Armées Comtes Vampires et mort-vivants


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Limbes de Sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hasdrubal
Vampire
Vampire
avatar

Age : 27
Nombre de messages : 1338
Expérience de jeu (CV) : Empire V6 et v8, CV et EN depuis le début V7, HB a mes heures perdues (mais alors vraiment perdues)
Date d'inscription : 28/08/2009
Vainqueur de concours : Concours de peinture

MessageSujet: Les Limbes de Sang   Dim 19 Fév 2012 - 2:10

Voilà au grand plaisir de tous les mordus de littérature (je l'espère), je me lance enfin dans la partie récits avec mon modeste début de fluff du personnage emblématique de mon armée : Hasdrubal. Je suis actuellement dans une campagne basée sur bain de sang dans les terres arides. Campagne ou nous sommes 12 joueurs. Les récits seront donc par la suite en partie influencée par mes avancements au cours de la campagne (mais ca risque d'être dans un bout de temps, il faut que j'introduise tout le fluff de mes personnages d'ici la!). Je ne connait pas encore le rythme que je fournirai pour écrire, cela fera partie intégrante du suspens!

Vous connaitrez ainsi tout les rouages complètement tordus qui se cachent a l'intérieur de mon cerveau, via l'histoire de mon seigneur qui en découle!


Chapitre premier : Sang et fumée.



Alaric apercevait enfin le village. Au loin la fumée formait une grande colonne sombre qui montait jusqu'aux nuages. Il talonna son cheval pour forcer l'allure, la-bas de pauvres gens avaient besoin de lui, et il était là question d'honneur a ne point bafouer!Le jeune chevalier repensait à la jeune fille chanceuse qui avait eut le temps de s'échapper. Elle était entrée dans la taverne d'un air complètement affolé, de la poussière plein les joues, des sillons creusés par les larmes qui avaient du couler. Elle n'avait put dire un mot qu'après avoir bu à grandes lampées. C'est alors qu'elle avait contée l'attaque des non morts dans le village voisin. Les hommes de Brande-pain avaient immédiatement pris les armes avec l'idée de porter secours aux possibles survivants. Quant a lui, Alaric de Frisquevent, Chevalier de la quête, il avait courageusement pris les devants, étant le seul a posséder une monture...

Il restait quelques centaines de mètres a parcourir lorsqu'il entendit les premiers cris, ce qui indiquait la présence de survivants. Puis vint l'odeur, l'odeur âcre de la mort, des maisons et des corps en train de brûler sous les assauts de l'ennemi. Devant le chaos qui régnait il choisit de desceller, le combat citadin n'avantageant pas les cavaliers.


Le premier adversaire d'Alaric entra dans son champ de vision. C'était plutôt une parodie d'adversaire, le garçon devait avoir à peine vingt printemps, il était vêtu de haillons mouchetés de sang, une masse grossière à la main. Ce n'était pas tant l'âge de l'opposant qui déstabilisait le chevalier, mais bien le fait que ce premier devait être mort depuis au moins quelques semaines a en juger par son état de décomposition... Le cadavre se tourna lentement pour faire face au nouvel arrivant. Le chevalier Bretonnien caressa lentement la poignée de son épée, pour juger la réactivité de l'atrocité qui lui faisait face. Il sortit lentement sa longue épée bâtarde de son fourreau tandis que clopinant vers lui, son adversaire courrait tant bien que mal, faisant pendre par la même occasion son œil droit qui sortit de son orbite... C'est alors que Sir Alaric entama le récital de son Serment chevaleresque, comme une ode a l'espoir au milieu du tumulte de la bataille.

"Soit brave dans toute situation".... Il esquiva l'attaque maladroite de l'ennemi par un rapide jeu de jambe, le gout de la fumée collait au palais avec une âpreté sans pareille.... "Protège le peuple, car toi seul en es le bouclier"... D'un habile revers il décapita net son adversaire, désormais la fumée lui piquait les yeux, l'obligeant à régulièrement les fermer pour les soulager..."Réserve le courroux pour tes ennemis et la clémence pour ceux de ta patrie"...il éventra l'adversaire suivant dont les tripes se répandirent sur le sol, la créature ouvrit la bouche dans un hurlement silencieux, les yeux vides d'expression....."Honore ton roi comme ceux de ton sang"....Alaric aperçut alors une ombre se glisser entre deux maisons, ce n'était pas le déplacement erratique d'une des créatures, ni celui affolé d'un des villageois, laissant son adversaire balbutier silencieusement, il s'élança à la suite de l'individu; désormais il criait ses paroles....."Que ta lame soit le reflet de ton âme, qu'elle t'apporte grandeur ou oubli, et ce à tout jamais"....Arrivé en bordure de la bourgade il fit face à un homme étrange, celui ci se présentait de dos, il avait de rares cheveux filandreux qui lui collaient au crâne. Il était vêtu de grossières peaux de bêtes, il n'était donc clairement pas du pays. En plein attelage de sa monture il n'avait même pas remarqué la présence du fier Bretonnien. Ce dernier se rapprocha discrètement la lourde épée toujours à la main.

"Tu comptes t'en tirer ainsi malandrin ?" L'homme ne sursauta même pas, il se retourna lentement, comme s'il avait sut que le chevalier était la. Il était vieux, pas vieux comme un vieillard, bien que voûté comme tel, mais ses traits émaciés et sa peau blafarde montrait un âge avancé tout en gardant une vitalité propre a la jeunesse. Ses yeux jaunes injectés de sang avait quelque chose de malsain, tout comme le rictus qu'il laissa échapper de sa bouche pratiquement édentée. " Tu cours aussi vite que tu combats bien chevalier, ce fut une aubaine pour les petites gens que tu sois la aujourd'hui. Moi même je ne peux m'empêcher d'éprouver un certain contentement...tu nous serviras bien..." L'étranger jeta alors une poignée d'osselets dans les airs et entonna une mélopée dans une langue inconnue. Contre toute attente les osselets restèrent suspendus dans le vide. Reconnaissant la l’œuvre du démon, Alaric s'élança, empoignant son épée a deux mains, il savait que face a cette magie de félonie il n'aurait droit qu'a un coup. L'air s'emplit d'un bourdonnement tandis qu'une fumée d'un vert maléfique s'échappait des petits osselets. Alaric sentit comme une vague de fatigue s'emparer de lui, il reprit sont récital en criant "Soit juste même lorsque cela va à ton encontre"... Plus que quelques pas avant d'être délivré du sort dont il commençait a subir les effets.....Un coup, un seul....L'épée trancha de l'épaule jusqu'au flanc opposé..."Honores ton serment et la Dame guidera tes pas, ainsi tu accéderas peut être à la gloire du Saint-Graal"...Ces derniers mots furent prononcés d'une voix calme et posée...

Les derniers soupçons de vie quittait le nécromant, qui dans un dernier effort sourit "Trop tard chevalier, tu es déjà mort...". Il rendit son dernier soupir au même moment ou une douleur transperçait l'épaule d'Alaric. Chancelant, il eut à peine le temps de voir le zombie qui venait de lui transpercer l'épaule avec une vieille fourche, il était paralysé devant le visage morne de l'homme a qu'il avait éventré quelques minutes plus tôt, cet être maléfique brandissait maladroitement sa fourche ensanglantée...loin derrière les bruits de la bataille s'atténuaient dans un bourdonnement, de plus en plus les yeux se fermaient, puis il s'enfonça dans l'immensité blanche des limbes...

---------

Les images s'enchainaient à une vitesse folle, le jeune noble voyait sa journée défiler comme s'il était spectateur de toute les scènes, tout d'abord la jeune fille, trois images seulement d'un flou complet ou seul son visage restait distinct. Puis la chevauchée du noble chevalier qu'il était, d'abord dans les prairies de la vallée de Brande-pain, puis dans le bois aux loups du petit village assaillis. Il se vit lui, triompher de ses deux assaillants décérébrés. La fumée, partout, tourbillonnante dans le vide. Puis sa course effrénée après l'ombre. Enfin la douleur, sourde d'abord, partant du ventre, nouant les tripes puis irradiant jusque dans l'épaule. .

Il s'éveilla brusquement, les yeux écarquillés, et fixa le plafond qui contre toute attente se trouvait au dessus de sa tête. Une jeune femme leva les yeux vers lui, c'était la fille de l'auberge! Ses joues désormais roses, gardaient tout comme ses yeux, la marque d'une grande tristesse... Voulant s'appuyer sur son coude il hurla de douleur et s'effondra dans le lit, retournant dans la confusion des rêves....

---------


Voili pour la première partie, je compte faire chaque suite sous forme de petits chapitres comme celui-ci Smile Je suis entré rapidement en matière avec les morts vivants, car nous avons un long chemin a parcourir, pauvres mortels que nous sommes ! Vampire

En espérant que cela vous ait plu!
(ps :mon français n'étant pas parfait j'accepte toute correction grammaticale orthographique ou syntaxique ou autre ^^)

Amicalement

Hasdru'






Dernière édition par Hasdrubal le Dim 19 Fév 2012 - 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Les Limbes de Sang   Dim 19 Fév 2012 - 11:35

Eh bien, ce cher Hasdru se lance enfin!

Pour un début, je dois dire que le talent est déjà présent.
Le seul point qui me trouble : je vois bien que les textes en italique sont fais exprès, mais je ne vois pas ta logique là dedans, et ça me perturbe


Suite!!

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasdrubal
Vampire
Vampire
avatar

Age : 27
Nombre de messages : 1338
Expérience de jeu (CV) : Empire V6 et v8, CV et EN depuis le début V7, HB a mes heures perdues (mais alors vraiment perdues)
Date d'inscription : 28/08/2009
Vainqueur de concours : Concours de peinture

MessageSujet: Re: Les Limbes de Sang   Dim 19 Fév 2012 - 11:54

Premier commentaire par la maitresse de maison ! Rien que ça!


J'ai utilisé l'italique pour le petit flashback et le rêve ça je suis pas sur que ça dérange vraiment, sinon je l'ai utilisé lors de l'action, ça me semblait clarifier un peu les choses, après je suis complètement ouvert a toute critique ou amélioration possible, si t'as un moyen différent je suis plus que preneur!!!

Edit : en fait a la relecture, je crois que c'est pour décrire ses impressions, un peu comme lorsque vous faites une action qui demande beaucoup de concentration, c'est pour essayer de reproduire ce fameux moment ou chaque secondes on a en tête l'objectif, le moyen d'y arriver, le moment suivant, etc... Ce fameux moment ou les secondes s'écoulent tout lentement!

Amicalement

Hasdru'

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasdrubal
Vampire
Vampire
avatar

Age : 27
Nombre de messages : 1338
Expérience de jeu (CV) : Empire V6 et v8, CV et EN depuis le début V7, HB a mes heures perdues (mais alors vraiment perdues)
Date d'inscription : 28/08/2009
Vainqueur de concours : Concours de peinture

MessageSujet: Re: Les Limbes de Sang   Lun 20 Fév 2012 - 17:41

Bon me revoici, déjà! Étant fortement inspiré, en ces débuts balbutiants de la grande histoire de mon cher Hasdrubal qui sera bientôt introduit au cours de mon récit Smile
Je double poste donc pour vous livrer la suite qui concerne notre cher Bretonnien.


Chapitre deuxième : Dans la brume

Rien. Le vide. L'esprit du chevalier flottait sans but ni pensée. Il dérivait dans un néant infini de rien.
*Viens*
La voix avait raisonnée de partout, sortit de nul part. Le chevalier sortit de sa léthargie pour prêter attention.
*Viens, chevalier*
Une voix de femme. Posée, pleine de douceur, les mots étaient du velours. Le raisonnement de la voix faisait vibrer le chevalier.
*Viens à moi*
Il ouvrit les yeux lentement, autour de lui de la brume. Il n'en voyait ni le sol, ni les cieux. De grosses pierres émergeait de temps à autre, de la lourde couche de brume qui tapissait le sol. Les dernières paroles s'étaient rapprochées de lui. Soudain la texture sous ses pieds nus changea. Il reconnu la douce caresse de l'eau, bien qu'elle ne fut d'aucune température. Un doux clapotis, régulier, se faisait entendre, étouffé par l'épaisseur de cette brume.
*Ah, tu es la chevalier*
Droit devant, elle apparut. Vêtue d'une simple robe blanche satinée. De longs cheveux bruns bouclés cascadant sur ses épaules. La voix ne pouvait qu'appartenir a cette femme d'une beauté surnaturelle, s'en était son reflet exact, ni plus ni moins. Sa vision apportait douceur est quiétude, faisant naître une sensation de chaleur bienveillante au creux du ventre.
Devant l'expression du chevalier face a cette apparition, elle inclina légèrement la tête sur le coté et rit. Un rire sans pareil, mimant l'innocence et incitant a la joie.
"Qu'as tu donc chevalier es tu si surpris de me voir? Peut être est-ce le lieu qui te trouble?"
"....Je...hum...Je ne sais même pas ou nous sommes madame."
"Allons Alaric, tu le sais, cherche bien au fonds de toi, la réponse est la" fit-elle en désignant le jeune homme.
"....Je rêve?.... Suis-je mort?"
Encore ce rire enfantin.
"Non chevalier, du moins pas pour le moment."
"Êtes vous...?"
"La Dame?"
Le bretonnien acquiesça de la tête. La femme sourit, et parut plus belle que jamais.
Une douce secousse, le brouillard tapissant le sol s'agitant.
"Ma Dame?" fit-il pour solliciter une réponse.
Ce sourire, figé dans une expression de bien être, le bonheur a l'état pur.
Deuxième secousse plus violente, la vision d'Alaric se troubla.
"Ma Dame!"
*Cherche moi chevalier, nous nous reverrons bientôt*
De nouveau la voix, estompée par la brume, plus lointaine cette fois.
Troisième secousse. Plus rien.


"MA DAME!"
Alaric se tenait assis dans son lit. Le visage ruisselant de sueur, le souffle coupé. Une jeune fille était tournée vers lui, un linge mouillé dans les mains.
"Du calme messire vous allez rouvrir la plaie!"
La jeune fille, celle de la taverne. Elle avait l'air plus reposée, le chagrin avait lentement effacé ses traces.
"Les non-morts, qu'est qu'il s'est..?"
"Tous retournés en terre, bien nous en fait" Une voix d'homme. Grave, ferme, mais pleine de bonté. L'homme jusqu'alors invisible se trouvait derrière le lit d'Alaric, il reprit "Après que vous ayez tué le pleutre de magicien qui les guidait, ils ont arrêté de bouger, avec l'aide des hommes de Brande-pain, nous avons put les repousser facilement, et commencer a réparer leurs dégâts" Il baissa les yeux comme pour s'enfouir dans sa longue barge drue."Enfin pour les dégâts qui sont réparables..." Il continua avec plus d'entrain cette fois "Ma fille et moi même nous sommes permis de vous prendre chez nous, Messire, pour vous soigner. Il faut dire que ma fille est la meilleure guérisseuse de toute la région!"
L’intéressée rougit devant le compliment, Alaric leva légèrement un sourcil, intrigué devant la jeune femme, qui avait un certain charme. D'une voix fluette, complètement différente de celle qu'il avait entendu a l'auberge, elle prit la parole "Votre blessure s'est infectée messire, cela fait dix jours que vous étiez dans votre lit, délirant et enfiévré. Nous avons dû changer votre bandage plusieurs fois par jour pour favoriser la guérison...C'est une chance que vous soyez encore la"
"Ne te dénigre pas ma fille, tu as fais tout ce qu'il fallait pour qu'il aille mieux, c'est donc grâce a toi que notre Sire est encore la!" gronda gentiment l'homme.
"...C'est a vous deux que je dois la vie, gente gens, je ne pourrais jamais assez vous remercier..."
"C'est a nous de vous remercier, nous allions vers une fin...peu glorieuse..."

---------

Cela faisait maintenant une semaine qu'il avait entendu la voix. Son esprit marchait toujours au ralentit, comme embrumé. Petit a petit les forces revenaient malgré tout. Depuis son réveil il était venu plusieurs fois a la rivière. Plusieurs fois il avait cru entendre la voix, pour réaliser par la suite qu'il déformait le bruit de l'eau. Ce matin il était rongé par le moyen de revoir La Dame, "nous nous reverrons bientôt", voilà qui ne l'avançait guère...
"Vous êtes pensif messire" la voix de la jeune Lyrianne était comme toujours, pleine de curiosité. Le chevalier garda le silence.
"Serriez vous marié Mon Seigneur Alaric?". L'intérêt du noble venait d'être éveillé, d'autant que la jeune femme ne le laissait pas indifférent.
"Pourquoi cette question?"
"C'est que vous avez mentionner votre dame lors de votre réveil"
"Je ne suis pas marié non, et mon cœur est encore libre"
Avec des yeux s'emplissant de malice, elle poursuivit son interrogatoire "Pourtant vous restez troublé par ma question"
"C'est... qu'il me semble....que la Dame m'est apparut, alors que je délirait... Elle m'a mandé de la rejoindre, sans m'en donner le chemin"

---------

Alaric était enfin en selle, le coq n'avait pas encore chanté. Après un mois dans le petit village, il s'était décidé a partir, mais ce n'était pas sans émotions. Il caressa avec passion la ruban de Lyrianne qu'il avait fixé dans le revers de son gantelet en plaques. Elle avait choisit de ne pas lui faire les adieux au moment même. Lui volant un timide baiser la veille, alors qu'ils marchaient au clair de lune.
Mais il devait le faire. Il en allait de son honneur et de sa foi. Il devait trouver la Dame, c'est ce à quoi il avait toujours aspiré depuis son plus jeune age. Il rentrerait alors dans la légende.
C'est donc le cœur emprunt de tristesse à cause de l'amour naissant qu'il laissait derrière lui, qu'il quittait le Bois aux loups, puisant son réconfort dans l'accomplissement de toute une vie. Alaric de Frisquevent, chevalier de la Quête, deviendrait Saint Alaric de Frisquevent, chevalier du Graal, alors seulement il aurait du temps pour l'amour.

-------


Voila bon ben texte un peu plus long que le précédent il me semble. Nous suivons donc notre joyeux petit chevalier Bretonnien, pour une suite qui je l'espère sera inattendue Smile

Amicalement

Hasdru'





Dernière édition par Hasdrubal le Lun 20 Fév 2012 - 21:06, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Senghien
Garde des cryptes
Garde des cryptes
avatar

Age : 29
Nombre de messages : 234
Expérience de jeu (CV) : CV depuis le V6. Egalement vieux nain mafieux et Orque à louer
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: Les Limbes de Sang   Lun 20 Fév 2012 - 18:04

Bien je me lance.

J'aime beaucoup, le récit est fluide, avance bien sans donner toutes les informations et laisse pas mal de place au suspens. Et puis l'univers bretonnien se prête bien à toute sorte de légendes

Sur la forme, j'ai trouvé le texte plus compréhensible que le premier (absence de Flashback peut-être?) même si dans les dialogues du premier paragraphes, la différence entre les répliques du chevalier et la Dame ne sautent pas au yeux au premier abord.

Sur ce...
Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Les Limbes de Sang   Lun 20 Fév 2012 - 20:50

Le texte est effectivement déjà mieux que le premier, mais les quelques fautes de syntaxe sont plus dérangeantes. Relis-toi bien, c'est surtout de la ponctuation et de la mise en page pour des dialogues/citations. Et le paragraphe où il se réveille est truffé de petites fautes alors que le reste du texte est bien écrit...
Citation :
le pleutre de magicien qui les guidaient, ils ont arrêtés de bouger,
--> deux fautes dans ce passage
Citation :
leur dégâts
Citation :
la meilleure guérisseur
Citation :
elle pris la parole
Citation :
Ne te dénigres pas
Citation :
notre Sir
J'ai l'habitude de donner les fautes, mais pas de les corriger...

Sinon, fait bien attention à mettre tous les accents, parce qu'à force on fini par trop remarquer les "a" qui devraient s'écrire "à", et pareil pour les "là".
Enfin, une dernière petite étrangeté qui m'a fait sourire :
Citation :
gente gens
C'est la première fois que je vois cette expression, et je me demande s'il n'y a pas de "s" à "gente" puisqu'ils sont plusieurs

Mais pour terminer sur une note positive, je tiens à signaler que l'effet du début est très bien rendu !!!

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasdrubal
Vampire
Vampire
avatar

Age : 27
Nombre de messages : 1338
Expérience de jeu (CV) : Empire V6 et v8, CV et EN depuis le début V7, HB a mes heures perdues (mais alors vraiment perdues)
Date d'inscription : 28/08/2009
Vainqueur de concours : Concours de peinture

MessageSujet: Re: Les Limbes de Sang   Lun 20 Fév 2012 - 20:58

Gniark l'orthographe aura ma peau! Je m'attèle à corriger cela. C'est vrai que pour les accents je n'ai plus trop l'habitude d'en mettre sur le forum (n'étant habituellement pas une faute significative lors d'un message de 2/3 lignes Tongue). Ceci dis je tiens a noter que guérisseur est un nom de métier qui peut s'appliquer au masculin même pour un sujet féminin (crois moi c'est ma branche d'études^) ainsi que plusieurs autres métiers tel que écrivain. (oui guérisseuse ou écrivaine sont des mots qui existent mais ne sont pas à employer obligatoirement)

A vrai dire j'écris pour le moment directement sur le forum sans brouillon papier ou informatique, et même si je repense et relis mes phrases, certaines fautes peuvent venir de là!
En attendant merci pour ces commentaires plutôt encourageant pour un début!

PS : pour le gente gens c'est une vieille expression, d'ailleurs les correcteurs orthographiques l'ont, avec ou sans tiret entre les deux:)
PS 2 : le Sir viens de l'anglais que j'utilise beaucoup pour regarder des films ou pour lire des bouquins de fantaisie, mauvaise habite a corriger Tongue

Amicalement

Hasdru'



Dernière édition par Hasdrubal le Lun 20 Fév 2012 - 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Les Limbes de Sang   Lun 20 Fév 2012 - 21:02

Je conçois que guérisseur peut s'utiliser pour un sujet féminin... Mais comme guérisseuse existe, c'est mieux de l'utiliser, surtout que "guérisseur" sonne faux dans ta phrase...
Je dis ça, mais après tu fais ce que tu veux

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasdrubal
Vampire
Vampire
avatar

Age : 27
Nombre de messages : 1338
Expérience de jeu (CV) : Empire V6 et v8, CV et EN depuis le début V7, HB a mes heures perdues (mais alors vraiment perdues)
Date d'inscription : 28/08/2009
Vainqueur de concours : Concours de peinture

MessageSujet: Re: Les Limbes de Sang   Lun 20 Fév 2012 - 21:15

Changements effectués : J'ai opté pour guérisseuse, en effet, pour plus de fluidité, je me rappel avoir hésité entre les deux utilisations =) reste juste les "à" que je vais corriger.

Merci pour ces petits mais précieux conseils/corrections!

Amicalement

Hasdru'

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3358
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Les Limbes de Sang   Mer 12 Mar 2014 - 9:42

Un peu tard, certes, mais comme nous célébrons en ce jour le retour parmi nous du bon Hasdrubal après une longue et cruelle absence, je me mets à jour dans son récit.  Happy 
Je dois dire que l'on sent bien un potentiel certain dans ces deux premiers chapitres (et pas seulement à cause de mon amour immodéré pour la Bretonnie  Tongue ).
Une lutte contre des abominations d'outre-tombe, une sombre malédiction, une rencontre en songe avec La Dame,... Les épisodes intéressants foisonnent déjà et on attend de voir comment notre Chevalier de la Quête va bien pouvoir trouver le chemin qui mène au Saint Graal.
Alors voilà, j'espère que nous pouvons compter sur la reprise de ton récit, même après le temps écoulé depuis la dernière fois.  banane

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasdrubal
Vampire
Vampire
avatar

Age : 27
Nombre de messages : 1338
Expérience de jeu (CV) : Empire V6 et v8, CV et EN depuis le début V7, HB a mes heures perdues (mais alors vraiment perdues)
Date d'inscription : 28/08/2009
Vainqueur de concours : Concours de peinture

MessageSujet: Re: Les Limbes de Sang   Mer 12 Mar 2014 - 16:04

Mon cher Thomov il est ma foi fort possible que tu vois enfin la suite de ce récit ! Bon il faudra tout de même un temps pour que je retrouve mes idées, mais la trame principale de l'histoire est toujours dans un recoin de ma tête Smile

En attendant de pouvoir coucher cela sur le clavier (bah ouais faut adapter les expressions au monde moderne!), je te paye une tournée!! =)


Hasdru'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Limbes de Sang   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Limbes de Sang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Limbes de Sang
» Amulette blasphèmatoire et pendentif de sang avec palaquin.
» D'amour et de sang
» Les liens du sang
» [Chattam, Maxime] Le sang du temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armées Comtes Vampires et mort-vivants :: 
La Bibliothèque
 :: Récits, Fanfics et Fanart
-
Sauter vers: