleurs, le nouveau Royaume du Chaos n'est pas encore en état d'écraser les derniers territoires humains. En effet, les peaux-vertes mènent une guerre permanente à ses frontières, alors que la Sylvanie abrite encore la poche de résistance de la Non-Vie, Nagash en tête, méditant sa revanche dans sa pyramide.
Spoiler:
 
Les nains, eux, sont pour une première fois depuis longtemps isolés des autres peuples libres, et mènent leur résistance seuls dans les Montagnes du Bord du Monde.

Athel Loren... est toujours aussi isolé qu'avant, mais les meilleurs penseurs de ce temps comprennent que si la forêt n'avait pas été là, la Bretonnie aurait depuis longtemps été submergée. D'ailleurs, un choix crucial s'opère parmi les esprits des bois et les asraï : les pierres gardiennes orientales sont retirées, et la forêt déploie à présent toutes ses forces vitales pour s'étendre au-delà des Montagnes Grises (inutile de préciser que le chaos et les skavens font de leur mieux pour élaguer).

Enfin, les Hommes Lézards ne sont pas partis, ils demeurent à leur poste, boutant les skavens hors de la jungle et menant une guerre permanente au Nord (vers Naggaroth), des fois qu'une tribu chaotique devienne assez forte pour aller les défier.

Les ogres demeurent ce qu'ils sont : neutres. Certains servent le chaos, d'autres l'ordre, et d'autres demeurent dans leurs royaumes héréditaires, à bouffer les éventuelles menaces qui arrivent.

___________    
 

Qu'en pensez-vous ? Mr. Green

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 


Dernière édition par Von Essen le Lun 26 Oct 2015 - 12:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ethgri wyrda
Comte de la crypte 2016
avatar

Age : 20
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 03/04/2015
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Lun 26 Oct 2015 - 12:38

je lance juste deux trois idées comme ça, en passant, :

1) pour les HL je propose ceci:

Les skavens, par je ne sais quel stratagème, font effondrer leurs galeries au sud de la lustrie, ce qui fait disparaitre les eaux dans un grand trou à cet endroit, formant un passage pour les démons vers le nord.
Les Slaans, voyant que tenir sur deux fronts (car le chaos descend aussi du nord) est impossible, créent un pont géant au travers l'Océan, permettant aux HL de fuir vers leurs citées de l'est, initiant la longue guerre du pont avec les démons qui ne tardèrent pas à essayer de les suivre.
Spoiler:
 

2) pourquoi l'empire ne pourrait-il pas gagner?

voilà 2000 ans que l'empire ne grandit plus. imaginons que KF meurt durant la guerre contre le chaos, et que son successeur soit un peu plus radical, décidant que la guerre a assez durée; il conclue un pacte avec les elfes et les nains (voire les orques, soyons fou, ils sont le meilleur moyen de purger les forets, après tout, quand on y pense) pour lancer une grande offensive sur les territoires de Kislev, en échange DU PARTAGE DE CE TERRITOIRE ENTRE CES FACTION! en effet, imaginons que ce seigneur des hommes ait la même réflexion que moi sur cette marche frontalière (une passoire), il décide de l'annexer. les elfes récupèrent les côtes, les nains les montagnes, et l'empire les plaines du centre.
Spoiler:
 

La victoire pourrait justement être acquise par l'encerclement de l'armée de archaon, enfoncée trop profondément dans le territoire de l'empire: au sud, les hommes et les morts, à l'est, les nains, et à l'ouest, les elfes. Le seigneur du chaos part rejoindre sa seconde armée...

3) Car ce n'était pas la seule armée du chaos: une autre descend au sud, passant par les terres sombres pour contourner l'alliance. Face à elle, seules des tribus d'orques, trop éparpillées pour l'arrêter. De plus, la horde de Graissus dent d'or risque de se laisser acheter, ce qui doublerait la puissance de cette force du chaos. Nagash, prochain rempart contre cette invasion, est lui aussi sur deux front, car les troupes hommes-bêtes s'acharnent sur le mur d'os. en désespoir de cause, il renonce à l'invasion de la bretonne en ordonnant à son vassal, le seigneur du graal noir, de lancer une croisade vers l'est. à contrecoeur, celui-ci se dirige alors vers le sud. Rattrappé par les armées de la Dame et d'Athel Loren, il est presque défait quand la Dame elle-même demande à son armée d'aider Malobaude. C'est ainsi qu'est lancée la croisade des deux calices contre le royaume du chaos qui commence à se former.

Le roi de bretonne et les Asraï sont quand à eux forcés de rester en Bretonie pour repousser les invasions des Skavens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilgalad
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 3439
Expérience de jeu (CV) : On parle en Comtes Vampires ou du Curriculum Vitæ ?
Date d'inscription : 04/01/2013
Maître floodeur Maître floodeur

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Lun 26 Oct 2015 - 13:25

Je trouve que ton idée est excellente etghri. Et peut-être même que l'on devrait la garder.

Je vais commencer par les territoires des races inférieures.
Je ne pense pas non plus que l'Empire puisse perdre. Sa population croît en taille et en puissance. Les collèges de Magie sont très puissants, de même que leurs ordres de chevaleries. De plus, ils sont alliés aux nains, qui même s'ils sont sur le déclin, reste le peuple qui a les meilleures armées du Vieux Monde, n'en déplaise aux elfes sylvains qui s'occupent de leurs bois la majeure partie du temps. De plus, à chaque fois que l'Empire vivait ses heures les plus sombres, il y a toujours eu quelqu'un pour les sauver.
Von Essen, ton idée n'est pas mauvaise. Mais comme l'avait dit Teclis, si l'Empire tombe, le monde tombe. Il y a des centaines de pierres gardiennes enterrées ou non dans l'Empire qui contribuent à maintenir le Vortex. Et si elles sont souillées ou détruites, il va s'auto-détruire à court terme.

Je parle maintenant des elfes.
Les Asurs (hauts elfes) sont sur le déclin, mais pas les elfes noirs. Au contraire, leur population augmente en permanence. Donc même s'ils prennent cher dans l'invasion de leur pays, ils sont encore très nombreux. Pour la suite, aucun problème jusqu'à la réalisation de la prophétie. A noter que si Malékith meure, il faudra un nouveau Roi Phénix. Et au vu des rapports de forces (et vu qu'Eltharion est mort) et de la situation du monde, je pense qu'il est probable que ce soit Imrik. Mais les elfes noirs chercheront alors à faire sécession et ce sera reparti pour une nouvelle guerre civile qui cette fois entraînera pour de bon la fin du monde. C'est pour cela que j'ai proposé de laisser Malékith, au moins provisoirement. Alith Anar est intelligent et il sait probablement (il est en contact avec Isha qui a aussi parlé à Imrik et Teclis) que s'il tue Malékith de suite, tout va disparaître. Je pense que le Roi-Sorcier peut en effet mourir, mais lors d'un duel qui lui permettra de se racheter aux yeux de toute la population elfique d'Ulthuan (elfes noirs et hauts elfes confondus). A savoir soit un duel contre un groupe de démons majeurs (pour faire honneur à son père), soit dans un duel contre Archaon ou un démon majeur champion d'un dieu (dans le genre de Skarbrand, Kairos ou autre). Il est alors blessé gravement et Alith Anar l'achève pour abréger ses souffrances et en même temps se venger.

Pour les hommes-lézards, l'idée de transfert est bonne. Mais je voie un inconvénient, il faut déplacer des cités entières car il y a aussi toutes les salles enchantées, les salles remplies d'armes enchantées, et autres. Plus tous les temples dans la jungle qui peuvent avoir des morceaux éclairant la compréhension du Grand Dessein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3664
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Lun 26 Oct 2015 - 14:14

J'aime certainement les noms des événements : la longue guerre du Pont, le partage du Kislev, la croisade des deux calices. Je pense néanmoins que certains éléments s'opposent à ce que ces événements aient tous lieu.
A mon avis, le chaos n'a besoin de passage pour envoyer des démons en Lustrie. Ulthuan est constamment harcelée par les démons qui sortent du warp, alors ce pourrait être le cas pour la Lustrie. D'autre part, les slaans ont à mon avis plus d'intérêt à rester dans leur jungle séculaire, sur un terriroire qu'ils connaissent et maitrisent mieux que quiconque.
L'argument de Gilgalad rejoint le mien : difficile d'abandonner les cités slanns, avec tous les artefacts, etc.
A moins que vraiment la situation sente le roussi, et que les pyramides s'envolent EN MODE STARGATE (Wow) vers le continent voisin.
Enfin, je rejette (pour le moment) toute possibilité d'invasion démoniaque directe provenant du pôle sud. Les cibles principales du chaos se trouvent au Nord (à savoir, les peuples libres) alors je pense qu'ils vont plutôt concentrer leurs efforts directement là-bas.

Pourquoi l'Empire ne pourrait-il pas gagner ? A mon avis, c'est parce qu'il n'est pas seulement menacé de l'extérieur, mais il est aussi gangréné de l'intérieur. Les forêts grouillent d'hommes-bêtes et de peaux vertes, mais pire encore, des traitres servant la cause chaotique se dissimulent constamment sur le territoire impérial.
Spoiler:
 
Gilgalad : non, à mon avis la population de l'Empire stagne au mieux. Les humains semblent faire la guerre à tout le monde : hommes bêtes, peaux vertes, nordiques... Et je ne parle pas des guerres civiles antérieures. Du coup, si en plus il y a une migration en masse de fous-furieux vers l'armée d'Archaon, ils ne peuvent que perdre.
Certes, il y a l'alliance des nains, mais les nains ont leurs propres problèmes : les skavens et les gobelins de la nuit. Ils ont peut-être de la marge, nous l'avons vu dans le tome 1 avec l'armée du roi tueur qui va secourir Aliathra, mais même cette armée-là a fini par se retirer. Cela dit, Gromdal aura certainement son mot à dire sur ce sujet.
Concernant le problème des pierres gardiennes, je peux émettre quelques hypothèses. Par exemple, si ces pierres sont enterrées, alors le chaos n'est peut-être pas au courant qu'elles existent. Ou alors il sait qu'elles existent, et les traque sans relâche. Vient alors l'intéressante possibilité d'avoir des poches de résistance asraï ou humaines qui se concentrent, dissimulées, autour de ces endroits sacrés.
Enfin, Teclis n'a pas totalement tort, mais il peut aussi se tromper. L'Empire n'est pas la seule force qui s'oppose au chaos. Je pense notamment aux orques et gobelins. Ethgri, je ne pense pas qu'une alliance avec eux soit possible. Avec Nagash, peut-être (et encore, Vlad von Carstein est le mieux placé pour ça).

La croisade des deux calices est l'idée qui me séduit le plus. Comme dit plus haut, une alliance vivants/non morts me semble envisageable, et telle que tu la présente, elle est très, très épique. Totalement ouvert à la croisade des deux calices.
Là où nos pensées divergent, c'est sur la cible de cette croisade. Je suggère notamment qu'elle ait pour but de libérer l'Estalie et la Tilée, les deux royaumes du Sud, afin que la race humaine soit enfin plus ou moins unie. La frontière orientale de la Bretonnie serait pour le moment protégée par les dernières forces impériales, alliées aux nains des Montagnes Grises.

Maintenant (que de commentaires !) concernant les elfes : bon, la démographie des elfes noirs est certainement différente selon les avis de chacun. Pour ma part, je suis d'avis qu'elle stagne, à cause de certaines coutumes locales, comme l'assassinat de ton voisin, de ta voisine, de leur famille et de la famille de leur famille, s'ils ne sont pas assez forts Shifty
Cela enlève les guerriers les plus faibles, mais ralentit la croissance de population.

A mon avis (suis pessimiste ou réaliste ?), Malekith n'atteindra pas de rédemption auprès de son peuple. Contrairement au fluff actuel, je considère qu'Asuryan a véritablement refusé de consacrer Malekith Roi Phénix lorsque celui-ci est passé dans sa flamme. Aucune raison qu'il le considère plus digne à présent, après tout ce qu'il a fait. Comme écrit précédemment, j'ai justement proposé d'éviter la guerre civile en évitant toute nouvelle élection de Roi Phénix. Un conseil de héros dirigerait désormais la nation, formé des plus anciens et avisés des elfes (je pense à Imrik, Alarielle la Reine Eternelle, Teclis, Morathi (la mort dans l'âme, mais tout pour le pouvoir), Kouran Lamenoire). J'ai peut-être oublié d'autres noms illustres respect
J'apporte enfin une précision sur ce que j'ai dit avant : Malekith embarque avec son peuple non pas parce qu'il est devenu dirigeant bienveillant, mais parce qu'il sait que son peuple est sa seule et dernière chance d'accéder au pouvoir, ainsi que la Faiseuse de Veuves. Ainsi, Malekith resterait un anti-héros jusqu'au bout... A moins que l'on ne me persuade du contraire respect


_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilgalad
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 3439
Expérience de jeu (CV) : On parle en Comtes Vampires ou du Curriculum Vitæ ?
Date d'inscription : 04/01/2013
Maître floodeur Maître floodeur

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Lun 26 Oct 2015 - 14:57

Je n'ai rien à dire sur le début mais pour l'Empire, il me semble avoir déjà vu que sa population était relativement importante et croissait rapidement (bon, ce ne sont pas des lapins non plus). Evidemment les guerres etc... prélèvent leurs tribus mais de mémoire, il avait été trouvé que c'est souvent quand la situation est incertaine que les peuples ont le plus de naissances.

Pour la population des elfes noirs, il me semblait aussi avoir vu dans le LA HE (V7 je crois) que la puissance des elfes noirs croissait. Or, cela ne peut passer que par un accroissement de la population. Et justement à cause de leur mode de vie, il n'y a pas de raisons pour qu'ils n'y ait pas de naissances avec tous les cultes différents qui prônent le plaisir plus ou moins charnel à Naggaroth. Et sans compter qu'avoir plusieurs enfants augmente les chances d'en avoir un qui va très bien réussir. A mon avis, si la population n'augmente pas non plus exponentiellement, elle augmente tout de même à un rythme correct. Et suffisamment pour être de plus en plus proche de la victoire finale contre Ulthuan à chaque invasion.
Pour le conseil, c'est a priori une bonne idée mais il faut rester réaliste. Si Malékith ne s'est pas rédempté (ça se dit ?) au près des hauts elfes, ce ne sera pas le cas pour Morathi, ni pour Kouran ni pour Lamenoire, ni pour aucun autre elfe noir. Malékith est le seul qui a le pédigrée pour le faire. En effet, il ne faut pas oublier qu'il est l'héritier direct d'Ænarion le Défenseur qui reste un héros pour les hauts elfes malgré son "côté obscur". Pour Morathi, ce qu'elle veut c'est avoir un nouvel Ænarion car elle l'aimait, et le pouvoir pour elle toute seule. Elle préférait s'allier au Chaos plutôt que de partager le pouvoir avec ceux qu'elle honnis. Pour Kouran, ce n'est pas dirigeant. Et Lamenoire est un assassin. Ce n'est pas vraiment hauts-elfes-compatible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3664
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Lun 26 Oct 2015 - 15:36

Tout d'abord :
Von Essen a écrit:
Kouran Lamenoire
Désolé, je croyais que "Lamenoire" faisait partie du nom de Kouran. Toutes mes excuses Camouflé Ninja
J'envisageais juste Kouran de la Garde noire, aucun assassin. Nous sommes d'accord que Kouran n'est pas un dirigeant, mais un bon chef de guerre, digne de siéger dans un conseil.

Pour les chances de l'Empire, nous sommes au moins d'accord sur le danger qui l'érode de l'intérieur, et qui causerait (si cette version des faits est acceptée) sa défaite.

Concernant les elfes noirs, nous sommes d'accord qu'ils sont plus nombreux que les asurs. Je pense qu'ils voient leurs nombres réduits suite à la campagne de Valkia. Les asurs, eux, souffrent également des pertes aux mains des démons.
Aussi, lorsque les deux dirigeants (Malekith et Tyrion) trépassent, je pense raisonnable le fait que les autres héros elfiques voient que leurs peuples vont droit dans un mur s'ils continuent de s'affronter. Certes, la haine entre les deux peuples est palpable, et c'est que les héros elfiques montrent leur vraie valeur : diriger leurs peuples vers l'unité, les persuader de conclure au moins une trêve. C'est un rôle largement plus méritant que celui du fluff actuel, qui consiste à bêtement créer des héros qui combattent le chaos à la place de leurs peuples.
Certes, du côté druchii, Malekith est celui qui a le plus d'autorité. Cependant, il ne faut pas oublier les héros asurs. Je pense notamment qu'Alarielle saurait voir au-delà de la haine et de la vengeance que le salut des deux peuples réside dans leur union. Pareil pour Teclis, calculateur hors-pair. Du côté druchii, Morathi a beau être assoiffée de pouvoir, elle est tout sauf stupide. Si son fils n'a pas réussi en millénaires de guerre civile, ce n'est pas elle qui réussira maintenant. Sa méthode serait au contraire d'accepter la trêve et de tisser des intrigues dans l'ombre, attendant son heure pour frapper droit au coeur de l'ennemi.

J'ai cependant une proposition qui va encore plus loin que celle du conseil des deux peuples. Tyrion et Malekith morts, les deux peuples n'ont plus de champions unanimement soutenus pour assurer la vacance du pouvoir. Or, suite à des tractations dans l'ombre, les héros elfiques de deux côtés proposent la chose suivante : désormais, le peuple elfique serait gouverné par deux dynasties, chacune représentée par sa reine, qui choisiraient alors leur consort sans que celui-ci n'ait de pouvoir officiel. En l'occurence, les deux reines (surnommées "reine noire et reine blanche" dans le peuple) seraient Morathi et Alarielle, et toute décision politique nécessite leur unanimité désormais. Pour sur, les deux reines auraient régulièrement le soutien d'un conseil unique de héros asurs et druchii, mais le dernier mot reviendrait toujours à la décision unanime des reines.
C'est une proposition inédite, je pense, et sans doute sujette à débat. Elle part du principe que les deux peuples en ont marre que leurs dirigeants mâles s'entredéchirent pour le pouvoir, l'épée de Khaïne, etc. Cela montrerait également le niveau différent (supérieur ?) de mentalité qu'ont les elfes par rapport aux humains, au système strictement patriarcal.

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilgalad
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 3439
Expérience de jeu (CV) : On parle en Comtes Vampires ou du Curriculum Vitæ ?
Date d'inscription : 04/01/2013
Maître floodeur Maître floodeur

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Lun 26 Oct 2015 - 16:08

Le problème (et je ne t'en veux pas, sois-en sûr) est que tu appliques un mode de pensée humain à des elfes.
Ici, on a deux peuples qui s'entre-déchirent depuis des millénaires. Les humains vivaient encore dans des huttes et n'en étaient qu'au stade de la préhistoire quand les deux peuples se mettaient sur la tronche avec une haine qui ne peut être égalée que par celle des hommes-lézards pour le Chaos ou des nains pour les peaux-vertes. De plus Morathi, bien qu'intelligente, est tout de même passée du côté du Chaos il y a bien des millénaires. Les rois de Néhekhara n'existaient même pas qu'elle était déjà une sorcière noire. C'est d'ailleurs lors de sa capture au moment de la venue du Chaos qu'elle aurait été corrompue. Crois-tu vraiment que les hauts-elfes accepteraient que certains des leurs soient massacrés pour alimenter son chaudron ? Surtout à une époque où chaque guerrier compte. Cela serait possible avec des seigneurs elfes noirs plus "modérés" si on peut qualifier un elfe noir de modéré. Kouran accepterai-t-il vraiment d'aider ceux qu'il combat et massacre depuis des siècles et qui ont assassiné son seigneur et maître ? Je ne pense pas. Oui, il y a des calculateurs mais accepter une alliance avec Morathi c'est s'allier aussi avec les Ténèbres. La plus grande preuve est que même les seigneurs elfes noirs évitent tant que possible de l'affronter ou de s'allier avec elle. Et je ne parle alors même pas des hauts elfes. En ce qui concerne la politique, elle est très différente. Les elfes noirs ont l'habitude de résoudre leurs problèmes par le meurtre, ce qui est inconcevable chez les hauts elfes. Et sans personne pour les maintenir en place (Morathi a trop d'ennemis et Kouran est un soldat, pas un politicien), ce sera la Déchirure 2.0. Il faut voir que si Naggaroth a tenu jusqu'ici, c'est grâce (ou à cause) de la poigne de fer de Malékith.
Pour la population, en effet la population elfe noire diminue suite à l'attaque des guerriers de Khorne mais elle reste nombreuse et de mon point de vue, cela ne change rien au fait que cela va repeupler les villes.

Pour l'histoire de la flamme maintenant. De mémoire (je suis à la fac et je n'ai pas les LA sur moi) il n'est pas affirmé que Malékith a fait assassiner le Roi Phénix du moment mais que les autres princes le soupçonnait. Ce qui n'est pas la même chose. Il faut également noter que le propre père de Malékith, Ænarion, n'a pas passé deux secondes dans la flamme. Or, on ne sait pas exactement ce qui s'est passé sinon que Malékith a tenté de passer dans la flamme et qu'il en est ressorti (de lui-même ou est-ce qu'il s'est fait jeté ?). Ensuite, ce qui est dit dans le LA HE, est du point de vue HE. Ce n'est pas obligatoirement la vérité absolue. Il ne faut pas l'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyklaus von Carstein
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 19
Nombre de messages : 1832
Expérience de jeu (CV) : Aucun mais possède tous les LA. Joue Tyranides et Nécrons dans W40K et rois des tombes dans W B
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Lun 26 Oct 2015 - 16:51

Juste un truc pour le démon de Khorne déchu :
Pourquoi pas le fameux Scarband, démon très fort de Khorne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ethgri wyrda
Comte de la crypte 2016
avatar

Age : 20
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 03/04/2015
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Lun 26 Oct 2015 - 18:22

pour moi, l'empire est bien plus puissant que ça: quand on regarde la campagne de Morkin et de L'effroyable Legion (un vrai gars bien cool, au passage), on voit que son armée est arrêtée (et presque vaincu) par la moitié seulement des troupes de L'Ostland (l'autre moitié étant en train de parader chez les Bretonniens). il était pourtant lui aussi l'élu des dieux, avec une armée colossale.
Je suis d'accord qu'il n'est pas tout à fait du même niveau que Archaon, mais cela montre quand même la capacité de résistance de l'Empire face aux invasions.

De plus, pour ce qui est des cultes qui sapent de l'intérieur, il ne faut pas oublier qu'il y a aussi (voir plus) des cultes necromantiques et des vampires infiltrés dans la société impériale. Vu le pseudo-état d'alliance entre les morts et les vivants, je suppose que toutes ces sociétés secrètes doivent s'entre déchirer dans l'ombre.


Pour les elfes, la grande difficulté est le nombre de factions qu'il a; rien que pour les EN:
Malekith (qui ne contrôle que REELEMENT) que sa capitale, et quelques nobles
les Khainites
Morathi
Les nobles de Hag Graef
Les cultes de Slaanesh

Les autres elfes sont à acheter, bien sur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilgalad
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 3439
Expérience de jeu (CV) : On parle en Comtes Vampires ou du Curriculum Vitæ ?
Date d'inscription : 04/01/2013
Maître floodeur Maître floodeur

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Lun 26 Oct 2015 - 18:31

Plus les différents cultes qui ne sont pas vraiment répertoriés. Et au sein des adeptes de Khaine, il y a la confrérie proprement dite avec les furies, les exécuteurs et les assassins, et il y a aussi tous ceux (et celles) qui sont adeptes de Khaine mais qui n'en font pas partie.
En ce qui concerne Malékith, il suffit qu'il tape du poing sur la table pour qu'en général les nobles lui obéissent, même s'ils viennent d'une autre cité. Ceux qui ne le font pas finissent tué d'une manière ou d'une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ethgri wyrda
Comte de la crypte 2016
avatar

Age : 20
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 03/04/2015
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Lun 26 Oct 2015 - 18:39

Çe n'est pas aussi franc dans le LA EN: Par exemple, on dit que les nobles de Hag Graef sont plus puissants que le roi, s'ils s'unissaient, ce que Malekith essaye d'éviter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3664
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Lun 26 Oct 2015 - 22:36

Citation :
Le problème (et je ne t'en veux pas, sois-en sûr) est que tu appliques un mode de pensée humain à des elfes.
Notre rôle-play mis à part, peut on vraiment prétendre à comprendre la mentalité des elfes ?  Camouflé Ninja

Citation :
Ici, on a deux peuples qui s'entre-déchirent depuis des millénaires. Les humains vivaient encore dans des huttes et n'en étaient qu'au stade de la préhistoire quand les deux peuples se mettaient sur la tronche avec une haine qui ne peut être égalée que par celle des hommes-lézards pour le Chaos ou des nains pour les peaux-vertes.
Je n'essaie point de l'ignorer, bien au contraire. Comme dit précédemment, c'est la toute l'épreuve que je voudrais voir traverser aux héros elfiques. Après des millénaires de haine et de guerre civile, comment unir deux peuples sur le déclin ? C'est là le rôle des héros avec un grand H. Ils ne sont pas des guerriers ou des politiciens, mais des guides, de véritables artisans de l'Histoire. C'est ainsi que je vois Alarielle, Imrik, Teclis et Morathi.
Ils voient que le chaos gagne du terrain, et savent que leur seul espoir réside dans l'union. Les deux peuples le voient aussi, je pense.  

Citation :
De plus Morathi, bien qu'intelligente, est tout de même passée du côté du Chaos il y a bien des millénaires. Les rois de Néhekhara n'existaient même pas qu'elle était déjà une sorcière noire. C'est d'ailleurs lors de sa capture au moment de la venue du Chaos qu'elle aurait été corrompue.
Si elle était entièrement dévouée à la cause du chaos, les hauts elfes seraient définitivement perdus, je pense, et depuis longtemps. Elle pactise avec le chaos, joue avec le feu, frise régulièrement les bords de la folie, mais elle ne sert pas le chaos. Pas volontairement. Corrompue, certes, mais indéniablement égoïste. Elle espère tirer profit du chaos, puis sortir gagnante au bout du compte. Mais elle ne veut surtout pas voir le chaos l'emporter.

Citation :
Crois-tu vraiment que les hauts-elfes accepteraient que certains des leurs soient massacrés pour alimenter son chaudron ? Surtout à une époque où chaque guerrier compte. Cela serait possible avec des seigneurs elfes noirs plus "modérés" si on peut qualifier un elfe noir de modéré.

Ceci est un détail, mais effectivement c'est un détail d'importance. Partant de l'hypothèse que la version que je propose soit acceptée, j'entrevois le destin de Morathi de la manière suivante : elle ne pourra survivre éternellement comme avant, tout simplement. Elle alimentera son chaudron avec ses serviteurs dévoués, avec des victimes rares attrapées par la ruse, mais cela ne durera pas, pas dans la situation où elle se retrouve. Je propose la tournure d'une personne qui sait qu'elle va mourir tôt ou tard, et qui ne songe désormais qu'à la vengeance. Morathi, en apparence acceptant le pacte de régner avec Alarielle, ne désire que la mort de celle-ci, ainsi que celle d'Alith Anar, celui qui a tué son fils. La question si Morathi succède dans son dessein ou pas demeure ouverte dans le fluff que je propose.

Citation :
Kouran accepterai-t-il vraiment d'aider ceux qu'il combat et massacre depuis des siècles et qui ont assassiné son seigneur et maître ? Je ne pense pas.
Comme dit avant, il ne s'agit pas d'aider des ennemis, mais de survivre. Kouran est un chef de guerre intelligent. Celui qui a tué son maitre est Alith Anar, c'est lui qu'il doit tuer s'il veut absolument se venger. En attendant, il sert la seule autre personne qui puisse terrifier la nation druchii entière : Morathi. Et tant que la guerre contre le chaos n'est pas gagnée, il mettra sa haine de côté, parce qu'il le faut.

Citation :
Oui, il y a des calculateurs mais accepter une alliance avec Morathi c'est s'allier aussi avec les Ténèbres. La plus grande preuve est que même les seigneurs elfes noirs évitent tant que possible de l'affronter ou de s'allier avec elle. Et je ne parle alors même pas des hauts elfes.

Teclis est allé jusqu'à sacrifier sa propre nièce pour pactiser avec Nagash. Il a de la marge en matière de tolérance diplomatique, tant que c'est pour la cause de son peuple.
Dans le tome 2, nous l'avons vu, l'union des deux peuples a été le fruit de tractation magiques et divines. Caledor le Dompteur de Dragons serait apparu à Imrik en rêve, et son mot aurait suffi pour convaincre toute l'armée de Caledor pour s'allier à Malekith (le mal absolu pour les asurs). Les gardes phénix se sont alliés à Malékith parce que Asuryan l'aurait prévu depuis des millénaires. Les autres elfes rallient sa cause parce qu'ils voient les gardes phénix le faire.
Ce que je suggère, c'est une tournure plus épique. La preuve que les elfes n'ont pas besoin de dieux pour faire preuve de sagesse et de bon sens face à une situation apocalyptique. Le chaos a déjà envahi Naggaroth et il ne va pas s'arrêter. Il faut s'unir.  

Citation :
En ce qui concerne la politique, elle est très différente. Les elfes noirs ont l'habitude de résoudre leurs problèmes par le meurtre, ce qui est inconcevable chez les hauts elfes. Et sans personne pour les maintenir en place (Morathi a trop d'ennemis et Kouran est un soldat, pas un politicien), ce sera la Déchirure 2.0. Il faut voir que si Naggaroth a tenu jusqu'ici, c'est grâce (ou à cause) de la poigne de fer de Malékith.
Nous ne connaissons pas l'étendue des capacités politiques de Morathi, ou plutôt, nous les connaissons trop bien. Pendant des millénaires, son fils a régné à sa place, alors qu'elle lui rognait des parts de pouvoir autant qu'elle le pouvait. Elle dirige un culte qui lui est dévoué, et dispose d'un charisme absolument surnaturel. Quant à ses ennemis, ils seraient soit morts, soit trop dépassés par les événements. Naggaroth est ravagé, alors qu'affronter Ulthuan avec le chaos derrière serait un pari trop risqué. Je pense qu'ils accepteraient la situation de (très) mauvaise grâce.
Kouran n'est pas un politicien, mais un chef de guerre. Morathi aura besoin de son autorité et de ses compétences pour diriger des armées.

Citation :
Pour la population, en effet la population elfe noire diminue suite à l'attaque des guerriers de Khorne mais elle reste nombreuse et de mon point de vue, cela ne change rien au fait que cela va repeupler les villes.
Peut-être bien. Je parie surtout sur une sorte de répit que va connaitre Ulthuan lorsque les peuples sont réunis. L'armée de Khorne est momentanément campée à Naggaroth, et aucun autre ennemi à part les démons ne viendrait guerroyer directement sur l'Île. L'occasion (enfin !  lol ) pour repeupler et faire de petits elfes  Wow

Citation :
Pour l'histoire de la flamme maintenant. De mémoire (je suis à la fac et je n'ai pas les LA sur moi) il n'est pas affirmé que Malékith a fait assassiner le Roi Phénix du moment mais que les autres princes le soupçonnait. Ce qui n'est pas la même chose. Il faut également noter que le propre père de Malékith, Ænarion, n'a pas passé deux secondes dans la flamme. Or, on ne sait pas exactement ce qui s'est passé sinon que Malékith a tenté de passer dans la flamme et qu'il en est ressorti (de lui-même ou est-ce qu'il s'est fait jeté ?). Ensuite, ce qui est dit dans le LA HE, est du point de vue HE. Ce n'est pas obligatoirement la vérité absolue. Il ne faut pas l'oublier.
Partout où j'ai lu le fluff de cette histoire, Malekith passe dans la flamme, et en ressort à peine vivant. J'ai relu le fluff pour l'occasion, et j'ai vu que le message était : "Malékith n'est pas encore prêt pour être roi." Pourquoi pas, mais je suggère la version dans laquelle il ne sera jamais prêt. Roi-sorcier sans pitié jusqu'au bout.


Nyklaus : il faudrait dans ce cas trouver pourquoi ce démon super fort aurait été disgracié respect


Ethgri : je suis d'accord avec toi pour de nombreuses choses. Au passage, je te remercie, car je ne connaissais pas Mortkin (un vrai gars bien cool, comme tu dis  Rock & Roll ).
Ce qui fait vraiment la différence dans la campagne d'Archaon, c'est que des vagues de folie balaient l'Empire, et des centaines d'innocents rejoignent les rangs du chaos ou sèment le chaos là où ils sont. Rajoute à cela les épidémies de Nurgle, les traitrises de Tzeetch et la corruption slaaneshi, et tu obtiens l'érosion interne sur laquelle je mets l'accent.
Spoiler:
 
J'aime beaucoup ta remarque sur les autres sociétés secrètes qui existent. En effet, rien que les répurgateurs accomplissent déjà des services inestimables envers l'Empire. Avec l'appui des lahmianes, les cultistes n'ont qu'à bien se tenir ! Je suis prêt à croire que leurs services ne suffisent pas pour renverser la vapeur entièrement, mais leurs actions protègent l'Empire des pires dégâts. C'est pour toutes les raisons que tu énumères, d'ailleurs, que je considère que l'Empire n'est pas entièrement vaincu. Il a perdu la guerre, s'est replié vers ses alliés, mais il n'a pas complètement disparu, et la foi subsiste parmi le peuple, envers et contre tout.

Concernant les diverses factions que tu énumères, je propose les événements suivants, comme dit plus haut :
- Malekith trépasse, victime de la flèche d'Alith Anar.
- les khaïnites (furies et executeurs) trépassent, après avoir réduit à quasi rien l'armée de Valkia. Les assassins sont soit morts, soit entretiennent discrètement leur culte à Ulthuan, avec la secrète bienveillance de Morathi. Les autres adeptes de Khaïne voient leur foi condamnée (dans son aspect exacerbé) par la nouvelle alliance.
- Morathi survit, et partage le pouvoir avec Alarielle sur le peuple unifié des elfes, ou plutôt, sur les deux peuples alliés.
- les nobles de Hag Graef sont soit morts, soit acceptent l'autorité de Morathi (ceux qui refusent doivent choisir entre l'exil vers Naggaroth et la mort).
- les cultes de Slaanesh sont soit exterminés lors de la campagne de Valkia, soit ils subsistent de manière larvée à Ulthuan, désormais à nouveau pourchassés sans relâche par les maîtres du savoir.

Enfin, dernier mot sur ma proposition de deux reines. Je souligne leurs identités : Morathi et Alarielle. Dans cette guerre civile, l'une a perdu son fils, et l'autre a perdu son amant. Toutes deux savent comment ça va se finir si la guerre continue, même si Morathi, en acceptant le pacte, poursuit ses propres intérêts.
Je souligne également l'aspect symbolique et l'importance politique de leur pacte : si les deux femmes elfes ne peuvent se mettre d'accord, alors leurs peuples ne le pourront non plus. Inversement, si celles qui devraient se haïr viscéralement parviennent à voir au delà, alors il y a encore de l'espoir pour les elfes.


_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilgalad
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 3439
Expérience de jeu (CV) : On parle en Comtes Vampires ou du Curriculum Vitæ ?
Date d'inscription : 04/01/2013
Maître floodeur Maître floodeur

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Lun 26 Oct 2015 - 22:57

Le problème en fait au niveau des elfes n'est pas tant l'alliance que les protagonistes. Les hauts elfes considèrent Morathi comme en grande partie responsable de la chute de leur peuple. Et elle a un grand défaut, comme tu l'as dit, elle est la personne la plus égoïste sur la planète. Elle est à la limite encore plus honnie que Malékith car elle a plus ou moins corrompu l'âme d'Ænarion (même si elle a été aidée par la mort de la Reine Eternelle du moment et la disparition provisoire des enfants du couple) et cela est impardonnable pour eux. Sans compter qu'elle est en quelque sorte la fondatrice du Culte du Plaisir en Ulthuan sous Bel-Shaanar. Or les Maîtres des Epées sont chargés de l'éradication de ce dernier (qui a encore des adeptes en Ulthuan même si beaucoup moins). Résultat, il faudrait commencer par couper la tête, i.e. Morathi. C'est aussi elle qui a empoisonné le cœur de son propre fils uniquement dans le but de régner sur Ulthuan. Et c'est elle qui a eu l'idée du plan pour détruire le Vortex (et ça les hauts elfes le savent).

Je ne nie pas que Téclis est très calculateur etc... C'est même une grande qualité. Mais il ne faut pas oublier non plus que Morathi est aussi son ennemi juré. Elle n'a vraiment peur que d'un seul elfe en dehors de Malékith (et encore pour lui), c'est lui. Car il est le seul qui puisse lui tenir tête. Sans compter qu'elle ne peut pas le manipuler.

Sur une durée de quelques mois, si elle est déguisée, cela pourrait tenir. Mais pas plus de deux ou trois mois. Après ça repartira en vrille aussi sec. Peut-être que Kouran pourrait tenir en respect les autres. Il a la Garde Noire pour lui et bien aidé par des princes elfes comme Imrik ou par Téclis, il pourrait devenir habile politicien.

Au fait, je suis volontaire pour devenir Roi Phénix Lol !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3664
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Mar 27 Oct 2015 - 0:01

Si l'on doit voter pour un nouveau roi... Je voterais pour Esen'  Lol !

Spoiler:
 


Comme dit plus haut, ce n'est pas par folie que Morathi accède au pouvoir. C'est parce le chaos menace de tout ravager. Elle est une magicienne hors-pair, tout le monde le sait, alors elle est acceptée tant que ses pouvoirs sont dirigés contre les ennemis des elfes. Qui sait ce qui arrivera après que le chaos est vaincu ? Très certainement les règlements de compte.

Les hauts elfes n'acceptent pas Morathi. Loin de là. Ils la haïssent comme toujours. En revanche, ils comprennent que c'est son alliance avec Alarielle qui maintient les deux peuples unis face à l'ennemi. Ils savent aussi que jamais Alarielle ne laissera passer de décision qui puisse nuire aux asurs.
De même, les druchiis savent que Morathi défend leurs intérêts, ou plutôt que leur survie fait pour le moment partie des intérêts de leur reine. Et ils savent que c'est bien l'alliance des deux reines qui fait qu'ils peuvent impunément repeupler des villes qu'ils n'ont pas construites, mais ravagées pendant des siècles de guerre.
Teclis, comme supposé, attend comme tout le monde la fin de la menace chaotique avant de régler ses comptes avec son ennemie jurée.


Tractations dans l'ombre avec dame Arken...

Après consultation de carte, je serais prêt à envisager la situation suivante : l'Empire subit défaites sur défaites. Kislev, Talabheim, Middenheim et Altdorf tombent.
Une dernière ligne de défense s'établit le long du fleuve Aver : la cité fortifiée de Nuln maintient le flanc ouest, la Sylvanie bloque le passage à l'est, et des impériaux enragés, épaulés par les nains rancuniers et les hobbits berzerkers, contiennent le centre.
Les impériaux protègent ce qui reste de leur territoire et de leur foi. Les nains ne peuvent reculer du fleuve, point stratégique : plus loin au sud se trouve la brasserie de Bugman. Hors de question que le chaos vienne troubler leur bière.
Les hobbits, enfin, sont naturellement résistants au chaos, assurent la fonction du ravitaillement avec brio et ont leurs terriers à défendre.
Je crois avoir trouvé l'alliance parfaite, là   Fou  

Le problème des hommes bêtes serait résolu : il y a peu de forêts là où se concentrent les alliés.
Le problème des peaux vertes serait aussi résolu : j'ai lu ailleurs que Grimgor entraine sa WAAAGH ! à l'est, aussi loin que dans Cathay  lol
Le problème des skavens serait résolu puisqu'ils sont occupés à assaillir les braves caballeros d'Estalie et les fougueux signores de Tilée   Wow

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyklaus von Carstein
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 19
Nombre de messages : 1832
Expérience de jeu (CV) : Aucun mais possède tous les LA. Joue Tyranides et Nécrons dans W40K et rois des tombes dans W B
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Mer 28 Oct 2015 - 13:46

Vive le Lexicanum !

Lexicanum a écrit:
SKARBRAND L'EXILE
Egalement nommé le Dévoreur de Colère, Le Faucheur Enragé ou L’Assoiffé, Skarbrand était le plus grand Buveur de Sang avant de se laisser influencer par Tzeentch et d’attaquer Khorne en personne. Il fut alors maudit par Khorne lui-même en lui effaçant toute personnalité et ne lui laissant que rage et colère. Depuis Skarband n’est plus qu’une incarnation de la colère qu’il transmet partout sur son passage à tel point qu’en sa présence les plus grands amis deviennent les pires ennemis pour s’entretuer. Malgré les milliers de crânes que Skarbrand a offert à son sombre maître, ce dernier n’est pas de ceux qui pardonne et refuse de retirer son anathème.

A la bataille de Krudenwald, Skarbrand massacre son allié le Grand Immonde Nécroth alors que celui-ci était sur le point de tuer le général adverse. La haine sans limites de Skarabrand offrit ce jour là la victoire au comte Herdred Hagstaf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3664
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Mer 28 Oct 2015 - 17:54

Sympathique résumé Smile

Par contre, je me demande comment tu voudrais mettre ensemble Skarbrand et l'armée d'Archaon : ses propres soldats s'entretueraient sans finir Fou

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilgalad
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 3439
Expérience de jeu (CV) : On parle en Comtes Vampires ou du Curriculum Vitæ ?
Date d'inscription : 04/01/2013
Maître floodeur Maître floodeur

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Lun 9 Nov 2015 - 15:46

J'ai une idée il y a presque deux semaines et je l'ai soumise à Von Essen lors d'une bataille.

Après avoir relu le fluff des deux armées concernées (HE et EN), j'ai remarqué que, de mon point de vue, une alliance entre Morathi et la Reine Eternelle n'est pas possible, même en cas d'ultime recours. Sans compter que Morathi est encore plus haie en Ulthuan que les autres elfes noirs. En effet, les hauts elfes n'ont pas oublié que c'est elle qui a corrompu Ænarion (qui reste le plus grand héros des deux peuples) et Malékith. Sans compter que c'est elle qui a fondé le Cute du plaisir sous le règne du deuxième Roi Phénix. Autrement, la mission première des Maîtres des Epées qui est de lutter contre lui (en dehors de la protection de la Tour Blanche) leur imposerait de l'exécuter immédiatement. C'est pour ça que je propose les faits suivants :

On garde l'invasion de Naggaroth et la disparition du Cute de Khaine et une bonne partie du Culte du Plaisir de Naggaroth (ennemi juré de Khorne) dans l'invasion par les hordes de Valkia. On garde les assauts sur la porte qui est dans le bouquin et la "trahison" d'Imrik. On a ensuite au la bataille de l'Île Blafarde. Comme l'a dit Von Essen, Tyrion se fait démolir par Malékith (accomplissement de la prophétie), avant de prendre l'épée de Khaine, puis ce dernier se fait tuer par Alith Anar (qui aura accompli ainsi sa vengeance). Morathi se fait tuer soit par Téclis en personne, soit par Imrik et bouffer par son dragon dans ce dernier cas (faut être sûr qu'elle soit morte). La bataille se termine par la volonté de Teclis qui empêche les deux armées (qui contiennent chacune des hauts elfes et des elfes noirs je rappelle) de se sauter dessus. De plus, avec la mort de Tyrion et de Morathi, tout le monde revient à la raison.
On peut avoir un collège de dirigeants avec des anciens seigneurs de Naggarond et des Princes hauts elfes. Le tout étant dirigé par la Reine Eternelle (logique pour les HE) et Kouran (pourquoi lui ? Je vais le dire tout de suite). J'ai choisi Kouran pour plusieurs raisons. Tout d'abord il est craint par tous les EN pour ses talents de guerrier, de stratège et de tacticien. Ensuite, il a l'appui de la Garde Noire qui est la meilleure armée EN. De plus, s'il est "nouveau" dans les joutes politiques en Ulthuan qui sont moins sanglantes, il a pu observer en Naggaroth la politique et peut se faire facilement conseiller par Téclis. Dans le livre, ce dernier le fait pour Malékith qui est bien plus fort. Il n'aurait aucun mal à le faire pour lui. Certes Kouran a commis quelques crimes contre les HE, mais moins que Malékith ou d'autres EN. De plus, il était le premier lieutenant du Roi-Sorcier et la seule personne en qui il a toute confiance (du moins la notion la proche de la confiance chez les EN). C'est pour cela que je l'ai choisi.

Sur le papier, l'idée d'avoir les deux reines est géniale et magnifique (je l'avoue moi-même). Mais le problème est que si on ne veut pas tomber dans l'irréalisme forcené de TET, raison garder nous devons. Ainsi, les deux peuples sont à nouveau réunis et la puissance des elfes est à nouveau croissante malgré les pertes (la guerre est courte et donc peu coûteuse). L'élection d'un nouveau Roi Phénix n'a pas à se faire tout de suite puisque cela n'est plus nécessaire avec le collège de dirigeants. A noter que pour qu'il fonctionne un minimum, il faut que ce soient la Reine Eternelle et Kouran qui aient le plus de pouvoir. Sans compter une parité entre les HE et les EN. Les premiers temps de la cohabitation seraient difficiles pour tout le monde mais avec le temps qui passe (on avance de 3 ans entre 2522 et 2525), les blessures se refermeront petit à petit, surtout s'il y a des mariages et autres entre les deux peuples. Et c'est sans parler du fait que la puissance militaire des elfes serait alors à son maximum depuis probablement des millénaires.

Qu'en dites vous ? A noter que l'on n'a alors pas les Deus Ex Machina tels que Malékith, Alarielle, Karl Franz et autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3664
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Ven 20 Nov 2015 - 22:23

Excellente initiative que de relire le fluff elfique, je n'ai pu m'empêcher de suivre ton exemple Mr. Green

Le fluff m'indique que les hauts elfes préféreraient se jeter droit dans la gueule de Slaanesh plutôt que de faire quelque chose qui soit bénéfique à leurs cousins noirs. Bon.
Je vois (au moins) deux points d'ancrage dans ce que nous *voulons* voir arriver dans la Fin des Temps.
De l'épique.
Du nouveau.

Pour la Guerre elfique, ce qui nous semble épique est
l'accomplissement de la Prophétie (Tyrion est tué par Malékith).
la vengeance du peuple asur par la mort de Malekith, tué par Alith Anar.
Reste ensuite la question de la haine entre les deux peuples. Personnellement, je trouverais EPIQUE que deux peuples qui se haissent viscéralement DEPUIS DES MILLENAIRES s'unissent face à une menace commune. Une menace d'extinction pure et simple de leur race. Par opposition, voir les deux peuples s'entredéchirer alors que le chaos est à leurs portes me paraitrait juste ridicule pour des êtres censés être supérieurs intellectuellement aux humains.
Du coup, je rejoindrais le résumé de Gilgalad, à la nuance près qu'il n'y a plus vraiment de diplomatie à faire, puisque La Fin est Proche...





_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilgalad
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 3439
Expérience de jeu (CV) : On parle en Comtes Vampires ou du Curriculum Vitæ ?
Date d'inscription : 04/01/2013
Maître floodeur Maître floodeur

MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   Ven 20 Nov 2015 - 23:57

Von Essen a écrit:
à la nuance près qu'il n'y a plus vraiment de diplomatie à faire, puisque La Fin est Proche...
Sauf que ce sont des elfes et qu'ils ne pourront pas s'en empêcher Sourire C'est pavlovien leur tendance à faire de la diplomatie. Comme mode de négociation, ils ont la diplomatie (à la manière elfe) et la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le conseil de la Fin des Temps   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le conseil de la Fin des Temps
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armées Comtes Vampires et mort-vivants :: 
La Bibliothèque
 :: Créations
-
Sauter vers: