AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexionPortail

Partagez | 
 

 Trucs et astuces d'écriture : discussions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3465
Expérience de jeu (CV) : 3 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Trucs et astuces d'écriture : discussions   Jeu 22 Juin 2017 - 10:30

Trucs et astuces d'écriture : discussions




Comme son nom l'indique, ce topic est destiné aux discussions portant sur les trucs et astuces d'écriture de nos chers membres. Chacun est libre d'y poster ses interrogations, chacun est libre d'y répondre Happy

Rappel : l'espace discussion pour autre chose que l'écriture se trouve dans la section de la Crypte.



La plume est plus forte que l'épée.
On parie ?
Vampire

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ethgri wyrda
Comte de la crypte 2016
avatar

Age : 19
Nombre de messages : 901
Date d'inscription : 03/04/2015
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Trucs et astuces d'écriture : discussions   Jeu 22 Juin 2017 - 10:50

*un elfe sauvage saute de derrière une haie où il etait plaqué en embuscade totalement improvisée (qui n'etait pas du tout une sieste causée par une chaleure ecrasante et fort penible)

Alors, j'ai une question (primordiale?) qui à mon avis pourrait être mise dans les premières choses à dire (et j'impose une mise en page de question Whistling ):

Comment reprendre un recit? / Comment commencer à ecrire?

Le problème, aussi appelé syndrome de la page blanche, est un peu etrange: avoir une idée, du temps, des tournures de phrases dejà prevues ne suffit helas pas; et, tant personnelement que litterairement, cette question m'intrigue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3465
Expérience de jeu (CV) : 3 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Trucs et astuces d'écriture : discussions   Jeu 22 Juin 2017 - 11:42

Commencer avec une question si profonde... c'est vraiment une embuscade sylvaine, ça Rolleyes

A mon humble avis, on écrit lorsque l'on veut exprimer quelque chose : un ressenti, une expérience, une émotion, une fantaisie. Le support, dès lors, devient presque secondaire.

En d'autres termes, lorsque je suis paré pour écrire, je ne regarde même pas la feuille dans son ensemble. Je regarde à peine l'endroit où je pose mon stylo, pour ne pas écrire n'importe comment, puis ça part tout seul, tant que j'ai quelque chose à dire.
Pareil sur un ordinateur : je prends juste le soin de commencer à la ligne, puis ça avance tout seul.

Maintenant, par rapport au cas de figure où l'on voudrait reprendre un récit : je pense que la relecture du récit est un excellent point de départ. Retrouver l'ambiance, les personnages, les intrigues, "se remettre dans le bain", donc, il me semble que c'est une piste intéressante à explorer. Car au bout de la lecture, quand on arrive au bout, il est plus facile de se dire : "Ah mais je sais ! Voila ce qui se passe ensuite !"
Et c'est reparti.



_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2312
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Trucs et astuces d'écriture : discussions   Jeu 22 Juin 2017 - 12:58

Le syndrome de la feuille blanche, c'est selon moi à la fois un problème et un non-problème.

En fait, je pense qu'il est causé quand on veut écrire pour le simple fait d'écrire, et non quand on a une idée précise en tête. Pour l'avoir vécu il y a peu de temps quand j'ai voulu écrire sur Wilhelm en-dehors d'un tournoi, je me suis bien creusé la tête pour savoir quoi raconter. Je pense que je n'étais pas dans le bon état d'esprit, parce que je n'avais pas envie de raconter une histoire, mais simplement de parler d'un personnage. La solution est venue quand je me suis posé les bonnes questions, en l'occurrence "qu'est ce qui pourrait expliquer la personnalité de mon personnage tel que je l'imagine ?". Je suis parti de là, en essayant d'imaginer tel ou tel évènement qui pourrait, dans sa vie passée, avoir développé chez lui les traits de caractère que je lui prête. Et comme le dit Von Essen, après ça vient tout seul une fois que les grandes idées sont définies.

Et je ne sais pas pour vous, mais moi je fonctionne beaucoup à l'improvisation. Généralement je ne sais pas trop où un récit me mène quand je le commence. Pour l'histoire d'Oktavius, la partie avec Fritz et le nécrarque a été imaginée au fil de la rédaction, de même pour la partie qui a suivi la mort de Vlad. Je me souviens que Pierre Bottero disait que ses personnages le contrôlaient et non l'inverse, et je comprend très bien ce qu'il veut dire, parce que ça m'arrive souvent de me retrouver piégé à voir que la logique veuille que mon personnage aille dans une direction totalement imprévue, me forçant à faire des digressions pour amener mon récit là où je le veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Oksilden
Spectre
Spectre
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 603
Expérience de jeu (CV) : Berserker de Khorne, ex-kurak et amateur de bon vins bretonniens
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Trucs et astuces d'écriture : discussions   Jeu 22 Juin 2017 - 21:23

Je rejoint beaucoup arca' sur la façon d'écrire.

Mais, autant sur la quête improbable j'y suis allé au pif, autant mes récits actuels je les structure un peu. J'établis l'histoire générale, des points clés, une dizaine ou vingtaine d'évènements majeurs qui donnent un corps au récit. Une fois que j'ai ça, je remplis entre et là bon je me laisse certes porter par l"imagination, mais au moins je sais où je vais et par où je dois passer.
J'en conviens qu'il peut être difficile de savoir déjà à l'avance comment le premier récit que l'on écrit va se passer, mais je trouve l'exercice intéressant. De mon point de vue, si un auteur ne sait pas comment il va finir son œuvre en la commençant, il risque aussi de ne jamais la finir faute d'idées.

Après cette structure peut, et je dirais même, va évoluer au fur et à mesure du récit. Cela dépend de votre imagination, après tout c'est votre œuvre, vous en faites ce que vous voulez.

S'il s'agit d'un récit à reprendre, l'idée de le relire est excellente. Ensuite, selon moi, il faudrait essayer de se demander où le récit va aller. Se demander en permanence "et après ?". Cela donne ainsi des petites bornes, des checkpoints progressifs à atteindre. Un avis extérieur, genre un relecteur, peut aussi donner matière à réflexion.

S'il s'agit d'un premier récit, là c'est plus délicat. On peut avoir la folie des grandeurs et se lancer dans un mastodonte improbable (ce que j'ai fait en un sens), où alors on peut aussi faire un texte de quelques pages bien peaufinées pour un concours de récit. Tout est bon, du moment que l'on s'amuse. Écrire pour écrire, ça ne sert pas tant que ça. J'en conviens, des fois, il faut que l'histoire avance, alors on se force à écrire quelques lignes. Mais en faisant ainsi on parvient parfois à débloquer la situation.
Un tournoi ou un jdr peut aussi être un bon élément pour commencer (ça a été mon cas), puisque l'on se retrouve avec une sorte de limite déjà établie, un terrain de jeu déjà fait. De là, on peut développer plus que l'on ne créé. Et c'est génial pour débuter puisque c'est plus simple et pourtant terriblement libre et plein de possibilités !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ethgri wyrda
Comte de la crypte 2016
avatar

Age : 19
Nombre de messages : 901
Date d'inscription : 03/04/2015
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Trucs et astuces d'écriture : discussions   Jeu 22 Juin 2017 - 21:34

Citation :
Commencer avec une question si profonde... c'est vraiment une embuscade sylvaine, ça Rolleyes
ça sert à rien de frapper en premier si tu ne frappe pas assez fort… Devil

Pour noter donc ce que vous dites: écrire se fait surtout dans la spontanéité. On écrit ce qui passe, et pour s'y remettre, il faut se replonger dans l'eau. J'aime beaucoup ces conseils, et ils sont les meilleurs conseils pour faire developer une histoire: laisser les personnages et les idées venues comme ça écrire!

Cependant, il y a un cas qui me parait manquer, et je serais le pire des druchii si jamais je ne faisait que poser des questions. Je vais donc developer ce cas, qui me semble être le mien en ce moment hélas: les idées ne manquent pas, le recit est même completement tracé à, disons… 75%. le recit d'après aussi d'ailleurs. et c'est justement ce qui bloque. comment s'y mettre si c'est dejà fait?
Partir de l'idée de Von Essen est une bonne piste: ce qui n'est pas encore fait n'a pas, et de loin, le même niveau de finition que ce qui est sur papier. Et relire fait se rendre compte de ça. De même, en pensée, on a pas la musique et la couleur de ce qui est ecrit. Et en relisant, on retrouve l'elan de cette couleur et de ces sonorités. on est emporté, et on veut lier ce que l'on a en tête à ce long tissage. Donc, oui, relire.

Autre idée, si la relecture ne suffit pas, à cause peut-etre de la presence d'un soupçon de ces couleurs dans la tête, et donc toujours de cette illusion de "terminé", et bien le mieux est pour moi est d'en trouver plus. regarder un film, ecouter une musique, quoi que ce soit qui apporte donne envie d'ajouter du nouveau au recit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 2682
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Trucs et astuces d'écriture : discussions   Ven 23 Juin 2017 - 12:19

Bien le bonsoir messieurs. Je réveille le grand dinosaure qui sommeille en moi pour vous répondre de manière plus ou moins complète sur mon expérience.

Déjà, en tant que débutant, j'ai eu cette folie des grandeurs à partir dans un récit immense, à écrire au gré de mes envies sans aucune organisation. Ce texte n'a jamais vu sa fin, il en est resté à l'état d'embryon (et non vous ne le connaissez pas).
Ensuite, j'ai commencé Le Prix de la Liberté, avec un début d'histoire, des hypothèses, et surtout une fin établie. Cette base donnée à mon imagination m'a permis de décoller dans cet art, et de progresser au fur et à mesure, guidée par la lumière au bout du tunnel. Mais une fois arrivée à un point clef de mon histoire... Cela ne suffisait plus.
En fait, avec le recul, je pense qu'il s'agit encore et toujours d'une question d'équilibrage. Il faut de l'organisation pour savoir vers où nous allons et nous motiver, mais il faut aussi se laisser guider par la spontanéité des personnages pour découvrir toute la richesse de notre propre histoire. Il faut avoir la passion, dans deux sens différents : aimer écrire, et surtout être dans un état passionné au moment de l'écriture. Cette évidence m'est apparue quand j'ai reçu les meilleurs commentaires de ma petite carrière : c'était LA scène que j'attendais depuis des années, vers laquelle j'avançais pas à pas, qui m'a guidée dans l'histoire. Quand je l'ai écrite, j'étais presque dans un état second, à pianoter sur mon clavier. Et le résultat est là : c'est sans doute le passage le plus incroyable de mon histoire.
Mais le contre-coup est aussi très dur : oui, j'avais prévu une suite, avec la fin établie toujours dans ma tête. Mais hélas, des centaines d'années séparait mon personnage de cette ultime scène. Et je me suis retrouvée comme essoufflée, à ne pas savoir où aller, sans plus aucun repère, plus aucune borne, pour me guider vers cette fin. Et cela, je crois que vous l'avez aussi ressenti dans la suite de mes textes. Ils sont devenus comme moroses, sans saveur, automatiques. Mes personnages ont perdu leur spontanéité et sont entrés dans un attentisme latent. Mais comme j'aime écrire, et que je voulais continuer, j'ai forcé la main, créant des textes me plaisant de moins en moins. Je n'étais plus satisfaite. Pour essayer de pallier à ce manque de visibilité, j'ai créé les Origines... Mais je me suis vite heurtée au même problème. Que se passe-t-il durant les milliers d'années entre l'apparition de ma matriarche et le début du Prix de la Liberté ?

Au final, je ne peux que vous conseiller une chose : jalonnez bien vos récits, veillez à mettre une borne tous les kilomètres, mais pas plus. Ainsi, vous serez sûrs d'avancer, toujours et encore, avec la possibilité de faire autant de virages que vous le souhaitez entre chaque borne.

Et concernant le cas plus particulier de la page blanche, j'ai reçu un conseil très sage, que j'ai essayé et adopté : si vous avez une scène en tête, mais que vous n'arrivez pas à l'écrire, ou que vous en êtes pas satisfaits, repartez de zéro et prenez un autre point de vue, ou passez certaines choses sous silence. Nous parlons souvent du fait que nos personnages font des choses auxquelles on ne s'attend pas, qu'ils nous emmènent ailleurs contre notre gré. Eh bien, on en a moins conscience, mais ce sont aussi eux qui bloquent notre plume parfois. Réfléchissez-y, et demandez vous pourquoi vous n'arrivez pas à écrire votre scène. Votre personnage se sent-il vraiment à l'aise dans cette scène ? Est-il vraiment lui-même, réagit-il naturellement ? Ce conseil peut s'appliquer à un cas encore plus particulier, qui vous fera peut-être comprendre là où je veux en venir :
Souvent, dans les dialogues, je restais bloquée, en me disant "je sais pas qu'est-ce qu'elle peut dire ici". Et un jour, quelqu'un a mis sa main sur mon épaule, m'a souri et m'a dit : "Tu ne sais pas ? C'est que elle non plus." J'ai alors effacé les embryons de sa réplique, pour la faire réagir en silence. Et il se trouve que mon personnage a retrouvé toute sa couleur.
Donc, si vous n'arrivez pas à faire parler votre personnage, peut-être qu'il ne veut simplement pas parler. Et si vous n'arrivez pas à écrire votre scène, c'est qu'elle doit soit être mise sous silence, soit être abordée d'une autre manière.

Je m'arrêterai ici pour aujourd'hui. Vous parler de tout ça est fort intéressant, cela me rappelle des bons souvenirs, et je me retrouve à sourire avec nostalgie devant mon PC Camouflé Ninja

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trucs et astuces d'écriture : discussions   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trucs et astuces d'écriture : discussions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» trucs et astuces pour faire de la végétation
» trucs et astuces
» [MANILA 2.5/2.6] Questions et réponses, trucs et astuces
» Trucs et Astuces
» Swisscom TV Box: Trucs et astuces

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armées Comtes Vampires et mort-vivants :: 
La Bibliothèque
 :: Récits, Fanfics et Fanart
-
Sauter vers: