Armées Comtes Vampires et mort-vivants


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 récit de bataille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MysterJZ
Garde des cryptes
Garde des cryptes
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 226
Expérience de jeu (CV) : Initié à Warhammer en 1992. D'abord les orcs, les nains du chaos et depuis 2006 les comtes vampires!
Date d'inscription : 24/02/2012

MessageSujet: récit de bataille   Jeu 1 Mar 2012 - 15:26

Salut à tous
Sur la demande de Thomov Le Poussiéreux je vous fais part d'un petit récit gribouillé à la suite d'une partie. J'ai tenté en fait de romancer un rapport de bataille...
Ne cherchez donc pas de style littéraire en particulier, c'est très guerrier et donc pas aussi abouti que la nouvelle que j'aurai voulu en faire.
bref Quand faut se lancer... Crying
(dernière remarque : il faut imaginer que les 3 personnages les plus illustres mentionnés dans ce roman aient pu être contemporains! Sun glasses )
En voici le début :


- Quelque part sur la Rive Est de la Mer de Tilea –

I) Sous le ciel de la vengeance

Le contingent avait voyagé depuis la Plaine Rouge pendant deux jours et deux nuits sans s’arrêter. Ils avaient progressé sous la pluie et le vent sans même ralentir la cadence, ne connaissant ni la peur ni la fatigue. Squelettes, spectres et zombies évoluaient en rangs serrés. Leur démarche était peu rapide mais ne s’arrêtait jamais. Vlad savait depuis longtemps comment passer discrètement les frontières tout en recrutant sans ménagement ses troupes dans les fosses, cimetières ou marais les plus sordides, levant lentement une horde morbide à son service. Un sinistre murmure courrait dans les chaumières et maisonnées tout au long du sombre chemin qu’empruntait le Seigneur Von Carstein. Il se disait de-ci de-là que les morts avaient quitté leurs dernières demeures. Des haillons et quelques morceaux de chaires putrides jonchaient les allées de certains cimetières. L’odeur même de la mort dérivait dans les rues des petits villages ou champs de cultures. On avait, dit-on, également aperçu une voiture, tout de noir et rouge vêtue, glisser dans la brume du petit matin aux abords de la forêt de Kern. Un carrosse mortuaire sans équipage, tiré par deux montures livides et sinistres, dont les yeux creux et rougeoyants seuls perçaient le brouillard. Il se disait même que les caveaux militaires consacrés de la garnison des Hallebardiers de Tilea avaient été violés.
Vlad s’était en effet donné les moyens de reconstituer ses forces. Ses dernières conquêtes s’étaient soldées par des victoires écrasantes mais elles étaient de faibles dimensions. Un petit bourg de paysans par ci, un village fortifié par là. Il ne cessait cependant de repenser à l’affront humiliant infligé il y eut plus de cinq ans de cela par un mage-lame emmené par Tyrion lui-même. A l’époque, les Elfes étaient venus prêter main forte aux Bretonniens quand ceux-ci durent faire fassent le long de leurs frontières aux armées du Chaos. Les Morts Vivants avaient passé un pacte avec les forces de la Ruine. Ces affrontements devaient permettre à Archaon de ralentir tout soutien aux forces de l’Empire pour sa Grande Invasion. Le Général Vampire avait alors eu l’occasion d’acculer le Prince Elfique dans ses derniers retranchements suite à de multiples escarmouches. Mais les choses ne prirent pas la tournure escomptée. Malgré des unités garnies de goules, squelettes ainsi que sa Garde Noire personnelle, Vlad dû résister successivement à l’assaut de ses maudits Maîtres des Epées puis au défi lancé par ce mage monté sur Dragon. L’Anneau familial une nouvelle fois lui avait sauvé la vie. Mais son host était intégralement partie en poussière. Et l’insulte profonde scarifiait encore son abdomen.
Ses fidèles avaient alors recueilli son corps décharné et atrocement amputé, puis l’avaient consciencieusement enseveli dans la terre de ses ancêtres. Plusieurs mois furent alors nécessaires à La Cabale pour réciter les antiques cantiques tels que les Lahmianes les leurs avaient elles-mêmes enseignés.

Son corps aujourd’hui reconstruit, et son esprit regorgeant enfin de l’énergie nécromantique, Vlad ne cessait de repenser à cet affront insupportable.
« Je prendrai ton cœur, Mage » se dit le vampire
« La mort m’accompagne. »

Quand il sut que trois navires elfes, aidés par des vents magiques, remontaient la Mer Intérieure et allaient débarquer sur la rive Est de la Mer de Tilea, le sang glacé du Comte ne fit qu’un tour. Ses émissaires dépêchés, des chauves souris voyageant le long des cotes septentrionales, rapportèrent la présence à bord de plusieurs mages ainsi que d’une créature lourdement ferrée dans la cale. Une bête reptilienne ancienne et membraneuse.
L’ennemi juré était donc de retour ! Nul doute que le magicien au dragon était là étant donnée la puissance des vents employés.
La nouvelle avait ravivé ses vieux instincts de prédateurs. Le vampire en lui criait sa soif de sang. La vengeance serait consommée. Vlad Von Carstein, Seigneur des Arts Noirs, Patriarche du clan Von Carstein, Chevalier-Commandeur de l’Ordre Ancien, y mettrait un point d’honneur !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: récit de bataille   Jeu 1 Mar 2012 - 15:58

Tu dis que le style n'est pas vraiment travaillé, mais je trouve que ton texte est quand même très agréable à lire!

Merci Thomov d'avoir encouragé un autre auteur de venir rejoindre nos rangs obscurs

Suite suite suite!

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 32
Nombre de messages : 3362
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concours de texte

MessageSujet: Re: récit de bataille   Ven 2 Mar 2012 - 10:24

Oui, je suis trop génial! Très content d'être à la source d'un texte comme celui-là!
Tout juste une mise en bouche, à peine un apéritif littéraire en somme; mais qui promet de fort belles suites. Happy

PS: j'ai tout de même relevé une petite erreur de conjugaison. Rien de bien méchant, c'est certain, mais une petite relecture ne serait inutile je pense Smile

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MysterJZ
Garde des cryptes
Garde des cryptes
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 226
Expérience de jeu (CV) : Initié à Warhammer en 1992. D'abord les orcs, les nains du chaos et depuis 2006 les comtes vampires!
Date d'inscription : 24/02/2012

MessageSujet: Re: récit de bataille   Ven 2 Mar 2012 - 10:42

Merci pour ses compliments. Happy
Je m'étais relu pourtant, mais certaines petites fautes ont parfois tendance à se fondre dans la syntaxe, et disparaissent au regard! ^^
Pourtant j'ai une mère prof de français...

La suite tient plus du rapport de bataille et de l'énumération des troupes mais je vous le livre quand même :


II) Brumes nocturnes

Cette nuit le Seigneur Vlad était là en personne. Ses yeux clairs et luminescents parcourant la plaine se penchèrent sur ses troupes. En prévision de l’attaque, il avait organisé son bataillon en blocs solides de manière à ce qu’ils puissent se soutenir mutuellement, car il ne connaissait que trop bien les pratiques militaires de son ennemi. Le Comte en appela aux arcanes noirs et prit soin de faire courir un épais brouillard le long de ses rangs, de sorte que même un œil elfique averti aurait eu du mal à repérer quoi que ce soit au travers.
Les unités cadavériques se maintenaient debout tant bien que mal, s’aidant du reste de vieilles lances rouillées et de leurs os rongés par la mousse et l’humidité. De près, leur aspect était bancal et effrayant mais l’ordre régnait. Le bruit des vieilles rotules et des boucliers oxydés se faisaient entendre dans la plaine. Mais le plus inquiétant était de loin la haine ancestrale incrustée dans les yeux sombres de la Garde Noire personnelle du Seigneur. L’élite des revenants présentait sévèrement ses armes et entourait imperturbablement son maître. Chacun de ces soldats de la non-vie avait été de redoutables combattants, des capitaines valeureux ou des chefs d’unités de grands renoms. Vlad était allé les réveiller dans les tertres les plus anciens des terres de Sylvanie. Et après plus de trois mille ans de service, sa Garde était toujours là. Plus impitoyable que jamais.

Le général maintenait mentalement une discipline de fer dans chacune de ses unités. Cependant, pour relayer ses pouvoirs, il avait toutefois bien pris garde de s’entourer convenablement. En effet trois autres créatures contrôlaient ses sujets d’outre-tombe. Ses entités représentaient trois espèces différentes de la mutation vampirique.

Le premier était Volgar – dit Le Ténébreux - un humain ayant reçu le baiser de sang quelques lunes auparavant. Un jeune homme issu du milieu bourgeois et dépravé de Luccini, première bourgade fortifiée à deux cents kilomètres à l’Ouest de Drackenhof. Vlad l’avait séduit par son charisme, sa connaissance militaire et la profondeur abyssale de son regard en l’espace d’un soir. Volgar, second fils d’un commandant épéiste de la garnison, présentait toutes les caractéristiques de cette nouvelle jeunesse décadente et sans repères. Une série de violentes altercations, et un gout prononcé pour les alcools interdits, l’avait conduit à renoncer à un prestigieux poste au sein même de l’unité d’élite du château. Un gâchis certain au vue des qualités martiales de ce mortel. Profondément aigri, il suffit de peu pour qu’une haine froide et revancharde de l’humanité soit ensuite venue l’habiter. Un recrutement aisé pour Vlad.
La seconde créature portait le nom de Crinière de Nuit. Un Wargulf pesant au bas mot mille deux cents livres. Une bête plus proche du lycan que du vampire. Pour l’enrôler Vlad avait donc dû user de sa vitesse surnaturelle et du tranchant impitoyable de sa lame. Le monstre imposait, mais lors de la joute qui les opposa, ce dernier ne put que constater la supériorité tactique et physique de celui qui deviendrait sans conteste son nouveau maître. Le monstre avait également fini par s'agenouiller.
Le troisième reposait quant à lui dans un cercueil surnommé « La Voiture de la Sombre Ame ». Endormi, et transporté dans ce sinistre carrosse noir, ce vampire ne connaissait qu’un repos physique d’apparence. En réalité cette créature endormie très ancienne contrôlait de terribles pouvoirs. Il était extrêmement rare et périlleux de vouloir s’allier à de telles entités car le vampire ensommeillé ne pouvait être qu’un seigneur. Son sommeil n’était donc dû qu’à deux choses : ou son règne ne pouvait pour l’heure être d’actualité ou il récupérait physiquement de graves dommages. Toutefois, à défaut de profiter de sa force guerrière, ce dernier pouvait parfaitement être enrôlé en tant que char. Un carrosse capable de capter les flux de magie et de lancer son équipage spectral en pleine charge dans les rangs ennemis terrorisés. Von Carstein était certes un solitaire, et méprisait souvent les autres de son espèce, mais il était conscient de la puissance cumulée de plusieurs de ses congénères dans une armée. Le carrosse représentait donc un allié précieux.

Dans le clair obscur de cette fin de nuit, sa force militaire avait fier allure. Un impressionnant bloc de trente cinq goules, commandées par Volgar et Ruhn le Nocturne – un nécromancien habitué depuis plus de deux décennies à suivre les ordres du Maître Vampire- , flanquaient le flanc droit avec le Carrosse Noir. Au centre ses gardes des cryptes personnels étaient entourés d’une sinistre escouade de nuées d’esprits éthérés et du Wargulf. Enfin le flanc gauche se composait de l’unité des Piquiers Damnés, une trentaine de lanciers squelettes menés par l’expérimenté Roi Revenant Hernos Van Kerst, ainsi qu’une ignoble Charrette Macabre et son équipage de zombies en décomposition.
En fin stratège, et fort de nombreuses campagnes militaires, Vlad évaluait déjà à l’avance les pertes potentielles subies et la solidité de ses lignes. Il savait depuis longtemps que la charge ne serait pas menée par ses troupes. Elles ne seraient jamais capables de prouesses égales aux Hauts Elfes. En contrepartie leur force consistait à engluer inexorablement l’ennemi, puis à le tailler en pièce progressivement. Une tactique éprouvée, appuyée comme il se doit d’incantations ancestrales garantes de réinvocations régulières de ces troupes. De cette manière, une marée incessante de cadavres viendrait renforcer les rangs fauchés inévitablement par l’adversaire.
Et Vlad était passé plus que maître dans l’art de la Nécromancie.



SECONDE PARTIE:


Ces compliments (pardon) Rolleyes


Hem, évite si possibles les double-posts dans ce genre de situation. Un simple "éditer" aurait suffit. Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 32
Nombre de messages : 3362
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concours de texte

MessageSujet: Re: récit de bataille   Ven 2 Mar 2012 - 15:42

Yop, un texte agréable mais quelque peu interpellant ...
Il me semble que Vlad n'est justement pas tellement un solitaire: entre son épouse Isabella, Fritz, Mannfred, Konrad et tous les autres Von Carstein, ça fait quand même un peu de monde, non? Razz

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MysterJZ
Garde des cryptes
Garde des cryptes
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 226
Expérience de jeu (CV) : Initié à Warhammer en 1992. D'abord les orcs, les nains du chaos et depuis 2006 les comtes vampires!
Date d'inscription : 24/02/2012

MessageSujet: Re: récit de bataille   Ven 2 Mar 2012 - 16:57

citation : Hem, évite si possibles les double-posts dans ce genre de situation. Un simple "éditer" aurait suffit.
=> Désolé je suis novice en "forum" je ne connaissais pas cette astuce.



Ensuite pour Thomov :
Personnellement concernant les relations de Vlad : c'est un parti pris. Sur ce que j'ai pu en lire (en dehors des récits Black Library) je l'ai trouvé "assez" solitaire comme personnage. Et effectivement, même s'il dispose de 3 ou 4 compères / associés : ça n'en fait pas non plus quelqu'un d'ultra sociable... Il parait se contenter de peu de vampires dans son entourage. Mais peut-être me trompe-je (lol)
En tout cas je précise bien dans mon récit que MILITAIREMENT il sait toujours s'entourer d'autres vampires alliés.
Après les affinités personnelles c'est autre chose ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: récit de bataille   Ven 2 Mar 2012 - 19:17

Tu arrives très bien à passer un "rapport de bataille" en récit, continue!!

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MysterJZ
Garde des cryptes
Garde des cryptes
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 226
Expérience de jeu (CV) : Initié à Warhammer en 1992. D'abord les orcs, les nains du chaos et depuis 2006 les comtes vampires!
Date d'inscription : 24/02/2012

MessageSujet: Re: récit de bataille   Sam 3 Mar 2012 - 10:20

III) Le choc des armes

A cette heure si matinale, on ne pouvait affirmer que le jour était là ni que la nuit était bel et bien terminée. C’était le temps des esprits nocturnes, l’instant secret où les vents magiques soufflaient le plus régulièrement, et où la réalité se partageait entre le domaine des dieux et la terre des hommes.
Appuyé sur sa lame plantée dans le sol, Vlad savourait cet ultime instant de calme avant le début des hostilités. Son incroyable acuité lui permettait d’anticiper le mouvement de ses ennemis. Sa condition de vampire apportait bien plus que de la force physique. Les pouvoirs obscurs de ces êtres damnés résidaient aussi dans leur exceptionnelle perception et vitesse. Ils étaient capables de déplacements fulgurants mais aussi d’une stratégie et d’une volonté sans égales. Vlad Von Carstein était le plus parfait représentant de l’espèce vampire. L’élite de cette race supérieure. Seule la fameuse célérité d’Asurian pouvait seulement tenter d’égaler sa vitesse, ce dont il doutait.

Au travers de la brume opaque qu’il avait créée pour camoufler la position de ses troupes, il sentit soudain une présence psychique extrêmement puissante. Un mage d’un niveau magique redoutable semblait commander la faction ennemie. Son empreinte mentale ne faisait pas l’ombre d’un doute. Il s’agissait de Khial. Un battement de cœur plus tard, Vlad reconnu également la présence d’Anvion à ses cotés. Lors de la bataille contre Tyrion, ce n’était pas Anvion qui lui avait porté le coup mortel mais son frère Alnythar. La déception du Comte fit place à une rage noire.

Focalisant alors ses pensées il transmit un message télépathique à ses adversaires raisonnant à travers tout le champ de bataille.
- « Je vous souhaite la bienvenue Mages. » dit-il sombrement
- « Ighny (Seigneur de la Mort). Il me semblait bien avoir décelé votre présence ces dernières heures. Que me vaut le déplaisir ? L’armée de notre Prince ne vous avait-elle pas écrasée ? » répondit Khial d’un ton neutre.

La puissance même du message mental renvoyé par l’elfe était cent fois plus forte que celle de Vlad.
Vexé de l’inégalité télépathique, Vlad répondit mesquinement :
- « Mes sujets et moi-même sommes déjà morts. Mais nous nous ferons toutefois un plaisir de vous enterrer ici même. »
- « L’Arrogance de votre non-vie n’a d’égale que votre égo Von Carstein. » répliqua alors Anvion.
- « Anvion. Je prendrai un malin plaisir à vous dépecer et profaner le sang de votre famille. C’est là la vengeance qui attend votre frère Alnythar pour m’avoir provoqué en duel ! »

En réponse à cette entrée en matière, le Général Elfe frappa soudainement le sol de son bâton. Une lumière bleue aveuglante surgit alors soudainement de celui-ci et chassa la moindre brume nauséabonde que Vlad avait mise en place. L’armée Morts Vivants apparu alors aux yeux de tous et la tension se lut sur certains visages elfes. Seules les imposantes unités de Gardes Phoenix et de Maîtres des Epées ne manifestèrent aucune émotion ; leur regard froids et déterminés fixaient l'horizon. La blancheur immaculée de leurs toges et le reflet bleu-argent de leurs terribles lames ressortaient sur la plaine. Le combat était désormais inévitable et il n’y aurait pas de prisonniers.

Arrivé les premiers sur les lieux, et bénéficiant de l’effet de surprise par embuscade, l’armée des Morts se mit lentement en marche. Le Seigneur Von Carstein aligna ses troupes en une ligne de bataille parfaitement droite et organisée. L’important étant d’encaisser les charges elfiques sur n’importe quelle section du front ; les troupes d’élites et les gros blocs d’infanteries avaient été judicieusement reparties sur les flancs comme au centre.
Vlad tint donc ses troupes à distance de l’ennemi. Il avait le temps de les laisser venir et de tenter de désorganiser son adversaire par des sorts à distance en attendant le corps à corps inévitable. Le seigneur vampire concentra ensuite son esprit et décida de lancer l’un de ses sorts les plus dangereux. Les anciens l’avaient nommée « Vent de Mort ». Ce dernier, lorsqu’il était lancé avec succès, pouvait occasionner une perte de ressource vitale à toute unité vivante à bonne distance, et utilisait celle-ci afin de créer une nuée d’esprits. Cette dernière représentait donc les âmes des défunts ayant succombé à ce sort et combattait alors pour le sorcier ayant lancé ce sortilège.
Vlad, en redoutable nécromancien, provoqua plusieurs incantations, afin de tromper ses adversaires, avant de lancer la pleine puissance de son sort. Les vents furent favorables et une bourrasque soudaine sortie des paumes du vampire. Un vent si violent que les elfes marquèrent le pas et essayèrent de se protéger tant bien que mal malgré la distance qui les séparait encore. Toute la ligne de bataille des fils d’Ulthuan fut touchée. Même Anvion, perché sur son dragon, ne put éviter le sortilège. Après quelques affreuses secondes à supporter cette attaque perfide, les elfes se relevèrent et constatèrent qu’une demi-douzaine d’entre eux gisaient inertes au sol dans les divers rangs. Anvion-même était blessé et les terrifiants chars de Chrace étaient endommagés.
Malheureusement pour eux, les choses n’étaient pas finies. La perte de ses valeureuses âmes avait désormais pris la forme d’un sinistre nuage gris-vert qui revenait lentement se positionner sur le flanc droit de l’armée de Von Carstein. Et quand celui-ci se stabilisa à quelques centimètres au dessus du sol, plusieurs fantômes décharnés prirent forme progressivement. Ces esprits asservis et arrachés violemment à la vie n’auraient désormais qu’un seul but : voler l’essence vitale des ennemis de leur maître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MysterJZ
Garde des cryptes
Garde des cryptes
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 226
Expérience de jeu (CV) : Initié à Warhammer en 1992. D'abord les orcs, les nains du chaos et depuis 2006 les comtes vampires!
Date d'inscription : 24/02/2012

MessageSujet: Re: récit de bataille   Lun 5 Mar 2012 - 12:23

(la suite)


Alors qu’un sourire s’affichait sur le visage du Maître Vampire, la rage et la colère se lisait dans les yeux de Khial à la vue de pertes aussi précieuses. Son adversaire semblait déterminer à les exterminer. Sentant qu’il n’avait plus le choix, il prononça alors bien haut le cri de guerre propre à son host et donna ses ordres de marche. Le mage ne se laisserait pas faire, l’existence même de tels êtres ne pouvait être admise. Et encore moins que des vies d’hauts elfes dussent en pâtir.

Anvion pris les airs sur sa monture, Fallstar, et atterri non loin du flanc droit des morts vivants, en ligne droite face au Carrosse noir et à la toute récente nuée d’esprits.
Toute la ligne s’était avancée, y compris la paire de char tiré par d'impressionnants lions de Chrace. Des bêtes dont la splendeur n’égalait que leur puissance. Elles avaient maintes fois sauvées la situation des elfes lorsque la rapidité et la force brute devaient s’imposer. Même la petite, mais non moins intrépide, escouade d’archers s’était avancé juste avant son tir. Les flèches elfiques sifflèrent dans le ciel nocturne et réussirent contre toute attente à toucher La Voiture de la Sombre Ame. Canalisant ensuite de concert leurs pouvoirs, Anvion et Khial s’employèrent à jeter le plus de sortilèges offensifs possibles sur leurs ennemis ; mais des puissances secrètes protégeaient pour le moment parfaitement ces sinistres guerriers.

Profitant de la marche forcée de ses adversaires, Vlad Von Carstein acheva de consolider son centre et son flanc gauche en vue de la charge conjointe que ne manqueraient pas de mener les Maîtres des Epées, la Garde Phoenix et les chars. L’assaut serait brutal et risquait de faire un carnage dans les rangs de la non-vie. Le général vampire n’avait d’autre choix que de réunir un maximum d’infanterie pour résister aux corps à corps, tout en évitant que son flanc droit ne soit écrasé par le Dragon, voire l’unité de lanciers mené par un troisième sorcier elfique. Mais le tacticien multi-centenaire en avait vue d’autres et Vlad savait parfaitement quelle stratégie adopter.
Offrant à son allié damné, couché dans le Carrosse Noir, une partie de sa puissance nécromantique, Vlad profita des vents magiques nocturnes et transforma alors le sinistre véhicule en un char éthéré. La Voiture de la Sombre Ame, plus terrifiante que jamais, fit claquer ses rênes et parti droit en direction de l’unité d’archers qui lui faisait face. Vlad s’appliqua alors à lancer l’un de ses sortilèges les plus anciens et les plus appréciés. Les Arcanes Nécromantiques l’avaient nommé Vieillissement. Surpris par l’intensité magique, Khial ne put rien faire pour le contrer. Le sort, matérialisé par une fumée brune et opaque, enveloppa alors la phalange de Maîtres des Epées. A peine quelques secondes plus tard, trois de ses pauvres guerriers s’étaient écroulés. Leurs visages et leurs mains flétries entraient à peine dans leurs équipements. L’âge et la vieillesse s’étant abattu d’un seul coup sur eux jusqu’à les mener à la mort.

A l’Est de la ligne de front, à la vue du mage-lame menaçant sur son Dragon, l’unité de fantômes nouvellement créée chargea ce dernier. Sur le coup, Anvion résista tout juste à l’envie de s’enfuir en contemplant horrifié le spectacle qu’offraient les âmes de ses anciens frères. Les esprits maudits se retrouvèrent immédiatement à son contact. Le mage et son dragon, plus vifs, tentèrent alors de griffer et d’abattre ces êtres fantomatiques mais ils avaient oubliés que ceux-ci n’étaient fait que de vent et de magie impie. Les armes normales ne pouvaient rien contre cette menace. La nuée d’esprits engloutie alors totalement le cavalier et sa monture sous leurs attaques spectrales, arrachant la vie d’Anvion et blessant même sa monture Fallstar qui pris immédiatement la fuite devant la mort de son maître. Le mage-lame n’était plus. Il devait certainement son trépas à son aveuglement total de vouloir éliminer l’ennemi héréditaire de sa famille. Il ne fit pas suffisamment attention aux autres menaces que représentait l’armée mort-vivante.
Khial, sans même avoir vu la scène, compris instantanément ce qui venait de se passer. Une pointe de glace vint alors percer ses entrailles lorsqu’il comprit. Il venait de perdre l’un de ses meilleurs mages-guerriers, un élève doué qu’il avait pris soin d’accompagner pendant plus de soixante ans. Comment arriverait-il à annoncer la nouvelle à Alnythar. Il s’en voulu terriblement de n’avoir rien su prédire.

Alors que son armée venait de perdre un de ses éléments les plus puissants, et que son flanc gauche menaçait désormais de céder, le général elfique reporta toute son attention sur l’être ignoble qui commandait le bataillon ennemi.
- « Sache que tu payeras pour ce que tu viens de commettre, Von Carstein. La fureur de Khaine va s’abattre sur toi ! »
- « Viens donc te mesurer à moi, magicien. Je ne crains pas la mort. » répondit sournoisement Vlad.
Prenant soudainement appui son bâton tellurique constellé de pierres de pouvoir, Khial fit s’évaporer d’un seul coup le nuage maléfique entourant ses fidèles Maîtres des Epées, et lança la charge de son armée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: récit de bataille   Mar 6 Mar 2012 - 22:53

Je ne suis pas fan des champs de batailles, mais j'aime bien ta suite car elle est bien écrite. Smile

Il y a juste une chose qui m'a fait sortir du récit alors que j'y étais bien plongée. La description de Vente de Mort et de Vieillissement. On reconnait que trop bien ces sorts, et la façon dont tu les décrits nous donne l'impression de lire notre LA ou de nous trouver devant un staff qui nous explique l'effet du sort.

Et une dernière chose qui me parait étrange : Anvion oublie que les fantômes sont éthérés??! Ce serait une faute bien étrange pour un mage-lame confirmé qui n'a pas peur de se jeter dans la bataille...

Suite suite suite !! Clap

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lastshadow
Banshee
Banshee
avatar

Age : 20
Nombre de messages : 714
Expérience de jeu (CV) : 1 an maintenant
Date d'inscription : 28/01/2011

MessageSujet: Re: récit de bataille   Mar 6 Mar 2012 - 23:08

Je pense plutôt que l'attaque soudaine l'a surprise et qu'il n'a pas réagi à temps Wink

Beau texte, j'aime bien ! Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MysterJZ
Garde des cryptes
Garde des cryptes
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 226
Expérience de jeu (CV) : Initié à Warhammer en 1992. D'abord les orcs, les nains du chaos et depuis 2006 les comtes vampires!
Date d'inscription : 24/02/2012

MessageSujet: Re: récit de bataille   Mer 7 Mar 2012 - 14:06

^^ oui. Anvion est certes un mage haut elfe (donc vieux) mais n'est encore qu'un "novice" aux yeux de son mentor. Il s'est en effet fait surprendre. En tout cas c'est ce qui a eu lieu durant la partie...

Sinon concernant certains aspects descriptifs, je m'excuse platement. Je sais que vous connaissez parfaitement les anciens sorts du LA mais au départ j'ai écrit cette nouvelle pour des personnes qui ne connaissent pas Warhammer et encore moins les Comtes Vampires. J'ai donc été contraint à beaucoup d'explications qui peuvent vous paraitre basiques. Désolé.

En tout cas merci pour vos réactions plus que sympathiques! Smile


...................................................................................................................................................................................................................................................

la suite (encore très guerrière pour le coup. La fin sera plus "romancée") :



Les chars emmenés par leurs imposants attelages félins, arrivés à mi-chemin des lignes, reçurent alors l’ordre de charger de concert l’unité d’élite du général vampire. L’affront devait être lavé sur le champ! Dans le même temps, Khial envoya l’imposante unité d’épéistes à la rencontre des lanciers squelettes dont les orbites caves et mornes regardèrent sinistrement la progression.
Le choc fut terrible. Surmotivés par la perte d’Anvion, les troupes elfiques ne paniquèrent pas lorsque vint le moment de combattre les êtres damnés qu’ils avaient en face d’eux. La colère et la volonté de justice prirent le dessus sur la vision terrifiante que représentaient le maître de la mort et sa garde personnelle.
Les premiers arrivés au contact furent les chars de Chrace, beaucoup plus rapides de part leur charge, et la Volonté d’Asuryan qui habitait de surcroit tous les Hauts Elfes. Deux mètres avant l’impact les quatre lions blancs bondirent sur les Gardes des Cryptes impassibles, entrainant derrière eux à pleine vitesse les deux chars et leurs équipages. Le bruit fut assourdissant. Les griffes et les mâchoires des monstres frappèrent en tout sens, et les haches des guerriers juchés à l’arrière les accompagnèrent dans la foulée. La puissance de la charge fut telle que les véhicules en eux-mêmes rentrèrent entièrement dans l’unité du Seigneur Vampire.
Une dizaine de cadavres démembrés gisaient au sol. L’engagement elfique était impressionnant. Mais la riposte ne tarda pas. Avant même que les Gardes ne répliquent à l’aide de leurs lames sépulcrales, et ne tuent la moitié de l’équipage en retour, Vlad s’était chargé à lui seul d’arracher les roues des machines afin de les immobiliser. Il sorti alors à une vitesse incroyable l’épée de son fourreau. Sa lame ancestrale scintilla malicieusement dans l’air avant de se diriger tel un éclair impitoyable vers la gorge des lions. Sa lame vampire possédait un pouvoir terrifiant ; en effet dès lors qu’elle goutait au sang d’une créature vivante, elle se gorgeait alors de cette vitalité nouvelle qu’elle pouvait faire bénéficier à son porteur et l’unité l’accompagnant.
Alors que les somptueuses bêtes de guerre gisaient encore tout juste au sol, la fumée sortant à peine de leurs gueules colossales, le pouvoir de la lame surnaturelle de Vlad Von Carstein s’activa. La moitié des effectifs tombés au combat se releva alors lentement du sol. La garde de revenants reprenant progressivement forme, les membres se fixant aux moignons, les os se replaçant dans un bruit sordide, les boucliers anciens et les vieilles lames à nouveau présents dans les doigts grinçants de leurs propriétaires défunts.

Le Vampire porta ensuite son regard sur la charge latérale. Les Maîtres des Epées entrèrent en contact avec les squelettes menés par son lieutenant-revenant Van Kerst. La plus fine lame d’Ulthuan ne prononça pas un mot lors de la charge. C’était l’une des règles les plus anciennes de cette caste de guerriers d’élite. Les adversaires étaient souvent pris de panique à la vue de leurs attaques silencieuses et implacables. Fort d’un entrainement militaire sans égal, les guerriers firent s’abattre inexorablement leurs lourds glaives sur les lanciers morts vivants. Aucune chance de leur fut laissée : le premier rang reçu au niveau du thorax la pleine force des armures, et les épées tranchèrent le reste. Sur la trentaine de soldats décrépis, seule une petite quinzaine resta debout lorsque la charge pris fin. Van Kerst et les squelettes encore debout, ainsi que la Charrette Macabre qui avait pris soin de soutenir les lanciers en s’attaquant au flanc droit de l’unité elfique, s’employèrent alors à frapper leurs ennemis. Leur réplique fut toutefois quasiment inoffensive, les guerriers qui leur faisaient face ayant toute l’attitude pour éviter les pointes de leurs lances. Seul le commandant Revenant réussi à décapiter deux des Maîtres des Epées grâce à sa lame spectrale. Mais ce combat tournait sans nul doute en faveur des fils d’Aenarion.

Khial qui souhaitait appuyer encore son offensive par la puissance de sa magie demanda alors à Hendvil , son acolyte aux commandes des lanciers de réserve, de lancer un sort de bannissement sur les troupes maudites des vampires. Cependant, alors qu’il s’apprêtait à formuler son ordre, Khial ne put que contempler le désastre que le reste de son armée offrait à sa vue. Alors que Fallstar quittait le champ de bataille, poursuivit par les impitoyables nuées d’esprits (tout espoir de le revoir soutenir l’attaque de ses congénères elfes abandonné), le commandeur-mage s’aperçut que le Carrosse Noir, usant de son déplacement éthéré, avait fondu sur les archers et les avait purement et simplement taillés en pièce. Mais le pire était que Hendvil et ses lanciers, à quelques mètres de là à la vue de ce carnage, souhaitant porter main forte à leurs confrères, furent amplis de terreur au moment de charger la sinistre voiture. La frayeur étant plus forte que leur volonté, ils tournèrent les talons et s’enfuirent en direction des sous-bois craignant que le vampire endormi dans le char fantomatique ne vienne également prendre leurs âmes.
Khial tenta de conserver son sang-froid. Il ne pouvait désormais plus compter que sur les Maîtres des Epées et l’indéfectible Garde Phenix.
Se sachant privés d’appuis magiques, du moins temporairement, il se résolut à employer toute sa force à préserver les siens. Il pria alors la Reine Eternelle et offrit sa blanche bénédiction à sa garde rapprochée. Les fiers et splendides hallebardiers elfes se sentirent alors investis de la grâce de leur reine, leurs réflexes martiaux et leur volonté atteignant leur paroxysme.
Von Carstein ne resta cependant pas sans rien faire durant ces précieuses secondes. Invoquant les sombres puissances, il dressa ses poings dans le ciel et ouvrit ses paumes à la manière d’un prédicateur fanatique. Une aura sombre et pourpre enveloppa instantanément les lanciers squelettes ainsi que sa Garde Noire. Une odeur de souffre monta alors du sol. Des étincelles et feux follets instables apparurent de-ci de-là dans les rangs. Vlad observa, sans une once de sentiments sur son visage, la renaissance de ses soldats tombés. Au terme de l’invocation, à peine trois ou quatre squelettes s’étaient relevés auprès des lanciers mais les Gardes des Cryptes avaient retrouvé leurs pleins effectifs.

Fort de l’effet donné par la résurrection de ses troupes, le vampire terrassa les survivants des chars et démantela le reste des machines de guerre. Sentant que la bataille allait se jouer au centre de la plaine, il envoya la première nuée d’esprit ainsi que le bataillon de goules charger la Garde Phenix et leur chef. Vlad ne pouvait se permettre d’affronter seul avec sa garde à la fois les terribles épéistes et les hallebardiers à la bannière enflammée. Il serait vital pour lui de ralentir ces derniers le temps de s’occuper des Maîtres des Epées.
Il tourna donc un regard noir à Volgar.
« Charge-toi de ceux là. Et montre-moi de quoi tu es capable » lui dit-il sans bouger les lèvres.
L’apprenti vampire, sourit imperceptiblement et se rua à l’attaque entouré des goules tenant à peine en place. Vlad sentit sur son coté le ressenti du Wargulf qui lui aussi rageait intérieurement de ne pouvoir combattre.
« Ne t’inquiète pas mon ami. Ton tour ne va pas tarder » prononça-t-il lentement à l’attention de Crinière de Nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: récit de bataille   Mer 7 Mar 2012 - 16:30

Mouahaha ! J'aime quand les hautes tapettes prennent conscience de leur perte et de leur infériorité Devil

Je demande la suite, tout en ayant une pensée pour ceux qui n'ont pas encore lu cette semaine et qui vont devoir tout rattraper grâce à ta cadence de posts lol

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MysterJZ
Garde des cryptes
Garde des cryptes
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 226
Expérience de jeu (CV) : Initié à Warhammer en 1992. D'abord les orcs, les nains du chaos et depuis 2006 les comtes vampires!
Date d'inscription : 24/02/2012

MessageSujet: Re: récit de bataille   Jeu 8 Mar 2012 - 16:06

(suite et fin) lol


L’affrontement mêlant les Maîtres des Epées à la Charrette Macabre et aux lanciers pris malheureusement la tournure attendue pour le Général Vampire. Les guerriers elfes empoignèrent à nouveau leurs armes et taillèrent violemment dans la masse des squelettes, envoyant définitivement les soldats déjà trépassés dans la mort. Même l’écœurante carriole de zombies ne put contrer la rapidité des lames d’acier renforcé. Seul face à ses adversaires, le revenant commandant les squelettes, redoutable combattant, n’eut le temps d’occire qu’un seul de ses ennemis avant de recevoir son jugement final. Les valeureux Maîtres des Epées n’avaient fait qu’une bouchée des Lances Damnées et pivotèrent alors en direction de la Garde Noire de Von Carstein.

Au centre du champ de bataille, les nuées d’esprits foncèrent sur la Garde Phoenix, et Khial, accompagnées des Goules plus affamées que jamais. Les hostilités étaient ouvertes. Pris en tenaille par les deux unités ennemies, l’élite de Royaume Sacré d’Ulthuan ne bougea pas d’un centimètre et hérissa ses hallebardes à l’arrivée des cauchemars morts vivants. Abattant ensuite leurs armes d’un geste fluide et impitoyable, la Garde encaissa parfaitement la charge des goules et décima les deux premiers rangs avant même que ces dernières ne parviennent que très difficilement à tuer quatre des leurs. Volgar, ses deux sabres au clair, réduisit encore en charpies deux guerriers ; mais l’effort était faible comparé à l’hécatombe qu’avait causé les défenseurs. Les horribles nuées d’esprits quant à elles, alors même qu’elles ne craignaient aucune arme de mortels, firent à peine mieux que le jeune vampire.
Vlad du contenir un rictus de mécontentement face à une résistance si bien organisée et retorse. Les éthérés ne pourraient contenir indéfiniment la qualité martiale des Gardes. Quant aux goules, on aurait dit que la Bannière du Phoenix semblait totalement endiguer leurs velléités offensives.

Le Seigneur de la Nuit détourna le regard de cet échec, concentrant à nouveau son attention sur les tenaces Maîtres des Epées. Les valeureux elfes, certes quasiment réduits de moitié par rapport à leur effectif initial, restaient tout de même impressionnant. Leurs heaumes et leurs glaives luisant de sang, ils se retournèrent pour défier les Gardes des Cryptes et leur commandant. Mais alors qu’ils prenaient de l’élan pour mener leur charge, les épéistes elfiques discernèrent dans l’ombre de l’unité de revenants une silhouette qui s’était semble-t-il dissimuler durant la bataille. Cette dernière se déplaça alors d’une allure pesante. Ecartant de grands pans de peau qui paraissaient maintenir ses immenses bras musculeux à son buste, le monstre apparut lentement à découvert. Le Wargulf à présent totalement visible aux yeux de tous poussa alors un hurlement défiant l’entendement ; un son à mi-chemin entre un hululement fantomatique et un cri rauque.
Découvrant avec horreur la bête ignoble protégeant Vlad, les Maîtres des Epées eurent tout juste le temps de dévier leur trajectoire de course et de prendre le chemin inverse. Fuyant à toute jambe cet endroit maudit, ils n’eurent pas le temps de voir la terrible engeance des ténèbres les rattraper.
Dans la débandade la plus totale, Crinière de Nuit fit un carnage parmi les fuyards. Et tous les Maîtres des Epées furent exterminés et dévorés quelques centaines de pieds plus loin.

A l’autre point chaud des affrontements, Khial et ses hommes continuèrent le violent combat qui les opposaient aux fantômes et aux goules. La Garde Phoenix mena stoïquement la contre-attaque et écrasa proprement toutes les goules, blessant même mortellement Volgar au passage. Ivre de haine et totalement esseulé, le reste de son unité gisant à terre, le vampire réussi tout de même à trancher la gorge d’un elfe. Considérablement affaibli il ne pu cependant maintenir son emprise sur le monde matériel. Son essence nécromantique se vida et son corps se désagrégea soudainement. Subissant le contrecoup de la mort d’un être vampirique à proximité, les esprits encore au contact des hallebardiers elfes perdirent nombre des leurs. A tel point qu’à la fin des hostilités un seul des éthérés défiait encore ses adversaires.

IV) L’aurore amère

Alors que les premiers rayons de la lumière du jour frappaient la plaine, figeant ainsi la scène en une sorte de peinture improbable où le rouge sang tranchait sur le gris des armures et le vert profond du champ de bataille, les deux factions stoppèrent leurs attaques.
A bout de force le Seigneur Elfe écarta de sa main tremblante une mèche de cheveux collée par le sang et la sueur, et pris la pleine mesure de la situation. De son host, fièrement parti en quête d’un nouveau poste commercial avancé, il ne restait plus grand-chose. Seul sa garde rapprochée et l’unité de soutien de lanciers, qui s’étaient finalement remis de leur première frayeur face au Carrosse Noir, étaient encore en vie. Le reste de leurs frères étaient passés dans l’autre monde, leurs armes au sol reflétant leurs visages déformés par la douleur et la peur.

De l’autre coté, le Maître Vampire au sein de ses Gardes des Cryptes, encore appuyé par le terrible Wargulf et la Voiture de la Sombre Ame, observait calmement son ennemi. Dans son esprit les paroles d’une très vieille incantation reprirent forme. Psalmodiant lentement le sombre sortilège, Vlad Von Carstein s’apprêta à utiliser le sort nécromantique le plus puissant que les anciens textes avaient porté à sa connaissance.
Devinant les intentions du vampire à peine leurs regards se furent-ils croisés, Khial s’adressa alors au Général des forces de la nuit, le coupant dans son élan d'invocation.
- « Vous pouvez vous enorgueillir d’avoir encore fait couler le sang sacré druchii, Ighny. Sachez toutefois que cela ne restera pas impuni. Je veillerai personnellement à ce que votre sentence finale soit appliquée. »
« Cependant je vais devoir vous laisser. Il y a, je pense, suffisamment de morts devant nous. Et je souhaite encore moins vous voir lever à nouveau les cadavres de mes frères grâce à votre magie impie. »
- « Je reconnais bien là la lâcheté si caractéristique à votre race, Khial. » renvoya sèchement le Comte.
« Je vous laisse soin de transmettre mes salutations personnelles à Alnythar. »

A peine l’échange fut-il terminé que le vénérable mage elfe entama un profond chant. Dans sa langue natale il appela le reste de son énergie magique à se concentrer au creux de ses mains. Ramenant ses paumes en une sphère fermée, il fit alors apparaitre une boule bleu-cobalt grésillante d’électricité. Une onde de choc titanesque implosa soudainement au milieu des guerriers elfes ; et la sphère de magie engloutit entièrement le reste de ses troupes. Une fraction de seconde plus tard il n’y avait plus âme qui vive sur le champ de bataille à l’exception du Seigneur Vampire et ses soldats.
Vlad regrettait qu’une telle puissance soit dans les mains d’êtres aussi rigides et peu ambitieux que les sorciers hauts elfes. Un tel pouvoir lui servirait grandement.
Même si une partie de sa vengeance sur Alnythar était consommée, l’affrontement de cette nuit lui laissait un goût d’inachevé. Le fait de laisser en vie le mage, et ne n’avoir qu’à peine égratigné ces insupportables Gardes Phoenix, l’agaçait au plus haut point. Le combat n’avait laissé aucun vainqueur franc.

Alors que les effectifs du Général Vampire se regroupaient au centre de la plaine, le ciel se couvrit de sombres nuages gris-anthracites suite au choc psychique de la téléportation de Khial. Une pluie fine et froide se mit à tomber sur les visages et les cadavres, faisant ruisseler un sang clair sur les armures. Traversant lentement la plaine jusqu’en lisière Est, Vlad s’approcha du Carrosse Noir.
La voiture fantomatique s’était arrêtée près d’un corps inerte étendu sur le sol. La porte arrière ouverte du sombre véhicule laissait l’habitacle totalement visible. A l’intérieur, des volutes d’encens jouaient avec les flammes de bougies en cire rouge. Un cercueil relativement grand et lourdement capitonné reposait, vide, sur le parquet brillant. Quand brusquement quelqu'un s'exprima:
- « Je viens prendre mon dû, en compensation du dérangement » prononça une voix grave et éraillée.
- « Je comptais utiliser cet enfant ; mais je t’en prie ... Victor, ...fais à ta guise... » tenta de répondre Vlad sans même lever les yeux du cadavre d’Anvion.
Une silhouette floue et furtive se déplaça à la limite du champ de vision du Compte Von Carstein.
- « Je te remercie mon frère. L’heure n’est pas encore venue pour moi ; mais un agréable rafraichissement et le recrutement d’un serviteur supplémentaire vaut bien la peine qu’on se lève. » ricana le personnage.
- «Qu’il en soit ainsi. Je me contenterai du reste. » répondit son allié. « Je te laisse. Nous sommes quittes il me semble. »
Puis sans plus de cérémonie, le maître vampire s’en retourna.
Derrière lui, un être décharné et squelettique déploya ses bras et souleva le corps du mage-lame, puis le déposa ensuite dans le Carrosse. Prenant soin de plisser lentement sa vieille veste de ses doigts crochus, le vampire adressa un grognement inaudible au cocher, referma la portière et s’engouffra dans son cercueil.
Le chef du clan Von Carstein ne perdait pas grand-chose dans l’opération avec Victor. Anvion aurait certainement représenté un excellent revenant mais il devait bien ça au vampire pour son assistance.
Et puis il lui restait le meilleur…


V) La vie éternelle

Laissant en arrière garde toute son armée, il pressa le pas. Sa foulée surnaturelle le porta à plusieurs lieues de là. Son intuition aiguisée et quelques traces de brûlures sur le sol lui permirent de retrouver ce qu’il cherchait. Arrivé près d’une falaise abrupte de rocs noirs coupant comme des rasoirs, Vlad tomba alors sur l’unité de fantômes qui avaient pris en chasse Fallstar. Le dragon céleste s’était visiblement retranché vers les contreforts montagneux et avait tenté de faire face aux esprits. Bien évidemment aucune chance ne lui avait été laissée ; les attaques éthérées de ces derniers avaient traversé ses écailles quand lui-même ne pouvait espérer riposter.
D’une simple parole, le vampire congédia la nuée d’esprits, les renvoyant immédiatement rejoindre ses effectifs sur la plaine. Approchant du cadavre titanesque de la bête, Vlad Von Carstein tendit sa main gauche et s’appuya de tout son poids sur le crâne encore chaud de la créature volante.
« Anar-näthart ! J’en appelle aux puissances souterraines et aux esprits du deuxième monde. Renvoyez-moi l’âme corrompue de ce serviteur. Gloire aux Ténèbres ! »
L’incantation tout juste prononcée, un tremblement parcouru le corps du dragon elfe. Secouant progressivement tout son être, l’énergie nécromantique commença à affluer dans ses os et ses entrailles. Un étrange halo blanchâtre remonta du sol, et une vibration sourde l’accompagna. Le maître vampire peinait à maintenir son bras tendu et fixe en résistance aux terribles tremblements que son sort générait. Alors que l’invocation mortuaire arrivait à son apogée, la résonance devint pratiquement insupportable. L’écho de milliers de hurlements remplaça bientôt la vibration. Des visages terrifiant voletant à l’intérieur de la brume semblaient vouloir crier quelque avertissement ou damnation. Les pupilles du défunt Fallstar s’illuminèrent alors d’une sombre lumière verte et le dragon entreprit doucement de se relever. Le brouillard de réinvocation et les esprits meurtris s’étaient évaporés. Juché à nouveau sur ces deux puissantes pattes, il écarta ses gigantesques membranes et poussa sous nouveau cri, un son terrible venu d’outre-tombe qui semblait composé de plusieurs voix.
Baissant son grand cou ravagé, la majestueuse monture elfe venait d’être réanimée en Dragon Zombie. Son âme tourmentée servant désormais le Comte Von Carstein.
Vlad s’adressa alors à la créature revenue des enfers :
« Lève-toi mon nouvel ami. Ton âme m’appartient. Tu répondras désormais au nom de Marack Ailes Noires. Et tu me serviras. »

- Le lendemain des hostilités – A bord du Voilier de Guerre Eraclion-
Khial observait les flots tumultueux de la Mer Intérieure. L’ambiance était morose, les troupes endeuillées. Les pertes avaient été sévères ; et la fuite du champ de bataille laissait un gout amer aux soldats. Et encore plus au mage…
A la faveur d’une vague, un splendide poisson argent de plus de cinq pieds de long surgit des flots pour prendre de la vitesse. Dans une gerbe colossale, une créature marine stupéfiante sortit à son tour de l’eau. Son appendice nasal en forme de lance empala littéralement le premier poisson dans le prodigieux élan qui l’avait projeté juste derrière lui. L’espadon géant retomba brutalement dans la mer en emportant sa prise, et disparu dans les profondeurs abyssales.
Khial songea alors à quel point la vie d’un être vivant quel qu’il soit était fragile. L’existence de son peuple était déjà probablement vouée à s’éteindre, aussi la perte d’âmes elfes se faisait durement ressentir, en particulier celles de mages et guerriers valeureux. Et Anvion était de ceux-là.
Se retournant vers le pont de commandement, Khial appela son second.
- « Seigneur ? »
- « Donne cette missive au coursier-faucon. Fais- la partir immédiatement à l’attention du Seigneur Alnythar à bord du Croiseur du Prince Tyrion. L’Elderine nous devance d’une demi-lune. La lettre doit être remise en main propre. »
- « A vos ordres ! » obtempéra le subordonné
Il lui avait couté d’écrire ces lignes, mais Khial se devait de donner des explications et de révéler la vérité. Il en allait de son honneur de mentor.

…… …… ……

Lettre à Alnythar – Commandeur du Fort d’Argent –
Mage en second du Prince Tyrion, Protecteur d’Ulthuan

Alnythar,
Je vous rapporte de bien tristes nouvelles.
En ce sixième jour de campagne, nous avions accosté à la Morne Hanse comme prévu. Sauf que nous avons été attaqués par surprise la nuit même de notre débarquement.
Vlad Von Carstein, votre ennemi de toujours, défait de vos propres mains à la bataille de Raïdor, commandait de nouveau une armée de la non-vie.
La bataille fut extrêmement rapide et violente, et votre pire ennemi ne laissa rien au hasard.
Sachez que votre frère Anvion, malgré ma vigilance, a été malheureusement désarçonné et mit à mort.
Vous saviez à quel point je l’appréciais et comptais sur ses services. Je suis donc terriblement bouleversé de vous apprendre son trépas.
Veuillez excuser encore de ma courte missive. A notre arrivée je me permettrais de venir vous quérir pour tout vous expliquer.
Puissiez-vous un jour me pardonner cette faute. Je mettrais tout en œuvre pour venger votre frère, sachez-le.

Votre confrère qui vous est redevable,
Khial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2458
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: récit de bataille   Jeu 8 Mar 2012 - 18:05

Bon, j'ai tout lu, et je dois dire que cette bataille, bien qu'étant totalement "hors fluff officiel", est très bien narrée et mise en scène. Les personnages principaux sont dynamiques, et on sent une vraie volonté d'affirmer leur caractère et leur personnalité. Clap

À côté de ça, on sent que le récit date d'il y a quelque temps (au moins du LA V7, et je dirais même de la V7 vu que tu ne parles jamais des vents de magie), et donc qu'une suite est assez improbable (du moins je crois, mais j'espère me tromper).

Bref, tu m'as compris : j'en veux plus. Une bataille, ce n'est pas assez, quand elles sont de cette qualité, on en veut d'autres ! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: récit de bataille   Jeu 8 Mar 2012 - 18:11

Quoi? C'est la fin??? Mais c'est pas drôle !!! Tu as tellement de possibilités pour relancer cette histoire!! Et si tu ne trouves pas, j'ai une collection de fouets qui active très bien l'imagination il parait...

PS : Il y a certains bugs de mise en page qui portent à confusion, notamment dans les dialogues.


_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MysterJZ
Garde des cryptes
Garde des cryptes
avatar

Age : 37
Nombre de messages : 226
Expérience de jeu (CV) : Initié à Warhammer en 1992. D'abord les orcs, les nains du chaos et depuis 2006 les comtes vampires!
Date d'inscription : 24/02/2012

MessageSujet: Re: récit de bataille   Jeu 8 Mar 2012 - 18:36

Alors déjà : MERCI à tous ceux (voire celles Sun glasses ) qui auraient lu et commenté ces quelques lignes.
Oui j'avoue elles ont été écrites sur la V7 , à peine quelques semaines avant la sortie du nouveau LA. That's why ^^

Il n'y aura peut-être pas une suite immédiate mais elle attendra simplement qu'une autre bataille entre Vlad et ses salop..ries d'hauts elfes ait lieu (ce qui ne saurait tarder puisque c'est mon principal adversaire - lol Ermm ).
Soit dit en passant l'affront dont je parle en début de récit fait référence à une première série d'affrontements lors du final desquels Von Carstein avait légéremment ramassé. Bref Dry

Je vais me remettre à écrire prochainement.
Par contre là ce ne sera pas du récit de bataille! J'envisage quelque chose de court mais particulièrement travaillé et sombre. Je présenterai un coté fiévreux et désespéré du vampirisme.

Allez. encore merci.
J'espère vous lire aussi rapidement! Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: récit de bataille   

Revenir en haut Aller en bas
 
récit de bataille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rapport de bataille-1500pts] U'zhul vs Gotrek
» Nouveaut tapis de bataille Citadel
» Petit rapport de bataille entre amis Mordor VS Numenor (SDA)
» CEREMONIE GENERAL BATAILLE, COL DU BONHOMME, les photos
» Règle navale : Man O War ! (et un rapport de bataille en bonus)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armées Comtes Vampires et mort-vivants :: 
La Bibliothèque
 :: Récits, Fanfics et Fanart
-
Sauter vers: