Armées Comtes Vampires et mort-vivants

Forum communautaire et cosmopolite dédié aux Comtes Vampires, mais pas que : récits, concours, modélisme, peinture et conseils autour de warhammer, age of sigmar, 9e age, king of war. . . Ainsi qu'un discord multi-forum !

 
AccueilComtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Portai10FAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet.

Aller en bas 
AuteurMessage

Carpat'





Chevalier infernal

Chevalier infernal
Nombre de messages : 361
Date d'inscription : 17/09/2011

Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Empty
MessageSujet: Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet.   Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. EmptyLun 19 Déc 2011 - 8:20

Bonjour ! Je suis de retour en France, et pour fêter ça, un ami m'a proposé de faire une petite partie de Warhammer, chose que j'ai accepté bien evidemment. J'ai donc repris du service avec les Comtes Vampires, et il m'a opposé ses Elfes Noirs. Nous jouions en 1500 points, sans chercher à faire des listes les plus optimisées possibles (il m'a pas sorti les 2 hydres, j'ai joué des squelettes... comment ça, pas équitable ? XD), mais comme c'est un joueur qui a du mal à jouer mou (qui joue pour le jeu, quoi), on a essayé de pas faire n'importe quoi non plus.

Voici ma liste dans le détail, suivi de la sienne, avec probablement de petites erreurs/oublis mineurs, mais de toute façon vous avez l'idée générale ^_^

J'ai essayé d'insérer une petite histoire dans le rapport, c'est le point de vue de mon général sur la bataille(une partie de, en fait), plus une fenêtre sur la vision que j'ai de ce qui se passe quand on fait bouger nos petites figurines sur la table. J'espère qu'elle vous plaira. En tout cas je me suis autant amusé à l'écrire qu'à faire la partie.
Désolé aussi pour le ton décousu du rapport de bataille (je change de temps d'un paragraphe à l'autre) et la longueur peut être un peu décourageante. Il n'y a pas non plus de carte, j'ai un peu regardé le tutoriel, mais je pense que si j'essaie de m'en servir, je finirai jamais, donc j'ai fait sans... (enfin, j'ai des schémas faits à la main, donc si un jour j'ai du courage, je pourrais peut-être les faire)


Vampire : haubert de l'écorché, pierre de l'aube, mort incarnée, haine eternelle
nécromancien : danse maccabre
roi revenant : grande bannière, heaume du dragon, icône de fer maudit

29 goules : nécorphage
25 squelettes : état major complet

25 gardes des cryptes : état major complet, bannière des tertres
3 chauves souris
3 chauves souris

3 spectres : banshee



noble : sang froid, lance de cavalerie magique (coup fatal en charge), bouclier magique (-1 en force aux attaques ennemies), savegarde 1+
sorcière : niveau 2, un sort supplémentaire, domaine de la mort

24 lanciers : étendard, musicien
10 arbalétriers
5 cavaliers noirs : arbalètes à répétition

20 éxécuteurs : état major complet
5 ombres : 2 armes de base
5 chevaliers sur sang froid
1 char

1 hydre de guerre
1 baliste


Bon, quand on voit tout ça en face avant la partie, on commence par un « gloups », pas vraiment serein. Nous sommes tombés sur le scénario de la tout de guet, et j'étais supposé la défendre, mais n'ayant pas d'unité de base de moins de 20 figurines, celle-ci était déserte au début de la bataille.
La sorcière de mon adversaire tira deux sorts dits de snipe de la mort, dont le nom et l'effet exact m'échappent, et la mélédiction qui met -1 en F et E.
Mon vampire, quand à lui a reçu le souffle de la non-vie.

Les elfes noirs étaient déployés comme suit de ma droite à ma gauche : les lanciers avec la sorcière, les exécuteurs en face de la tour, les chevaucheurs de sang-froids avec le noble, les arbalétriers, avec la baliste sur une butte surélevée derrière, l'hydre, le char, et les cavaliers noirs.
Ma ligne de déploiement fut classique, les gardes plantés devant la tour, flanqués des goules sur la droite et des squelettes sur la gauche, avec les spectres derrière. Les deux essaims de chauves-souris vampires à l'extrême gauche. Tous mes personnages se sont réfugiés dans l'unité de gardes des cryptes.
Ses ombres se déployèrent à ma gauche, à 12 pouces des chauves-souris vampires. La cavalerie légère ne fit pas de mouvement d'avant garde.

La baronne Katarina se repassait mentalement les évènements des nuits passées. Le maître était apparu soudainement tel un dragon enragé, vociférant de façon incohérante et trucidant ce qui avait le malheur de passer à sa portée. Quant il se fut calmé, du moins assez pour donner des ordres au lieu de châtiments, il expliqua à sa cour la terrible nouvelle. Le comte Borz, fils préféré du maître, était tombé, il avait perdu le post avancé près du rivage. Les redoutables pillards druchii étaient arrivés en force, et pour protéger le secret de la tour, le comte Borz avait été forcé d'effectuer une percée. Il s'en fut le plus loin possible avec tous ses serviteurs avant d'être ratrapé et défait. Mais pire que tout, un misérable nécromancien avait trahis le maître ! Il avait révélé aux elfes maléfiques qu'un immense trésor se trouvait dans l'avant poste. Le maitre qui non content de l'avoir épargné, lui avait donné un rôle dans la vie ! Tous les nécromanciens, comme tous les enfants du maîtres, fussent-ils comte, étaient tenu de faire passer ses intérêts avant les leurs. Maintenant, au pire des moments, alors que le maître devait partir pour la Grande Réunion de Jade avec ses enfants les plus puissants, faute de quoi il perdrait prestige, réputation et pouvoir politique dans la Cité des Pierres de Gransha-li, il fallait aussi s'occuper de reprendre l'avant poste. Ou plutôt, ce qui se trouvait caché dans les entrailles de la tour. Des traités, et des formules, des objets de pouvoir et d'autres maudits, tous essentiels à la suite des plans du maître. Grâce à la sagacité et au dévouement de son fils chéri, ils avaient encore le temps d'agir. Mais il fallait agir vite. Le reste des forces de Borz retiendraient le gros des forces elfes noirs le plus longtemps possible, mais il était clair qu'un simple détachement suffirait à piller les sous-sols obscurs de la tour.
« Katarina, ma chère enfant... Tu sais que je t'ai toujours aimée... » avait-il dit.
Maintenant, elle se tenait à la tête de ses forces, avançant le plus vite possible vers l'énorme édifice d'un noir d'ébène, et commença à apercevoir les pointes de bannières elfiques au sommet des colines d'en face.
« Pourvue que je n'arrive pas trop tard... »
En effet, mieux vallait ne pas savoir quel destin l'attendrait en cas d'échec.


Tour1 : CV
Mouvement : J'obtint le premier tour, et me déplaça comme ceci : tout d'abord, je fis avancer l'unité de chauves-souris vampire la plus éloignée devant la forêt, de façon à menacer sa baliste, en espérant qu'il enverrait le plus d'unités possibles vers elles, ce qui me soulagerait plus près de la tour. Ensuite, mes trois unités centrales avancèrent en direction de l'objectif, les gardes le tout droit, les goules en s'écartant un peu sur la droite et les squelettes un peu sur la gauche, en retrait. Dans l'interstice entre ces derniers et les gardes sont venus se faufiler les spectres, et les chauves-souris vampires ont fait de même du côté des goules.
Magie : mon nécromancien a lancé danse maccabre sur l'unité de chauves-souris vampires à sa droite, et celles-ci ont avancé tout droit, finissant leur vol en plein entre les lanciers et les goules. Mon adversaire voulait garder ses dés car il craignait que j'augmente la taille de mon unité de goules, or mon vampire n'avait pas le pouvoir, donc la phase de magie s'arrêta là.

La baronne Katarina se pressa, et avec elle toute la troupe de morts qui la suivaient. Malgrès son faible empire sur les cadavres, la nécessité poussait la baronne, inconsciament peut-être, à exercer une pression plus forte que d'habitude sur son contigeant. Elle prit le temps de scruter les lignes ennemies, et décida d'essayer de les ralentir coûte que coûte. Après tout, mieux valait que ses serviteurs perdent la vie avant elle, même si ses adorables chauves-souris préférées l'accompagnaient. Il n'y avait que Romère, qui n'eut un tant soit peut de valeur à ses yeux.

Tour1: EN
Mouvement : Son char se lança tête baissée dans mon piège, chargeant les chauves-souris vampires à travers la forêt. Il réussit son test de terrain dangereux, mais il en aurait de toute façon un autre à faire pour sortir de la forêt. Ses lanciers avancèrent vers mes chauves-souris vampires, ou plutôt vers les goules se trouvant derrières, et les exécuteurs foncèrent à leur tour vers la...tour. L'hydre ne s'avança pas énormément, mais l'air de rien, mes gardes des cryptes étaient dans son champ de vision. Avait-il donc compris que je comptais faire tenir la tour non pas par mes gardes des cryptes mais par mes spectres ? Dur d'être percé à jour si tôt. Les chevaliers sur sang-froids se mirent derrière les exécuteurs, un peu décalé sur leur droite. Les cavaliers noirs et les ombres s'avancèrent vers mes squelettes en refermant mon flanc gauche. Bon, de toute façon, vu le nombre d'unités légères qu'il avait, c'était inévitable.
Magie : trois dés de magies, aucune focalisation. Sa sorcière snipe mon porteur de la grande bannière car je loupe ma dissipation, et ce dernier perd 2PV. Heureusement, les rois revenants en ont 3.
Tir: tout ce qui peut tirer vise les squelettes, en même temps il ne voit que ça. Grâce aux couverts fournis par les spectres, les longues portées et une baliste mal réglée, seuls deux sac d'os retournent à la poussière.
Corps à corps : le char roule sur les chauves-souris vampires comme si elles n'étaient pas là, et fait une charge irrésistible pour sortir de la forêt. Il réussit encore son test de terrain difficile, mon plan machiavélique était donc tombé à l'eau. Enfin, sa course l'emporta en plein devant les cavaliers noirs et les ombres, il aurait décidé de les gêner qu'il ne s'y serait pas pris autrement. Chères chauves-souris, vous n'avez pas complètement été sacrifiées en vain, finalement.

La baronne Katarina avait vu juste, les elfes maléfiques ne résistaient jamais à l'appel du sang, et les leurres qu'elle leur avait founi lui avaient gagner un temps précieux. Cependant, le porteur de ses couleurs et garde du corps personnel avait été amoché par la magie ennemie alors qu'elle avançait en marche forcée vers la porte de la tour. Une magie si puissante et d'une telle précision la faisait frissonner.
« Tu ne dois pas relacher ta garde, ma fille. Si tu meurs, tout est perdu, pour le maître aussi. »
Elle décida de se montrer plus vigilante, pour la suite de la bataille.



Tour2 : CV
Mouvement : mes chauves-souris vampires restantes décidèrent d'égaler la prouesses de feues leurs camarades et d'aller mourir en martyrs. Elles déclarèrent donc une charge sur le flanc de la cavalerie sur sang-froids, en espérant leur faire perdre du temps. Bon, en vérité, c'était surtout pour dégager le passage aux goules, puisqu'entre temps, les lanciers s'étaient avancés largement à portée de charge. Soit c'est parce que mon adversaire voulait à tout prix sniper dès le début, soit c'est mon coup-de-génie-même-pas-fait-exprès de placer les chauves-souris vampires devant les goules qui l'a mis en confiance. Quoi qu'il en soit, ces dernières se ruèrent sur les lanciers, dans l'idée de faire subir des choses pas nettes à la sorcière. (faut dire aussi qu'elles aiment particulièrement ronger les os du roi revenant, donc on peut comprendre leur colère)
Mes spectres allèrent occuper la tour, et mes gardes des cryptes se déplacèrent de façon à ne plus être vus par l'hydre. Les squelettes eux, se reformèrent pour faire face à la menace venue du flanc gauche, mais ratèrent leur test de CD et ne firent rien d'autre.
Magie : 4 et 1, et je réussi mes deux focalisations. J'arrive à passer danse maccabre sur les goules, et à remettre un point de vie à mon roi revenant.
Tir : Ma banshee ne provoque rien de plus que des acouphènes à quelques exécuteurs. Il paraît que la sorcière de l'armée gueule beaucoup plus fort, la nuit.
Corps à corps : Je décide de commencer par le combat des goules. Sur les 16, je peux diriger 10 attaques contre la sorcière. Je décide d'être gourmand et de n'en mettre que 6, des fois que je gagne le combat. 4 touches, pas d'empoisonnées (non, non, je n'ai pas oublié la relance de la danse maccabre...) On sent le stresse monter pour le prochain jet de dés... et 2 blessures, j'en demandais pas plus ! Mais bon, il s'en eut fallu de peu ! Les 10 attaques suivantes font deux morts chez les lanciers... oui, bon, elles ont tué la sorcière, c'est tout ce que je leur demandais. Les 15 ripostes des lanciers... font 15 touches. D'accord, pourquoi pas, 3+ relançable, ok. Mais les 8 blessures à 5+ derrière, c'était vraiment pas obligé ! Bref, mes goules perdent le combat de beaucoup, et le régiment fond de moitié.
On passe ensuite aux chauves-souris vampires contre la cavalerie lourde. Bon, même si je comptais pas gagner le combat, j'avais complètement oublié cette satané règle de « faites place! », et le noble se déplaça élégament avec un trot de côté (y'a qu'un elfe pour faire faire ça à un sang-froid, croyez-moi) pour massacrer promptement mes chauves-souris. Bon, euh... on va dire que c'est pas la Saint Batman, aujourd'hui. L'unité se reforme, ce qui consistait en fait à faire retrouver sa place originelle au noble (parfois, vous avez l'impression que votre adversaire vous nargue, comme ça...)

La baronne Katarina pris quelques secondes pour observer la situation. Bien, elle avait devancé l'ennemi dans l'approche de la tour. Semer la zizanie, fut-ce en sacrifiant ses animaux bien-aimés, avait payé. Elle se mit à avancer vers la tour, quand une pensée terrifiante lui vint. Et si ces satanés elfes lui avaient laissé de l'avance exprès ? Même Elle savait à quel point leurs tactiques de guerres étaient redoutable, et qu'ils étaient particulièrement doués concernant... l'assassinat ! La baronne se concentra pour atteindre le niveau de conscience requis pour faire plier les âmes des morts les plus résistantes. Au bout de quelques minutes d'intense effort, elle fini par trouver la lueur sombre qu'elle cherchait dans le tourbillon de souffrance que les âmes prisonnières des corps relevés formaient naturellement au dessus du champ de bataille. Tellia, feue sa soeur en des temps lointains, quand le soleil courrait encore sur sa peau. Maintenant, Tellia n'était qu'une marionnette de plus prisonnière de la poigne d'acier de la baronne.
« Va. Entre, cherche, et informe moi de tout danger que pourraient cacher ces murs ! »



« Ma chère et tendre, il semblerait que les cannibales dégénérés aient repéré l'ennemi et foncent dessus en brisant la ligne de bataille »
« C'est très bien, nous gagnerons du temps ainsi ! Fais le nécessaire pour qu'elles ne me déçoivent pas, Romère. »
« Vous savez que vous pouvez toujours compter sur moi, ma chère et tendre. »



Tour2 EN :
Mouvement : Le char se retourne, les cavaliers noirs et les ombres se repositionnent pour pouvoir tirer sur mes squelettes.L'hydre avance beaucoup trop vite à mon goût, et se place près de la tour, encore une fois avec une ligne de vue sur mon unité de gardes des cryptes. Les exécuteurs ne bougent pas, et les chevaliers sur sang-froids se positionnent de façon à ce que le noble ait une ligne de vue du côté de l'hydre. (bon, j'y avais pas fait gaffe sur le coup, ça aura son importance plus tard)
Magie : La sorcière fini d'être machée par une goule (elle-même probablement transpercée par un lancier, mais c'est pas ce genre de petit désagrément qui coupe l'appétit de nos chères cannibales)
Tir : encore une fois, les squelettes se posent en seul cible, aussi ils subissent quelques pertes dûes à des objets pointus lancés à grande vitesse. Quand la poussière retombe, il en reste une quizaine encore titubants.
Corps à corps : Cette fois les goules n'ont pas d'appui magique, donc les lanciers frappent en premier. Toujours 15 attaques, et... 13 touches ! Bon, le bon côté, c'est qu'ils ont baissé par rapport à tout à l'heure. 5 blessures plus tard, mes goules ripostent, font une poignée de mort, et continuent à fondre.

La baronne Katarina apperçu la monstruosité aux têtes innombrables. Elle resta pétrifiée de terreur pendant de nombreuses secondes.
« S'il est si immense vu d'ici... Quelle est donc la taille de cette créature ? »
L'hydre continuait à approcher. C'était si stressant que la baronne ne remarqua pas l'ultime cri de la srocière noire s'engoufrer dans les vents de magie.


Tour3 CV :
Mouvement : Mes squelettes décident de charger fièrement les ombres. De toute façon, s'ils restent à se faire canarder ils risquent de ne pas passer le tour, et en combattants, ils retarderont l'avancée de plusieurs unités. Mes spectres sortent de la tour pour se planter face à l'hydre, les yeux dans les yeux... même si bizarrement, elle en a plus qu'eux... L'unité de gardes voit une occasion d'aller se réchaffer près d'un bon feu et entre dans le bâtiment.
Magie : 6 et 3, pas de focalisation. Je lance danse maccabre à trois dés sur les spectres, c'est dissipé. Je le relance, et la dissipation rate. Mes spectres chargent donc l'hydre, voilà qui m'enlève un gros poid des épaules ! Dernière danse maccabre, sur les goules cette fois, histoire qu'elles ne finissent pas en hamburger trop vite. Evidemment, comme mon adversaire n'a plus de dés de dissipation, c'est à ce moment que je fais mon fiasco ! Réultat, tous les sorciers prennent une touche de force 6, et mon vampire comme mon nécromancien se retrouvent à demi morts (enfin... on se comprend, hein)
Tir : La banshee, que s'était échauffé les cordes vocales préalablement, fit quatre blessures à l'hydre (ben ouais, fallait pas avoir autant de têtes, et donc d'oreilles, aussi, hein...) une seule régénération de réussie, l'hydre se retrouve à 2PV ! Mais c'est que je vais même peut être finir par la tuer, celle-là !
Corps à corps : Les ombres ratent leur test de peur, font quelques blessures aux squelettes, qui ripostent et en tuent trois. Les deux dernières fuient, sans être rattrapées. Mais ça fait plaisir de gagner un corps à corps !
Les spectres font 4 touches et 1 blessure à l'hydre, qu'elle s'empresse de régérérer. Elle réussi son test, et mon adversaire arbore un sourire sardonique. J'aime pas quand y fait ça...
Les goules doppées à la danse font relativement mal aux lanciers, qui semblent commencer à fatiguer. Ils perdent le combat mais décident de rester stoïquement sur place tant qu'ils n'auront pas récupéré le cadavre de la sorcière (probablement pour le profaner ; pas de chance pour eux, il est éparpillé dans la gueule de pas mal de goules à l'heure qu'il est, et retrouver tous les morceaux risque de leur prendre un paquet de temps. Mais bon, ce sont des elfes, le temps, ils n'en manquent pas)
Waouw ! J'ai gagné tous les corps à corps de cette phase ! C'est plutôt rare.

La baronne Katarina s'impatienta
- « Tellia ! Tellia ! N'as-tu pas encore tout vérifié, incapable ! »
Un murmure résona dans le fond de son esprit, et aucun sentiment de danger ne parcourait le corps de la baronne lorsqu'elle le mettait en phase avec celui de sa marionnette éthérée. Elle guida sa soeur fantomatique à l'esprit absent depuis des lustres vers l'est, là où le monstre allait arriver. Elle allait sacrifier Tellia à ses ambition, exactement comme elle l'avait fait quand elles étaient encore toutes deux vivantes. Ces souvenirs firent remonter un sentiment de satisfaction dans les entrailles de la baronnes. Elle se sentait toujours mieux quand sa soeur était là pour lui servir de marche-pied vers l'accomplissement de son but.
L'euphorie qui succéda à la terreur fut un choc trop important pour Romère. Le lien spirituel qui unissait les deux amants était très forts, sans que personne n'y ait trouvé, une explication. Toujours est-il que la baronne senti le désarroi de Romère, qui était habitué à la savoir noyée dans la terreur et le désespoir, même, surtout peut-être, au sein de la demeur du maître. Il perdit le contrôle des énergies magiques qu'il utilisait pour diriger l'esprit embrumé des goules, et fut pris d'une douleur interne horrible, qui se répercuta tout autant chez la baronne. Ils se relevèrent affaiblis, tressaillants et en sueur, mais la baronne savait que jamais Romère ne jetterait le blâme sur elle.


Tour3 EN :
Mouvement : Les ombres se rallient, et les cavaliers noirs chargent de flanc les squelettes. On appelle ça la tactique à l'elfe noir. Le noble seul sort de son unité en chargeant les spectres. Alors ça c'est fourbe ! Il m'avait menacé les gardes des cryptes avec l'hydre pour me faire sortir les spectres, histoire de pouvoir les charger avec le seul mec de son armée pourvu d'attaques magiques (la sorcière faisant un voyage initiatique dans les entrailles de goules. Comment ça j'en fais trop, avec cette histoire ?). Bon, de toute façon j'avais pas tellement le choix, mais j'aime pas trop me faire manoeuvrer comme ça. Ses exécuteurs s'apperçoivent qu'ils peuvent maintenant trancher ce qui se trouve dans le bâtiment, et décident donc d'y entrer.
Magie : « voyage, voyage, plus loin que la nuit et le jour... »
Tir : Pas de cible, vu que toutes mes unités sont au corps à corps.
Corps à corps : Les cavaliers noirs ne font pas semblant de se battre, contrairement aux tas d'os qui se prétendent soldats de la comtesse, et à la fin, il ne reste que l'étendard et le champion dans mon unité. La sienne est intacte.
La banshee défi le noble, qui lui inflige pile deux blessures. Les spectres essaient de finir l'hydre, sans succès, grâce à sa régénération. Je perds de 3, il ne me reste plus qu'un spectre avec 1 pv. Mais bonne nouvelle, le noble est armée d'une lance de cavalerie magique, donc à partir du prochain tour, il se battra avec son arme de base. Hum, on s'en est pas trop mal tirés sur ce coup-là. Enfin, sur le fil, quoi.
Dans la tour, voyant les grosses épées des exécuteurs, je décide d'envoyer 10 gardes des cryptes, mes personnages étant absorbés dans une partie de rami particulièrement passionante, et ne voulant sous aucun prétexte quitter la table de jeu. Mal leur en a pris, puisque quand le chat n'est pas là, les souris dansent : 11 attaques, 3 touches, 0 blessures. Bon... Riposte des elfes : 11 attaques, 11 touches, 11 blessures, 2 sauvegardes de parades. Ah, oui, quand même ! Bon, 17 gardes des cryptes réduits en poussière en une phase de corps à corps, pas mal, pas mal.

La baronne Katarina cherchait. Elle cherchait désespérément les passages secrets, elle fouillait les alcôves dont on lui avait parlé à la hâte avant son départ, mais elle ne trouvait rien. La salle du trésor était un lieu bien caché, et le comte Borz en avait emporté le secret de sa localisation dans la tombe. Elle senti la présence de sa soeur s'évanouir, et concentra son esprit sur ce point du champ de bataille, en se privant quelques secondes de sa vue, elle pouvait investir celle de ses serviteurs. Un elfe de noble stature et à l'allure imposante se démenait contre les fantômes aux côtés de la créature pluricéphale. A la vue de cette dernière la baronne coupa le lien subitement, et tréssailli encore, même dans la relative sécurité des bâtiments. Romère se pencha vers elle pour l'aider,mais avec un geste qu'elle eut voulu tendre, elle manqua de lui broyer le bras quand elle s'aggripa à lui. Décidément, elle n'était pas faite pour commander une bataille.
Romère la fit s'asseoir, et esseya de lui faire reprendre ses esprits.
« Ma chère et tendre, s'il vous faut des forces, n'hésitez pas à puiser en moi »
dit-il en écartant son col. Oui, c'était une bonne idée. Reprendre des forces, se requinquer, sentir le liquide chaud couler dans sa gorge, avoir un bref passage de la vie dans son corps fait pour la mort. C'était tellement tentant. Et elle se vit boire. Elle se vit vider son amant de son liquide vital. Sans pouvoir s'arrêter. Parce que c'était la seule chose qui pourrait la calmer, vider un être vivant de la moindre goutte de sang. Et par un effort insurmontable, elle arreta ses crocs à quelques milimètres de la peau de son amant.
« Pas encore. Je ne peux pas faire ça maintenant ! Il faut à tout prix retrouver les reliques et fuir ! »
Ayant soudain retrouvé ses esprits en même temps que son but, elle réalisa que les gardes postés au rez-de chaussé de la tour s'étaient fait massacrer. Ils étaient restés, comme des statues silencieuses, à recevoir des coups de draich, car sa présence en leur esprit avait diminué au point qu'ils ne se maintenaient debout uniquement grâce à la puissante magie qui les animaient. Pire, l'effarement de la vampire avaient confu ses propres gardes du corps au point qu'ils ne se défendaient même plus.


Tour4 CV :
Mouvement : Etrangement, et malgrès les « conseils » de mon adversaire, je décide de ne pas sortir de la tour avec mes gardes.
Magie : Je réussi à passer une invocation de néhek sur les spectres, la banshee revient à la non-vie avec un point de vie. J'en passe une autre sur les gardes des cryptes, et deux d'entre eux s'extirpent le crâne d'une draich pour reprendre le combat.
Tir : Après une longue hésitation pour savoir sur qui j'allais crier, je choisi d'essayer de tuer le général, sans succès.
Corps à corps : Les lanciers elfes ont fini la pause déjeuner et achèvent les 6 goules restantes sans même leur laisser le temps de riposter. Ça tappe fort, un elfe noir.
Le noble lance un défi à ma banshee pour qu'elle ne puisse pas frapper l'hydre (parano ? Evidemment, c'est un elfe noir !). Mon spectre oublie de désactiver le mode ethéré et passe à travers l'hydre au lieu de la tapper. Egalité.
Non loin, les cavaliers noirs et les squelettes étaient trop occupés à se moquer du spectre pour se faire le moindre dommage, se rendant tout aussi ridicule que ce dernier. Un squelette meurt cependant de rire, et il ne reste plus que la bannière.

La baronne Katarina se remit à chercher la salle du trésor. Elle était nerveuse et distraite, toujours grandement affectée par ses echecs successifs. Si seulement elle pouvait trouver cette satanée chambre ! Tout serait enfin terminé ! Il était encore temps de s'enfuir avant que le contigeant d'elfes ne fut en trop bonne position pour bloquer toutes retraites. Romère l'enjoint à se calmer, et elle voulut sincèrement le tuer, au point de regretter de s'être arrêté quelques minutes plus tôt. Puis Elle le reconsidéra. Romère était le seul qui avait placé sa vie sous sa coupe de son propre chef. Il ne la trahirait jamais. Près de lui, elle était maîtresse de ses actes, de ses pensées, de ses désirs. Et maintenant, son désir le plus cher était de remplir sa mission, pour pouvoir partir au plus vite. Elle banda la magie à sa volonté et dans le courant améthyste plongea son esprit et son pouvoir jusqu'à rejoindre celui de Yellia. Encore une fois, elle la tira de force, l'enchaîna à la terre, l'obligea à se soumettre à ses ordres. Tant qu'elle pouvait piétiner Yellia, elle était confiante en ses capacités. Maintenant, elle pourrait gagner.

Tour4 EN :
Mouvement : Le char se joint au combat contre les éthérés, espérant que le point bonus dû sa charge renvoie un des esprits au cimetière. Les exécuteurs sont bien décidés à reprendre cette tour, et rechargent donc. Les lanciers restants, après avoir collecté tous les petits morceaux de sorcière, se sont eux aussi mis en route pour le bâtiment-objectif.
Magie : Le puzzle humain (ou plutôt elfe) qu'est la sorcière ne pouvant pas lancer de sort...
Tir : Toutes mes unités étant au corps à corps...
Corps à corps : La charge du char réveille le spectre qui décide de frapper l'hydre (ou plus vraisemblablement, ça l'a fait sursauter, et son arme est partie s'empaler dans la bestiole) en lui faisant perdre 1PV. Egalité au résultat, personne ne bouge.
Les cavaliers noirs tuent le dernier samou... squelette.
Dans la tour, il reste pile 10 gardes des cryptes, qui sont envoyés au charbon encore une fois. Enfin, plutot, au massacre. Après avoir tué deux exécuteurs, 6sont exécutés, les 4 autres meurent au résultat de combat, et mon roi revenant perd le point de vie soigné tantôt. Mes trois persos lèvent la tête de leur partie de rami et commencent à se sentir seuls, avec leur point de vie chacun...
C'est à ce moment précis que je me rappelle que l'unité disposait de la bannière des tertres. Ha ha ha, que je suis stupide, parfois !

La baronne Kararina décida de sacrifier une fois encore ses minions. De toute façon, le combat était trop mal engagé au rez-de chaussé pour que les gardes des cryptes puissent retourner la situation à leur avantage face à l'élite elfique. Elle les força seulement à faire perdre le plus de temps possible à l'envahisseur. Pendant ce temps, avec l'aide et le soutient de Romère, elle commença à préparer un rituel...

Comme c'est la fin du quatrième tour, si c'est un 6 qui sort sur le Dé du Destin, la partie est finie ! Mon adversaire me laisse gentillement le loisir de jeter le dé, et je sors un as. Bon, ben on va serrer les dents un tour de plus.

Tour 5 CV :
Mouvement : Je ne sors toujours pas de la tour.
Tir : La banshee essaie de finir l'hydre et contre tout attente, elle y arrive.
Magie : double 6. Bon, si les exécuteurs chargent une troisième fois, ils vont faire un carpaccio bien sanglant de mes personnages (sauf le roi revenant, lui ce sera plutot l'ingrédient mystère du pot-au-feu maison). Du coup, je tente le tout pour le tout, et lance un souffle de la non-vie à 6 dés. Le sort passe, sans pouvoir irrésistible, et mon adversaire laisse passer. Je fais perdre 3 pv à l'armée ennemie, et je crée donc un socle de nuées d'esprits, juste derrière l'unité d'executeur. Avec les 6 dés restants, je tente de la faire charger à l'aide de danse maccabre. Le sort passe sans pouvoir irrésistible encore une fois, mais avec un score de 19, quelque peu bas (pour 6 dés, s'entend). Je serre les dents (et pas que) quand mon adversaire prend ses dés de dissipation, et a son grand dam, il sort un 17. (J'ai jamais pris autant de soin à additionner six dés, je crois). Ma nuée charge donc le dos de ces satanés trancheurs de garde des cryptes.
Corps à corps : Mon spectre ne fait rien au char, et du côté du défi, ça fait longtemps que la banshee a cessé de frapper le noble, préférant sans doute lui donner des leçons de chant. Egalité.
La nuée fait 3 touches, 2 blessures, qui ne sont pas sauvegardées ! Je gagne le combat de 2, il rate son test de moral et se fait détruire ! Divine nuée ! Tout de suite, la partie semble bien mieux engagée ! Mais il est temps de passer la main pour voir de quelles fourberies mon adversaire est encore capable...

La baronne Katarina entendait les lourds pas des elfes qui s'approchaient de plus en plus d'elle. Elle s'efforça de ne plus y prêter attention et se concentra sur le visage de Romère. Doux Romère...C'était presque fini. La baronne s'efforçait de récupérer toutes les âmes druchii qui venaient de tomber dans les combats de cette nuit. C'était une tâche difficile et de longue haleine, mais Romère était là, et il lui était d'un grand secour. Soudain, un déchirement se fit dans le flot d'aether et la baronne comprit tout de suite. L'âme de la féroce créature qui la terrifiait autant quelques heures auparavant venait de quitter son corps. Brave Yellia ! Dans ce monde d'ombres, la forme du monstre n'avait plus rien de terrifiant pour la baronne Katarina. Elle s'en empara comme d'un jouet, et s'amusa à la torturer quelques minutes. Elle fut interrompu dans son jeu par le cri de Romère.
- « Ils sont là ! »
Elle ouvrit des yeux papillonnants, un peu surprise que quelque chose existe encore de ce côté-ci du monde, puis dévoilà ses crocs dans un rictus saisissant de suffisance. Elle sentit que jamais Romère ne l'avait vu afficher pareil air, et il eut peur terriblement peur de sa bien aimée. Cela procura une satisfaction indiscible à la baronne. Quand les pauvres elfes arrivèrent à porté de sabre, elle délia toutes la puissance qu'elle venait d'accumuller. Les âmes mêmes de leurs camarades tombés quelques heures plus tôt se retournèrent contre les druchii, parèrent leurs coups, vidèrent leur corps de toute chaleur, les emportant dans un tourment qui semblait n'avoir pas de fin. Le fantôme de l'hydre écrasa de son poids éthéré les elfes qui fuyaient dans un chaos égalant la discipline de leur charge, et ils finirent déchiquté par des griffes de terreurs, la bave aux lèvres.
- « Nous allons pouvoir nous remettre en quête de la salle du trésor, Romère. »


Tour 5 EN :
Mouvement : Après une longue hésitation, il choisit d'envoyer les lanciers se battre dans la tour. Pas étonnant, vu les résultats qu'ils avaient obtenus jusque là ! Il fait aussi charger ses cavaliers noirs sur les spectres, de flanc.
Tir : Je me demande si les arbalétriers n'ont pas déserté par ennui, en fait.
Magie : Horreur ! La moitié des morceaux récupérés étaient des bouts de goule !
Corps à corps : Il choisit de commencer par le combat des spectres. Le spectre frappe les cavaliers noirs et en tue trois ! Je gagne le combat et ses trois unités fuient ! Mais même si j'en ai très envie, je ne peux pas me permettre de poursuivre, parce que si le combat tourne mal, il faut que mes spectres puissent essayer de reprendre la tour. Je choisit donc de me reformer pour faire face à l'objectif.
10 lanciers (probablement doppés) contre un nécromancien, un vampire et un roi revenant tous blessés. Ça sent la geste épique que chanteront les futures générations !
Mon vampire aceuille les elfes en en vidant deux de leur sang. Ces derniers, mécontants, décident de trucider son fidèle serviteur, et le nécromancien part rejoindre le sac contenant les morceaux de la sorcière (et d'une goule). Le reste des lanciers se jette sur le vampire, mais ne parviennent pas à percer ses défenses, je tiens donc toujours le bâtiment.

Je jette donc encore une fois le Dé du Destin, et cette fois un 5 vient clore cette rencontre !
C'était stressant au possible, et j'ai vu tour à tour la victoire et la défaite virevolter devant mes yeux. Mais ce fut quand même très amusant, et pour une reprise, c'était plutot challanging !

La baronne Katarina exulta de plaisir. Enfin, sous ses yeux se tenaient les trésors qui ne devaient jamais tomber aux mains d'ennemis. Les plans du maîtres reposaient essentiellement sur ces babiolles, et donc en ce moment même, sur elle. Elle s'empressa de tout empocher, jusqu'au moindre parchemin, ne sachant pas vraiment ce qui était d'importance capitale ou non, et fourra tous ces objets dans le sac de son solide garde du corps personnel. Romère aussi était fier d'elle, et le bonheur se lisait sur ses traits. Après toutes ses épreuves, pouvoir revenir couvert de gloire devant le maître allait sans doute améliorer fortement leur quotidien ! Ils remontère en toute hâte vers la sortie, quand, au moment même où ils ouvrir une porte dérobée donnant sur le grand hall d'entrée, une companie de lanciers elfes entra dans le bâtiment. Pendant une seconde, le te temps resta suspendu, la surprise ayant comme figé les deux camps, puis ils se jetère sauvagement sur leur ennemi respectif. Katarina et son garde du corps contre un nombre certes supérieurs d'elfes, mais tous épuisés par de nombreux combats. Katarina se batti avec la rage du désespoire et fit un carnage. Quand tous ses adversaires gisèrent autour d'elle, elle n'y tînt plus. Elle se mis à lécher frénétiquement les cadavres, boire dans les flaques de sang, modre dans les chaires sanguillonantes. Elle se reput tqnt et si bien qu'elle en oublia le monde extérieur. Jusqu'à ce que la voix de Romère la ramène une fois encore à la raison. Une dernière fois. Car cette fois, c'est son crie d'agonie qu'elle entendit, non des avertissements. Le groupe d'elfes noirs abattus précédemment n'était que des éclaireurs, et le gros de la troupe avait accouru suite au bruit des combats. Ils avaient fondus, rapide comme l'éclair sur la vampire sans défense, et Romère s'était interposé. Avant même son garde du corps. Il était encore debout, quand elle le vit, percé de toutes part par des lances. Et son dernier mot ne fut pas prononcé, mais simplement ressenti par la baronne. Du plus profond de son être.

-  « Vis ! »

Elle s'enfuit. Emportant avec elle les biens les plus précieux de son maître. Laissant là-bas ce qu'elle avait de plus précieux.

_________________
See you, space cowboy ! (powered version)

originale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arken





Maîtresse des fouets

Maîtresse des fouets
Age : 23
Nombre de messages : 2745
Date d'inscription : 12/03/2011
Vainqueur d'évènement : Tournois de Personnages
Palmares : Championne de la Reiksguard

Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Empty
MessageSujet: Re: Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet.   Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. EmptyLun 19 Déc 2011 - 10:54

Wouh! Le mélange récit/rapport ressort très bien! Surtout quand c'est les CV qui gagnent... Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Shifty_g

Vu que je ne suis pas forte en bataille/rapport/stratégie ou autre... Je ne fait que lire pour m'abreuver des méthodes de mes confrères pour essayer de faire tomber la couronne de gloire sur la tête de mon frère. Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Icon_mrg
Donc désolée, mais je ne peux pas vraiment te passer des conseils ou autre Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Smile_gi

_________________
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lastshadow





Banshee

Banshee
Age : 22
Nombre de messages : 714
Date d'inscription : 28/01/2011

Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Empty
MessageSujet: Re: Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet.   Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. EmptyLun 19 Déc 2011 - 16:12

D'abord, un très beau rapport de bataille, bien raconté et avec de l'humour comme je l'aimeComtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Thumbsup Ensuite je dois avouer que oublier la bannière des Tertres sur les GDC, déjà qu'ils n'ont pas d'armes lourdes,ce qui est déjà peu envisageable pour moi, est comme mon oubli de phase de magie avec le seigneur axé magie : impardonnable ! Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Laugh_gi

Sinon, il y a un truc qui me choque : à ce format, d'habitude, on sort un seigneur vampire, et pas un vampire tout court. Pourquoi ce choix ? Le regrettes tu, ou au contraire trouves tu que c'est un bon investissement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carpat'





Chevalier infernal

Chevalier infernal
Nombre de messages : 361
Date d'inscription : 17/09/2011

Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Empty
MessageSujet: Re: Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet.   Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. EmptyLun 19 Déc 2011 - 21:18

Alors, pour la bannière des tertres, en effet, c'est plutôt impardonnable. En même temps, vu les prouesses des exécuteurs, ça n'aurait pas énormément changé la donne. Même sans Drakenhoff, faire tomber 25 gardes des cryptes en deux phases de corps à corps, c'est assez impressionant. Pour les armes lourdes, c'est un choix assumé. Déjà, l'unité coûte moins cher, et ensuite je joue contre des elfes noirs, où la force 6 ne sert que contre l'hydre, qui de toute façon si elle n'est pas interceptée par mes éthérée réduit tout ce qu'elle rencontre en charpie.

Le fait de ne pas mettre de seigneur, c'était une entente avant le début de la bataille. Les Elfes Noirs peuvent sortir le seigneur version "indestructible" et 2 hydres en 1500 points, c'est imbuvable pour les comtes vampires. De plus, j'aime assez à respecter une certaine logique dans mes listes, et un seigneur vampire à la tête de 1500 misérables points, ça me tentais pas plus que ça. De plus, j'aurais mobilisé vraiment trop de points en personnages, j'étais déjà en sous-nombre, avec des troupes de moins bonne qualités, alors...
Au final, ce vampire était plutôt bien protégé, même s'il n'a fait qu'un seul corps à corps (la "faute" au scénario), et à part l'hydre ou les exécuteurs, il ne craignait pas grand chose. Sachant que si on avait fait une bataille plus classique, il serait probablement allé rejoindre les goules. Mais c'est probablement pas ce qu'il y a de plus optimisé.

D'une façon générale, j'aime bien essayer de faire une partie où c'est pas la liste la plus crade qui l'emporte. Donc si chacun se modère un peu, ça devient tout de suite plus fin, et (enfin, j'aime à le croire) stratégique.

_________________
See you, space cowboy ! (powered version)

originale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lastshadow





Banshee

Banshee
Age : 22
Nombre de messages : 714
Date d'inscription : 28/01/2011

Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Empty
MessageSujet: Re: Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet.   Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. EmptyLun 19 Déc 2011 - 22:33

Ca se défend Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Happy_gi Je ne connais pas les EN et les exécuteurs, qu'ont-ils de si terrible ? Sinon je trouve que le seigneur à 1500 est pas si ridicule,ca permet d'avoir un soutien potable en magie, par exemple, car perso je n'arrive pas à faire un bon mago de mon vampire simple à 1000 pts

Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Fou4_gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carpat'





Chevalier infernal

Chevalier infernal
Nombre de messages : 361
Date d'inscription : 17/09/2011

Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Empty
MessageSujet: Re: Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet.   Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. EmptyMar 20 Déc 2011 - 1:38

L'exécuteur, c'est CC5 F4+arme lourde 1A coup fatal (plus la haine de base que tous les EN ont). ça ressemble à notre garde des cryptes, donc, enversion eflique. Ils sont pas si terrible en eux même (mais l'armée EN regorge de combo possible pour les rendre méga-méchants), et encore une fois, mon adversaire n'a pas fait une liste particulièrement optimisée. Ils ont été terribles parce que sur 11 attaques, mon adversaire s'est débrouillé pour me faire 11 blessures.

Après, tu m'as mal compris quand je parlais de ridicule pour le seigneur à 1500 points. Ce n'est pas une question d'utilité (un seigneur étant par nature supérieur à un vampire), mais juste que quand je fais une bataille à 1500 points, dans mon idée ce n'est pas une énorme armée, mais plus un bataillon. Donc en général, j'évite de le faire commander par un seigneur. C'est plus une question de goûts personnels (probablement très influencés par une vision V6 du jeu, d'ailleurs)
Après pour le soutient magique, j'avais l'invocation de néhek avec mon vampire et la danse maccabre avec le nécromancien. C'est l'essentiel des arcanes vampiriques. (bon, là j'ai eu la chance de tirer souffle de la non-vie qui m'a fait remporter la victoire, c'est sûr que ça arrive plus facilement à un niveau 3-4) Vu que mon adversaire non plus ne jouait pas de seigneur, je ne me suis pas retrouvé avec deux niv 1 contre un niv 4, où évidemment, je n'aurais jamais rien passé et me serait mangé des rafales de sorts à n'en plus finir. Ce qui compte (dans une partie amicale tout du moins), c'est que les deux adversaires se mettent au même diapason lorsqu'ils font leur liste d'armée.

Bon, après j'ai gagné car c'était un scénario spécial, mais en bataille rangée, je me serait fait exploser. J'ai fini la partie avec 4 figurines réduites à 1PV chacune, et il lui restait encore pas loin de la moitié de son armée.

_________________
See you, space cowboy ! (powered version)

originale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lastshadow





Banshee

Banshee
Age : 22
Nombre de messages : 714
Date d'inscription : 28/01/2011

Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Empty
MessageSujet: Re: Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet.   Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. EmptyMar 20 Déc 2011 - 8:18

Rien ne dit que tu aurai vraiment perdu, vu que par exemple tes spectres auraient pu aller soutenir les goules au lieu de se planquer dans la tour, les GDC aidés du nécro et du vampire auraient pu se charger des exécuteurs, tes CSV auraient pu balader l'hydre un tour ou deux,... Le truc est que tu as sacrifié tes unités pour protéger la tour, ce que l'on te demandais dans ce scénar, donc je ne compte pas comme t'étant fait massacré Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Wink3_gi

Ensuite je t'avais bien compris pour le seigneur, je me suis mal exprimé. Je voulais dire que pour moi une armée de 1500 pts me semble correcte en terme de crédibilité pour un seigneur, qui sera lui même moins puissant qu'un seigneur de 2000 par exemple, donc fluffiquement plus apte à diriger un ost de plus petite taille Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Smile_gi Mais si tu ne le vois pas comme ca, ben chacun son point de vue Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Smile_gi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arken





Maîtresse des fouets

Maîtresse des fouets
Age : 23
Nombre de messages : 2745
Date d'inscription : 12/03/2011
Vainqueur d'évènement : Tournois de Personnages
Palmares : Championne de la Reiksguard

Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Empty
MessageSujet: Re: Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet.   Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. EmptyMar 20 Déc 2011 - 10:52

Lastshadow : Ce coup-ci, comme l'a dit Carpat', les exécuteurs ont eu de la chance. Et ça équivaut bien (un peu près) à nos gardes des cryptes (ce qui me fait penser que j'ai déjà réussi à les finir avec des goules...)
C'est la garde noire dont tu devrait te méfier. Tu sais, ces espèces de cinglés qui te défoncent tout alors quand dans le fluff, ils sont juste censés protéger le petit bonhomme elfe dans son armure noire Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Fou4_gif

_________________
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hasdrubal





Vampire

Vampire
Age : 28
Nombre de messages : 1338
Date d'inscription : 28/08/2009
Vainqueur d'évènement : Concours de peinture

Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Empty
MessageSujet: Re: Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet.   Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. EmptyMar 20 Déc 2011 - 13:35

Ouais enfin dans l'histoire leur commandant massacre son prédécesseur a main nue en l'étranglant avec ces cheveux, n'oublions pas que les cousins noirs ont un sacré grain quand même Whistling

Jolie bataille, scénario pas évident a gérer pour nous Smile

_________________
Le temps est infini...... Ma soif aussi..........

Mon armée Comtes Vampires

Les Chroniques d'Hasdrubal : Les Limbes de sang

Ma page facebook peintre/convertisseur Tongue   https://www.facebook.com/pages/Hasdru-painting-converting/610649422385694
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé









Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Empty
MessageSujet: Re: Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet.   Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Comtes Vampires / Elfes Noires, bataille pour la tour de guet.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armées Comtes Vampires et mort-vivants :: 
Le Champ de Bataille
 :: Rapports de bataille
-
Sauter vers: