Armées Comtes Vampires et mort-vivants


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Récits divers et variés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Hjalmar Oksilden
Banshee
Banshee
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 737
Expérience de jeu (CV) : Berserker de Khorne, ex-kurak et amateur de bon vins bretonniens
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Récits divers et variés   Dim 28 Fév 2016 - 11:04

Oyez, Oyez lecteurs de ce sympathique forum! Je viens à vous pour requérir vos précieux conseils et votre œil averti en matière de littérature.

Il se trouve que je viens de terminer mon premier récit il y a peu (hier pour être exact Tongue ) et je me retrouve donc avec un beau bébé de 163 pages Word avec une douzaine de chapitres. Alors tout d'abord, il est écrit en police 14 (donc en police 12 on est plutôt aux environs de 134 pages) et moult illustrations le parcourent dont deux faites par un ami. Ce qui allonge quelque peu le texte. Mais il est vrai que même moi je m'étonne un peu de voir ce que j'ai pu produire en une année  Fou

Mais revenons-en au sujet principal.

C'est une suite directe du Tournoi de Havras sur le foroume bretonnien. Après un délire avec un ami, j'avais décidé de continuer l'histoire de nos personnages pour le fun, mais le tout à prit de l'ampleur jusqu'à créer ce melting pot d'idées. C'est mon premier récit, comme je l'ai mentionné auparavant. Ce qui fait que l'écriture est encore maladroite. Il manque des détails, le fluff est parfois hasardeux, mon style d'écriture est plus que bourrin et concis (vous l'avez vu durant le concours d'écriture). En même temps quand on écrit avec du Ensiferum, du Powerwolf (que je trouve hilarant tellement c'est exagéré) et du Amon Amarth dans les oreilles...Rock & Roll  Ben c'est épique et ça motive mais ça durcit un peu l'écriture en même temps. Le développement des personnages est encore perfectible et de plus, j'utilise les illustrations pour compenser ce manque de détail, mais en même temps elles m’encouragent inconsciemment à ne pas mettre de détails justement. Et enfin, le style se développe au fur et à mesure du bouquin tout en s'étoffant vu que j'ai apprit à m'améliorer tout du long...

Mais malgré tout ça, mon relecteur (du coup il y aura normalement moins de fautes lol ) et d'autres lecteurs apprécient le joyeux bordel que représente ce bouquin. Et j'en suis un peu fier quand même de ce bignou! Donc même si je viens juste de le démonter avec mes arguments subjectifs quelques lignes plus haut, j'aimerais tout de même vous présenter ce petit bouquin pour avoir vos retours divers et variés dans le but de retirer de vos commentaires de quoi m'améliorer à l'avenir parce que j'ai bien l'intention de continuer!

J'espère fortement réussir à vous amuser avec mes inspirations (à peine cachées) de Terry Pratchett à David Gemmel et le style un peu déjanté qui en découle. Sur ce bonne lecture! study



Le lien en PDF: La quête improbable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Oksilden
Banshee
Banshee
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 737
Expérience de jeu (CV) : Berserker de Khorne, ex-kurak et amateur de bon vins bretonniens
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Lun 29 Fév 2016 - 19:54

Je repost ici pour vous présenter le début d'une nouvelle histoire.

Celle-ci est encore en pré-production et pas mal de chose sont encore à  changer mais j'ai bien l'intention de la continuer. Et le début que je vous présente est plutôt sûr de rester ainsi. Par contre, plusieurs fautes sont encore présentes et je m'en excuse... Je m'en occuperais avec mon relecteur plus tard. Mais dans l'ensemble, c'est bien mieux écrit que la précédente. J'essaie un nouveau style d'écriture et c'est d'autant plus intéressant d'avoir vos retours dessus!  Happy  

Je la poste ici pour ceux qui n'auraient pas trop de temps à accorder à un récit trop imposant comme le précédent, celui-là ne faisant qu'une dizaine de pages.

Dans l'ombre de l'étoile


Dernière édition par Hjalmar Oksilden le Mer 23 Mar 2016 - 21:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3669
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Lun 29 Fév 2016 - 20:16

Je suis en train de lire, et posterai mon avis plus tard dans la soirée, ou demain si ça dure un peu trop longtemps Wink

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Oksilden
Banshee
Banshee
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 737
Expérience de jeu (CV) : Berserker de Khorne, ex-kurak et amateur de bon vins bretonniens
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Lun 29 Fév 2016 - 22:53

Et je m'excuse platement pour mon étourderie qui interdisait l'accès au deuxième récit Gniié ! Je viens juste de m'en rendre compte après avoir reçut deux demandes d'autorisation par mail...

La faute a été réparée et le texte est maintenant accessible à ceux qui le souhaite. En m'excusant encore, je vous souhaite une bonne lecture (en espérant que ce soit la bonne cette fois Ermm ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3669
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Mar 1 Mar 2016 - 23:41

Je vois que tu t'es bien amusé. C'est l'essentiel Clap

Pour la suite, quels sont tes prochains objectifs ? Une histoire moins déjantée ? Ou simplement d'éviter quelques écueils narratifs ?
Une fois cette réponse obtenue, je pourrai valablement te conseiller quelques trucs respect

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Oksilden
Banshee
Banshee
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 737
Expérience de jeu (CV) : Berserker de Khorne, ex-kurak et amateur de bon vins bretonniens
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Mer 2 Mar 2016 - 7:42

J'essairais de faire plutôt dans le style du deuxième récit a l'avenir, donc un ton un brin plus sérieux tout de même. Je me suis d'ailleurs rendu compte que je préférais de loin ce style, plus fourni en détail. Et si la présence du sigmarine est là surtout pour rajouter un petit effet comique ce n'est pas que pour ça. J'ai de quoi rester cohérent tout de même Sourire J'ai peut-être une suite pour le premier bouquin dans l'idée, plus sérieuse aussi. Mais ça arrivera quand j'aurais fini "à l'ombre de l'étoile" (je m'éparpille déjà assez)

Donc un peu moins déjanté a l'avenir, mais je garderais un petit ton fun quand même. Faut savoir rire de temps en temps. Tongue

Et éviter les écueils -> oui. Ça dans tous les cas je préfèrerais éviter d'en refaire de trop... Cela rendrait le récit bien plus agréable à lire pour les lecteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3669
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Mer 2 Mar 2016 - 13:52

Je n'ai pas encore lu Dans l'ombre de l'étoile, mais c'est prévu.

Pour la quête improbable, allez, juste comme ça : connais-tu ce personnage ? Innocent

Si ce n'est pas le cas, sache que Hjalmar et lui partagent les mêmes valeurs Fou

Ensuite, sans plus attendre, il y a deux endroits qui méritent à mon avis d'être signalés comme des écueils.
D'abord, le duel entre Hjalmar et Holger : une rencontre, un combat passé sous silence (ellipse), un résultat qui m'a semblé illogique par rapport ce que nous savions déjà sur les personnages. En effet, Hjalmar est un barbare chaotique impitoyable. Holger est un répurgateur fanatique et impitoyable. En termes de puissance, même à niveau martial égal, nous avons vu que Hjalmar possède l'avantage de la protection de son amulette. Pour moi, en toute logique, le combat aurait du s'achever par la mort brutale du répurgateur, avec toutes les conséquences néfastes que cela entraine. Or, sans que l'on sache comment, ils finissent meilleurs copains du monde.
Ainsi, je n'ai rien contre ce résultat (ils sont tous les deux tarés après tout Rolleyes), mais j'aimerais savoir clairement si c'est (par exemple) le résultat d'un long dialogue (oral ou martial) ou si c'est (par exemple) leurs dieux respectifs qui leur ont ordonné de coopérer ( banane ).

Deuxième moment : préparatifs et duel de Hjalmar et de Varskrom. Plus précisément, il s'agit d'un détail qui me gêne un peu. En effet, la narration a bien fait comprendre que Hjalmar veut pour ce combat mettre toutes les chances de son côté. Or, quelques chapitres avant nous avons vu qu'il se bat mieux sans son hallebarde. Il me semble dès lors un peu contradictoire qu'il utilise son hallebarde dans le duel contre Varskrom. Je veux bien que ce soit les dieux du chaos qui le lui ont ordonné (par exemple), mais il serait intéressant de le préciser, même brièvement Happy    


En mode ninja Camouflé Ninja , je rajoute une petite mention pour un problème récurrent chez pas mal d'écrivains, (chez moi aussi ce n'est pas encore parfait) : une chronologie qui tienne la route. Tolkien est une référence incontournable en la matière : à la fin du Seigneur des Anneaux, tu trouves normalement une chronologie détaillée pour tous les événements, c'est beau à voir Love
Dans la quête improbable, j'ai eu un peu de mal comprendre comment Holger et Sieghilde ont fait un aller-retour aussi rapide en Sylvanie, même en bâteau, pour retrouver les deux chevaliers et le barbare à Marienbourg, alors que ces derniers y ont passé à peine deux jours.

P.S. curieusement, Sieghilde est mon personnage préféré

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Oksilden
Banshee
Banshee
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 737
Expérience de jeu (CV) : Berserker de Khorne, ex-kurak et amateur de bon vins bretonniens
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Mer 2 Mar 2016 - 20:18

Alors pour Kenpachi, oui je le connais bien le gaillard Devil Et il est une inspiration inconsciente au même titre que Druss de David Gemmel (un excellent bouquin d'ailleurs) ou un peu de Shizuo Heiwajima de Durarara et/ou Crow de Deadman Wonderland si on reste dans le manga... Et Conan, parce que Crom. Rolleyes Mais le personnage de Hjalmar, c'est mon petit chouchou que j'aime bien utiliser, et ça doit se ressentir. Si tu n'as pas encore lu le tournoi de havras en entier, je te le conseille, il y est au meilleur de sa forme Sourire




  • Pour continuer sur le premier point. Il est vrai que Holger aurait largement dû se faire poutrer, mais je considérais que les deux se tapaient dessus plus pour... eh bien... faire connaissance. C'est par l'échange que l'on apprend à connaitre l'autre, et pour ces détraqués c'est un échange d'arguments percutants. Ils respectent le sens martial et l'honneur de l'autre et puisqu'ils se sont aidés dans un combat, il n'avaient donc aucune raison de s'entretuer juste comme ça... Mais j'en conviens, un peu plus de détail n'aurait pas été de trop.

  • Le deuxième point maintenant. C'est un point que j'ai quelque peu oublié de considérer pour être parfaitement franc   Gniié !  . Maintenant que ça me revient, j'avais prévu à la base de lui faire perdre sa hallebarde assez tôt dans le combat puis de passer en ambidextre avec une épée et une hache comme avec le vampire au chapitre 5. Histoire de justement le faire passer au niveau au-dessus... Mais que veux-tu, mon enfance a été bercée par Dragon Ball Z et un Goku qui ne passe jamais en SSJ3 dès le début pour atomiser le gars en face en 20 secondes. Du coup j'ai bêtement fait un retour shonen du héros qui sauve la situation in extremis Lol ! Mais je comprends parfaitement le problème. Happy


  • Et maintenant, le dernier point ninja. Alors je me sens un peu con maintenant que tu viens de le mentionner Tongue Je suis un fan de nanar et cinéphile accompli, ce qui fait que des récits mal foutu, bourrés de fautes et plus incohérents que Tzeentch lui-même... Ben je connais bien. (Il suffit de regarder du Uwe Boll pour comprendre ce que je veux dire). Je vais même jusqu'à regarder des films foncièrement minable, juste pour le fun de trouver les erreurs  Fou Donc tu vois l'ironie de la situation  Sourire
    Comme quoi, même si j'ai essayé de garder de la cohérence dans le schmilblick, ben j'ai encore du chemin à faire. Mais c'est mon premier récit et ma seconde expérience d'écriture tout court après le tournoi de Havras, donc j'étais un débutant complet quand je l'ai commencé... Et j'avais parfois la flemme de modifier un truc alors que la majorité de l'histoire était écrite... *Honte sur moi* Cela n'excuse pas la faute, mais je comprends bien son importance! Tu peux me croire Mr. Green


Je te remercie grandement de tes retours, je les prendrais en compte pour la suite de "A l'ombre de l'étoile". Surtout à propos de la chronologie, même si ça devrait être un peu moins problématique dans son cas. Et j'en profite pour te souhaiter une bonne lecture, à nouveau, de mon début de récit en espérant qu'il te plaise.  Sourire


PS: Encore bravo pour avoir lu aussi vite le petit bouquin que représente "La quête improbable" d'ailleurs! Cool  J'aime bien Sieghielde moi aussi, on ne voit pas assez de prêtresse-guerrière dans ce monde de brutes Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3669
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Sam 5 Mar 2016 - 10:53

Comm'z sur Dans l'ombre d'une étoile !

Quoi

Quelques impressions dans l'ordre de la lecture : au début, c'est tout bon, une mise en situation sensée et qui semble promettre du lourd, qui pose une ambiance.
Lorsqu'on arrive au mercenaire, je suis déconcerté. Son caractère est pragmatique, si j'ai bien suivi. Il tient à sa peau, et il a gardé un peu de considération pour la peau des autres. Mais le fait qu'il invective les défenseurs alors que la moindre inattention peut leur coûter la vie me paraît insensé de sa part. Deuxièmement, c'est sa posture qui me paraît illogique. Son argument pour rester en retrait ne me semble pas suffisant : en effet, en restant en retrait, il augmente les chances des chaotiques de faire une percée.
Ensuite, l'histoire reprend de manière intéressante, quoique j'aurais bien aimé avoir deux-trois exemples des exploits précédents du mercenaire, juste pour avoir une idée du gaillard.
Au sujet du personnage sigmarite, je suis curieux de voir si tu comptes le faire rentrer dans l'ambiance générale, ou s'il va rester ainsi tout du long, incarnation-même du décalage et de l'incongruïté...


_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Oksilden
Banshee
Banshee
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 737
Expérience de jeu (CV) : Berserker de Khorne, ex-kurak et amateur de bon vins bretonniens
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Sam 5 Mar 2016 - 12:19

Pour le mercenaire, il n'est plus tout jeune et quelques jours de repos sont à prescrire de temps en temps... Et si il était présent non-stop sur les remparts à massacrer du chaotique à tout va, non seulement il va y passer, mais il risque aussi d'attirer massivement les chaotiques en quête de défi sur sa portion de mur. Ces derniers ne veulent pas louper une chance de fracasser le crâne d'un ennemi particulièrement coriace. Plus c'est dangereux, et plus les dieux s'intéressent à eux. Ce qui, au final, mettrait en danger l'intégrité des défenseurs.

Mais il est vrai que les reproches répétés n'étaient pas ma meilleure idée pour le coup scratch


Il y a plusieurs autres points que je vais détailler plus tard dans le récit, et principalement le background des personnages. Le sigmarite principalement, dont les origines sont au final inconnues. Et même si je brise bien le quatrième mur avec un sigmarine qui n'a pas grand chose à faire là, j'ai envie de lui donner quelque chose de cohérent qui justifie sa présence.
Même si le tout devrait être plus court que "la quête improbable", je vais quand même essayer de prendre mon temps pour changer. Comme tu l'as dit si bien, ça pose une ambiance.

Merci encore pour ton retour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Oksilden
Banshee
Banshee
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 737
Expérience de jeu (CV) : Berserker de Khorne, ex-kurak et amateur de bon vins bretonniens
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Mer 23 Mar 2016 - 21:46

Voici la suite du deuxième récit de mon cru! Mon relecteur étant passé, les vilaines fautes devraient avoir disparues... J'ai mis à jour le premier lien aussi pour rester cohérent. Cette fois j'ai plus développé les personnages et l'ambiance que l'histoire en elle-même sur un angle que j'espère intéressant. Je vous souhaite donc une bonne lecture, en espérant que cela vous plaise. study

Dans l'ombre de l'étoile


NB: @Von Essen, j'ai prit en compte tes remarques vu qu'elles étaient plutôt sensées et j'ai donc essayé d'y répondre comme je pouvais. Cool

Re-NB: Si le format pdf en gêne certains, je peux, si on en fait la demande, retranscrire le texte en format forum dans des posts ultérieurs. A vous de voir Wink


Dernière édition par Hjalmar Oksilden le Dim 3 Avr 2016 - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Oksilden
Banshee
Banshee
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 737
Expérience de jeu (CV) : Berserker de Khorne, ex-kurak et amateur de bon vins bretonniens
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Dim 3 Avr 2016 - 14:45

Petit monoligne informatif pour préciser que les deux liens précédents de "dans l'ombre de l'étoile" ont été mis à jour avec la dernière version en date. (rajout d'un petit morceau d'histoire)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3669
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Jeu 7 Avr 2016 - 14:34

Salut !

Je trouve que ça manque un peu d'action, que la mise en situation dure un petit peu trop longtemps Vampire
Suis-je dans le vrai lorsque j'ai l'impression que tu as envie de bien nous préparer au moment où tu vas sortir le grand jeu ?
Je vois aussi que le récit semble adopter un registre plus sérieux par rapport aux éléments un peu décalés du début. Voila qui me rend curieux par rapport à où cette autre voie va te mener.

La suite ! Mr. Green

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Oksilden
Banshee
Banshee
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 737
Expérience de jeu (CV) : Berserker de Khorne, ex-kurak et amateur de bon vins bretonniens
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Mar 10 Mai 2016 - 10:34

Petite mise à jour sur l'état des lieux des récits en cours:

C'est la merde banane

Plus sérieusement, "Dans l'ombre de l'étoile" piétine un peu parce que j'ai plusieurs possibilités de scénario et d'ambiance que je pourrais mettre en place et que j'ai du mal à choisir entre toutes. J'attends l'aide de mon relecteur pour me permettre de trouver une solution.
C'est quand même assez gênant comme situation de devoir volontairement sacrifier de bonnes idées pour avancer...

J'ai aussi d'autres récits en cours (oui je me perd parfois), dont un petit à l'ambiance comique qui risque d'arriver avant la suite de "Dans l'ombre de l'étoile", il me servira à me défouler un peu et à partir dans la connerie Pratchettienne comme j'aime. Je ne promet pas du grand art, mais j'espère réussir à en faire rire un ou deux dans les rangs du fond. Razz


NB: Pour les curieux, mes autres projets sont une commande de fluff pour un bretonnien, un petit délire Star Wars personnel qui est écrit en anglais (... Il est pas facile celui-là ) et j'ai déjà des idées pour une suite à la quête improbable sur un ton bien plus sérieux.
Un sacré bordel donc, qu'il va falloir que j'organise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3669
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Mar 10 Mai 2016 - 18:35

Il y a des commandes de fluff en Bretonnie ? Indique-moi la rubrique, que je vienne te faire un peu concurrence Tongue

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Oksilden
Banshee
Banshee
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 737
Expérience de jeu (CV) : Berserker de Khorne, ex-kurak et amateur de bon vins bretonniens
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Mer 11 Mai 2016 - 8:55

Von Essen a écrit:
Indique-moi la rubrique, que je vienne te faire un peu concurrence

Mr. Green

A vrai dire, il n'y a pas de rubrique, c'est Rabiork qui m'a envoyé un mp pour un petit texte (et peut-être d'autres). Je sais pas pourquoi il m'a choisi moi, mais j'en suis flatté et j'ai bien l'intention de lui sortir quelque chose d'intéressant  thumleft

Mais ça pourrait être un concept à creuser ça. Dans la section texte on pourrait offrir nos services pour écrire des petits trucs, ça ferait de bons exercices de style ma foi study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gromdal
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 1852
Expérience de jeu (CV) : Les Vampires ? Très peu pour moi ! Les Nains, par contre... Depuis 2009, V7
Date d'inscription : 23/08/2014

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Jeu 12 Mai 2016 - 20:54

Et voilà, fin des concours, remontée du sujet, tout ça... Je viens de télécharger La quête improbable, je vais pas m'ennuyer ce soir. Fou J'ai hâte de lire tout ça, depuis le temps que je me dis qu'il faut que je me fasse ce petit vrai bouquin. Happy

Et puis...
Hjalmar a écrit:
un petit délire Star Wars personnel qui est écrit en anglais
J'EN VEUX. Wow
Mais pourquoi écrire en anglais, une raison particulière ?

Ceci était un message ma foi fort inutile. Mr. Green

Grom'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karak-grom.webnode.fr/
Hjalmar Oksilden
Banshee
Banshee
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 737
Expérience de jeu (CV) : Berserker de Khorne, ex-kurak et amateur de bon vins bretonniens
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Ven 13 Mai 2016 - 8:56

Comme dit, le style de la quête improbable est à l'image du personnage de Hjalmar... Bourrin et parfois trop concis, mais bon sang que c'est fun. Mr. Green

Gromdal a écrit:
J'EN VEUX.  Wow

By the stars ! J'en vois un qui est intéressé ! Dans ce cas, je le mettrais peut-être ici  Happy

C'est dans l'univers du MMO Star Wars: The old republic (qui possède un fluff tellement génial que j'enrage comme c'est pas permis que ça ne soit pas canon). Le choix de l'anglais, c'est en partie par exercice de style (je suis un futur ingénieur, alors autant pratiquer la langue du copaing Shakespeare) et parce que le forum sur lequel je voulais poster est anglais. Mais aussi parce que c'est surtout une pulsion qui m'a pris et je me suis laissé porté. Tongue
Spoiler:
 

J'essaie déjà de me débrouiller entre tous les trucs que j'ai commencé, histoire de m'en dépêtrer un peu.... Avoir trop d'idées et pas assez de temps pour les développer, c'est le comble des écrivains... Ou des bordéliques dans mon cas  Fou

Dans tous les cas, je te souhaite une bonne lecture ! study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Oksilden
Banshee
Banshee
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 737
Expérience de jeu (CV) : Berserker de Khorne, ex-kurak et amateur de bon vins bretonniens
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Mar 31 Mai 2016 - 10:31

Allez, je me lance avec le "petit" récit star wars. Comme dit, attention, c'est uniquement de l'anglais et traduire ce truc me ferais perdre un temps monstre Gniié ! Donc ça restera comme ça pour le moment. For the others, enjoy Wink
J’essaierais probablement d'écrire en français sur Star Wars une autre fois (même si j'ai l'étrange impression que mon style rend mieux en anglais Huh ). L'univers est intéressant à utiliser donc pourquoi pas. Cool


--------------------------------------------------------------------------


Pain… Lot of pain… Waaay too much pain. As soon as she waked up, this atrocious headache was here to greet her and that’s all she had been feeling for the last hour.
After a few more minutes, which obviously felt like two eternities, Vette finally opened her eyes. Her vision was a bit blurry, but she managed to take a quick look around. She was in some sort of wagon. The constant little bumps of the structure indicated that it was in movement. The fleeting lights of the omnipresent holographic ads of Nar Shadaa were sparkling through the windows as the vehicle passed by.
The Twi’lek assumed it was the city tram according to the civilian look of her surroundings. Well, civilian… The thought made her chuckled. This place looked as much ‘civilian’ as a military transport ship. There were around a dozen of thugs hanging around in the wagon; all of them were armed to the teeth of course. Grenades, heavy blasters, demolition satchels… All you needed to light up an entire block if needed.
She then realized that she was cuffed to her seat. Great. It kept getting better. What else now, she has been kidnapped for a stupid ransom? ... Ah damn, this one could have been great if she could have say it loud, pointing out the irony-

Wait. She has been kidnapped... Fuck.

She tried to remember her doings before the black out. If she recalled correctly, she arrived yesterday on Nar Shadaa. Everything was going great until she took a taxi to go to the Duros sector after Quinn told her to. She was supposed to meet with Asgeir there. Damn it. How did she not see those dumbasses before they shot down her vehicle?
Well, keep calm Vette, there must be a solution around you, she thought. They had taken all her belongings and weapons; she could see them two rows of seating ahead. Maybe she could activate the… Never mind, some guy was pointing a gun at her. Yuck, and a pretty ugly guy to say the least. Nikto guys never were her cup of tea, but this one definitely won the “I don’t want to meet/speak/come-near-to-him” prize.
“Apparently, you have woken up,” he grunted, smiling.
“Yes, unfortunately,” Vette replied, “Actually can I go back to sleep? My dreams looked better than you do.”
“Oooh”-the Nikto chuckled-“We have found a funny one this time.”
The thug shoved his rifle into Vette’s face. His behavior had changed drastically as anger was leading him.
“In that case, I advise you to shut the hell up, slave!”
Vette immediately started to hate him even more than before. If there was one thing she despised above all, it was to be called or considered as a slave. She tried to stand up to reply, but before she could say a word, the Nikto stepped back and waved his hand in the air.
“Yeah, yeah, you’re not a slave and stuff. I don’t care. You’re a Twi’lek. It’s all the same for our buyers.”
The Nikto sat on a seat nearby to keep an eye on her. His rifle pointed in her direction. Apparently, they abducted her completely randomly. “A Twi’lek, alone? Meh, an easy target” Vette thought while imitating the accent of the Nikto. They couldn’t have been more wrong.
“Well, sorry for you,” she said irritated, “But I’m not a slave and, yes, it makes a difference.”
The alien grouched and rolled his eyes in desperation.
“Keep rolling your eyes, maybe you'll find a brain back there,” she criticized. But she did not wait for the reaction of her abductor to continue. “You kind of have made a terrible mistake. I know that someone is looking for me now and he won’t be happy, so let me out and you may be safe.”
The Nikto stayed silent for a few seconds, he remained gazing as he was thinking. Good. She made him doubt. Vette used this little time to secretly activate her secondary comlink which was hidden in her bracelet. She wasn’t stupid. This guy won’t be convinced by her story, even if it is true. So saving time was her only option for now.
“You’re lucky that I can’t damage the merchandise…” He clenched his fist to restrain himself. “But your friend won’t come today- If he exists. This wagon we stole is in constant movement and our jammers are made to prevent our communications to be detected. In other terms, we’re invisible.”
Yes, but it doesn’t apply to her comlink…The Nikto drew near to Vette, a vicious grin on his face.
“And as you can see, we are prepared to counter any heroic rescue you can throw at us. So my only concern here is the price I’m going to sell you.”
Vette ignored the Nitko’s sarcasm, something else was worrying her. In fact, she was truly hoping that the crew had heard this conversation, back on the Fury. They could easily find her by tracking the signal of her device. It won’t take long… She hoped. As her worries grew stronger, she tried to hide her bracelet behind her back. It was emitting a pale blue light that could intrigue the Nikto. If he ever found out about her plan, her situation would become way worse than it actually was, and quickly.
“I’m wondering,” The sudden inquiry from the Nikto took Vette by surprise and she struggled to prevent herself to yelp. “I’m actually curious to know who or what is supposed to be your savior. I mean, you surely have made up something interesting…”
“He’s a sith, a sith lord to be exact.”
“A… sith lord will save a Twi…” The Nikto looked flabbergasted by what he just heard. It didn’t take long before he burst out laughing. And she couldn’t blame him. Three years ago, she would have thought too that it was the dumbest lie ever.

To be honest with herself, at the time, she didn’t think she would had spoken to a sith, period. She didn’t think that he would take her with him on his mission. She didn’t think that below the formidable killing machine Asgeir was, he also was kind-hearted and sometimes cheerful. And she certainly didn’t think that she would then marry the guy either… But it happened. It was probably the most impossible series of events in the entire galaxy, and it happened. From Vette’s point of view, this simple fact was enough to make it totally worth it. She genuinely had never been happier.
So she waited. She endured the mockery of the Nikto and his stupid laugh, because she knew that at some point she would be able to punch his face and made him regret. Oh, she couldn’t wait to see his face when he would come…
Vette chuckled. Damn, did she just say that? She sounded like a poor damsel in distress waiting for her vengeful husband, but kind of angrier. Marriage definitely changed people apparently. She wasn’t even thinking of escaping on her own! She just wanted to see the moment this Nikto would understand his mistake. By the stars! She had become lazy. Vette suddenly realized that, even if she was an excellent help for Asgeir, she really got used to have a supportive role. After all, the sith kind of did most of the work on his own on the battlefield. Next mission, she is unquestionably going on her own, just to took up again with her old habits. For now, let’s see if she could find a way to grab something which looked like a weapon…


As time passed, she couldn’t help it but a part of her mind slowly escaped to go back through her memories. Corelia, Hoth, Quesh, and so on… She had travelled to so many places- and almost got killed in all of them. But her encounter with Asgeir clearly was one hell of an experience.
When he arrived in her life, the six and a half feet tall bearded warrior, she didn’t really know how to deal with him. She had just met the young sith apprentice that he proceeded to free her from detention and brought her along to kill ghosts in an ancient sith lord tomb… She wasn’t easy to scare, but this was weird by any means. And the worst is that the young sith seemed to enjoy it! He always pushed her to go directly into the heart of the battle, laughing his ass off. They were probably going to die and he was having the time of his life. It was astonishing and frightening at the same time.
But as soon as they got out of the tomb the joyful face of the warrior darkened. She later learned that when he was not fighting something he was bored. Usual day-to-day life didn’t concern him apparently.
Nonetheless, the young sith continued to surprise her as he wanted her to go with him on his next assignment. And it didn’t end there. As soon as they arrived on Dromund Kaas, Asgeir took her slave collar off. He casually said that it was an ugly, unappropriated and stupid tool which was diminishing her skills. She couldn’t thank him enough at the moment, although she didn’t lower her guard. He was a sith after all, and who knew what were his plans for her… Unfortunately, she threw a cutting remark, as usual, without thinking about who was in front of her. But to her surprise, Asgeir had a sly grin on his face.
“You’re defying me.” He said. “Good. Continue. At least it will be fun.”
And he walked away, throwing the collar in a trash, like everything was normal. It took thirty seconds to Vette to pull herself together after that. His eyes… By the stars, his eyes were… strange when he said that. His glacial blue eyes were surrounded by a touch of red she didn’t see before. And they gave her the impression that he was assessing her, looking at something intimate within her. It wasn’t the same impression as with other sith. Usually, you just felt cold, like the sith stepped on your grave and started to carve your name in the stone.  But here it looked like he suddenly become interested in her.
“Hum… Yes, my lord,” She replied politely, too shocked to think properly as a chill was coming down her spine. Asgeir looked over his shoulder, frowning.
“And stop calling me lord, I hate it. I have a name you know.”
As always, his reaction was unexpected. So she decided to go that way too.
“Alright… My lord.”
Vette knew she had taken a risk there. She considered the young sith and looked for anger or disgust. But Asgeir smiled and nodded to show his approval. She then understood that it was better to forget every fake comment with this guy, he preferred honesty.
After this episode, she knew that she wasn’t in danger… Well, she kind of was as she was following a suicidal maniac – but he would never harm her.

The nice and sensitive sith killing machine… Maybe it was his ‘happy-go-lucky’ way of life or his complete disrespect of rules when they didn’t please him that made her begin to love him… Maybe both…



Vette snapped out of her dreams when another Nikto came close to the first one. Well, she was back to the dirty and sad wagon of kidnapping then. Fifteen minutes may have passed? She didn’t know. Apparently, the wagon was stationed somewhere between two buildings. Maybe they were waiting for an opening to continue on their way. As the lightings in the wagon were set to their lowest, everything was looking red because of the soft neon light which shined through the window. But overall, it was quite dark.
“Hey, boss.”
He was smaller than the other, and green…Let’s call him Greenie. She needed something funny to relieve herself.
“Yeah, wha’d’you want?”
“She mentioned some guy before, huh?”
The boss raised an eyebrow at Greenie, curious.
“And?”
“Well, we looked at her stuff…” Greenie seemed uneased “She had imperial military equipment on her, quite recent ones actually”
The Nikto chief gave her a sidelong glance.
“I’m saying that now because our scouts tried to report that their communications were hacked,” continued Greenie, “And then we have lost the signal. So, the guys and I kinda made the connection and…”
Vette could see in the eyes of the chief that he was asking himself if he should have thrown her by the window or not, just to be safe.
“Shut up!”-He shouted- “No one is going after her. It must have been the Hutt. They’re after us since day one, remember?!”
He stood up to look at the other members of the crew.
“Nobody is chasing us!” While he was shouting, Vette could clearly see that his hands were slightly shaking. Apparently, he wasn’t convinced either. “And if, I’m really saying IF, somebody was after us, we will outright…”

*THUMP*

A thud came from the ceiling. The whole gang raised their heads. Someone was on the roof of the wagon, someone heavy. They then heard slow paced footsteps as the newcomer was walking on the roof.
A Nautolan in full armor that Vette didn’t see before – weird, as he was quite big- jumped on his feet and started to yell.
“I don’t fuckin care who you are! I’ve personally killed two jedis last year, so you’re next!”
The Nautolan started his assault rifle and aimed at the footsteps’ sounds which indicated where his target was.
“Bisrak! Quit your…!” yelled the chief when he understood what the Nautolan was going to do. But it was too late. Bisrak was firing at the roof like he was possessed. The laser shots ripped through the structure as it was paper and turned it to shreds.
After ten seconds, the chief finally made it to Bisrak and punched him in the face while shouting orders. The Nautolan held his fire and the wagon became silent once again. Except that this time, they could hear distant sounds from the outside as there was a three feet wide hole in the roof. The edges of the destroyed metallic structure cooled down slowly with the breeze that was now going through. Everybody in the wagon was waiting, looking everywhere. Nobody dropped dead from above so he could still be there, waiting for his time to strike.
The Nikto chief eyed at Vette and rushed towards her. Apparently, he understood that she was their only chance to stay alive for now. He grabbed her right shoulder firmly and pointed his rifle at her. The others probably didn’t noticed, but the chief was in a state of panic. His fingers were drilling through her skin as fear started to spread inside him.
“Come on! And get over here coward!” The Nautolan shouted again. Definitely, he wanted to die.
Three footsteps, quicker than before, were followed by a stronger one. And they were in the direction of the Nautolan.
“What the…” he started to say. But he couldn’t go further as everything went from complete silence to an outright apocalypse. An incredibly loud sound came from where the Nautolan stood three seconds ago and the whole wagon quaked. It was like the world had moved on its own, like being strike by lightning. No one truly understood what happened but when they managed to recover, a quarter of the wagon was gone. Through the smoke and debris of the former front of the wagon, they tried to find what the cause of this mess was. Sparse sparkles of electricity coming from damaged systems were the only source of light. When dust settled, they noticed that all that was left was a deformed chunk of the floor. The walls were torn and reduced to squeaking plate of metal carried by the wind. And on top of what was left of the Nautolan’s body, a gloomy and towering figure was standing. His dark durasteel plate armor and the glowing red eyes made the remaining doubts of the gang vanished. They were facing against a Darth lord of the sith, and he was angry. An invisible wave got through each one of them as the sith was irradiating with his cold and threatening presence. The warrior raised a finger slowly.
“First question,..”
His deep tone voice was calm and yet, at the same time, filled with anger.
“Where is my…”
“Over here!” Vette said joyfully, cutting him off. Asgeir paused a few seconds as he was taken by surprise, but he managed to continue.
“Oh… Hi sweetie!” Asgeir waved at her, beaming. The thugs who were looking at the scene were completely taken off guards. However, if every trace of threat had instantly disappeared in his voice, Vette noticed that something was off.
“Hey, you know I hate it when you call me that!”
“I know… sweetie.”
Uh-oh, this was bad. This was really bad. Asgeir was mad. Not just irritated, no, he was truly, with all his heart, mad as hell. Not against her of course, the barbed comment was just a collateral damage. As he was not wearing a helmet, she could tell by his face what he was thinking. His eyes were almost shining in the dark and she knew him enough to feel every ounce of rage he was containing at the moment. Apparently he didn’t even bother to search for her position by using the force. He just ran through an obstacle, following his emotions.
Asgeir didn’t go full berserk often. For all she knew, it happened only three times. The first time was when Baras betrayed him. The other two were when members of the crew –and especially her- were in danger. During these moments, you could forget everything that had been said about Asgeir. Here, he was something else. And even Vette herself was frightened when she looked at her husband. Then, you could only imagine the state in which the thugs were.
Asgeir came back to his more formal mood.
“Second question… Where is the warrior who said he had killed two jedis?”
Almost everyone in the wagon looked at the remaining pieces of the nautolan.
“Ah…” Asgeir sighed, disappointed. “A shame, I’m sure it would have been fun.”
The sith warrior clenched his fists this time.
“Third and last question. Where is the galactic dumbfuck who supposed it was a good idea to kidnap my wife?”
The Nikto chief almost fainted when he heard the last sentence of Asgeir. The sith saw it. He drew his red lightsaber. And the bloody sword announced the slaughter which would follow.

From outside you could just hear shouts and cry of pain while seeing red flashes coming from what was left of the wagon. It was looking like hell.
From inside, it was hell.

Vette tried to avoid thinking about it. Asgeir certainly didn’t go easy on them when he was crushing severe skulls with a single punch. After the sith warrior was done with them, he walked towards Vette while sheathing his blade. She was a bit scared at first. From what she had just seen, it was quite normal after all. But as soon as she saw the sly grin on Asgeir face, she knew it was over. He was back to normal and his eyes were back to their usual blue.
“Let’s go back to a place where you can wash yourself. Your clothes look terrible,” said Asgeir as he was freeing her from the cuff.
“Says the guy with blood all over him” she replied smiling.
“Says the girl who stabbed a Nikto in the throat with… What was it again?”
“A sharpened lipstick,” she replied nonchalantly, “People tend to leave strange things in public transports these days…”

They left the wagon soon after and went to the promenade with a taxi. On their way to it, they received a holocall from Quinn who obviously started to make cutting remarks about her abduction. Like how she didn’t noticed them and got caught way too easily, etc… But Vette knew that behind theses scolding Malavai was worried. After all, he was the one who received her call and organized the rescue. So she nodded, approved all of his rants and waited until he was finished.
“You’re done?” she asked nicely.
“Hum… Yes, but….” He replied while trying to keep his composture.
“Thank you,” she replied, beaming at him.
The imperial didn’t look the slightest bit surprised; he was used to Vette’s behavior after all. Malavai sighed in despair and rubbed his right hand on his face.
“Ah, whatever… It’s good to see you back.” - The little smile on Quinn’s face faded as quickly as it had appeared- “But I want both of you back on the Fury to write down the report by the end of the day.”
After this last order, the formal imperial hang up the holo.
“He will never change,” Vette chuckled while turning to Asgeir, “But still, I would have missed him.”
“Let me guess, hate/hate relationship?” Asgeir replied.
“Yeah, sort of… But more like teasing/blaming.”
“And what is the relation type between us?” he asked smiling.
“Well,” she started while putting her chin in her hand, “I’ll say teasing/killing?”
“Right answer,” Asgeir giggled while giving her a kiss on her cheek.

The rest of the day went by without further complications… If you forget the incident with the ruffians who proposed to buy Vette from Asgeir as a slave - let’s just say that it didn’t end well for them. In the end, Asgeir and Vette went back to the spatioport as they had finished their assignment on the planet. As soon as they embarked on the Fury, Asgeir abruptly shouted to Malavai:
“Quinn! I’ll do your friggin report later, for now let’s discuss about our next destination. I want to try Rishi this time, their predator sounds like fun!”
As always, the sith was jumping from one situation to another in an instant. He needed to move forward after all.
“Yes, my lord, I’m going to prepare the route, but could you look at…” tried desperately Quinn.
“I’ve said that we don’t have time for this!” Asgeir continued as he clearly was trying to avoid the report. “And stop calling me lord, dammit!”
Vette sighed. As ever, her husband was incorrigible. He shouldn’t had waited this long to release the pressure created by his worries before. Well, she better went to Quinn’s help before the poor guy got overwhelmed.
It was going to be a long week, she thought, but she knew that she was going to like it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Oksilden
Banshee
Banshee
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 737
Expérience de jeu (CV) : Berserker de Khorne, ex-kurak et amateur de bon vins bretonniens
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Jeu 2 Juin 2016 - 14:15

Et voici le petit récit débile que mon imagination débridée à pu sortir récemment. C'est débile et ça ne fait peut-être pas beaucoup de sens, mais je m'amuse toujours autant à écrire avec les dieux du chaos Sourire

Sur ce bonne lecture et j'attends vos retours (après tout, c'est encore et toujours de l'expérimentation) study




Prisonnier malgré lui :


Dans les profondeurs insondables des microbes de l’oubli que représentent les royaumes du chaos, il y avait de l’agitation, ou tout du moins un peu plus de bordel ambiant que d’habitude. Par exemple, les âmes damnées des percepteurs d’impôts explosaient en petits confettis multicolores par intermittence au lieu des gerbes de couleurs octarines habituelles.

Mais intéressons-nous au domaine du maître du changement, si on peut appeler domaine une erreur spatio-temporelle. Tzeentch, donc, qui comme d’habitude violait allègrement la théorie des cordes pour passer le temps, revenait d’une petite excursion dans le vieux Monde. Il contemplait nonchalamment ses possessions et s’extasiait devant la variété perpétuelle du paysage qui changeait de forme sans s’arrêter. Mais n’en plaise à son créateur et si on arrivait à passer outre le fait qu’il est impossible de décrire une telle vue sans transformer le cerveau d’un mortel en compotes de pommes, on pourrait dire que cela ressemblait vaguement à un tableau impressionniste légèrement bleutée.
Mais l’agitation du dieu du chaos fut soudainement troublée par l’apparition de flammes et de lave en fusion dans son domaine intangible. Intrigué, il laissa partir les théories physiques pour se concentrer sur le phénomène qui n’arrivait pas souvent en ces lieux.
« Tiens, tiens, il y a un goût cuivré dans l’air… Oh, merde, soupira Tzeentch. Pas encore la tomate transgénique… »
Au milieu de la mer de lave qui se répandait, une face de chien cornue gigantesque fit son apparition en émergeant du liquide. Deux yeux incandescents de rage furent suivit par un corps rouge du sang de ses victimes, le tout protégé par une armure lourde en bronze parcourues de symboles baroques. L’entité démoniaque hurla sa haine autant qu’elle le pouvait alors qu’elle s’extirpait du liquide en fusion.
Vous aurez compris qu’avec sa couronne de crânes enflammés posée sur sa tête, Khorne le dieu du sang et des batailles ne faisait pas dans la dentelle avec ses entrées flamboyantes.
« TZEENTCH ! beugla-t-il. Je vais te buter, salopard !
-Pour changer tiens, ironisa le dieu du changement.
-Ferme-la l’incohérence ! , hurla Khorne en faisant apparaître une hache chauffée à blanc.
-Et qu’est-ce que son hémoglobinerie me veut cette fois-ci ?
-Ton p***** de crâne ! Si tant est que tu en as un !  »
Comme pour contredire Khorne, le dieu du changement modifia le nuage éthérique qu’était son corps et se forma une tête difforme et grimaçante à la va-vite.
« Et bien suit ta pensée –si tant est que tu en as une- vas-y, frappe, fit Tzeentch avec un rictus abominable.
-Avec plaisir !
-F’toooop ! fit une voix atteinte d’un rhume en phase terminale. D’abord on parle ! »
Tzeentch remarqua enfin que le Grand-père Nurgle, dieu du chaos de la maladie et terreur des médecins généralistes de campagne venait d’arriver aux côtés de Khorne. Comme il serait malvenu de décrire la physiologie de la divinité décrépite pour des raisons d’éthiques évidentes, nous nous contenterons de le définir comme une allégorie vivante du cancer du choléra avec une touche d’exéma.
Khorne retint son geste avec force mécontentement et cracha de l’acier en fusion sur Tzeentch qui remercia Nurgle de son intervention. L’incident évité, le dieu du changement reprit :
« Bien, qu’est-ce que vous me voulez ?
-T’arrachez ce qui te sert d’organes et…
-Bon Khorne, d’u la ferme deux minutes maintenant ! s’exaspéra Nurgle. On est venu difcuter de ton dernier f’an…s’an… Ah b’erdeuh…champion.
-Ah oui ! fit Tzeentch tandis que son ersatz de tête faisait quelques tours sur elle-même. Il est bien, hein ? Un pur agent du chaos ! Je vois déjà l’avenir tout tracé de Goldrik le dément, tout en massacre gratuit et…
-Tfeentch, toussa Nurgle pour faire sortir l’intéressé de sa rêverie.
-M’oui ? fit ce dernier innocemment.
- Tu l’a complétement foisi au hasard…
-Et alors ? J’ai le droit non ? s’indigna-t-il. Parce que ‘Pustular’ était un meilleur choix avec sa minable épidémie de choléra qu’il avait déclenché par erreur ? » Tzeentch se tourna vers Khorne, ou du moins une partie du condensé d’énergie magique qu’il représentait sembla se tourner « Et que dire de ta vachette de combat récemment décorée pour ‘bons et loyaux massacres’ ? C’était juste une délégation de cuisiniers Halflings ! Alors ne questionnez pas mes choix de héros !
-Kestudit sur Taurax ? meugla Khorne qui s’était mis en arrière. Il est très bien je te ferais remarquer et en plus… heu… les halflings sont très doués pour lancer des cailloux, ils te butent un orc avec.
-Ouais, s’ils s’y mettent à quinze pendant trois jours… »
Sentant que la situation s’envenimait à nouveau, Nurgle tenta de lever la voix pour les calmer. Malheureusement, un relent soudain le fit vomir son dernier repas. Cette inconvenance passagère digérée, il réussit à se reprendre quelques secondes plus tard.
« Eh ! gargouilla-t-il. Est-ce qu’on peut f’y remettre à la fin ?
-Qu’on en finisse…  gronda Khorne qui arrêta de balancer des haches de jet incandescentes sur Tzeentch qui n’avait pas l’air de s’en offusquer.
-Notre problème, reprit Nurgle, est que fe n’était même pas un chaotique à la base ! F’est juste un capitaine impérial, même pas corrompu en plus, dont perfonne ne se fouciait. Tu l’as à peine rencontré que *paf* voilà que tu nous l’a propulfé au rang de seigneur… »
L’onomatopée de Nurgle provoqua un déluge de pus qui passa à travers Tzeentch. Mais là encore, quand son corps n’est pas palpable, on s’en moque un peu.
« Oh la hiérarchie vous savez, c’est relatif, se défendit Tzeentch.
-Tu lui as filé des reliques, bordel ! s’indigna Khorne. L’épée de Volkar l’ancien, le bouclier des tueurs de petites filles et j’en passe ! Que des équipements de qualité qui étaient réservés pour des fanatiques qui ont fait leurs preuves.  »
Cette fois, Tzeentch était passablement irrité par le ton de reproche constant de ses interlocuteurs.
« Et alors ? J’ai voulu l’aider à démarrer sa carrière, un point c’est tout !… Et d’ailleurs pourquoi Slaneesh n’est pas là, je voudrais bien avoir son avis à lui aus… »
Tzeentch s’arrêta quand il remarqua que Khorne tremblait de rage.
« Cette catin dépravée ?!?  »
Le dieu du sang partit dans une série de hurlements incontrôlés et déchaina sa rage sur tous les démons inférieurs qui passaient par là. Nurgle s’approcha de Tzeentch discrètement et lui cria un murmure pour réussir à se faire entendre par-dessus le carnage voisin.
« Voilà pourquoi il est pas là l’autre. Fi j’ai bien compris, f’est une histoire de hache qui a bal finie. V’ai pas voulu en favoir pluf.
-Et ça vaut peut-être mieux… confirma Tzeentch. Tu es conscient qu’il finira probablement par tous nous buter celui-là ?
-Je crois qu’il effaie depuis le début en fait, fit Nurgle en haussant ses épaules graisseuses.
-Pour en revenir au sujet… Quand même, vous en faites un peu trop les gars.
-Peut-être, bais on n’a pas compris pourguoi tu lui as donné autant d’avantages d’un coup alors qu’hier f’était juste un humain banal.
-Puisque l’autre est loin d’avoir fini, autant que je t’explique alors… »



En l’an de grâce 2152, Gunther Ophenmach, capitaine de l’armée impériale du Reikland, allait voir son ami d’enfance Horst Devrick, mage du collège lumineux d’Altdorf.
Le jeune capitaine approchait de la trentaine et profitait d’une permission bien méritée pour renouer contact. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas vu Horst et cela le chagrinait. Le mage et lui étaient inséparables à l’époque. Mais dès que Horst avait été repéré par les mages, il était immédiatement parti pour la capitale. A l’époque, le jeune Gunther en avait pleuré pendant une semaine.
Il avait fini dans l’armée, la paye était bonne et l’état-major impérial cherchait de nouvelles têtes. Il faut dire que la Guerre des Comtes vampires avait considérablement diminué le nombre d’officiers… Profitant des ressources et des contacts de sa famille, le jeune Gunther avait rapidement gravi les échelons pour arriver au poste de capitaine.

Après deux jours de trajet, Gunther arriva enfin à destination. Une petite maison isolée, située à l’extérieur de la capitale. La bicoque ne payait pas de mine, les murs semblaient être tenus par le toit et ce dernier était envahi par une telle variété de végétaux qu’on l’aurait cru installé par des architectes d’Athel Loren. Gunther ne s’en étonna point, Horst avait toujours été un peu excentrique après tout. Le capitaine épousseta un peu sa cuirasse, par réflexe.
Il alla toquer à la porte pour signaler son arrivée. Mais quand il frappa, le bois vermoulu se décomposa à moitié sous le choc et une planche se décrocha en grinçant. Gunther resta quelques instants devant la porte à demi enfoncée en se demandant s’il était bien au bon endroit. Heureusement pour lui, une trappe dans le sol s’ouvrit brusquement à sa gauche, révélant une touffe de cheveux bruns ébouriffés qui surmontaient le visage enjoué et rondouillard de Horst.
« Ah, tu es là ! Splendide ! Rejoins-moi en bas, je prépare le thé. »
Et la trappe se referma aussi sec. Gunther mis là encore quelques secondes à assimiler le fait que son ami mage vivait dans un sous-sol perdu au milieu de nulle part, mais il oublia bien vite ses doutes pour aller rejoindre son ami.

A la grande surprise du capitaine, l’endroit était plutôt cosy. La grande pièce à vivre était un véritable capharnaüm mais entre deux bureaux ensevelis sous des parchemins, il y avait de la place pour une petite cuisine et une cheminée. La lumière venait d’une fenêtre placée en hauteur qui donnait directement sur l’extérieur. Gunther retrouva Horst affairé au niveau de l’âtre alors qu’il faisait chauffer une petite théière.
« Je ne m’attendais pas à te trouver dans un endroit pareil, s’étonna Gunther.
-C’est plus simple et au moins je n’ai pas de problèmes de voisins qui se plaignent de hurlements nocturnes quand on exorcise un démon… »
Horst se retourna et rempli deux petites tasses avec le thé et il en servit une à Gunther.
« Bien ! Maintenant, je veux tout savoir sur… »
Un bruit sourd le coupa dans sa phrase. Horst soupira bruyamment et s’approcha d’une pile de livre dans un coin et récupéra un bout de bois au passage. A la grande surprise de Gunther, le bruit provenait d’un livre enchainé sur le haut de la pile qui s’agitait tout seul.
« Mais tu vas la fermer, oui !? » cria Horst qui s’empressa de matraquer en règle le pauvre ouvrage. Après quelques coups, le livre finit par se calmer en émettant néanmoins des sortes de jappements apeurés. Le mage tourna les talons avec une moue de satisfaction sur le visage.
« Désolé pour ça, ils ont tendance à être nerveux quand il y a des visiteurs. Donc, je disais ! Je veux tous savoir ! »
Ils s’assirent au coin de feu et entreprirent de se raconter leurs aventures personnelles. Si la soirée se passait bien, le capitaine n’arrivait néanmoins pas à quitter le livre du regard. Il savait que le collège lumineux était spécialisé dans l’exorcisme et l’étude du chaos, mais là c’était un peu trop étrange pour le capitaine.
Au fil de la discussion, Gunther se dit que son vieil ami avait quelque peu changé finalement. Son regard, pourtant si vif auparavant, s’était un peu terni et il semblait avoir vieilli de quarante ans en dix. Mais à l’amusement de Gunther, Horst avait gardé sa petite bedaine. Comme quoi certaines habitudes étaient tenaces.
Horst finit par remarquer le léger malaise de son ami et le coupa abruptement dans son récit.
« Je vois que mon travail t’intrigue ! dit-il avec un sourire. Allez, viens, je vais te montrer le dernier en date.»

Gunther suivit son ami dans une pièce adjacente, intrigué. L’endroit était plus petit que la pièce centrale, mais il semblait y avoir plus d’espace. En même temps, la pièce était vide à l’exception d’une armure noire imposante adossée au mur. Des cercles cabalistiques tracés à la craie blanche serpentaient tout autour….



«   Bon, tu peux accélérer ton truc là ? On a pas toute la décennie… fit un Khorne impatient qui avait terminé son massacre.
-Nanméoh je t’en pose des questions moi ? s’indigna Tzeentch. Tu me laisses raconter !
-Il faut abouer que f’est un peu longuet, rajouta un Nurgle mal à l’aise.
-Qu.. Toi aussi ? »
Tzeentch prit un air désolé alors qu’il voyait que sa séance de lecture tournait au ridicule.
« Bon d’accord… En résumé, le mage a voulu montrer son expérience à son pote d’enfance, ça a foiré et son pote s’est retrouvé coincé dans l’armure. Le mage panique, cherche un moyen de libérer son ami de l’armure chaotique, mais il coince. Le temps passe, Horst se rend compte que son ami est devenu presque immortel vu que l’armure le tient en vie et il décide de partir chercher des réponses un peu partout. Evidemment il fait ça tout seul pour ne pas alerter l’école lumineuse qui l’aurait envoyé au bûcher pour hérésie… Le mage finit par se tourner vers les arcanes chaotiques –votre serviteur ayant aidé un peu. Il revient, quinze ans plus tard voir son ami qui le ne le reconnait plus vraiment. En effet, le jeune mage est un peu plus corrompu qu’à l’origine. Le nouveau sorcier tente alors de libérer un Gunther complétement dépassé par les évènements, mais toujours en vain. Le mage pète définitivement un plomb et créé un  culte autour de l’armure qu’il pense être le prochain seigneur de la fin des temps…
-Je fuppose que celle-là c’est ton idée aussi, le coupa Nurgle.
-Eh bien… Oui, ricana Tzeentch. C’est…
- C’est complétement con. T’as vraiment un sens de l’humour de merde tu sais ? »
Devant la remarque, Tzeentch se renfrogna à nouveau mais continua.
« Donc, je disais, le culte de l’armure bat son plein et Gunther commence à vraiment en avoir marre des imbécilités de son vieil ami. Il a beau passer son temps à lui hurler qu’il n’est pas un chaotique et tout le toutim, Horst reste complètement sourd à ses suppliques. En fait ça empire même, puisque Horst commence à partir dans des délires où il pense devoir être le plus ‘maléfique’ possible.
Et c’est là que j’interviens... Encore.
Il a suffi que je propose d’animer l’armure pour que Gunther accepte le contrat… A peine libéré, il part dans une rage sans nom et massacre tout le culte en hurlant « Pour SIGMAR » tel un possédé. Devant un tel dévouement, je n’ai pu que lui donner quelques équipements et le lâcher dans la nature pour qu’il répande son œuvre avec son armure maudite. Voilà ! »
Nurgle regarda Tzeentch, qui semblait content de son boulot, avec un regard aussi pénétrant qu’un churros.
« Attends t’es férieux là ?
- Tu… Mais… Je…  »
Khorne était à deux doigts de sauter sur Tzeentch pour l’éviscérer. Son envie de meurtre était à peu près équivalente à celle de gamins en manque de sucre en face d’une pinãta. Nurgle tempéra la chose en enchainant la discussion.
« Nan mais tu te rends bien compte qu’il est engore pour Figmar ce type ?
-Comment ça ?
-Il a gueulé FIGMAR en étant libéré, comment tu beux croire qu’il est dans notre camp ? »
Là encore, faire prononcer le nom du dieu impérial par Nurgle provoqua un autre déluge empoisonné.
« Mais il a massacré tout plein de gens !
- Des cultistes ! Il a massacré des cultistes ! De chez nous, bordel !
-La profaine fois que tu as un plan moisi comme celui-là, tu nous en parle ! Allez Khorne, on f’en va, va falloir qu’on trouve un boyen de le buter… »

Les deux dieux du chaos quittèrent le domaine de Tzeentch en grommelant des insultes à l’encontre du dieu du changement. Une fois qu’ils furent parti, Tzeentch eu un petit sourire narquois et un fil de pensée traversa l’esprit du dieu du Chaos :
*Pfiou, enfin ! La prochaine fois que je perds des objets magiques, j’utilise un mensonge moins ampoulé… Maintenant, j’ai environ un mois avant qu’il ne remarque que l’armure magique est complètement bidon. Assez de temps pour les retrouver, j’espère…*

Et Tzeentch se dématérialisa dans le néant.


Dernière édition par Hjalmar Oksilden le Ven 3 Juin 2016 - 9:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gromdal
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 1852
Expérience de jeu (CV) : Les Vampires ? Très peu pour moi ! Les Nains, par contre... Depuis 2009, V7
Date d'inscription : 23/08/2014

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Jeu 2 Juin 2016 - 21:09

J'ai pas encore lu le récit Star Wars, mais le nouveau petit récit du jour, oui. Happy
En tout cas j'ai bien ri ! lol

Effectivement, c'est pas philosophique pour deux sous mais le ton du récit lui sied bien, on ne s'ennuie pas en le lisant, pour sûr. Fou C'est plein de petites expressions, tournures et autres noms croustillant et décalés, l'effet est là. Cool
Juste :
Citation :
Le nouveau sorcier tente alors de libérer un Horst complétement dépassé par les évènements
Je pense que c'est de Gunther et pas de Horst dont il s'agit, mais la phrase étant un brin confuse je ne saurais en être certain. Happy

Par contre, autant je me suis bien marré pendant tout le récit, autant la chute m'a laissé froid. scratch (Disons que si elle faisait du sens compte tenu du reste du récit, elle n'a pas eu juste l'effet comique escompté, rien de bien grave Happy)
Ce qui n'enlève pas le fait que j'ai bien apprécié cette petite lecture. Smile

Grom'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://karak-grom.webnode.fr/
Hjalmar Oksilden
Banshee
Banshee
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 737
Expérience de jeu (CV) : Berserker de Khorne, ex-kurak et amateur de bon vins bretonniens
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Ven 3 Juin 2016 - 9:52

Gromdal a écrit:
Je pense que c'est de Gunther et pas de Horst dont il s'agit, mais la phrase étant un brin confuse je ne saurais en être certain

Effectivement, mea culpa... Gniié !  La faute est corrigée, merci encore de l'avoir remarquée Cool

Et je suis d'accord, je ne fais pas vraiment dans la dentelle avec mon style d'écriture, mais c'est ça qu'est bon Lol ! En même temps quand on regarde du Schwarzy et autres nanars et qu'on s'écoute l'OST de Conan pour passer le temps depuis plusieurs années... ben ça laisse des traces Whistling

Effectivement la chute ne me plaisait que moyennement à moi aussi, mais je n'avais pas trop d'autres idées et celle-là faisait du sens, donc j'ai gardé.

En tout cas, je suis très content que tu ai apprécié le résultat ! Cela prouve que je suis capable de me rapprocher du style Pratchettien que j'adore tout en gardant ma grosse patte bien débile (j'adore les dieux du chaos et ce que j'imagine être leurs chamailleries)
Merci encore pour tes remarques et bonne lecture pour l'autre récit Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Oksilden
Banshee
Banshee
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 737
Expérience de jeu (CV) : Berserker de Khorne, ex-kurak et amateur de bon vins bretonniens
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Mar 14 Juin 2016 - 14:45

Ayant récemment fini l dernier DLC de The Witcher 3 (meilleur action-RPG auquel j'ai jamais joué, ne serait-ce que parce qu'il est magnifique mais ausi pour son histoire sombre à souhait et excellemment bien écrite), je me suis senti inspiré par l'univers.

Donc voici un petit récit que j'ai l'intention de continuer pour faire quelque chose qui devrait faire 5-6 posts de long je pense.

---------------------------------


     Les sabots de son destrier raclaient le sol tandis qu’il essayait tant bien que mal de monter le flanc de la colline. De petits nuages de poussière brune s’élevaient temporairement avec chaque essai, salissant les bottes en cuir surmontées d’une plaque métallique du cavalier. Ce dernier jurait à chaque fois que son cheval glissait alors qu’il devait se rattraper en urgence pour ne pas tomber et dégringoler la pente qu’il avait essayée de passer depuis maintenant une dizaine de minutes.
     Impatient, il jeta un regard vers le ciel, relativement dégagé sur un soleil printanier, et plissa les yeux alors qu’il les couvrait avec son avant-bras. Son front était en sueur à cause de l’effort et de la chaleur, les arbres éparpillés ne lui offrant que peu d’ombre pour se rafraichir pour le moment.
     Aller en Toussaint en cette saison avec son armure complète était définitivement une mauvaise idée, se reprocha-t-il. Le duché était réputé pour son climat chaud et ses hivers étaient si doux qu’y voir de la neige relevait de la sorcellerie… Et pourtant il y était allé, lui, un natif de îles de Skellige. Bon sang ce que les fjords lui manquait, à cet instant, il aurait tout donné pour sentir sur sa peau la bruine omniprésente qui imprégnait les environs de la citadelle de Kaer Trolde. Mais il avait trouvé ce maudit contrat dans une ville voisine par hasard et - vu son besoin d’argent - il ne pouvait pas vraiment l’abandonner. Une fois cela fini, il se jura de repartir vers le nord, vers un climat plus clément.


     Après plusieurs minutes supplémentaires d’efforts, sa monture arriva enfin en haut de la colline et son regard pu embrasser le duché de Toussaint dans toute sa splendeur. La grande vallée s’étendait devant lui avec ses vignes gorgées de soleil et ses couleurs chatoyantes. L’astre céleste baignait de sa lumière les hauteurs des montagnes qui entouraient le duché et illuminait le paysage d’une couleur d’or. Les castels qui parsemaient les champs semblaient sortir de contes de fées avec leurs architectures parfois simple et robuste, parfois élancée et splendide comme le remarquable château elfe rénovée de Beauclair, la capitale, qui servait de palais ducal. Ce dernier surplombait toute la vallée depuis son centre et l’on pouvait l’apercevoir depuis des lieues à la ronde. Le cavalier avait beau être aux frontières du duché, il apercevait déjà les formes graciles des tours effilées qui montaient vers le ciel d’un bleu royal.
     Une vision féérique qui laissa ledit spectateur légèrement rêveur, mais surtout nostalgique. Tout cela lui rappelait à quel point ses îles natales lui manquaient quelque peu. Après un bref soupir, il se décida à prendre une pause. Son cheval avait l’air épuisé et la colline avait achevé ce qui restait de son endurance après les dix jours de voyage depuis Novigrad. La bête était robuste mais il tenait à elle, alors autant la ménager. De toute façon, dans une heure ou deux, le soleil quittera son zénith et la chaleur deviendra supportable.
     Il mit pied à terre et laissa donc sa monture paître à l’ombre d’un hêtre. Se sentant fatigué lui aussi, il lui emboita le pas et parti s’adosser au tronc de l’arbre. Mais ces quelques pas lui arrachèrent une grimace quand il se rendit compte à quel point ses pauvres jambes étaient courbaturées. C’est qu’il commençait à ressentir ses 94 ans à force. Et cela le déprimerait presque s’il ne se savait pas capable de retrouver sa jeunesse après une bonne bière à la taverne, mais cela était une autre histoire.
     Une fois affalé sur le sol, il prit un peu de temps pour sortir le médaillon qui pendait à son cou. Il l’enleva et le tint par la chaîne métallique. La tête d’ours finement sculpté dans de l’argent scintillait quand elle réfléchissait un rayon de soleil fugace qui traversait les branches de l’arbre.
     Il était loin le temps où il n’était encore qu’un jeune apprenti sorceleur, apprenant encore et encore à utiliser les armes et décoctions alchimiques dans la forteresse de l’école de l’Ours… Mais il préférait mieux ne pas trop s’en souvenir. Cela avait tendance à faire ressurgir chez lui de sombres pensées à propos d’entrainement douloureux et de la mort de ses camarades… Son école n’était plus qu’un vestige à présent, un peu comme lui d’ailleurs. Peut-être devrait-il y retourner un jour pour arpenter les ruines et enfin chasser ces fantômes du passé qui le hantaient encore nuit après nuit ?
     Le sorceleur remarqua qu’il pouvait voir son reflet dans le médaillon et il passa quelques instants à s’observer, penseur. Il étudia ses cheveux courts d’un blond vénitien grisonnant coiffés vers la droite. Son visage anguleux était adouci par une barbe simple qui avait poussée durant son voyage. Elle était presque brune avec un trait blanc au centre, signe de son âge avancé. A part ce dernier détail qui le gênait un peu, il se décida à la garder. Elle lui donnait un air plus noble tout en cachant une vilaine balafre au niveau de la mâchoire - un souvenir d’une rencontre malheureuse avec un vampire. Son manteau de cuir fendu au niveau de la ceinture et qui continuait pour cascader sur ses jambes - le tout étant doublé de cottes de mailles, d’anneaux en acier et de fourrure au niveau du cou – accusait lui aussi le poids des âges et le cuir craquait terriblement quand il bougeait. Mais c’était le parfait mélange entre une cuirasse, un gambison et un manteau et il ne s’en séparerait pour rien au monde - c’est qu’il lui avait couté les yeux de la tête ! Une bandoulière en cuir épais partait de son épaule et traversait son torse. Elle maintenait de nombreuses sacoches en cuir dans lesquelles il gardait son attirail et autres objets utiles. A son flanc gauche, une hache ouvragée en argent ballottait à un anneau attaché à sa ceinture et dans son dos une épée bâtarde était accrochée dans son fourreau à la bandoulière.
     « Un bien bel attirail, ironisa-t-il avec un sourire passager aux lèvres, dommage qu’il ne serve qu’à tuer ».
     Il laissa retomber sa main gantelé d’acier et son pendentif se posa sur sa jambe. Mélancolique, il laissa aller son regard vers l’horizon. Une minute passa. Suivie d’une autre, puis d’une dizaine d’autres qui se muèrent en une heure. Il aurait pu passer encore plus de temps ainsi… si son médaillon ne s’était pas mis à vibrer, signe que de la magie ou un monstre étaient dans les parages.
Le sorceleur se releva d’un bond et étudia les environs, aux aguets. Cependant, rien n’apparaissait dans son champ de vision et son cheval n’avait pas l’air plus gêné que cela. Il décida alors d’écouter ses autres sens que les mutations des sorceleurs avaient considérablement améliorés. Le monde autour de lui s’effaça, laissant place à une myriade de sensations. Les bruissements des feuilles de l’arbre au-dessus de lui, l’écoulement d’un petit ruisseau non loin, la vie de la nature environnante envahissait sa perception. Mais il savait faire abstraction de cela pour ne se concentrer que sur l’essentiel. Et l’essentiel justement, c’était le bruit d’un grattement souterrain, rapide et puissant, qui montait vers lui.
     Le sorceleur sauta sur le côté par pur réflexe et se releva après une roulade. Quand il fut debout, il avait déjà sa hache en argent dans sa main. A quelques secondes près, il aurait été happé par les mâchoires du scolopendromorphe qui venait de sortir de terre brusquement là où le sorceleur se trouvait auparavant. L’insecte de trois mètres de haut, ressemblant à un mille-pattes surdimensionné, émit un bruit rêche qui devait être un cri de défi. Le cheval du sorceleur paniqua, rua et partit se mettre à l’abri, mais le sorceleur, lui, resta stoïque. Sa main décrivit un triangle inversé dans l’air et une énergie jaune enveloppa son corps : le signe de Quen, un bouclier basique mais fortement utile. En effet, peu de temps après, le scolopendromorphe cracha une boule de venin qui vint s’écraser sur le bouclier du sorceleur qui chargeait la bête. La protection magique se craquela, s’effritant au contact de liquide corrosif dans un bruit de verre pilé, mais elle tint bon.
     Arrivé à bout portant, le sorceleur porta un coup à la gueule de la bête qui fut déséquilibré et se roula en boule pour se protéger. Mais là ou d’autres guerriers n’auraient pu faire le moindre dégât à la carapace épaisse de la bête, la hache en argent du sorceleur se révéla bien plus utile. Abattant la tête de son arme de toutes ses forces sur le corps de l’insecte, la carapace chitineuse se brisa en deux alors que la lame tranchait les chairs fragiles. Le monstre mourut en gigotant et en lâchant un râle atroce à entendre, son sang d’un vert vif se répandant au gré de ses spasmes.
     Le sorceleur souffla et se laissa tomber dans l’herbe. Le danger était passé. Il avait dû camper à côté d’un nid de ces saloperies. Une erreur bête finalement, il va falloir qu’il soit plus attentif. Il regarda le cadavre de la bête, encore dégoulinant de fluides vitaux. C’était la première fois qu’il en affrontait un. Comme quoi, ils devraient rajouter dans la littérature que ces bestioles sont du genre vicieux.
     Soudainement, il arrêta sa contemplation silencieuse, se rappelant qu’il devait arriver avant la nuit au village le plus proche.
     « Bon ! se dit-il à lui-même. C’est pas tout ça mon vieux Thorolf, mais faut se remettre en chemin.»
     Le sorceleur se releva en grommelant, repassa son pendentif à son cou, essuya sa hache avec des herbes à côté et monta à cheval pour s’enfoncer dans le duché.
---------------------------------

Je vous mettrais une petite photo maison ce soir pour que vous puissiez vous faire une idée de l'environnement.

N'hésitez pas à pointer les terribles fautes d'orthographe et je suis, comme d'habitude, impatient d'avoir vos retours. Cool
J'ai tenté d'adopter un style plus riche et sérieux que d'habitude (vu le contexte cela me semblait approprié, même si The Witcher est capable de traits d'humour absolument hilarants) donc j'espère que le texte n'est pas trop indigeste à suivre.

EDIT

Chose promise, chose due, voici une photo que je viens de faire dans le jeu. L'endroit me semblait approprié pour vous donner une bonne idée (la tête de Geralt ne va pas trop avec le personnage mais l'équipement un peu plus.)
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Oksilden
Banshee
Banshee
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 737
Expérience de jeu (CV) : Berserker de Khorne, ex-kurak et amateur de bon vins bretonniens
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Jeu 16 Juin 2016 - 15:10

Allez, la suite du petit récit Witcher.


-------------------------------------

     Le petit village de Hautval n’avait pas fière allure, mais en comparaison avec d’autres agglomérations du Nord il s’en tirait plutôt bien. Situé au nord-ouest de Beauclair, des domaines viticoles voisins et une grande forêt cachaient la capitale aux yeux des habitants. Les masures jaunes, rouges ou bleues aux toits plats se succédaient en un amalgame qui convergeait vers le point le plus important du village : la taverne. Et c’est bien là que Thorolf se dirigea en premier. Il souhaitait passer la nuit dans le bâtiment et de toute façon le contrat précisait qu’il devait y rencontrer son employeur là-bas.
     « La Table Ducale » ne payait pas plus de mine que le reste du village, mais le sorceleur avait vu pire. Il laissa son cheval à l’abreuvoir posé devant l’entrée et entra dans l’auberge. A sa grande surprise, ce n’est pas un nuage condensé d’alcool fort qui frappa Thorolf en plein visage lorsqu’il entra, mais plutôt des odeurs variées de venaison et de vin rouge.
     « Si c’est cela le niveau d’une taverne perdue, à quoi Beauclair peut-elle bien ressembler? » se dit-il quelque peu étonné.
     -Eh ! Le barbu dans l’entrée ! cria le tavernier avec l’accent particulier de Toussaint. Vous voulez quelque chose à manger ou vous vouliez juste regarder ?
     -Heu… bredouilla Thorolf. Oui, quelque chose qui se rapproche d’un ragoût. »
     Le tavernier prit un air dédaigneux, comme si Thorolf venait de l’insulter, même s’il ne fut guère étonné par l’attitude simpliste du nouveau venu. La voix forte du sorceleur était suffisamment teintée de l’accent des îles pour que le tavernier puisse comprendre qu’il ne fallait pas s’attendre à grand-chose de raffiné de lui.
     « Je dois bien avoir quelque chose dans ce genre-là… Je suppose que je ne vous propose point une bouteille ?
     -Vous devinez bien, acquiesça Thorolf. Je ne voudrais pas insulter le Est-Est que je vois posé sur le comptoir avec mon ignorance complète en la matière. Je me contenterais d’eau. »
     Le tavernier sembla apprécier la remarque, car il partageait le même avis.
     « Dites, Philibert de… commença Thorolf.
     -Ah d’accord, vous êtes venu pour le contrat, le coupa le tavernier qui prit un air maussade. Il arrivera dans la soirée.
     -D’accord… Il passe souvent ici ?
     -Pour sûr, il a beaucoup de clients. »
     La réponse de l’aubergiste avait été brève et concise, presque excédé. Ça promettait pour la suite. Thorolf parti donc s’assoir à une table libre dans un coin de la pièce. Il retourna sa chaise pour avoir le dossier en face de lui, à la manière des militaires, et adopta une posture nonchalante en posant son avant-bras sur le haut de la chaise. Le sorceleur scruta la salle pour tenter d’y repérer son employeur peut-être, mais il n’y avait que des péquenauds qui passaient la soirée autour d’une bouteille de rouge. Thorolf ressortit alors la lettre qui annonçait le contrat d’une de ses sacoches.

Contrat : Monstre à occire


Une terrible bête inconnue est apparue depuis peu au village de Hautval. Elle ravage nos cultures et a déjà tué plusieurs habitants. Nous en appelons à tous les chevaliers errants de la région et aux âmes charitables mais valeureuses de venir à notre aide.

Une forte récompense est à pourvoir. (Prix à débattre)

Si vous êtes intéressé, venez me retrouvez à l’auberge « La Table Ducale » de Hautval.


Philibert du Menuis



     Très peu de fioriture en somme, mais au moins le contrat allait à l’essentiel... Peut-être trop d’ailleurs vu qu’il ne donnait aucune information sur la « bête ». Thorolf espérait juste que cette dernière n’était pas trop imposante, il avait beau être un sorceleur, les griffons et autres Cocatrix restaient terriblement dangereux et en plus il avait brisé son arbalète il y a un mois. Dans tous les cas, il n’avait plus qu’à attendre de tomber sur le noble qui allait de toute façon se détacher sensiblement dans la masse.

     Après une heure et une assiette de patates accompagnées de légumes sautés qui aurait pu être servie à la table du roi de Skellige, le sorceleur remarqua l’apparition dans la taverne de deux hommes en armure de plates rutilantes. L’un des deux enleva son heaume, révélant un visage jeune entouré de longs cheveux d’or bouclés.
     « Je suis Antherin de la Croix ! Je suis venu en ces lieux à l’annonce du contrat du sieur Philibert du Menuis. Avec mon compagnon d’armes, Théodore de Pertuis… » -Ce dernier, dont le heaume était rehaussé d’une plume de paon, fit une courbette du plus bel effet – «… nous occirons cette odieuse bête ! Nous en faisons serment sur notre honneur de chevalier!
     -Merci messeigneurs, fit le tavernier, mais monseigneur Philibert n’est point présent et il arrivera plus tard. Vous n’avez qu’à patientez avec l’autre « brave » là-bas. »
     Thorolf se mit aussitôt à détester le tavernier pour avoir proposé cela. La dernière chose dont il avait envie était d’avoir à supporter ces deux têtes brulées. Les deux chevaliers souriaient déjà bêtement en allant le rejoindre, tout joyeux d’avoir trouvé un camarade. Ces chevaliers errants étaient de véritables plaies,  grommela Thorolf pour lui-même. Ils étaient par trop fidèle à leurs clichés : aussi brave que bête et doublés d’une fâcheuse réputation de coureurs de jupons.
     «Eh bien, présentez-vous mon cher, l’aborda Antherin. Vous avez déjà entendu nos noms il y a peu.
     -On m’appelle Thorolf… »
     Le nom avait presque été craché à l’attention des deux chevaliers errants, mais leur bêtise les empêcha de repérer la pique non dissimulée. En voyant qu’ils attendaient une suite, Thorolf se décida à continuer sa présentation après un bref soupir.
     « … de Lofoten. Sorceleur.
     -Un sorceleur ? Ici, en Toussaint ? Cela faisait bien longtemps que nous n’en avions point vu ! s’émerveilla Antherin.
     -Fantastique ! fit celui qui s’appelait Théodore avec un accent Nilfgaardien abominable. Nous allons donc pouvoir échanger nos expériences de pourfendeurs de bêêêtes ! »
     Décidément, la soirée allait être longue…


     Une demi-heure douloureuse pour Thorolf avait passé quand la porte de la taverne se rouvrit à la volée. Un noble passa l’embrasure, suivit par deux gardes portant des hallebardes. Ces derniers étaient en armure, certes, mais elles étaient bien moins impressionnantes que celles des chevaliers puisqu’elles consistaient surtout en un casque et un plastron cabossé. Les gardes du corps restèrent à l’entrée tandis que le noble allait discuter rapidement avec le tavernier. Après quelques échanges, le nouveau venu se dirigea vers la tablée des chevaliers et du sorceleur.
     Le noble portait des atours pourpres ceinturé par un tissu bariolé orange et blanc qui essayait de cacher tant bien que mal la petite bedaine de son propriétaire. Un chapeau en feutre à bords larges  -pourpre aussi mais plus clair que son vêtement - était posé sur sa tête, lui donnant un air grandiloquent que sa moustache fine n’arrangeait pas.
     « Et voici les fiers chevaliers qui ont répondu à mon appel ! commença-t-il de sa voix pataude. Je suis Philibert du Menuis, seigneur du village de Hautval et de ses environs. »
Les chevaliers se levèrent d’un bond et s’inclinèrent en donnant leurs noms.
     « Je suis Antherin de la Croix, chevalier au nom du duc!
     -Et moi, Théodore de Pertuis, chevalier au même titre que mon compagnon ! »
     Un silence bref eu lieu avant qu’un grognement agacé ne se fasse entendre de derrière les chevaliers.
     « Thorolf… Sorceleur. »
     Philibert de Menuis parut surprit en remarquant la présence de Thorolf, mais il ne se laissa pas décontenancer.
     « Ah ? Bien… Un sorceleur ? Cela n’est point commun en ces lieux. » Philibert sembla réfléchir quelques instants et se mit le menton dans la main. « Mais vous m’avez l’air de dire vrai, après tout vous avez le profil d’un spécialiste en monstres.
     -On peut dire ça, oui. Maintenant est-ce que l’on peut…
     -Mais votre aide n’est point nécessaire. » le coupa abruptement Philibert qui avait perdu tout signe de courtoisie. Thorolf leva un sourcil par surprise et par indignation alors que le noble se tournait vers les chevaliers, tout sourire cette fois.
     « Les deux chevaliers ici présents sont des représentants du duché et ils suffiront bien pour occire le monstre. D’ailleurs, messires chevaliers vous serez heureux d’apprendre que la bête a été aperçue dans la forêt à l’orée du village. La trouvez ne sera point bien compliqué pour vous ?»
     Évidemment, les deux preux guerriers hochèrent la tête de concert et se regardèrent mutuellement avec des yeux pétillants d’excitation. Ils s’apprêtèrent à partir sans demander plus d’informations, mais Thorolf haussa le ton pour se faire entendre.
     « Vous m’excuserez !... » Le sorceleur attendit d’avoir l’attention du noble et des chevaliers pour continuer. « Mais il me semble important de régler trois détails. Tout d’abord, n’en déplaise à sa seigneurie, je prends ce contrat et je le règlerais. Ensuite, nous n’avons pas défini de prix. Et enfin, qu’est-ce que nous sommes censés affronter ?
     -Écoutez sieur sorceleur, je vous l’ai déjà dit, nos chevaliers feront parfaitement l’affaire, fit Philibert sur un ton presque excédé. Ils ont l’air d’être de braves gaillards compétents. Et de plus, je ne souhaiterais pas gaspiller votre temps si précieux. J’ai entendu dire que le domaine Corronata avait un grave problème de plantes énormes crachant du venin, cela me semble être bien plus dans vos cordes. » -le noble se tourna vers les chevaliers à nouveau - « Messieurs si vous voulez bien me suivre dans mon domaine. Il faut bien que vous vous reposiez avant d’aller au combat demain !
     -Désolé sieur sorceleur, mais le sieur Philibert à raison, renchérit Théodore. Nous y arriverons bien à deux. Et puis, nous ne voudrions pas nous faire enlever la gloire des mains si facilement ! »
     Sur ce, les deux chevaliers rirent aux éclats, souhaitèrent bonne chance au sorceleur et s’en allèrent. Thorolf regarda donc, ahuri, les chevaliers, le noble, ses gardes et son contrat sortir de l’auberge à grands pas. La rage commença à prendre le pas sur son sang-froid et il frappa la table du poing en pestant.
     « Bordel ! Mais pourquoi rien ne se passe jamais comme prévu ! »
     Thorolf se passa la main dans les cheveux en soupirant. Il pouvait toujours essayer d’aller voir ce qui semblait être des ékinoppyres au domaine Corronata. Ce serait toujours ça de gagné. Il se leva donc de sa chaise et partit payer le tavernier pour son repas.
     « Merci encore pour le diner, j’ai rarement mangé quelque chose d’aussi bon, rajouta-t-il avec un petit sourire triste mais sincère.
     -De rien, cela fait toujours plaisir d’entendre du bien de sa cuisine ! rayonna le tavernier. »
     -Dites, je peux vous vous réserver une chambre pour la nuit ?
     -Pour sûr, il m’en reste à l’étage. Ce sera dix couronnes. »
     Thorolf paya le montant et récupéra la clef des mains du tavernier. Mais au moment de la prendre, l’aubergiste la retint un instant. Ce dernier s’approcha discrètement du sorceleur et lui murmura à l’oreille :
     « Je passerais vous voir dans une heure, après la fermeture. Il faut qu’on parle. »
     Quelque peu surprit, mais surtout curieux, Thorolf acquiesça du chef et partit s’installer à l’étage. Alors qu’il montait les dernières marches, Thorolf soupesa la clef dans sa main, pensif. Quelque chose n’allait pas. Il en était sûr maintenant. Le regard inquiet de Du Menuis quand il avait dit qu’il était sorceleur, le tavernier qui voulait lui parler après avoir vu le noble partir… Ce contrat était en train de devenir intéressant finalement.


-------------------------------------
Je vais sûrement continuer ce petit récit parce que l'exercice d'écrire dans un registre plus recherché que d'habitude me plaît. Après si personne n'est intéressé, eh bien tant pis pour moi Rolleyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Oksilden
Banshee
Banshee
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 737
Expérience de jeu (CV) : Berserker de Khorne, ex-kurak et amateur de bon vins bretonniens
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Jeu 23 Juin 2016 - 13:23

Quadruple post pour vous dire que la suite de "Dans l'ombre de l'étoile" est officiellement disponible !

Dans l'ombre de l'étoile

(comme d'habitude, les liens précédents sont aussi été mis à jour, j'ai aussi opéré une bonne mise à jour de la mise en forme avec des tabulations, etc...)

J'étais un peu en panne d'inspiration pour celui-là et il a fallu pas mal de discussion avec mon relecteur pour que je sache où aller... Mais sur ce, je vous souhaite une bonne lecture tout en m'excusant encore du temps que ça a prit.



Quadruple ! affraid Promis, je vais lire tes textes d'ici la fin du mois et te laisser un petit comm pour mettre fin à cette malédiction  Happy  [A]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilgalad
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 3442
Expérience de jeu (CV) : On parle en Comtes Vampires ou du Curriculum Vitæ ?
Date d'inscription : 04/01/2013
Maître floodeur Maître floodeur

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Sam 3 Sep 2016 - 11:28

Arken a écrit:

Quadruple ! affraid Promis, je vais lire tes textes d'ici la fin du mois et te laisser un petit comm pour mettre fin à cette malédiction  Happy  [A]
Pas besoin, je me charge de lui permettre de ne pas faire de quintuple post Sourire Je sais ça fait près de deux mois qu'il n'y a rien eu dedans. Mais faut que je rattrape mon retard moi Sourire

J'ai lu La Quête Improbable il y a quelques jours. J'ai beaucoup aimé. Comme l'a fait remarqué Von Essen, le "petit" défaut de temporalité m'est aussi apparu. Mais je ne trouve pas que cela perturbe grandement le récit. Le style est assez hésitant et même s'il n'est pas mauvais, on sent que c'est un de tes premiers récits. Cela dit, les personnages sont très intéressant (mention spéciale à la prêtresse que j'adore, pareil pour les deux chevaliers). Et cela compense un peu le style parfois hésitant.
Concernant le combat final et la question de la hallebarde. Je me suis dit que c'était parce Hjalmar ne voulait pas que ce soit trop facile au départ et donc que c'est volontaire Sourire
Au-delà de ça, j'espère que nous aurons ses pérégrinations dans le Royaume du Chaos jusqu'à sa sortie (dans Combattre l'Acier par l'Acier). Ce serait très intéressant comme récit. Cela dit, cela peut faire partie de ce dernier récit, sous la forme de flash-back.


Je viens de finir Dans l'ombre de l'étoile.

J'aime beaucoup le récit. Je trouve qu'il est mieux fait dans le style général que la Quête Improbable. Cela dit, même si j'aime beaucoup les personnages, je préfère quand même ceux du récit que je viens de nommer, notamment la prêtresse. Cependant, ils sont très intéressant. En voyant l'armure du sigmarite, j'ai tout de suite pensé aux Sigmarines de GW. Je ne sais pas cependant si tu t'es inspiré de ça Sourire (en tout, ça donne l'impression).
Dans tous les cas, ton style s'est clairement amélioré entre les deux. Et il me tarde de découvrir une éventuelle suite un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hjalmar Oksilden
Banshee
Banshee
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 737
Expérience de jeu (CV) : Berserker de Khorne, ex-kurak et amateur de bon vins bretonniens
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Sam 3 Sep 2016 - 13:48

Gilgalad a écrit:
Pas besoin, je me charge de lui permettre de ne pas faire de quintuple post
Merci pour m'avoir éviter le quintuple post  Sourire

Pour la quête improbable, je pense ne plus avoir grand chose à rajouter dessus vu tout ce qui a été dit. Et ta réflexion sur la hallebarde de Hjalmar est vraie. Mr. Green
Cela me fait plaisir de voir que "la quête improbable" arrive a plaire malgré son style brouillon. Je remarque aussi d'après les commentaires que apparemment mes personnages ne sont pas mauvais en général, une bonne nouvelle ! Surtout que je passe généralement pas mal de temps à essayer de leur trouver des traits pour les rendre reconnaissable assez facilement.

Pour les pérégrinations de Hjalmar, je ne sais pas encore. C'est quelque chose de difficile à décrire après tout... Je pensais plus mettre ça sous forme de flash-back ou des indices par-ci par-là. Mais là encore, rien n'est fixé.

Pour ce qui est de Dans l'ombre de l'étoile... Le projet est en stand-by. Innocent Partir dans un autre contexte avec d'autres personnages m'a fait du bien et m'a permit de trouver l'inspiration pour "combattre l'acier par l'acier".
Pour le Sigmarine, oui c'en est complètement un Mr. Green Je voulais en faire une parodie de gamin inconscient (un peu comme le public visé par AoS en somme...) tout en le faisant évoluer vers quelque chose de plus sérieux.
Malheureusement, l'inspiration pour la fin de ce récit à du mal à venir et je me retrouve dans une impasse alors qu'un bon morceau est déjà écrit. Tu n'imagine pas le bordel que l'histoire de ce récit a été, elle est passée par tellement de changement que le scénario original n'a rien à voir (il devait même y avoir un Hjalmar sauvage qui passait par là  Fou ) J'y reviendrais surement un jour, mais pour le moment je veux finir en priorité "combattre l'acier par l'acier".

Arken a écrit:
Quadruple !  affraid Promis, je vais lire tes textes d'ici la fin du mois et te laisser un petit comm pour mettre fin à cette malédiction  Happy [A]

Merci pour ton intérêt Happy J'attends tes commentaires avec impatience Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vg11k
Comte de la Crypte 2014
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 740
Date d'inscription : 19/07/2010
Vainqueur de concours : Concours de texte

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Dim 4 Sep 2016 - 1:01

Dans l'ombre de l'étoile va devoir attendre encore un peu. Je viens d'achever la quête improbable donc bon...

Ton histoire sur le witcher, tu l'inventes de toute pièces ou tu la tires du scenar' officiel ? En effet je viens d'entamer le premier volet pour récupérer la sauvegarde dans le deux, puis le trois (lorsque j'aurais la bécane pour le faire tourner). Donc si je peux éviter de me spoiler tout seul cela m'arrangerai. Car je suis curieux de voir où tu comptes emmener ce cher Thorolf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vg11k.tumblr.com/
Hjalmar Oksilden
Banshee
Banshee
avatar

Age : 23
Nombre de messages : 737
Expérience de jeu (CV) : Berserker de Khorne, ex-kurak et amateur de bon vins bretonniens
Date d'inscription : 15/08/2015

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Dim 4 Sep 2016 - 8:01

C'était complètement inventé je te rassure Sourire J'avais abandonné l'idée vu que je n'avais pas de retour à vrai dire Blushing Mais maintenant que j'en ai un, il va falloir que je considère son retour Smile

NB: c'est quelque chose le witcher, surtout le 3. Tu ne regretteras pas de pouvoir y jouer Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MagnanXXIII
Spectre
Spectre
avatar

Nombre de messages : 642
Expérience de jeu (CV) : Chevalier Bretimpérial qui aime la bière naine. En croisade contre les CV depuis 2010.
Date d'inscription : 25/08/2015

MessageSujet: Re: Récits divers et variés   Dim 4 Sep 2016 - 11:51

Coucou,

J'ai juste un souci avec le "Dans l'ombre de l'étoile", d'habitude j'aime bien lire dans le train sur mon téléphone, sauf que je n'arrive pas à cliquer sur les liens ayant une description (le téléphone ne comprend pas que c'est un lien...)

Donc si tu pouvais rajouter (en spoiler par exemple) les liens entiers des pdfs (http://blabla-pdf-et-co.truc) je pourrais enfin les lire Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Récits divers et variés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Récits divers et variés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Récits divers et variés
» Divers et varié chez Nicolo
» [Tuto] Divers & variés
» Sam-Sanders - Dessins divers et variés
» Nature diverse et variée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armées Comtes Vampires et mort-vivants :: 
La Bibliothèque
 :: Récits, Fanfics et Fanart
-
Sauter vers: