Armées Comtes Vampires et mort-vivants


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire de Nyklaus von Carstein

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Nyklaus von Carstein
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 19
Nombre de messages : 1832
Expérience de jeu (CV) : Aucun mais possède tous les LA. Joue Tyranides et Nécrons dans W40K et rois des tombes dans W B
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: Histoire de Nyklaus von Carstein   Lun 19 Juin 2017 - 23:44

Après maintes péripéties IRL me voici de retour pour le récit !

Toutes corrections ont été modifiées dans le récit mais le seront plus tard dans ce post.

Je vous prie de m'excuser par avant si je n'ai pas la même aisance à l'écriture pour cette suite, il faut que je me dérouille un peu :/

J'attends vos commentaires sur cette petite suite ! Smile

Chapitre 9 : Entraînement du corps et de l’esprit


Nyklaus


Nyklaus était dans la cour d’entrainement en armure intégrale et tenait à deux mains une épée. Son visage était recouvert de sueur, signe que ce manège durait depuis plusieurs temps quand il réentendit pour une énième fois la phrase suivante : “Ta garde n’est pas encore bonne, il y a une ouverture juste ici“. Un coup atteignait alors ledit endroit et Nyklaus tombait alors à terre. Il se retourna alors mais le soleil était juste derrière l’individu, ce qui masquait ces traits. Celui-ci rajouta alors avec une voix quelque peu contrariée alors que Nyklaus se relevait : “Franchement, ton maître d’armes t’a raconté n’importe quoi pour l’art du combat… Je vais devoir revoir toutes les bases depuis le début“. Nyklaus se releva péniblement et l’elfe, car on distinguait maintenant ses traits élégants et fins, s’avança alors vers lui tandis que, à l’abri du soleil éclatant, des personnes observaient l’échange. Parmi eux, Roland, le père de Nyklaus, Ser Rodrick, son maître d’armes et, plus loin, assise sur un banc, Luinil, la magicienne elfe, lisant un parchemin, détachée du monde réel. Roland et Ser Rodrick discutait encore du moment où l’elfe avait percé la garde de Nyklaus.
- Franchement, je ne comprends rien… Vous lui aviez pourtant bien appris à tenir convenablement une épée non ? C’est quoi cette histoire de garde mal tenue ?, demanda Roland.
- J’en sais rien du tout m’sire… D’ici, j’avais juré que Nyklaus tenait plus que convenablement sa garde… Je pense que la fatigue est un facteur possible à la remarque de l’elfe, répondit, hésitant, Ser Rodrick.
- Notre vision et nos réflexes“ dit une voix féminine envoûtante qu’ils pensaient avoir oublié tellement Luinil parlait peu. Roland et Ser Rodrick se tournèrent alors vers cette dernière, avec des yeux l’incitant à en dire plus.
“ C’est pourtant simple… Nous autres, elfes, avons une vision bien plus perçante et précise que vous. Contrairement à vous, Ser, Aerandir voit de minuscules erreurs de positionnement dans la garde de Nyklaus et s’empresse de les corriger. À la fin de son entraînement avec mon compatriote, Nyklaus aurait au moins une garde quasiment impénétrable“ Et Luinil baissa alors de nouveau la tête, plongée de nouveau sur ce parchemin qu’elle tenait dans ses mains.
Roland et Ser Rodrick la regardèrent encore un temps avant de se retourner à nouveau vers cet entraînement particulier.
Aerandir se plaça alors derrière Nyklaus et pris son épée avant de la placer devant Nyklaus. “ Tiens-la exactement dans cette position si un adversaire se tient en face de toi et attends que je reviennes en face. “ Nyklaus s’exécuta et Aerandir fit quelques ajustements avant de se déclarer satisfait. Il plaça alors Nyklaus dans d’autres situations de combat, certaines quasiment improbables, d’autres impossibles mais Nyklaus s’exécuta dans le plus grand silence et avec un immense sérieux, tentant de mémoriser toutes les gardes possibles et inimaginables. Aerandir baissa sa garde, signe que cette séance était terminée et dit ensuite : “Tous les jours, en plus de ce que je t’apprendrais, tu devras, en fonction de la situation que je t’énonce, te repositionner dans la garde correspondante. Demain, on verra comment se défendre de manière générale. On prendra une centaine d’années pour que cette technique soit maîtrisée convenablement de ta part. Compris ? “ Nyklaus le regarda alors avec des yeux surpris, et il y eut un silence avant qu’il n’ose répondre : “Avec t-tout le respect que je vous dois m-messire Ae-Aerandir, nous ne v-vivons pas aussi l-longtemps.
- Ah ! Oui, j’avais oublié totalement ce détail de grande importance… Vous avez une espérance de vie tellement courte vous autres, sans compter les maladies et les guerres. Heureusement que vous vous reproduisez vite… Bon… On va tenter de voir de manière très rapide toutes les bases du combat. À demain Nyklaus, dit Aerandir avant de lui tourner le dos et de partir vers une ouverture, laissant Nyklaus seul…

***

Roland et Luinil

Salle du trône

- Que voulez-vous savoir madame à propos de mon fils ?, questionna Roland fatigué et agacé par la présence d’étrangers en sa demeure.
- Ce n’est pas tellement votre fils qui m’intéresse mais votre histoire. Auriez-vous, par pur hasard, des écrits traitant de vos origines, de votre généalogie ?, introduisit doucement Luinil, sentant la conversation tendue.
- Vous regarderez dans la bibliothèque de notre famille… Je n’y ai jamais mis les pieds et je ne compte pas changer d’avis, répondit Roland, le visage posé sur un poing fermé, assis dans son siège.
- Comme vous le souhaiter messire… Avant de partir, j’aimerais vous faire part de ma volonté à entrainer votre fils à maitriser cette capacité..., Luinil chercha ses mots avec soin et continua, particulière.
Roland se releva, aux aguets et en prenant une position défensive, méfiante : « Que voulez-vous faire de mon fils ? Vous voyez bien que cette blessure l’a suffisamment marqué et nous dans la foulée ! Il lui faut du repos et vous ne le toucherez pas avant qu’il ne soit totalement rétabli ! Il doit voir des visages familiers donc estimez-vous heureuse que votre compagnon de voyage ait reçu l’autorisation de lui enseigner votre art de la guerre. ». Roland sembla avoir réalisé enfin à qui il s’adressait et s’excusa : « Je vous prie de me pardonner madame mais avec cet événement tragique, je pense qu’il serait mieux pour lui de se rétablir entièrement avant de s’exercer avec vous, car vous allez lui apprendre de la magie, n’est-ce pas ? Je n’y connais pas grand-chose mais, ayant vu quelques magiciens, il faut une grande concentration d’esprit pour pratiquer votre art, non ?
- C’est en effet le cas, je ne le nie pas. Cependant, au vue des événements il est nécessaire pour votre enfant d’apprendre à contrôler ses émotions. En effet, la pratique de la magie est intimement liée à l’humeur et les émotions des utilisateurs. Quand pensez-vous qu’il pourrait commencer un entrainement concernant le contrôle de son esprit ?
- Après cette épreuve physique éprouvante, je pense qu’il lui faudrait deux jours de repos et changer quelque peu d’ambiance. Il a besoin, je pense, de liberté et de vaguer à d’autres occupations.
- Je suivrais votre conseil Seigneur, répondit Luinil avant de se diriger vers la sortie quand Roland rajouta :
- Par contre, Nyklaus devra faire une pause avec votre compagnon de voyage, j’ai bien peur qu’il soit à bouts s’il enchaine vos exercices…
- Nous respecterons votre choix, cher *1, et Luinil sortit de la salle…
- Venez ici Raban, il faut organiser une balade à cheval avec les Stormjade et les autres familles nobles ! cria alors Roland.
Un homme quelque peu âgé sortit alors d’une porte dérobée et s’avança vers le trône où était assis Roland. Ledit Raban inclina légèrement sa tête tandis qu’il adressa un "Seigneur". Raban était un homme vieux et bien habillé, bien que constamment moins bien que les Von Abyss, ces employeurs. En effet, Raban était un pirate qui avait décidé d’arrêter sa vie après avoir perdu un œil. D’apparence hostile avec son visage qui possédait des traits durs, endurcis par le vent du grand large, et avec de nombreuses cicatrices, Raban était en réalité le maître des servants le plus gentils de tous, selon les dires de Nyklaus, Théo et Antoine. Cette réputation était due au fait que Raban défendait toutes les actions de ses jeunes maîtres et qu’ils leur racontaient maintes et une histoire de pirates, imaginaires ou non, pour leur plus grand plaisir. Raban savait néanmoins se faire respecter quand il le fallait et les enfants comme les autres servants l’obéissaient, du fait de sa grande convivialité.
Après avoir relevé sa tête, Raban déclara : "À quelles familles dois-je transmettre votre message Milord ?"
-Voyons… Les Stormjade déjà… Il y aurait ensuite les Di Marea Morti, les Sirenacatonn ainsi que les Krakenzorn.
- Seulement les familles corsaires donc ?
- C’est exactement ça, j’en profiterais pour parler affaire avec les dirigeants ou les représentants qui viendront. Cela fait longtemps que rien n’avait été organisé, nous organiserons alors un banquet Raban.
- Il en sera fait selon votre désir, finit Raban avant de s’incliner à nouveau et de partir vers la porte dérobée rejoindre les autres servants de la famille Von Abyss et de partager les tâches de manière quelque peu particulière.
- Moussaillons ! Lord Von Abyss, notre employé nous à décerner la tâche d’organiser une balade à cheval et un banquet auxquels les autres familles corsaires sont invitées. Vous ! Vous irez faire l’inventaire des réserves ! Vous deux ! Vous irez vous faire fournir les provisions au marché auprès de notre marchand ! Vous autres, vous vous occuperez de la décoration du domaine ! Et enfin, vous ferez les lettres d’invitation à envoyer aux familles concernées ! Je vais aller m’occuper de préparer la nourriture avec vous et vous. Branle-bas le combat ! Exécution matelots !, cria Raban en désignant les servants.

Tous s’exécutèrent avec entrain, quelque peu rôdés aux habitudes de Raban, car tous étaient d’anciens marins qui avaient connus ce refrain. C’est ainsi que la fête s’organisa entre de nombreux groupes efficaces, tandis que les Von Abyss continuaient le cours de leur journée…


***
Nyklaus et Luinil


Salle d’observation

- Écoute bien ce que je vais te dire Nyklaus. Tout pouvoir dépend de ton harmonie avec toi-même, ce qui induit que ton état d’esprit ainsi que de tes humeurs, tes sentiments, expliqua Luinil. Met-toi tout d’abord dans une position où tu es à l’aise avant de fermer les yeux.
À ces mots, Nyklaus s’exécuta, appliquant les conseils de Luinil au fur et à mesure que la magicienne elfique prodiguait ses conseils. Étant plus sensibles que des êtres normalement constitués, Luinil ressentit un calme intérieur en Nyklaus. Cependant, elle décelait une rage déferlante naissante retenue au sein de l’esprit de Nyklaus à l’égard des esclavagistes elfes noirs. Intérieurement, elle sut que des humains ne pourraient pas passer outre ses sentiments car même les membres de sa race et elle-même avaient une rancœur millénaire contre leurs confrères des ténèbres. Elle devait néanmoins enfouir au plus profondément de l’esprit de Nyklaus cette haine incommensurable car les conséquences qui en découleraient pourront avoir de lourdes conséquences. Elle devait néanmoins demander au père de Nyklaus, Roland, si elle pouvait enfouir certains souvenirs pour un bien commun. Cette entrevue se fera quand Nyklaus aura acquis les bases qu’elle jugera pour lui suffisamment solides et pas avant.

***
Théo


Crypte L'Abysse

Théo combattait de lui-même depuis maintenant plusieurs heures contre des adversaires invisibles à l’aide du nunchaku que lui avait donné Nyklaus. Malgré quelques blessures mineures au-début, il commençait à apprécier cette arme tranchante inhabituelle et dont les angles d’attaques variaient selon le désir de son utilisateur. Il sortit de la crypte un peu avant midi, avant de se présenter à la table. Chose étonnante, Nyklaus était présent cette fois-ci et ces mains étaient beaucoup moins amochées que les jours précédents. Théo se dirigea vers son frère avant de le questionner :
- Du coup, tu as subi quel entrainement ce matin ?
- J’ai eu une séance de positionnement de sa garde avec une épée batârde avec Aerandir. C’était très formateur, il m’a montré plein de failles dans nos gardes habituelles, répondit Nyklaus d’humeur joyeuse.
- Wouah ! Il pourrait me montrer j’aimerais bien savoir ce qui ne va pas également dans ma garde.
- Tu peux toujours demander à père lui-même ou à l’elfe en question si tu le souhaite. Pour revenir au sujet, j’ai fait une sorte de méditation avec la femme elfe et ça m’a permis de me revigorer et d’évacuer toutes les blessures et fatigues qui étaient en moi. Et toi, tu t’en sors avec le nunchaku ?
- Et bien, c’est fortement différent des armes qu’on nous apprend à manier mais c’est très formateur. En fonction de tes mouvements, les fragments de métal se déplacent d’une certaine manière grâce aux chaînes et te permettent soit de trancher, soit de percer selon des angles d’attaques inhabituels.
- Si tu le souhaite, je pourrais te montrer ce que j’ai appris au niveau de la garde d’une épée pendant que toi, tu essaies de m’attaquer durant un petit duel, qu’en dis-tu ?, demanda Nyklaus.
- Je suis partant. Et à la fin on prendra le temps de s’expliquer en détail toutes les subtilités qu’on a comprise ainsi que les failles que l’on observe l’un chez l’autre., Théo répondit enjoué.

- À table messeigneurs !, cria une voix habituelle. Quelques instants plus tard, Raban arrivait accompagné de tous les autres servants qui portaient des plats sous cloches. Les Von Abyss s’assirent donc tous, commençant tout d’abord à prier Manann, bien que Théo priait Stromfels, comme le faisait auparavant ses ancêtres.  Tous commencèrent à manger le plat qui était attribué à chacun d’entre eux et le repas passant dans un grand silence entre les membres des Von Abyss, rompu par l’arrivée des servants au fur et à mesure du repas, enlevant les vides et en ramenant de nouveaux. Lorsque le dessert fut fini, Roland se leva et annonça la nouvelle qui était prévue pour demain. À ces mots, ses enfants furent satisfaits de la nouvelle, car certaines familles concernées possédaient des enfants d’âge similaires, ce qui permettra de jouer ensemble ou se balader selon le temps…
Le souvenir devint de plus en plus flou et les sons devinrent des murmures avant de disparaître lorsque Nyklaus émergea de son sommeil. D’avoir retrouvé une autre partie de ses souvenirs le rassurait mais ne sachant pas quand cela c’était passé, il ne s’en préoccupa pas plus que ça. Il sortit donc de sa tente juste après la disparition du soleil. Son habitat temporaire fut démonté par des squelettes avant que l’armée de Mannfred reprenne sa route lente mais inexorable vers Altdorf dans le but de prendre possession de l’Empire.
___________
*1 : Dans le langage elfique, ce mot signifie « hôte ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ethgri wyrda
Comte de la crypte 2016
avatar

Age : 20
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 03/04/2015
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Histoire de Nyklaus von Carstein   Jeu 22 Juin 2017 - 21:40

J'aime beaucoup! je ne sais pas si je l'ai dejà dis, mais je trouve que c'est de mieux en mieux ecrits, je ne sais pas pourquoi, mais quand même!

la petite reference à la longévité des elfes est toujours amusante, et j'apprécie beaucoup tous les trucs sur la fatigue et autre!

quand à la reference à Nyklaus pendant Manfred… ben j'attend d'en savoir plus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3664
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Histoire de Nyklaus von Carstein   Jeu 22 Juin 2017 - 22:08

Moi j'ai une question sur l'histoire de l'époque où se passe le récit : qui sont les cibles de familles corsaires ? Si j'ai bien suivi, les corsaires sont basés dans les Principautés Frontalières ? Ou en Tilée ? Et qui attaquent-ils en général ? Et pour le compte de qui ?


_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyklaus von Carstein
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 19
Nombre de messages : 1832
Expérience de jeu (CV) : Aucun mais possède tous les LA. Joue Tyranides et Nécrons dans W40K et rois des tombes dans W B
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: Histoire de Nyklaus von Carstein   Jeu 22 Juin 2017 - 22:11

ehtgri wyrda a écrit:
J'aime beaucoup! je ne sais pas si je l'ai dejà dis, mais je trouve que c'est de mieux en mieux ecrits, je ne sais pas pourquoi, mais quand même!

Bah merci beaucoup pour ce compliment sachant que j'ai pris une sacrée pause Happy Après je lis énormément deux auteurs en ce moment car leurs styles d'écriture me parlent et j'essaie de les comprendre pour réutiliser leurs ambiances respectives et leurs styles à ma manière sans trop copier bêtement. C'est GRR Martin dans son côté très proche de la réalité et avec plein de visions différentes de certains événements. L'autre, c'est Stephen King pour d'autres choses Wink

ethgri wyrda a écrit:
la petite reference à la longévité des elfes est toujours amusante, et j'apprécie beaucoup tous les trucs sur la fatigue et autre!
Pendant ces souvenirs avec les Hauts Elfes j'étais presque obligé de la sortir ^^ Et j'essaie de me calmer sur un Nyklaus tout-puissant. Je trouve que c'est plus intéressant si on voit une progression, une ascension, peut importe sa durée mais faut que ça soit au moins justifié Smile

ethgri wyrda a écrit:
quand à la reference à Nyklaus pendant Manfred… ben j'attend d'en savoir plus!
Ah ça... Bah la suite dans la réalité va reprendre donc tu vas pouvoir en apprendre plus normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3664
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Histoire de Nyklaus von Carstein   Ven 23 Juin 2017 - 19:28

Est-ce qu'on aura droit à la partie de chasse et au banquet dans la suite ?

Je veux savoir. Je veux la suite Clap

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyklaus von Carstein
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 19
Nombre de messages : 1832
Expérience de jeu (CV) : Aucun mais possède tous les LA. Joue Tyranides et Nécrons dans W40K et rois des tombes dans W B
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: Histoire de Nyklaus von Carstein   Ven 23 Juin 2017 - 19:29

Von Essen a écrit:
Est-ce qu'on aura droit à la partie de chasse et au banquet dans la suite ?

Pas dans la suite mais dans d'autres souvenirs sûrement Smile

Merci pour les encouragements Von Essen Sourire

D'autres remarques d'ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3664
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Histoire de Nyklaus von Carstein   Ven 23 Juin 2017 - 19:35

Hmm... Juste une : dans ton récit, le lieu d'entrainement des deux frères est une crypte ? Il y a peut-être une légère confusion, car pour les humains bien vivants, une crypte est avant tout un lieu où les morts reposent en paix.
Il n'y a que les morts-vivants, les goules et les parias pour "vivre" véritablement dans des cryptes, à priori respect

Peut-être "salle d'armes Abyss" serait plus proche de la réalité ?

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyklaus von Carstein
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 19
Nombre de messages : 1832
Expérience de jeu (CV) : Aucun mais possède tous les LA. Joue Tyranides et Nécrons dans W40K et rois des tombes dans W B
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: Histoire de Nyklaus von Carstein   Ven 23 Juin 2017 - 19:40

L'entrainement se fait en extérieur mais sinon c'est une salle d'arme.

Je pense que tu confonds avec Théo qui a découvert une sorte de caverne si tu te rappelle. Je trouvais que le nom sonnait mieux avec crypte mais j'avoue que ce n'est peut-être pas le plus adéquate pour le nom de cette salle "secrète"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3664
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Histoire de Nyklaus von Carstein   Ven 23 Juin 2017 - 19:48

Je comprends tout à fait !
Ce n'est parfois pas évident de se remettre dans la tête des vivants, à force de côtoyer les morts Fou

"La Grotte l'Abysse" peut-être ?

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire de Nyklaus von Carstein   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de Nyklaus von Carstein
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Histoire de Nyklaus von Carstein
» Nyklaus von Carstein, le Comte Noctilus
» Famille von Carstein
» Trilogie Von Carstein par Steven Savile
» Utilité de la comtesse Isabella Von Carstein

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armées Comtes Vampires et mort-vivants :: 
La Bibliothèque
 :: Récits, Fanfics et Fanart
-
Sauter vers: