AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Geste du Pendragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Senghien
Garde des cryptes
Garde des cryptes
avatar

Age : 29
Nombre de messages : 234
Expérience de jeu (CV) : CV depuis le V6. Egalement vieux nain mafieux et Orque à louer
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: La Geste du Pendragon   Lun 27 Fév 2012 - 18:10

Je me permet de vous présenter un petit texte écrit de longues date et restauré par mes soins.
Il n'était pas initialement prévu qu'il y ai une suite mais maintenant que j'en suis enfin satisfait, j'hésite Smile

________

Chapitre 1

Spoiler:
 

Chapitre 2

Spoiler:
 
---

________
Comme toujours, avis bienvenus et même souhaités

Sengh'


Dernière édition par Senghien le Mer 14 Mar 2012 - 19:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2683
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: La Geste du Pendragon   Mar 28 Fév 2012 - 8:59

Et tu dis que tu hésites à faire une suite?! Mais la question ne se pose même pas coco! Tu vois bien que l'histoire n'est pas terminée...

Et un texte agréable en plus dans notre collection, wouhou!


_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Senghien
Garde des cryptes
Garde des cryptes
avatar

Age : 29
Nombre de messages : 234
Expérience de jeu (CV) : CV depuis le V6. Egalement vieux nain mafieux et Orque à louer
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: La Geste du Pendragon   Mar 13 Mar 2012 - 0:22

Bien, depuis le temps... voici une suite
je ne suis pas trop satisfait, surtout du rythme alors plus que jamais, lâchez vous Smile

Citation :
---
Une fraction de seconde plus tard la fortune lui sourit. La bête leva sa hache vers le ciel avec trop d'entrain, trop haut pour tenter la moindre parade lorsqu'Alwin se projeta à la droite du mutant. Il inversa sa prise sur la poignée de son épée et en pressa la pointe à la jonction entre le bras musculeux et l'épaule du champion bestiale. L'incompréhension n'était pas encore parvenue à ses yeux bovins lorsque la lame ensanglantée ressorti entre le cou et l'épaule opposée, déchirant au passage le cœur et les deux poumons. Le chevalier retira promptement son épée et pivota vers le dos de son ennemi, le mouvement circulaire donnant encore plus de force au coup de grâce qui décapita la bête. Les yeux corrompus des mutants n'avaient rien distingué de plus qu'une silhouette floue rougeoyante et alors que leur chef n'était pas encore au sol, le chevalier était sur eux. Alwin laissa libre court à sa furie alors qu'un voile rouge était tombé devant ses yeux et que son esprit s'était ouvert à cette bête en lui qui lui susurrait toujours les mêmes mots.

Tues-bois

Il percevait les battements de cœurs, les respirations rauques, tout ce qui faisait d'un être vivant une abomination qu'il devait trancher, arracher ou broyer. La bête avait soif de sang, elle voulait que son hôte lâche les armes et arrache les cœurs de ses propres griffes pour s'en repaitre, lui faire planter les crocs dans les gorges et les arracher pour que la sang inonde son visage et qu'elle puisse enfin hurler par sa gorge. Mais elle était domptée, maitrisée et Alwin n'y céderait pas aujourd'hui. La volonté de fer du vampire resserra son emprise sur sa bête jusqu'à l'immobiliser et la neutraliser totalement. Sa rage s'étouffa comme un feu mourant et Alwin s'éveilla comme un dormeur venant de vivre un rêve éveillé. Neuf mutants gisaient au sol, éventrés et tailladés. Sept membres et deux têtes avaient été séparés de leurs corps. Vingt-trois coups avaient étés portés en sept secondes pour parvenir à ce résultat.

Un détail attira son attention, tous avaient une corne coupée ou plutôt arrachée rituellement à en juger par les scarifications. Un petit détail qui pouvait avoir son importance pensa-t-il en retournant vers sa monture à terre. Il fouilla les sacoche accrochée à sa selle et en tira une épaisse liasse de parchemins. Tous des avis de recherche, des primes offertes par la Couronne pour la tête de dangereuses bêtes, bandits et brigands et un plus particulièrement attira son attention. Kâzghol-Une-Corne, chef d'une harde de bêtes et de mutants, pilleur et destructeur de dizaines de villages dans les duchés de Carcassonne et Quenelles. De nombreux chevaliers avaient du tenter leur chance d'amasser gloire et honneur en ramenant le corps du chef de guerre mais aux dernière nouvelles, ce dernier était toujours en vie et continuait sa sinistre moisson. Au fur et à mesure qu'il continuai la lecture, il senti ses plus bas instincts remonter à la surface. La prime était de cinq-mil Couronnes, signe que cet adversaire n'était pas qu'un mannequin d'entrainement mais un ennemi dangereux et sans doute trop fort pour un simple humain.

Mais il était un non-mort, un de ceux qui demeurent immuables au delà même de la vie et il avait foi, une foi absolue en sa lame éprouvée des centaines de fois et qu'il chérissait plus que tout, foi en ses muscles d'acier et ses reflexes foudroyants, en son intelligence et l'expérience de dizaines d'années de chasses et de guerre contre toute sorte d'ennemis. Il sortirait vainqueur car il ne pouvait en être autrement et toute victoire commençait par la préparation. Il examina son épée de son œil expert, toujours aussi droite, équilibrée et affutée. Son bouclier frappé du griffon qui selon toute probabilité serait le premier à rompre, à deux pouces du bord droit. Son armure, celle d'un noble chevalier bretonnien, une robuste cotte de maille naine recouverte au fil des années de cuir clouté et de renforts d'acier aux formes menaçantes qui n'avait plus pris le moindre coup depuis plusieurs mois.
Puis son esprit estima. Une harde de reconnaissance de quinze individus. Probablement dix fois plus attendaient cachés dans la foret. Il ajouta une possible garde rapprochée et un chaman. Diviser, dissimuler, éliminer. Il visualisa un terrain boisé accidenté. Manœuvrabilité, vitesse, rapidité. Il se rappela ses derniers combats contre les bêtes. Odeurs, écouter... Autant de concepts qui s'emboitaient rapidement et formaient un nouveau plan de bataille. Il posa les yeux sur les corps à ses pieds. sept étaient encore utilisables. Il réprima un juron et maudit la fureur qui avait détruit une grande partie de ses propres pions.

Citation :
---
A vot' bon coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2683
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: La Geste du Pendragon   Mer 14 Mar 2012 - 18:28

Woh! J'adore la façon dont tu rentres dans la tête du héros !! J'ai bien fait de réclamer une suite, et je le refais à nouveau!!!


_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Geste du Pendragon   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Geste du Pendragon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ACTU Animaux : Un geste, un sauvetage
» Geste des chevaliers dragons ... TL Angoulème
» BOBBY PENDRAGON (Tome 01) LE MARCHAND DE PEUR de D.J. MacHale
» "Pendragon", Uther et origine de ce nom
» pendragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armées Comtes Vampires et mort-vivants :: 
La Bibliothèque
 :: Récits, Fanfics et Fanart
-
Sauter vers: