Armées Comtes Vampires et mort-vivants


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Origines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Origines   Mar 28 Jan 2014 - 11:55

Oyé oyé, braves gens ! Voici qui apparaît devant vos yeux un nouveau sujet !   Lol ! 

Je l'ai appelé Origines, mais je n'expliquerai pas cette appellation, car vous comprendrez très vite  Wink Pour commencer, je vous laisse juste une scène, pour voir ce que vous en pensez, et pour mieux réfléchir à la suite après vos commentaires constructifs  Very Happy 
Bonne lecture !


Le soleil effleura la place de ses derniers rayons. La jeune femme termina son office et rangea ses outils. Elle soupira lentement. La nuit arrivait, et bientôt l’angoisse reprendrait son cœur. Les seigneurs de Lahmia n’étaient plus les mêmes. Elle se souvenait de sa vieille mère, qui lui racontait les changements étranges qui s’étaient déroulés dans le palais, il y a plus de cinq cents ans. Les rumeurs du phénomène avaient survécu par la transmission, de génération en génération. Et à chaque nouvel arrivant, la rumeur qui circulait entre serviteurs s’amplifiait. Tous les petites gens de Lahmia savaient qu’il se passait quelque chose. Ils avaient la même reine et les mêmes seigneurs depuis plus d’un demi-millénaire. Les servants se dépêchaient d’accomplir leur tâche durant la journée. Et dès que le soleil disparaissait à l’horizon, ils faisaient en sorte de rejoindre leur minuscule chambre le plus vite possible. Ils savaient que les seigneurs ne sortaient que la nuit. Et que c’était quand ils étaient présents dans les couloirs du palais que les serviteurs entendaient des cris étranges provenant des niveaux inférieurs.
Elle secoua la tête. Elle devait arrêter d’y penser. Cela ne ferait que la rendre encore plus angoissée. Elle avait fini son travail, elle pouvait donc retrouver sa petite chambre, sans doute la pièce la plus calme du palais. Trop habituée à baisser les yeux, elle releva la tête et respira profondément l’air rafraichi de Nehekhara. Après tout, la nuit signifiait aussi l’absence de la chaleur écrasante de la journée. Mais alors qu’elle ouvrait les yeux, elle comprit son erreur. Elle avait trop flâné sur la place. Le soleil avait totalement disparu, et c’était l’éclat des étoiles qui lui permettait de voir. Son cœur eut un sursaut de panique. Elle devait partir au plus vite. Avant que les seigneurs ne viennent profiter du clair de lune. Elle se dirigea vers la grande bâtisse avec précipitation. Son cœur reprenait un peu plus d’espoir à chaque pas qui la rapprochait de la porte. Elle leva la main pour attraper la clenche… Et se statufia. Quelqu’un venait de la baisser. Un gémissement sortit de ses lèvres. Elle se dépêcha de se placer sur le côté et de baisser la tête. La porte s’ouvrit. Pitié, pourvu qu’elle passe inaperçue… Pitié…
- Tiens donc, que fais-tu là toi ?
Cette voix…  Grave et sardonique… Elle n’avait vraiment pas de chance. De tous les seigneurs, elle avait dû tomber sur le plus sadique envers les serviteurs. Le seigneur Vashanesh.
- Tu vois bien qu’elle vient à peine de finir son travail. Mon avis est qu’elle voudrait simplement retrouver sa chambre.
Le seigneur Abhorash. Ce n’était pas le plus gentil, puisqu’aucun d’entre eux ne faisaient preuve de compassion à l’égard des serviteurs. Mais c’était sans doute le plus magnanime, qui laissait tranquille les petites gens tant qu’elles ne venaient pas le déranger. Avec un peu de chance, il convaincrait l’autre seigneur de l’ignorer. Malheureusement, Vashanesh fit mine de ne pas l’avoir entendu et parla d’un ton vicieux :
- Comment t’appelles-tu, petite fleur ?
- Shenata, mon seigneur.
- Shenata… Ton parfum embaume tout autant qu’une rose… On voudrait presque y goûter…
- Vashanesh, ce n’est pas le moment. Nous devons rejoindre les autres. La reine nous attend.
- Qu’est-ce que ça change entre se nourrir maintenant et attendre le rituel quotidien ? Au final, nous sommes seuls, personne ne le saura…
- Le rituel est une précaution. Cela nous permet de rester discrets. Car voyez-vous, mon cher, si le grand prêtre de Khemri apprend ce qu’il se passe ici, mon royaume tombera entre ses mains.
Les deux seigneurs se tournèrent. Le cœur de la servante fit un bond. La reine elle-même se tenait à quelques pas.
- Ma reine, ne voulez-vous pas rajouter cette mortelle au festin de ce soir ? Sentez toute la peur enivrante qui s’échappe de son corps…
- Non, Vashanesh. Il faut être prudent. Si trop de servants disparaissent, des rumeurs vont circuler. Je vous interdis donc de toucher à celle-ci.
- Ma reine, intervint le seigneur Abhorash. Elle en a quand même trop entendu. Cela n’est pas prudent de la garder en vie.
- Je le sais. Mais j’ai une autre solution… La nuit dernière, une de mes servantes n’a pas supporté le rituel. Elle est morte de peur. Il me faut donc la remplacer. Et la peur est le meilleur moyen de rendre quelqu’un muet…
Shenata osa lever les yeux de quelques millimètres. Les trois seigneurs la fixaient, un sourire entendu sur leurs lèvres. Tout son corps se mit à trembler devant les yeux écarlates de la reine, une promesse carnassière dans le regard.

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 


Dernière édition par Arken le Dim 28 Sep 2014 - 11:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilgalad
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 3429
Expérience de jeu (CV) : On parle en Comtes Vampires ou du Curriculum Vitæ ?
Date d'inscription : 04/01/2013
Maître floodeur Maître floodeur

MessageSujet: Re: Origines   Mar 28 Jan 2014 - 12:46

Comme tout nouveau texte, je vais faire un commentaire un peu plus long que d'habitude.

Tout d'abord au niveau du style. C'es toujours aussi bien. Il n'y a aucune faute quelconque comme la très majeure partie du temps.

Ensuite au niveau de l'histoire. C'est là que c'est plus intéressant. Car une fois que l'on te fait confiance pour le style et ce qui va avec, on est plus facilement absorbé par l'histoire. Je n'ai pas de remarques particulières à faire. Au niveau du fluff, c'est extrêmement crédible. De plus, voir les choses à travers le regard d'une servante donne un autre point de vue sur les vampires que celui auquel on est habitué. En plus, on voit certains vampires légendaire comme Aborash ou la reine de Lahmia. D'ailleurs, on déduit assez facilement que l'histoire se passe là-bas et on devine l'époque approximative également.

Pour l'appellation du récit, soit c'est les origines de Diamant, soit de celles de quelqu'un d'autre puisque les vampires ont déjà été créés apparemment.


Et vivement la suite. Question qu'on en sache un peu plus sur cette servante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3631
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Origines   Mar 28 Jan 2014 - 16:41

Arken a écrit:
Je l'ai appelé Origines, mais je n'expliquerai pas cette appellation, car vous comprendrez très vite 

Ah, je n'ai aucune idée de ce que ça veut dire ! Non mais vraiment aucune ! Et la petite servante alors, je suis complètement ignorant quant à son identité !  Fou  Enfin, la possibilité d'écarter l'évidence et faire plus compliqué que les lecteurs ne s'y attendent est une pratique à ne pas exclure, j'attends la suite pour plus d'indices  Shifty 

Sinon, je crois qu'on va bientôt avoir une farandole d'origines de vampires millénaires, l'attrait de Lahmia est bien trop puissant pour que nous autres auteurs la laissions de côté  lol 

Arken a écrit:
Trop habituée à baisser les yeux, elle releva la tête et respira profondément l’air rafraichi de Nehekara.
C'est Nehekhara.

Arken a écrit:
[i]Le seigneur Aborash.
Gilgalad a écrit:
En plus, on voit certains vampires légendaire comme Aborash ou la reine de Lahmia.

Venant de toi, Arken, ça passe encore, mais Gilgalad... Tu vas devoir passer un moment chez la maîtresse des fouets  Devil  Devil  Non j'exagère  Rolleyes 
C'est Abhorash, chers amis vampires.

Ah, juste encore une faute de frappe :
Arken a écrit:
On voudrait presque y goutter…
-goûter-

Sinon la qualité de narration est toujours au rendez-vous, j'ai été juste un peu surpris de voir la pauvre servante tomber sur trois seigneurs vampires légendaires à la fois (... Blink ), même si au palais une telle éventualité n'est pas impossible. Je me demande aussi quel est son travail, mais bon, c'est un détail.

Et pour finir : cette introduction est bien trop petite, même pas assez pour me mettre en appétit  Vampire 
La suite !  Clap

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilgalad
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 3429
Expérience de jeu (CV) : On parle en Comtes Vampires ou du Curriculum Vitæ ?
Date d'inscription : 04/01/2013
Maître floodeur Maître floodeur

MessageSujet: Re: Origines   Mar 28 Jan 2014 - 18:38

Citation :
Venant de toi, Arken, ça passe encore, mais Gilgalad... Tu vas devoir passer un moment chez la maîtresse des fouets Devil Devil Non j'exagère Rolleyes
C'est Abhorash, chers amis vampires.
Je ne vois pas pourquoi ça ne passe pas  Innocent  En n fait si. Mais comme in dit, l'erreur est vampirique. Tongue 

Citation :
Sinon, je crois qu'on va bientôt avoir une farandole d'origines de vampires millénaires, l'attrait de Lahmia est bien trop puissant pour que nous autres auteurs la laissions de côté
Je suis on ne peut plus d'accord. J'ai d'ailleurs oublié de dire que ce texte peut piquer la curiosité de beaucoup de personnes vu que l'on en revient aux origines des vampires et que cela ne se passe pas (pour l'instant) dans le Vieux Monde comme dans presque tous les récits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Origines   Jeu 6 Fév 2014 - 11:01

Voilà encore une petite suite, fraîchement écrite. 
Bonne lecture  Smile 

Cela avait été pire que tout ce qu’elle avait imaginé. La reine et ses onze seigneurs s’étaient réunis dans une salle aussi grande que celle du trône. Sauf qu’à la place d’un siège royal, un autel trônait au milieu de la pièce. Une autre servante qu’elle ne connaissait pas lui avait adressé la parole juste pour lui expliquer ce qu’il fallait préparer. Elle semblait paralysée par la peur. Et elle n’avait pas tardé à comprendre pourquoi…
Shenata ramena ses genoux contre sa poitrine. Elle regarda la petite cellule qui lui servait de chambre. Et dire que les autres serviteurs prenaient ces services nocturnes comme une élévation dans la hiérarchie domestique… Ils ne savaient pas les horreurs qui se produisaient dans cette salle. Elle comprenait maintenant pourquoi elle était dispensée de toutes les corvées journalières. Une journée ne suffisait pas pour se relever de ce traumatisme. Et ce qui l’angoissait le plus, c’était qu’elle devait réassister à ce rituel cauchemardesque tous les soirs à présent. Elle sentit des larmes brûlantes couler le long de ses joues, et ne fit rien pour les effacer. Elle ne comprenait pas pourquoi les dieux autorisaient une telle abomination. Elle ne comprenait pas pourquoi ils l’avaient condamnée à une vie si misérable et terrifiante…
On frappa à sa porte. Sa collègue de la nuit dernière apparut sur le seuil, l’œil terne. Tout le monde savait qu’elle était la servante ayant tenu le plus longtemps au service personnel de la reine. Sans faire preuve de formalité, elle lui demanda de la suivre. Etrange, le soleil ne se couchait que dans deux heures… La servante brisa le silence seulement au milieu du couloir.
- Notre reine veut que ses deux assistantes au rituel soient aussi présentes pour ses demandes personnelles. La nuit, nous nous occuperons toutes les deux du rituel. Puis tu iras te coucher pendant que je la servirai le matin. Puis nous échangerons. J’irai me reposer et toi tu resteras avec elle l’après-midi.
Elle hocha la tête, incapable de prononcer le moindre mot. Elles passèrent de nombreux corridors. A chaque nouveau tournant, ils étaient de plus en plus décorés. Elles arrivaient près des appartements de la reine. Shenata ne s’était jamais aventurée jusqu’ici. La richesse qui s’étalait devant ses yeux l’émerveillait. Elle semblait même lui réchauffer légèrement le cœur et lui fit oublier son angoisse quelques instants. Elles arrivèrent devant la porte des quartiers de la reine. Elle respira un bon coup et entra.
Elle resta interdite pendant un instant qui semblait être une éternité. Tout était richesse et brillance. Les draps, les parures, les tapisseries, tissés finement et incrustés de pierres précieuses, dont les éclats étaient reflétés par le marbre pur qui servait de sol. La colonne qui soutenait la pièce était striée d’or. Des scarabées au métal précieux étaient gravés dans des fresques séparant le mur du sol et du plafond. Enfin, des rideaux de perles de jade faisaient la rupture avec les autres pièces des appartements royaux. Un sourire béat flottait sur ses lèvres. Elle était dans un rêve.
 
Des rumeurs circulaient depuis quelques semaines. On disait que le prêtre roi de Khemri voulait prendre des mesures drastiques face à la mauvaise gestion de Lahmia. Le bruit courait que la reine ne prenait pas soin de son peuple par folie de la richesse. Mais on prétendait aussi que le prêtre roi ne voulait régler ce problème que pour récupérer les biens que le royaume lui devait. Que les impôts prélevés à Lahmia allaient directement enrichir Neferata et que Khemri n’en voyait jamais la couleur.
Mais elle, elle savait que toutes ces rumeurs n’étaient rien d’autre que du vent dans le sable. Elle savait les vraies raisons de l’intérêt du prêtre roi. Quelqu’un avait dû enfin réussir à prévenir la capitale de ce qu’il se passait au palais. Et comme le souvenir de l’Usurpateur était encore très présent, sa majesté n’accepterait jamais l’existence de telles créatures.
Shenata plaça la broderie sur l’autel. Dans peu de temps, la salle qui s’étalait devant elle serait remplie des disciples de la reine. Et un énième rituel commencerait. Mais Sathis, sa collègue depuis plus d’un an maintenant, l’avait prévenu. Ce soir serait différent. Un rituel peu fréquent, que la reine accomplissait qu’exceptionnellement. Depuis tout ce temps, Shenata avait réussi à murer ses sentiments au fond d’elle-même, et arborait désormais le même œil éteint que son amie. Mais cette nouvelle avait réveillé ses angoisses les plus profondes, et même sa fascination pour la richesse ambiante ne parvenait pas à la calmer. A quelle folie allait-elle encore assister ?

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 


Dernière édition par Arken le Jeu 6 Fév 2014 - 16:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilgalad
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 3429
Expérience de jeu (CV) : On parle en Comtes Vampires ou du Curriculum Vitæ ?
Date d'inscription : 04/01/2013
Maître floodeur Maître floodeur

MessageSujet: Re: Origines   Jeu 6 Fév 2014 - 16:08

Excellent, comme d'habitude. J'attends avec une vraie impatience la suite pour voir ce que va devenir la servante. Et aussi pour voir la cérémonie en question.

D'ailleurs, elle arrive quand ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3358
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Origines   Mer 12 Fév 2014 - 10:15

Yop!
Intéressante petite histoire, sans le moindre doute.  Happy 
Si je peux toutefois me permettre, je trouve que tout arrive beaucoup trop vite dans le premier texte; j'aurais souhaité que tu prennes d'avantage le temps d'installer une certaine ambiance. Quelle est la vie d'une humble servante à Lahmia? La cité est-elle le joyaux du désert ou souffre-t-elle du manque de considération de ses souverains? Qu'en est-il de la famille et des proches de Shenata?

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Origines   Ven 21 Mar 2014 - 17:16

Voici enfin la suite  Happy 
Je trouve ce texte de meilleur qualité que les deux autres, même si j'ai la sensation que je n'ai pas encore atteint le niveau du Prix de la Liberté. Mais ça ne saurait tarder  Mr. Green 
Bonne lecture !  Smile 


Leur rôle était fini. Elles s’étaient écartées pour se faire les plus discrètes que possible dans l’obscurité. Tous les seigneurs étaient là. Elle avait même aperçu le seigneur Vashanesh. Et quand il avait croisé son regard, la perversité dont ses yeux étaient remplis l’avait faite frissonner de la tête aux pieds. Elle était certaine que sans la reine, elle ne serait déjà plus de ce monde. Certes, elle terrifiait ses servantes, mais elle les protégeait également.
Sous ses yeux, le rituel se terminait. Un jeune seigneur était à l’honneur ce soir. Un jeune seigneur encore humain. Le favori des grands de Lahmia. Mais elle avait compris avec appréhension que la reine lui offrait de rejoindre les rangs des seigneurs nocturnes de la ville. Le silence remplit soudain la salle. Elle reporta son attention sur les nobles. Le temps des belles paroles était révolu. Elle allait enfin savoir comment la grande reine transformait de simples humains en monstres buveurs de sang. Elle refoula sa peur au plus profond de son cœur et se concentra sur la scène qui se déroulait devant elle.
Le jeune seigneur s’approcha avec une dignité noble, mais avec l'humilité d'un vassal. La reine le regarda avec satisfaction. Il monta trois marches et la rejoignit juste devant l’autel. Il mit un genou à terre et récita un serment de fidélité éternelle. Ils échangèrent encore quelques mots. Puis, tout d’un coup, la reine l’agrippa avec force. Etonné, le jeune noble se laissa faire, mais un léger cri s’échappa de ses lèvres quand elle lui mordit le cou. Elle releva la tête. Ses lèvres laissèrent un léger filet de sang s’échapper. Elle fit une moue de délectation avant de regarder son jeune novice. Il s’était relevé, mais semblait faible. Les paroles rituelles de Neferata résonnaient dans toute la salle alors qu’elle se tournait vers l’autel. Elle prit le calice et le poignard que Shenata et Sathis avaient déposé peu de temps auparavant. Elle tendit la coupe vers le jeune homme. Il la prit en tremblant. Ses yeux s’écarquillèrent lorsque la reine leva son propre bras et l’entailla. Le bruit sinistre des gouttes de sang tombant dans le métal résonna. Tout le monde se tut. Et quand elle rebaissa son bras, le silence avait pris possession du lieu. Elle fixait le noble avec intensité. Son murmure glissa sur le calme ambiant et tout le monde put l’entendre.
- Buvez, maintenant.
Il hésita. Puis, sous le regard insistant de sa reine, il porta le calice à ses lèvres.

Aujourd’hui, les servantes du rituel devaient veiller sur le nouveau seigneur. La reine l’avait laissé, inerte, couché sur l’autel. Quand Shenata arriva peu après le zénith du soleil, elle découvrit Sathis endormie au pied du lit de pierre. Toutes les heures de travail et les émotions négatives qu’elles subissaient chaque jour dévoraient leur énergie. Ce n’était pas la première fois que l’une d’elles s’endorme en service, et ce n’était pas la première fois que la deuxième lui vienne en aide. Shenata la réveilla avec douceur. Elles échangèrent peu de paroles. Sathis partit assez vite de la salle. Elle avait hâte de retrouver sa petite chambre pour se reposer un peu plus. La servante la regarda partir en soupirant. C’était à son tour de veiller. Au moins, cette tâche était moins épuisante que celles qu’on lui confiait d’habitude. Le noble n’avait pas bougé de toute la journée. Il ne lui restait plus qu’à se détendre le reste du jour en préparant tranquillement la salle. Un peu de répit lui ferait le plus grand bien.
Elle lava le calice et le poignard avant de les replacer. Elle réarrangea les sièges que les seigneurs avaient déplacé. Elle débarrassa le sol de quelques taches de sang. Elle reporta son regard sur l’homme laissé sur l’autel. Il semblait profondément endormi. Comme si la sérénité de la mort l’avait envahi. Elle aussi aimerait dormir ainsi… La servante soupira et reprit son travail. Elle régla les derniers détails. Voilà. Il ne restait plus que la tenue de la reine à préparer. Elle passa devant l’autel et se dirigea vers le fond de la salle. Un grand miroir orné de pierres précieuses et d’or était encastré dans le mur. Et juste à côté, un mannequin de bois. Les robes rituelles étaient pliées dans un coffre somptueux près du miroir. Shenata prit celle que la reine lui avait ordonné et la posa sur le modèle. Elle entreprit alors de la brosser avec délicatesse. Aucun grain de poussière ne devait ternir l’éclat majestueux de la reine. L’habit brillait maintenant de mille feux. La jeune femme l’abandonna pour aller chercher les bijoux. La reine voulait porter le collier finement ouvragé, fait d’or, d’émeraudes et de topazes. Et aux bras, elle mettrait plusieurs anneaux d’or et un bracelet serti de saphirs et de diamants. Enfin, sur son front, une couronne en forme de chaine faite d’argent et d’or, supportant un rubis qui tombait comme une goutte de sang sur son front.
Shenata soupira. Sa Majesté avait tant de chance… Toute cette richesse, rien que pour elle. Elle aimerait tellement ne posséder rien qu’une pierre parmi toutes celles qu’avait la reine… Une idée se glissa dans son esprit. Il lui restait du temps avant le coucher du soleil, et plus aucune obligation ne l’incombait. A part surveiller le jeune seigneur qui, de toute façon, ne bougeait pas d’un pouce. Elle observa les bijoux dans sa main. Un sourire espiègle apparut sur ses lèvres. Elle passa les anneaux à ses bras avec délicatesse. Elle prit le collier avec fébrilité et le mit autour de son cou. Puis, elle posa la chainette sur sa tête et plaça le rubis pour qu’il tombe juste au dessus de son nez. Enfin, elle prit la robe avec précaution et la maintint sur son torse. Elle se tourna vers le miroir. Qu’il serve enfin à quelque chose, puisque la reine refusait toujours de s’y regarder… Elle se figea.
Elle était magnifique. Les bijoux brillaient de mille feux, rivalisant avec la robe de cérémonie. Ses pauvres habits de servante étaient camouflés par un des tissus les plus délicats. La chainette d’argent et d’or s’accordait parfaitement avec ses cheveux blancs si particuliers. Elle n’avait jamais su pourquoi elle ne les avait pas noirs, comme la plupart des néhékhariens. Et à ce moment, ils s’accordaient tout en beauté avec la tenue. Et le rubis faisait ressortir ses yeux profonds et noirs. Ah… Si sa tendre mère pouvait la voir ainsi. Elle serait si fière…
Un bruit. A l’entrée de la salle. Elle se retourna vivement. Des échos de voix. Sathis parlant avec humilité et servitude. La reine était arrivée ! Les battements de son cœur s’accélérèrent. Elle replaça la robe avec des gestes rapides. Elle enleva les bijoux avec frénésie et les remit à leur place. Elle eut juste le temps de se retourner pour les accueillir. Elle fit la révérence quand les deux femmes apparurent devant elle. Neferata vérifia d’un simple coup d’œil que tout était en place. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres.
- Dis-moi, a-t-il bougé ?
- Non, Votre Majesté. Pas d’un cil.
- Bien. Préparez-moi, les autres seigneurs arriveront bientôt.
Les deux servantes hochèrent la tête avec déférence et se mirent au travail.

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 


Dernière édition par Arken le Mar 25 Mar 2014 - 15:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3631
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Origines   Ven 21 Mar 2014 - 20:32

Comme promis, voila un pavé  Very Happy 

Citation :
Elles s’étaient écartées pour se faire les plus discrètes possibles dans l’obscurité.
_ les plus discrètes que possible
Citation :
Elle avait même aperçut le seigneur Vashanesh.
_ aperçu
Citation :
l’avait faite frissonnée
_ frissonner
Citation :
Le favori des grands de Lahmia.
_ (suggestion !) Un favori (puisque je suppose que c'en est un parmi d'autres...)
Citation :
Le jeune seigneur s’approcha avec dignité, mais avec humilité.
_ l'opposition avec "mais" me semble un peu brusque... Peut-être en étoffant un peu plus les deux éléments ? Par exemple : "Le jeune seigneur s'approcha avec la dignité d'un prince, mais avec toute l'humilité qu'il devait à sa reine. Celle-ci le regarda..." Voila, tu vois mon idée  respect 
Citation :
Il mit un genou à terre et récita un serment éternel de fidélité.
_ un serment de fidélité éternelle (?)
Citation :
Tout le monde s’était tu. Et quand elle rebaissa son bras, le silence avait pris possession du lieu.
_ rabaissa ?
_ "Tout le monde s'était tu", je comprends "silence". Peut-être insister plus dans la phrase suivante ? Par exemple : "Et quand elle rabaissa son bras, un silence de mort avait pris possession du lieu."
Citation :
Son murmure glissa sur le calme ambiant et tout le monde pu l’entendre.
_ put l'entendre
Citation :
Quand Shenata arriva peu après le zénith du soleil
_ "le zénith du soleil" ? L'expression ne serait pas plutôt "peu après que le soleil avait atteint son zénith" ?  
Citation :
Ce n’était pas la première fois que l’une d’elle s’endorme en service
_ l'une d'elles
Citation :
Elle ne lui restait plus qu’à se détendre le reste du jour en préparant tranquillement la salle.
_ Il ne lui restait plus ("Il" est au sens impersonnel, ici)
Citation :
Elle lava le calice et le poignard avant de les replacer. Elle réarrangea les sièges que les seigneurs avaient déplacé. Elle débarrassa le sol de quelques taches de sang. Elle reporta son regard sur l’homme laissé sur l’autel. Il semblait profondément endormi. Comme si la sérénité de la mort l’avait envahi. Elle aussi aimerait dormir ainsi… Elle soupira et reprit son travail. Elle régla les derniers détails. Voilà. Il ne restait plus que la tenue de la reine à préparer. Elle passa devant l’autel et se dirigea vers le fond de la salle. Un grand miroir orné de pierres précieuses et d’or était encastré dans le mur. Et juste à côté, un mannequin de bois. Les robes rituelles étaient juste à côté. Elle prit celle que la reine lui avait ordonné et la posa sur le modèle. Elle entreprit alors de la brosser avec délicatesse. Aucun grain de poussière ne devait ternir l’éclat majestueux de la reine. L’habit brillait maintenant de mille feux. Elle l’abandonna pour aller chercher les bijoux.
_ "Elle" répété un peu trop souvent, il me semble, à moins que ce ne soit volontaire  Rolleyes 
Citation :
Et juste à côté, un mannequin de bois. Les robes rituelles étaient juste à côté.
_ "Juste à côté" deux fois de suite... Suggestion : "Et devant le miroir, un mannequin de bois. Les robes rituelles étaient juste à côté."
Suggestion : "Les robes rituelles étaient (posées sur une table ? pliées dans un somptueux coffre ?) juste à côté."
Pour étoffer un peu la description  Mr. Green  

Citation :
La reine voulait porter le collier finement ouvragé, fait d’or, d’émeraudes et de topazes. Et aux bras, elle mettrait plusieurs anneaux d’or et un bracelet serti de saphirs et de diamants. Enfin, sur son front, une couronne en forme de chaine faite d’argent et d’or, supportant un rubis qui tombait comme une goutte de sang sur son front.
_ La pauvre... Traumatisée par tant de bijoux et de pierres précieuses ! S'imagine-t-elle seulement quel effet cela aura à l'avenir...  Fou   
Citation :
La chainette d’argent et d’or s’accordait parfaitement avec ses cheveux blancs si particuliers. Elle n’avait jamais su pourquoi elle ne les avait pas noirs, comme la plupart des néhékhariens.
_ KHALEESI, mother of the dragons she is !!   Wow lol   

Citation :
Elle se replaça la robe avec des gestes rapides.
_ Elle replaça la robe (ou je me trompe ?)
Citation :
Elle eu juste le temps de se retourner pour les accueillir.
_ Elle eut juste le temps
Citation :
Elle fit la révérence quand elles apparurent devant elle.
_ Ton texte comporte b0coup de "elle" et "elles". Nulle offense à l'égard des lahmianes, pense juste parfois à remplacer les pronoms personnels par plus de noms propres et de noms communs  Camouflé Ninja 

Voilà voilà, ce sera tout pour les citations. Maintenant sur le fond : le récit retrouve un peu plus de profondeur qu'avant, on prend plus le temps de se mettre en ambiance, les événements se succèdent sans trop de soucis... C'est bien  Cool 
Ce qui serait à améliorer (pas fouetter, pas fouetter !), c'est à mon avis la mise en situation dans les lieux et le temps. Quelques repères historiques, quelques références sur la culture nehekharienne, sur ses cités, sur ses nombreuses divinités, sur l'horrible guerre contre Nagash ! Tout ceci enrichirait l'ambiance de l'ensemble, j'ose le croire. Pareil pour les lieux : tu adoptes le point de vue d'une servante, elle doit bien savoir à peu près les allées et venues du palais. Ce sont ces allées et venues qui manquent un peu, et les lieux importants où se passe l'action ne me semblent pas assez détaillés pour ce qu'ils doivent valoir... Enfin, tu pars du point de vue d'une servante qui n'en a cure, mais... un compromis diplomatique entre simplicité, action, et richesse des descriptions devrait pouvoir être trouvé  Smile 
Tu l'as fait dans le Prix de la Liberté, enfin ! Tu peux y arriver ici !  

Oups, j'ai failli oublier : la suite !!!  Clap 

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilgalad
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 3429
Expérience de jeu (CV) : On parle en Comtes Vampires ou du Curriculum Vitæ ?
Date d'inscription : 04/01/2013
Maître floodeur Maître floodeur

MessageSujet: Re: Origines   Lun 24 Mar 2014 - 14:24

Citation :
KHALEESI, mother of the dragons she is !!
+1000

Sinon, je ne peux faire que confirmer ce qu'a dit Von Essen pour les fautes. Mais ce n'est pas si grave que ça. On va dire que tu étais fatiguée à ce moment.

Sinon, elle vient quand la suite ? Parce que je n'ai pas trop envie d'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3358
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Origines   Sam 29 Mar 2014 - 10:56

Sensiblement meilleur que les précédent, en effet  respect 
Tout cela semble se mettre en place doucement, c'est très bien. La servante qui rêve de richesses et d'une vie noble est bien amenée je trouve.

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Origines   Jeu 31 Juil 2014 - 23:23

Holà todos ! Depuis la fin de mes examens, j'avais repris l'histoire de Tilla qui est en collaboration avec Thomov en ce moment. Et, au fur et à mesure des semaines qui passent, ce texte m'est totalement sorti de l'esprit ! Mais l'effet papillon du retour de Lyanden arrive à la conclusion que j'arrive de nouveau dans ce sujet avec une petite suite, histoire de remettre en marche mes neurones et vos yeux !
Bonne lecture !  Smile 

- Shenata… Voilà plus de trois ans maintenant, je te retrouve chaque matin dans cet état. Pourquoi ne veux-tu pas en parler ?
- Si j’en parle, elle te tuera… Non, elle te torturera sous mes yeux pour me punir avant de me tuer.
- Nous sommes seuls, mon amour. Que pourrait-il nous arriver ? Si tu n’en parles qu’à moi, pourquoi devrait-elle le savoir ?
Elle releva ses yeux humides et regarda Antef. Quelques années auparavant, sa maîtresse lui avait donné le droit de se trouver un époux. A travers toutes les épreuves qu’elle avait traversé, l’idée de fonder une famille avait disparu à jamais. Mais on lui avait redonné espoir. Ce n’était pas la joie de voir les horreurs de la salle rituelle disparaitre à jamais, mais au moins l’espérance de retrouver une vie normale. Le jour, en tout cas. Une fois sa décision prise, elle s’était tournée vers Antef. Un simple page du palais. Mais comme tous les serviteurs de Lahmia, elle n’avait pas regardé sa richesse pour le choisir. Ce qu’elle aimait chez lui, c’était sa bravoure et son courage. Les quelques heures de libre qu’il avait, il les utilisait à s’entrainer avec les jeunes recrues de la garde. Ce n’était pas le meilleur escrimeur, mais il était fier de dire qu’il pourrait défendre ses proches si jamais Lahmia venait à tomber. Et depuis qu’il avait une femme, il semblait encore y mettre plus d’ardeur, comme s’il était intimement convaincu que le règne nocturne de la reine allait bientôt s’achever.
Mais la première chose qui l’avait attiré chez lui, c’était quand leurs mères, paix à leur âme, étaient venues à partager la même chambre. Elle avait alors rencontré un petit garçon aux cheveux noirs, tout ébouriffés, et à des yeux singuliers. L’un était vert. L’autre était cuivré. Comme deux petites étincelles qui illuminaient la nuit.
Shenata regarda son visage. Ses yeux étaient toujours aussi beaux. Comme si les Dieux avaient voulu déposer deux pierres précieuses au fond de ses prunelles. Antef reprit la parole :
- Tu es tellement angoissée, chaque jour qui passe, que les rares occasions que tu avais d’enfanter se sont finies en fausses couches. Tu ne crois pas que le fait de m’en parler pourrait t’aider à te libérer ?
- Je le voudrais bien, mais je ne veux pas t’infliger un si lourd fardeau.
- Si j’ai accepté de te prendre pour épouse devant les Dieux, c’est pour partager nos vies. Qu’elles soient heureuses ou tristes.
Ils se regardèrent quelques instants sans parler. Antef savait se montrer si doux, si compréhensif… Devait-elle prendre le risque de lui révéler le lourd secret des nobles de Lahmia ? Elle était bien tentée de le faire, mais la menace qui planait sur eux était si grande…


PS : n'hésitez pas à relever les fautes... Ce texte a été écrit dans l'heure précédant son post...  Fou

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3631
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Origines   Ven 1 Aoû 2014 - 12:41

C'est parti :

Citation :
A travers toutes les épreuves qu’elle avait traversé
_ Aw yeah, l'accord du COD... "A travers toutes les épreuves qu'elle avait traversées"

Citation :
Ce qu’elle aimait chez lui, c’était sa bravoure et son courage.
_ Pléonasme ? Mais c'est vrai que les deux se rencontrent parfois ensemble, donc pas nécessaire de corriger  Tongue 

Citation :
Et depuis qu’il avait une femme, il semblait encore y mettre plus d’ardeur, comme s’il était intimement convaincu que le règne nocturne de la reine allait bientôt s’achever.
_ Le "règne nocturne" ? Je suis confus. Est-il déjà au courant de ce que fait la reine pendant la nuit ? Non, pas d'après ce que j'ai lu. Mais je me demande ce qu'il veut dire par "règne nocturne" de son point de vue...  Ermm 

Citation :
Mais la première chose qui l’avait attiré chez lui, c’était quand leurs mères, paix à leur âme
_ "Paix à leurs âmes" ? Le plus marrant, c'est qu'en cherchant sur le net, je tombe sur les deux versions différentes, et personne ne semble pressé à trouver la bonne. Donc tant pis  Lol ! 

Citation :
Elle avait alors rencontré un petit garçon aux cheveux noirs, tout ébouriffés, et à des yeux singuliers. L’un était vert. L’autre était cuivré.
_ AAAAAAH ! La précédente incarnation de Blick !!!! Les yeux de deux couleurs différentes !!! C'est la fin du monde ! Le châtiment ! Sigmar ait pitié de nos âmes impies, car les chats familiers sont de retour !!!  Fou

Aheum, reprenons notre sérieux. J'ai la sinistre impression de voir les grandes lignes de la suite, voire même des scènes qui auront lieu dans un prochain avenir. Je résiste toutefois à la tentation de rédiger des spoilers, et attendrai patiemment le dénouement de cette histoire.

La suite !  Clap

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Origines   Ven 1 Aoû 2014 - 21:26

Alors... Je trouvais que le fameaux pléonasme sonnait bien. Donc je le garde  Very Happy 
Ensuite, les deux autres demandes de grammaire... Eh bien c'est justement deux points qui font polémiques. J'en ai déjà discuté sur le forum dans un récit ou l'autre, et donc je vais suivre l'option que j'ai depuis décidé :

Aw yeah, l'accord du COD... "A travers toutes les épreuves qu'elle avait traversées"
A partir du moment que tu inserts le mot "que", tu engages une nouvelle proposition. Donc dans cette phrase, tu as deux propositions. Hors, l'accord COD-auxilliaire ne se fait que dans une même proposition. Je considère donc le participe passé "traversé" comme étant invariable.

"Paix à leurs âmes" ? Le plus marrant, c'est qu'en cherchant sur le net, je tombe sur les deux versions différentes, et personne ne semble pressé à trouver la bonne.
Effectivement, les deux options sont tolérées. J'ai donc pris la décision de me tenir à celle-ci : elles sont deux, donc le possessif est "leur" mais elles n'ont qu'une âme chacune, donc je laisse au singulier. J'avais déjà donné cet exemple avec "leur cheval".

Ensuite, pour le règne nocturne, il est dit dans l'un des premiers textes que cela fait des années que les seigneurs du palais ne sortent que la nuit. Et donc remis dans ce contexte, je considère que le problème est réglé  Smile 

Et enfin... NON, ce n'est pas Blick. Je n'ai jamais dit que ce chat avait les yeux vairons. Mais c'est quoi ces lecteurs qui confondent des personnages ?  Fou (pour info, Blick a des yeux bleu d'opale).

Pour les grandes lignes, je te dirais que bizarrement, elles me sont venues d'un coup. J'avais le grand axe, mais pas les lignes de la partie sur Lahmia. C'est en trouvant le personnage d'Antef que tout le reste m'est venu dans les minutes suivantes  Fou 

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3631
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Origines   Ven 1 Aoû 2014 - 21:37

Je me montre pointilleux pour le COD, mais c'est parce que je t'aime bien  Innocent 
http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-50136.php

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Origines   Lun 4 Aoû 2014 - 22:22

Voilà un petit texte que je viens d'écrire et que je laisse à votre jugement.
Bonne lecture  Smile 
PS : Pour info, Von Essen et moi nous nous sommes mis d'accord sur les problèmes de grammaire  Camouflé Ninja 


Elle sursauta. Personne. Elle ferma les yeux et soupira. Se confier à Antef avait été très bénéfique. Sur le moment. Cela l’avait soulagée, et elle avait très bien dormi le jour suivant. Mais depuis, elle ne pouvait s’empêcher de se sentir coupable et de craindre chaque personne autour d’elle. Si jamais la reine l’apprenait, ou pire, le seigneur Vashanesh, s’en était fini d’elle. Elle essaya tant bien que mal de se calmer et se remit au travail. Cet après-midi, elle devait ranger les appartements royaux. Et finir avant la tombée de la nuit. Elle acheva la pièce et passa dans celle d’à côté. Elle soupira d’aise. Elle était dans la salle ou la reine rangeait ses habits et tous ses bijoux. Ces derniers étaient exposés dans de petites vitrines et leurs éclats se reflétaient partout sur les murs. Cette magnificence lui permettait toujours de se détendre au moins une fois dans la journée. Elle reprit le travail avec, sur son visage, un sourire devenu rare.

Il lui déposa un baiser sur le front et la regarda d’un air rassurant.
- Ne t’inquiète pas, 'nata. Je ne fais qu’accompagner l’ambassadeur à Khemri. Je reviendrai en même temps que lui, et en pleine forme. Je te le promets.
- Tu vas beaucoup me manquer…
- Je sais. Je ferai au plus vite. Que Ptra te garde.
Elle le regarda partir vers la caravane. Les voyages dans le désert n’étaient jamais les mêmes. Qui sait combien de temps ils prendraient pour revenir ? Elle soupira tandis que le convoi disparaissait peu à peu à l’horizon.

Sathis s’approcha d’elle. Elle resta immobile un instant avant de déclarer :
- A moi aussi, on m’a autorisé à me marier. Mais j’ai refusé. Et je le refuse toujours.
- Pourquoi ?
- Depuis combien d’années essayez-vous d’avoir un enfant ? Réfléchis, Shenata. Il t’est impossible de vivre normalement. Nous vivons tous les jours dans la peur, à servir la mort. Comment pourrait-on réussir à construire une relation stable ? Comment notre corps pourrait offrir la vie face à la vision macabre que nous voyons chaque nuit ? Depuis que la pyramide noire contemple le ciel, les dieux sont trop occupés à défendre Khemri contre le pouvoir résiduel de l’Usurpateur. Ils ont perdu trop de puissance pour soigner les pauvres âmes comme nous. Lahmia est perdue dans la tourmente, et personne ne pourra nous aider. Pas même le grand dieu du soleil.
Sathis ne prenait que rarement la parole. Mais quand elle décidait de parler, c’était pour une bonne raison. Et les rares fois où elle semblait avoir tort, elle arrivait tout de même à semer le doute au fond de l’esprit le plus buté.
- Je ne sais pas quelle solution est la plus salutaire. Antef est le rayon de soleil qui illumine mes tristes journées. Et même si nous n’avons pas de descendance, il me permet de tenir bon. Il a fait renaitre l’espoir en moi…
- Quel espoir, Shenata ! Quel espoir ? Ces créatures semblent ne pas vieillir, comme si la magie noire de l’Usurpateur était emprisonnée dans ces murs ! Nous ne sommes que de petits papillons pour eux, qui naissent au lever du soleil pour mourir au crépuscule. Ils voient les générations passées sans même en prendre conscience. La malédiction de Lahmia est éternelle !
- Mais le soleil continue de se lever chaque jour pour absorber la nuit. Tant que les dieux continueront à faire naitre le soleil chaque matin, je garderai espoir.
- L’espoir est comme tous tes enfants, ma pauvre Shenata. Mort-né.

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 


Dernière édition par Arken le Mar 5 Aoû 2014 - 13:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3631
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Origines   Lun 4 Aoû 2014 - 23:24

Juste 2-3 coquilles :

Citation :
Ils ont perdu trop de puissance pour soigner les pauvres âmes contre nous.
_ comme nous

Citation :
Lahmia est perdue dans la tourmente, et personne ne pourra nous aider. Même le grand dieu du soleil.
_ Pas même le grand dieu du soleil (enfin, la correction n'est pas nécessaire, puisqu'il s'agit d'un dialogue  respect )

Citation :
il me permet de tenir bond.
_ tenir bon


Je suis confus. La narration pour faire monter la tension et assombrir l'ambiance est superbe  Clap , mais à mon humble avis, le texte est un petit peu court, ce qui me fait craindre que l'histoire ne soit un peu trop morcelée pour bien en profiter à fond  Ermm
... A moins que ce ne soient tous des amuse-bouche en attendant de nous piéger avec un plus long texte du drame final !  Wow  Vampire

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Origines   Ven 8 Aoû 2014 - 19:42

Et voilà la suite !  cheers 
Je sais, c'est encore assez court, mais vous comprendrez pourquoi à la fin  Shifty 
Bonne lecture !  Smile 

Elle étira son cou et se mit sur la pointe des pieds. Ils étaient de retour en ville, et ils ne tarderaient pas à franchir le dernier rempart. La reine lui avait laissé une petite pause afin de les accueillir. Finalement, en dehors des nuits macabres, la reine était une aristocrate comme les autres, qui octroyaient de petites récompenses à leurs serviteurs les plus dévoués. Et grâce à sa magnanimité, elle allait pouvoir retrouver Antef avant de descendre dans la salle de cérémonies pour les heures à venir.
Enfin. Le convoi venait d’arriver sur la place du palais. Elle se pencha à gauche et à droite dans l’espoir de le trouver. Son cœur fit un bond. Leurs regards s’étaient croisés. Il se précipita vers elle, l’enlaça et l’embrassa avec fougue. Elle en fut très surprise, mais décida de profiter de ce moment. Une éternité passa et ils se décollèrent l’un de l’autre.
- Antef… Tu sembles si heureux ! Comme si la vie te souriait…
- Oui, elle et moi rigolons même ensemble. La vie va reprendre ses droits.
- De quoi parles-tu ?
L’homme regarda autour de lui d’un air méfiant.
- Allons dans les jardins intérieurs. Nous serons plus tranquilles pour discuter.
Shenata décida de retenir ses questions encore quelques minutes et accepta de le suivre. Ils rentrèrent dans le bâtiment, traversèrent quelques couloirs et se retrouvèrent à nouveau à l’extérieur. Dans la petite cour où, il y a quelques années, son destin avait basculé. Son mari l’invita à s’assoir sur un banc. Une fois installés, elle attendit avec un regard interrogateur. Il vérifia une dernière fois que le lieu était désert avant de déclarer :
- Khemri est au courant. Ils savent pour les seigneurs de Lahmia.
- Quoi ?
- Le roi a déjà donné ses ordres. Dans quelques mois, son armée sera prête et marchera en direction de Lahmia. Il va mettre un terme à cette folie.
- C’est impossible ! La reine prend trop de précautions pour garder ce secret. Il n’a pas pu s’échapper des murs du palais…
Un sourire mystérieux apparut sur les lèvres d’Antef.
- Il y a une faille dans son obsession à conserver le secret.
- Laquelle ?
- Ses serviteurs… Et les sentiments qu’ils peuvent ressentir.
Shenata fronça les sourcils. Sa phrase sibylline semblait lourde de sens. Elle prit quelques instants pour réfléchir, le temps que les éléments se mettent en place dans son esprit. Son cœur tressauta. Elle se leva d’un bond et serra les poings.
- Tu m’as trahie !
-Non, 'nata. J’ai sauvé le reste de nos existences.
- Tu as trahi ma confiance ! Je pensais me confier à mon mari et confident, et voilà qu’il rapporte tous mes propos à la cour du roi !
- Mais que t’arrive-t-il ? Mon acte va permettre de libérer Lahmia des griffes du mal !
- Non, il va amener le mal. Ma vie et celle des autres ici ne sont peut être pas pleines de joie, mais nous étions dans une relative sécurité ! Tant que je suis au service de la reine, toi et moi ne risquons rien ! Tu comprends ça ? Nous ne risquions rien, mais tu as ramené la guerre en ces murs ! Tu ne pouvais pas faire mieux pour mettre nos vies en danger !
Elle se retourna et marcha vers la porte à grands pas. Il se leva et essaya de la raisonner.
- Désolée Antef, mais j’ai une cérémonie à préparer.
Sans un regard, elle sortit de la cour et referma derrière elle, le laissant seul avec son incompréhension.

Elle arriva dans leur chambre au petit matin. Antef était déjà debout, prêt à prendre son service. Il voulut faire un geste vers elle, mais elle l’arrêta.
- J’ai besoin de réfléchir. C’est en partie ma faute si la cité va se retrouver bientôt à feu et à sang.
- Non, tu n’y es pour rien… Pour tout te dire, quand nous nous sommes mariés, cela faisait des années déjà que j’étais au service de Khemri, à tenter de savoir ce qu’il se passait ici.
- Un espion ! J’ai épousé un espion !
Elle fit les cent pas dans la pièce, tel un lion en cage.
- Ah, mais monsieur doit être satisfait de son mariage. Monsieur s’est, comme par hasard, marié avec la servante personnelle de la reine ! Ah, mais quelle bonne idée pour accomplir au mieux sa mission ! De toute façon, ce n’est qu’une domestique, sa vie importe peu !
- Ne dis pas ça ! Je me suis marié avec toi parce que je t’aime !
- Eh bien prouve-le.
Elle repartit de la chambre. Certes, elle devait se reposer, mais elle attendrait qu’il parte. Elle passa par les cuisines pour prendre une petite collation. Ainsi, quand elle reviendrait dormir, il serait déjà sorti pour travailler. Elle posa les coudes sur la table et prit sa tête entre ses mains. Mariée avec un espion qui avait réussi à lui faire cracher le morceau. Son couple était mort. Si la reine l’apprenait, c’était elle qui mourait. Et dans n’importe quel cas, d’ici la fin de l’année, c’était Lahmia toute entière qui mourrait sous le sabre de Khemri.

Deux mois passèrent. La rumeur d’une guerre avait commencé à se promener dans les couloirs. Depuis le commis de cuisine jusqu’aux grands seigneurs de la cité. Mais ces derniers ne donnaient aucun signe d’inquiétude et continuaient à agir comme si de rien n’était. Shenata et Antef se reparlaient, mais de façon plus distante. Elle se disait avec résignation que plus rien ne serait comme avant. Elle vivait les jours sans penser au lendemain, comme perdue entre deux temps. Le soleil se levait et se couchait inlassablement. Elle ressemblait désormais à une coquille vide.
Mais l’âme cachée dans ce corps finit par se réveiller. Une nuit d'apparence tout à fait normale. Une nuit de plus où elle voyait les aristocrates de Lahmia s’abreuver du sang de pauvres gens. Une nuit de plus où elle ne ressentait plus la peur. Juste du dégoût et de la résignation. Jusqu’à ce que la porte du temple s’ouvre. Alors, son cœur se remit à pulser vigoureusement. A pulser de façon anarchique, tandis que le seigneur W’soran s’avançait dans l’allée centrale, son regard sarcastique braqué sur elle.

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 


Dernière édition par Arken le Dim 10 Aoû 2014 - 10:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3631
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Origines   Sam 9 Aoû 2014 - 10:51

Arken a écrit:
Je sais, c'est encore assez court, mais vous comprendrez pourquoi à la fin
_ Mais le cliffhanger, quoi !  Crying  
Citation :
- Il y a une faille dans son obsession à conserver le secret.
- Lequel ?
_ Laquelle ? (sous-entend "la faille")
Citation :
- Ses serviteurs… Et les sentiments qu’ils peuvent ressentir.
_ Quel goujat. Il aurait pu au moins s'exprimer avec plus de retenue envers celle qu'il prétend aimer.
Citation :
- Tu as trahie ma confiance !
_ trahi ma confiance
Citation :
- Mais que t’arrive-t-il ? Mon acte va permettre de libérer Lahmia des griffes du mal !
- Non, il va amener le mal. Ma vie et celle des autres ici ne sont peut être pas pleines de joie, mais nous étions dans une relative sécurité ! Tant que je suis au service de la reine, toi et moi ne risquons rien ! Tu comprends ça ? Nous ne risquions rien, mais tu as ramené la guerre en ces murs ! Tu ne pouvais pas faire mieux pour mettre nos vies en danger !
_ Là, je me fais le plaisir de complimenter. Effectivement, le point de vue d'une servante qui aime sa ville ne pourrait être mieux exprimé. Et par son acte, son cher époux vient de condamner sa ville, et leurs vies. Ici, à mon sens, le développement de la personnalité de Shenata atteint un magnifique sommet, bien que je conçois qu'elle ait encore de rudes épreuves à affronter.  Rock & Roll   
Citation :
Antef était déjà debout, près à prendre son service.
_ prêt à prendre
Citation :
tandis que le seigneur W’soran s’avançait dans l’allée centrale, son regard sarcastique braqué sur elle.
_ Oups, désolé fillette. Il est temps de rencontrer ton destin  Vampire 

La suite ! La suite !  Clap

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilgalad
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 3429
Expérience de jeu (CV) : On parle en Comtes Vampires ou du Curriculum Vitæ ?
Date d'inscription : 04/01/2013
Maître floodeur Maître floodeur

MessageSujet: Re: Origines   Dim 10 Aoû 2014 - 23:14

Encore un texte dont le retard a été rattrapé.

Bon alors, c'est toujours aussi bien. Je ne regarde pas s'il y a d'autres fautes pour lire plus rapidement mais au vu des commentaires de Von Essen, je te conseille de prendre un peu plus de temps pour écrire ces suites, soit dit sans animosité aucune  Innocent 

Au niveau de l'histoire, je dois dire que cela ne m'a pas trop étonné. En effet, son mari n'aurais pas été un espion l'aurait vraiment aimée, il n'aurait pas cherché à découvrir son secret.

J'attends avec impatience la suite et la rencontre de la fille avec W'soran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Origines   Ven 15 Aoû 2014 - 17:11

Et voici la suite !  cheers 
Bonne lecture  Smile 

Le seigneur W’soran avançait dignement. Deux serviteurs l’accompagnaient, trainant un homme derrière eux. La reine arrêta sa cérémonie. Irritée d’être interrompue, elle regarda l’aristocrate avec insistance.
- Ma très chère reine. Veuillez excuser mon entrée si voyante, mais je pense que vous serez intéressée d’en apprendre les raisons.
Il se tourna vers ses hommes de main qui jetèrent le prisonnier au sol, entre les deux seigneurs. Puis, il reprit la parole. Mais alors que ses mots étaient destinés à la monarque, ses yeux dérivèrent sur Shenata.
- Ce manant a été démasqué comme étant un des sbires du roi. Et après l’avoir capturé, j’ai trouvé lucratif et judicieux de l’amener ici, plutôt que de le laisser pourrir dans les cachots ou de bêtement l’exécuter en place publique. Après tout, il avait été décidé de se nourrir de criminels, non ?
La reine s’approcha, un air de mépris s’affichant sur ses traits.
- Son visage fait écho à mes souvenirs. Savez-vous qui est-il exactement ?
- Il s’appelle Antef. Il est un des pages de votre ambassadeur… Et le mari de votre servante.
Neferata ouvrit légèrement la bouche et se tourna lentement vers cette dernière. Shenata ne le remarqua qu’à peine. Ses yeux ne pouvaient quitter son mari, gisant sur le sol. La reine s’approcha de sa servante, qui baissa les yeux par soumission.
- As-tu mentionné ne serait-ce qu’un détail de ce qu’il se passe ici en sa présence ?
Elle mit du temps à répondre. Sa gorge nouée l’empêchait d’émettre le moindre son. Elle savait qu’Antef était désormais condamné. A part se sauver elle-même, cela ne changerait rien qu’elle mente. Le fort sentiment de culpabilité qui s’infiltrait en elle en valait-il la peine ? Elle déglutit difficilement et prit sa décision. Elle répondit dans un murmure :
- Non, votre Majesté.
- Seigneur W’soran, avez-vous un moyen de vous en assurer en demandant au prisonnier sa version ?
- Mais bien sûr, ma reine.
Les sbires du maître espion relevèrent le captif. Ce fut à ce moment que les regards des deux époux se croisèrent. Ils purent lire en chacun une multitude de sentiments, de non-dits, de regrets… Et une certaine compréhension. Lui aussi avait compris qu’il allait bientôt mourir. Et lui aussi avait décidé de sauver ce qu’il restait de sa vie. Sa femme. Un lien d’amour puissant se tissa entre eux. Plus fort que tout ce qu’ils avaient pu connaitre. Antef se redressa, fixa effarouchement la reine dans les yeux et déclara :
- Shenata n’est en rien concernée par cette histoire. Je suis rentré au service du roi bien des années avant de l’épouser. Et mon poste de page auprès de l’ambassadeur me laissait bien assez d’accès au palais pour enquêter comme bon me semble. J’ai fini par découvrir l’horreur qu’il se passe ici, et j’en ai informé le roi lors de mon dernier voyage. Vos hommes ne m’ont découvert seulement parce que j’ai relâché ma vigilance, une fois ma mission accomplie. Je sais que je vais mourir. Mais cela ne changera rien. Le roi est déjà en marche vers Lahmia, et bientôt cette cité maudite sera rasée !
La salle bourdonna soudain d’une belle agitation. Le seigneur Vashanesh se leva et s’approcha du prisonnier. Les deux serviteurs reculèrent pour le laisser passer. Il empoigna Antef par le cou et le souleva du sol. La reine demanda le silence d’un geste. Le vampire observa tour à tour les époux, pour arrêter un regard machiavélique sur Shenata.
- Mon aimée, laissez-moi m’occuper de cet espion, ainsi que de sa femme. Et nous serons sûrs d’avoir réglé ce problème.
- Non, Vashanesh ! Je vous interdis de toucher à un seul des cheveux de mes servantes ! Il me semble vous l’avoir déjà signalé ! Contentez-vous de passer vos nerfs sur cet homme. Hors de ma vue !
Le seigneur laissa retomber le captif. Les deux serviteurs le prirent sous chaque bras et le trainèrent vers la sortie, suivis par le vampire. Le faux page eut juste le temps de relever la tête, de regarder sa bien aimée, et de s’écrier :
- Je t’aime, 'nata ! Je t’ai toujours aimée !
La porte du temple se referma dans un bruit sourd et un silence pesant s’installa. Seul résonnait le cœur brisé de Shenata.

Après la disparition de son mari, les évènements s’enchainèrent. Les seigneurs de la cité eurent confirmation d’une armée qui avançait droit sur Lahmia, avec à sa tête le roi lui-même. Le palais bourdonnait désormais comme une ruche. Le seigneur Abhorash passait et repassait dans les couloirs pour donner ses directives, déjà paré de son armure de guerre et de son regard martial. La peur s’insinuait dans les rues de la basse ville, tandis que les nobles humains venaient réclamer protection devant les portes du palais.
La reine avait fait appel à d’autres servantes. Shenata découvrit des femmes sortir d’appartements secrets. Des servantes qu’elle n’avait jamais vues, mais qui semblaient être ici depuis bien plus longtemps qu’elle. Des servantes choisies avec soin par la reine pour embrasser la même condition d’immortelle que leur maitresse. La stupeur la frappa quand elle vit Sathis s’approcher de l’une d’elle avec surprise et admiration.  
- Mère ?
- La femme tourna la tête, et un sourire fier illumina son visage.
- Sathis, ma fille, cela me fait plaisir de te voir ici. Cela signifie que tu es entrée dans les bonnes grâces de la reine, et peut-être qu’un jour nous serons réunies pour l’éternité. Continue à bien la servir, et je serais fière de toi.
Trop heureuse pour répondre, elle ne fit que hocher la tête. Le cortège d’immortelles suivit la reine et quitta la pièce. Le plan de Neferata se mettait en place. Face à cette petite armée de vampires, les armées de Khemri allaient subir de lourdes pertes. Shenata se tourna vers sa collègue.
- Je pensais que ta mère était morte.
- Je le croyais aussi. Quelle joie de la retrouver, après toutes ces années !
Shenata la regarda avec incompréhension. Sa mère était devenue l’un de ces monstres, loin de la paix éternelle d’Usirian, et son amie n’en éprouvait que de l’allégresse…

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 


Dernière édition par Arken le Dim 28 Sep 2014 - 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3631
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Origines   Ven 15 Aoû 2014 - 21:09

Je veux du sang. Je veux la chute de Lahmia ! JE VEUX LA SUITE !  Vampire 

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anton Ludenhof
Champion squelette
Champion squelette
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 31/08/2011

MessageSujet: Re: Origines   Ven 15 Aoû 2014 - 22:03

Arken. T'as un nouveau lecteur  Very Happy 

J'ai beaucoup aimé. Tu le sais, on adore tous ton style ici. Mais au-delà de l'histoire personnelle, c'est l'intrigue politico-militaire qui m'a vraiment captivé.

C'est pourquoi je reste néanmoins sur une faim de détails. Quelle est cette société à Lahmia ? Qui étaient les prédécesseurs de la reine ? Quel est le sentiment du peuple envers Khemri ? Quel est aussi bien l'état des finances que des forces militaires ? Y'a-t-il un rapport personnel entre le Roi de Khemri et la Reine Neferata ?  Sun glasses 

Enfin, les dialogues, s'ils sont vraiment bien écrits, manquent de cette petite touche de spontanéité qui fait si "orale". J'aurais très bien vu un "Votre Majesté", "Votre Grâce", à l'égard de Neferata. Ou encore, quelques insultes, quelques mots échappés, de quoi changer des phrases protocolaires pour basculer dans un état brut.

Ou par exemple, le terme "page", que j'associe, je ne sais pourquoi (Lorenzaccio sûrement) au XVIe siècle. Et le terme "monsieur". Ça ne collait pas.

Si tu parviens à lier à l'histoire sentimentale un récit politique, tout en l'ancrant dans un réalisme propre à son époque... woooh  Cool Cool Cool 

Je guette la suite !  banane banane 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilgalad
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 3429
Expérience de jeu (CV) : On parle en Comtes Vampires ou du Curriculum Vitæ ?
Date d'inscription : 04/01/2013
Maître floodeur Maître floodeur

MessageSujet: Re: Origines   Ven 15 Aoû 2014 - 23:09

+ 1000 avec Von Essen et avec Anton Ludenhof.

C'est toujours aussi bien et c'est de plus en plus captivant je dois dire. 

Bref, vivement la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Origines   Dim 17 Aoû 2014 - 14:36

Vampire 
Bonne lecture !  Smile 


Le siège de la cité de Lahmia avait commencé depuis quelques semaines. Dans la grande salle du temple, une cérémonie d’une toute autre envergure avait lieu chaque jour. Tous les immortels, à l’exception du seigneur Abhorash qui surveillait la bataille, se réunissaient. Les plus grands seigneurs vampires côtoyaient les servantes ténébreuses de la reine. Face à tant de monde et à tant d’énergie dépensée, deux fois plus d’humains étaient sacrifiés à chaque rituel. Shenata n’avait jamais vu pareil massacre. La vue de toute cette horreur, ajoutée à l’angoisse du siège, lui avait remis les nerfs à fleur de peau. Elle sursautait sans cesse et couinait de peur à chaque bruit soudain. Avec toute la frayeur qu’elle ressentait, son corps ne pouvait que suivre cette descente aux enfers. Elle se sentait faible et avait toujours besoin de dormir. A la moindre contrariété, elle ressentait une irrésistible envie de pleurer. Et ses cheveux blancs, dont elle était si fière, avaient perdu tout leur éclat. De temps en temps, son regard glissait sur la seule bague qu’elle possédait : son alliance. Elle soupirait alors de tristesse, demandait pardon à l’esprit d’Antef et adressait une prière à Geheb, espérant qu’il lui donne assez de force pour continuer. Quand la reine et ses sbires étaient occupés par la guerre, elle montait sur le toit du palais et regardait avec désespoir l’armée du roi de Khemri partir en fumée face à l’ost contre nature de Lahmia.
Un soir particulièrement meurtrier, elle eut l’impression de partager la souffrance des hommes qui mourraient en contre bas. Les mains sur le rebord, ses yeux glissèrent à nouveau sur son alliance. Sa gorge se noua. Elle ne pouvait plus revenir en arrière. Si seulement sa mort n’avait pas été vaine… Comment aider la cause d’un homme ayant déjà rejoint le monde d’Usirian ? Elle leva les yeux vers le ciel étoilé, pour s’empêcher de regarder le massacre en contrebas. Un oiseau volait, solitaire, parmi les quelques chapes de nuages. Lui, au moins, était loin de tous ces malheurs… Comme elle aimerait être à la place de ce faucon… Un faucon ? En plein nuit, survolant Lahmia, faisant fi de tout ce grabuge ? Son cœur fit un bond. Et si c’était le dieu Phakth venu apporter un message ? Elle regarda autour d’elle et une évidence s’imposa à elle. Il n’y avait qu’elle qui regardait le ciel, tous les autres étaient concentrés à s’entre-tuer sur la terre ferme. Et si ce message lui était destiné ? Phakth était le dieu de la justice. Mais où se trouvait la justice dans cette ville maudite et délaissée par les dieux ? Elle posa les coudes sur le rebord et la tête dans ses mains, découragée. De toute façon, elle n’avait pas la force ni le pouvoir d’agir. Si les dieux voulaient intervenir, ils devaient trouver un autre intermédiaire. Tiens, pourquoi pas ce garde patrouillant sur la muraille du palais ? Le pauvre, elle pouvait voir d’ici qu’il grelottait du froid désertique, alors qu’elle était emmitouflée dans sa couverture. Les vampires avaient laissé la garnison humaine au bastion, la jugeant trop fragile pour aller au combat.
Un cri aigu déchira la nuit. Elle leva la tête. Le faucon venait de pousser son cri alors qu’il faisait maintenant des cercles, des centaines de mètres au-dessus du palais. L’oiseau de la justice semblait ne pas vouloir abandonner les mortels. Les mortels… Seuls protecteurs du palais. Une idée germa dans son esprit. Une idée folle, insensée. La seule solution pour rendre justice à tous les humains de Lahmia. Son cœur s’accéléra et elle se surprit à sourire. Elle leva la tête et cria merci. Elle partit en courant et dévala les escaliers, traversa les couloirs, passa une dizaine de portes. Elle finit par trouver un garde de faction.
- Mène-moi au capitaine de la garde !
- Le seigneur Abhorash n’est pas disponible.
- Mais non idiot, le capitaine humain, pas le général !
Surpris par le ton et la condescendance de la servante, il ne contesta pas et la mena directement à son supérieur. Ils entrèrent dans la caserne, et se retrouva face à une dizaine d’hommes contrariés de ne rien faire. Mais elle avait pris sa décision. Elle n’avait plus rien à perdre de toute façon.
- Mon capitaine, cette femme veut vous parler.
- Par Geheb, que veux-tu ?
- Je suis une des servantes personnelles de la reine, et j’ai une proposition à vous faire. Une proposition qui nous permettra de rendre enfin la liberté aux simples humains de Lahmia, qui souffrent depuis des siècles. Êtes-vous intéressés ?
Le silence s’installa immédiatement. Le chef posa ses mains sur la table et se pencha en avant, le sourire malicieux et les yeux vengeurs.

Elle avait préparé la salle et attendait à côté de l’autel. Neferata ne tarda pas à arriver, accompagnée de quelques autres immortels. Même dans sa tenue de combat, elle resplendissait de richesse et de pouvoir. Elle s’approcha et lui somma :
- Aujourd’hui sera une cérémonie d’intromission. Prépare le rituel en conséquence.
- Oui, votre majesté.
La reine fit demi-tour mais se stoppa net. Elle se retourna et fixa sa servante avec intérêt.
- Pourquoi es-tu si nerveuse ?
- Je… Je n’ai pas vu Sathis et…
- Ne te préoccupe pas d’elle. Fais simplement ce que je t’ordonne.
Shenata hocha la tête et resta immobile jusqu’à ce que l’attention de la reine fût accaparé par autre chose. Elle soupira et essaya de calmer les battements de son cœur. Avec un peu de chance, elle en sortirait vivante. Il fallait juste tenir encore un petit moment. Elle alla chercher le calice et le poignard alors que la salle se remplissait peu à peu. Tous les seigneurs étaient en armure, prêts à écraser la moindre créature qui viendrait les déranger. Même la reine préférait rester dans cette tenue et avait laissé ses habits de cérémonie dans un coffre, au fin fond de la pièce. Elle commença son discours sur la guerre, l’éloge de leur puissance et de leur victoire. Mais elle décida d’être brève face à l’impatience de ses congénères et décida de faire entrer le futur immortel.
La servante peinait à garder son calme. Ca n’allait pas tarder. Encore un petit instant et… Elle fut coupée dans ses réflexions. Dans l’allée centrale avançait Sathis, suivie par deux lahmianes, dont sa mère. C’était elle, la dernière élue de la reine. Shenata en eut le souffle coupé. Elle assista au début du rituel totalement statufiée. Son amie, sa seule amie, allait devenir l’un de ces monstres. La protégée de Neferata jeta un coup d’œil hautain sur son ancienne collègue avant de se concentrer et de boire avec admiration les paroles de la reine. Cette dernière finit par la mordre, comme à chaque fois qu’elle créait un nouvel infant. Sathis émit un petit gémissement et semblait en transe. Bouleversée par la scène, Shenata vit la reine s’entailler le poignet. Son sang tomba dans la coupe avec un bruit d’écho. Goutte par goutte. Toute la salle était hypnotisée, enivrée par son odeur. La plaie finit par se refermer. Neferata approcha sa main du calice, un sourire satisfait sur les lèvres.
La porte s’ouvrit avec fracas. Toutes les têtes se tournèrent vers le nouveau venu. Un immortel. Un des officiers sous les ordres du seigneur Abhorash. Il tomba à genoux, manifestement blessé. Juste avant de rendre l’âme, il eut le temps de divulguer son message.
- L’armée du roi vient de passer le dernier rempart. Les humains… Trahison !
Son crâne n’eut pas le temps de toucher le sol que la confusion régnait en maître dans la salle.

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 


Dernière édition par Arken le Dim 17 Aoû 2014 - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilgalad
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 3429
Expérience de jeu (CV) : On parle en Comtes Vampires ou du Curriculum Vitæ ?
Date d'inscription : 04/01/2013
Maître floodeur Maître floodeur

MessageSujet: Re: Origines   Dim 17 Aoû 2014 - 17:55

Toujours aussi bien à lire. 

On ne s'ennuie pas et le suspense est à son comble maintenant que les vampires sont acculés. Je dois avouer que j'attends avec impatience la suite pour pouvoir savoir ce qui va se passer après l'annonce de l'entrée des troupes dans la cité. 

Bref, vivement la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Von Essen
Collecteur de Sang
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 3631
Expérience de jeu (CV) : 5 ans
Date d'inscription : 22/12/2013

MessageSujet: Re: Origines   Dim 17 Aoû 2014 - 18:07

TRAHISOOON !!!  Skull  Skull  Skull 
Citation :
Les vampires avaient laissé la cargaison humaine au bastion, la jugeant trop fragile pour aller au combat.
_ Je crois comprendre que "cargaison" veut désigner les humains de manière péjorative, mais je pense que ça peut prêter à confusion. Je conseille de remplacer par la "garnison", plus neutre mais plus claire  Ermm 
Citation :
Le faucon venait de pousser son cri alors qu’il faisait maintenant des cercles, des centaines de mettre au-dessus du palais.
_ des centaines de mètres

Intéressant. Cette suite est plus longue que les précédentes, et je tremble déjà pour ce qui va arriver ensuite  Shifty 

La suite !  Clap

_________________
L'eau, ça mouille. Et ça fait des vagues puis ça devient plat. Et on voit dedans comme dans une vitre. Et ça fait froid quand ça mouille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anton Ludenhof
Champion squelette
Champion squelette
avatar

Nombre de messages : 66
Date d'inscription : 31/08/2011

MessageSujet: Re: Origines   Mar 19 Aoû 2014 - 20:50

Popopo !!!

Voilà qui envoie du lourd !  Clap Clap 

Swouiiiiite  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nyklaus von Carstein
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 19
Nombre de messages : 1832
Expérience de jeu (CV) : Aucun mais possède tous les LA. Joue Tyranides et Nécrons dans W40K et rois des tombes dans W B
Date d'inscription : 24/06/2014

MessageSujet: Re: Origines   Sam 23 Aoû 2014 - 17:10

Geant! À quand la suite ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Origines   Dim 24 Aoû 2014 - 16:20

*Rire caverneux et machiavélique*
Voilà la suite !  Vampire 
Bonne lecture !  Smile 

La salle fut vide en quelques secondes. Seules restaient, éberluées, les deux servantes. L’une s’appuya sur l’autel. Un sourire apparut sur le visage de l’autre. Sathis fronça les sourcils.
- Pourquoi sembles-tu si joyeuse ? Le roi va vaincre Lahmia !
- Parce que j’en suis la cause.
- Quoi ?!
- J’ai incité la garde du palais à trahir et à ouvrir les portes, au moment exact où tous les vampires, sauf quelques exceptions, étaient réunis ici, loin des combats.
La servante eut un sursaut de dégoût.
- Comment… Pourquoi ? Pourquoi Shenata ? Tu étais une des servantes de la reine, tu lui devais obéissance, respect et admiration ! Tu lui devais la vie. Et tu étais mon amie…
- Tu es toujours mon amie, Sathis. Même si tu as voulu les rejoindre. Dans un contexte pareil, je te comprends. Mais tout ceci est fini, nous allons enfin pouvoir vivre en paix, loin des horreurs créées par ces monstres. Nous n’aurons plus peur !
- Ton geste est plus ignoble que n’importe quel monstre sur cette terre. Ma mère fait partie de ces monstres, comme tu dis. C’est ma seule famille. Je préfère me damner que de la perdre à nouveau.
- Je t’en prie, retrouve la raison. La mort est la seule solution d’une vie ! C’est de l’hérésie que de s’opposer aux règles établies par les dieux !
- Où étaient les dieux quand l’Usurpateur a mis à feu et à sang notre patrie, a maudit tous nos dieux et leurs principes, a tué nos familles pour utiliser leurs cadavres contre nous ? Où étaient-ils quand la reine et ses proches ont trouvé le secret corrompu de l’immortalité, au prix du sacrifice de milliers d’humains ? Non, Shenata, je ne serai plus une de ces victimes anonymes qui existent juste pour souffrir. Moi aussi, j’aurai le pouvoir !
Elle voulut prendre le calice, mais elle s’écroula avant même de l’effleurer. La servante se précipita vers elle. Elle s’assit et posa délicatement la tête de son amie sur ses genoux.
- Elle t’a pris trop de sang. Il faut que tu te reposes pour regagner des forces. Tu es si pâle…
- Donne-le-moi…
Une porte claqua. Shenata sursauta. Elle entendit des éclats de voix lointaines. Son cœur s’accéléra. Elle devait trouver une cachette pour protéger Sathis. Elle regarda autour d’elle. L’alcôve, près du miroir. Oui, c’était une bonne idée. Elle resterait là jusqu’à la fin des combats. Elle se releva et la souleva péniblement. Elle fit quelques mètres avant de se stopper. Elle reposa son amie sur le sol avec délicatesse et avança doucement. Elle s’agenouilla et contempla le coffre. D’une main fébrile, elle fit basculer le couvercle. Ses yeux s’illuminèrent et elle poussa un soupir de contentement. Les bijoux de la reine étaient là, intacts, et toujours aussi resplendissants. Elle mit quelques bracelets d’or à ses poignets. Puis elle changea d’avis et les rangea dans ses poches. Elle préférait celui dont les diamants et saphirs lançaient des éclats irisés. Elle l’examina un instant. Il habillait son bras de façon élégante et subtile. Elle repéra le collier fait d’un mélange de vert et de jaune nacré. Où la reine avait-elle trouvé pareilles pierres précieuses ? Elles éclairaient la salle d’une lumière si pure… Elle plaça le bijou autour de son cou.
Grâce à la rébellion des gardes, elle allait pouvoir s’offrir une nouvelle vie, entourée de richesses. Une fois la cité tombée, la reine ne pourrait plus revenir chercher ses biens… Elle entendit un gémissement derrière elle. Un sursaut de culpabilité fit bondir son cœur. Elle en aurait presque oublié Sathis. Elle voulut se retourner, mais un éclat écarlate attira son attention. Elle fouilla un peu et en ressortit la couronne tressée. Elle resta bouche bée devant la splendeur de la petite perle rouge. Elle demeura immobile un long moment, fascinée par le rubis aux éclats si parfaits.
- Eh bien, quelle surprise !
Shenata sursauta et se retourna. Un cri voulut sortir de sa gorge, mais la poigne de fer du seigneur Vashanesh le bloqua. Il la souleva de terre et la couronne tomba au sol.
- Quelle bonne rencontre, que de retrouver ma servante préférée… C’est étrange, tu n’as pas fui comme les autres… Oh ! Mais c’était pour mieux voler ta maitresse !
De son autre main, il caressa la joue de la servante. L’une de ses griffes entailla sa peau. Il porta le doigt à ses lèvres et gouta son sang.
- Elle ne m’a jamais écouté, mais j’avais raison. Ton sang, petite fleur, est d’une exquise saveur. Rares sont les parfums aussi savoureux…
Le cœur de Shenata battait à toute vitesse. Elle cherchait une quelconque aide des yeux. Un éclat doré attira son regard, et elle remarqua l’anneau que le seigneur portait.
- Il te plait, n’est-ce pas ? Eh bien sache que c’est le Grand Usurpateur lui-même qui me l’a confié. Eh oui ma chère, il est encore de ce monde, et en parfaite santé… Et par cet anneau, il a montré au monde entier que j’ai beaucoup plus d’importance et de puissance que ta petite reine d’une ville perdue. Et maintenant que son royaume de pacotille tombe en ruine, elle ne peut plus rien pour toi…
Le vampire mordit son cou avec violence. La servante ne put que rester paralysée, horrifiée de sentir sa vie partir peu à peu… Son existence n’était plus entre ses mains. Ses forces faiblissaient de plus en plus.  Elle se sentait si impuissante… Elle eut une dernière pensée. Antef. Elle allait retrouver Antef. Elle ferma les yeux, acceptant son sort.
Un bruit assourdissant retentit. Le vampire releva la tête. Des cris et des rumeurs de combat parvinrent à ses oreilles.
- Merde !
Il laissa tomber le corps de la servante et se précipita vers le miroir. Shenata, encore consciente, eut juste la force de rouvrir les yeux. Le seigneur toucha un bout d’arabesque. Cela déclencha un mécanisme caché et le miroir pivota, laissant apparaitre un souterrain. Il s’assura que personne n’était entré dans la salle pour le suivre et s’engouffra dans le passage, qui se referma derrière lui.
La servante porta lentement la main à son cou. Elle la ramena devant son visage. Elle était recouverte d’un liquide poisseux et rouge. Elle sombra dans l’inconscience.

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 


Dernière édition par Arken le Lun 1 Déc 2014 - 20:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Origines   

Revenir en haut Aller en bas
 
Origines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le bestiaire mythologique : les origines
» Ginger Snaps : Aux origines du mal
» Les Origines de Noël
» Quelles sont vos origines ?
» [Picq, Pascal] Les origines de l'homme, l'odyssée de l'espèce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armées Comtes Vampires et mort-vivants :: 
La Bibliothèque
 :: Récits, Fanfics et Fanart
-
Sauter vers: