AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sangran
Champion squelette
Champion squelette


Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Mer 10 Aoû 2011 - 15:10

Je m'appelle Konrad von Rechnaud, Archidiacre d'Ulric, général de la croisade de lumière pour libérer Tor Elasor des ténèbres qui s'y amoncèlent. J'écris ce journal pour que tous dans l'Empire sachent ce qu'il se passe ici, sur cette île maudite oubliée des dieux. Que tous sachent les dangers que nous courrons, pas seulement mes guerriers et moi, mais le monde tout entier.

Après avoir pacifié l’île du sud et avoir terminé la construction d’Oldenburg et de Sigmarheim, nous repartîmes en direction de notre capital pour y prendre un peu de repos. Nous y passâmes presque une semaine à reprendre nos forces, à recruter les volontaires, à les équiper, et à faire réparer notre propre équipement.
La guerre n’avait rien épargné ni personne.

Me renseignant auprès du commandant de la ville, j’appris que notre île d’arrivée était presque entièrement sous le commandement des elfes sylvains, mis à part la tribu d’homme-bêtes qui se trouvait toujours dans les bois d’où il nous avaient chassés et les montagnes du nord d’où les sylvains avaient été mis en déroute par les Homme-lézards que nous avions nous-mêmes chassés il y a peu. Ainsi ils étaient revenus. Restait à prier Ulric que nous tiendrions contre leur colère où qu’ils seront éliminés par quelque autre nation.

Je décidais ensuite de tâter les limites des frontières des Sylvains et envoyais des éclaireurs explorer les terres à l’ouest d’Ulricheim pour déterminer si il y avait ou non présence d’elfes, mais ils revinrent sans avoir rien vu. Evidemment, cela ne signifiait pas qu’il n’y avait rien, mais je finis par décider que la colonisation d’un territoire encore vierge était un risque qui méritait d’être pris, surtout pour un terrain propice à la construction d’une forteresse qui pourrait ensuite protéger la capitale des raids incessants qui vidaient nos coffres.

Mais c’était bien trop beau pour être vrai.

A peine étions nous entrés sur leur territoire qu’en traversant un bosquet, une armée d’elfes nous tomba dessus et ce fût une véritable boucherie. Notre artillerie, peu efficace en terrain boisé, ne nous fût d’aucun secours et les servants furent promptement déchiquetés par des dryades et des elfes montés sur grand aigle. Les joueurs d’épée furent attaqués par un arbre énorme qui se déplaçait à volonté et écrasait les guerriers à coup de branches et de racines, des coups qu’aucune armure ne pouvait encaisser.

Moi-même et mes Hallebardiers fument pris à parti par un régiment entier de ces guerrier-arbres, pratiquement invincibles et dont les rares morts étaient relevés par la sorcellerie. Cet ennemi nous terrifiait et nous finîmes par prendre la fuite, le 15e de ligne pratiquement exterminé par ces monstres. Regardant autours de moi, je vis que les templiers, protégés par leur armure, s’en étaient bien sortis et n’avaient à déplorer que peu de pertes, mais nous avions perdu notre artillerie et la grande majorité de notre infanterie. La débâcle fût totale et nous rentrâmes vaincus et brisés à Ulricheim. Heureusement, l’ennemi ne nous poursuivit pas et se contenta de prendre les marais au sud, sans quoi nous aurions été incapables de défendre la capitale.

Demain, des renforts venus du continent doivent arrivés et nous permettront de redresser la tête, mais cette défaite ne sera jamais oubliée. Les arbres sylvains étaient des adversaires bien trop puissants pour que nous nous frottions davantage à eux.
Le sud étant inaccessible, je compte orienter nos efforts vers le nord et vers la forteresse tenue par les Haut-s elfes, au nord de Paenitentiam.

La défaite n’est plus envisageable.

Puisse Ulric nous apporter la capacité de distinguer le bien du mal et nous donner la force de le défendre en toutes circonstances.

Amen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3335
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Mer 10 Aoû 2011 - 16:59

Haha! J'ai enfin tout lu (tu postes plus vite que ton ombre Sangran!) et je dois dire que malgré quelques petites fautes et inattentions par-ci par-là, ce récit de campagne est fort plaisant à lire!
Si je devais faire une remarque cependant, c'est que tout semble arriver trop vite. Les villes et les forteresses semblent se construire à tour de bras en quelques jours et le voyage jusqu'à Tor Elasor parait durer une ou deux semaines à peine.
Cela dit, je comprends que dans le cadre d'une campagne, il soit parfois difficile de suivre le rythme en respectant les durées "normales".

Quoi qu'il en soit, c'est assez savoureux; j'attends la suite de pied ferme!

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangran
Champion squelette
Champion squelette


Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Mer 10 Aoû 2011 - 18:50

Ulric tout puissant, le comte de la crypte a commenté mon récit ! C'est un honneur, votre honneur ; )

Et je sais que les forteresses et villes se construisent vite, mais comme elles peuvent être attaquées à tout moment, il faut qu'elles soient prêtes.

Eh puis, la justification rp, c'est que ce ne sont pas de magnifiques et vastes villes, ni des forteresses imprenables, c'est du précaire bien que solide, construit par toute une horde de colons et de croisés. C'est que ça déplace du monde une croisade !

Enfin, le trajet jusqu'à Tor Elasor a effectivement duré environ deux semaines (je sais plus ce que j'ai mis dans mon premier texte), mais bon, tu sais, avec des magiciens compétents, le vent puissant et le beau temps peu parfaitement raccourcir le trajet ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangran
Champion squelette
Champion squelette


Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Lun 29 Aoû 2011 - 21:59

Je m'appelle Konrad von Rechnaud, Archidiacre d'Ulric, général de la croisade de lumière pour libérer Tor Elasor des ténèbres qui s'y amoncèlent. J'écris ce journal pour que tous dans l'Empire sachent ce qu'il se passe ici, sur cette île maudite oubliée des dieux. Que tous sachent les dangers que nous courrons, pas seulement mes guerriers et moi, mais le monde tout entier.

Ulric nous prenne en pitié, le dernier mois fût un vrai calvaire pour la croisade... Alors que nous triomphions, que nous êtions la faction la plus étendue de or Elasor, que nul n'avait plus de domaines que nous, notre colonie est maintenant réduite à peau de chagrin alors que près de la moitié de nos places sont tombées.

Au Nord, alors que nous êtions encore pleins de fougue et d'orgeuil, nous marchâmes sur les terres Bretonniennes et fîmes le siège d'une de leur forteresse. Mais nous avions sous-estimé notre adversaire, ni pour la première, ni pour la dernière fois.
Etendards au vent, au son des trompes et des clairons, les bretonniens chargèrent, le sol tremblait sous leurs sabots ferrés et le ciel était couvert de leurs pégases qui s'abattirent comme le courroux d'un dieu sur notre artillerie, la réduisant à néant. Leur charge dévastatrice brisa nos lignes et les valeureux vétérans du 15e de ligne, des hommes ayant fait face à des arbres, a des hommes bêtes et à nombre d'autres horreurs s'enfuirent en criant et en pleurant, abandonnant armes et oripeaux.

Nous fûment misérablement défaits et, profitant de notre débâcle, les Bretonniens nous enlevèrent Paenitentiam.

Mais nos tourments étaient loins d'être terminés car, venus du nord, une autre expédition impériale nous attaqua sans raison visible et fit le siège de Sigmarheim. La bataille fût longue mais l'artillerie supérieur de notre ennemi mis à mal nos formations et détruisit nos fortifications, si bien que nos lignes ne purent tenir la charge des joueurs d'épées adverses. La forteresse tomba et nous leur abandonnâmes ces terres, la mort dans l'âme.

Et cette terrible série ne s'acheva pas là, car Ulric m'en sois témoins, notre troisième défaite fût le fruit d'une ignomineuse lâcheté. Derek von Broswitz, un des capitaines de notre armée, monté sur pégase, fût tellement occupé à regarder les bretonniens dont nous attaquions la forteresse qu'il fût trop lâche pour aller prendre l'objectif qui lui était attribué, pourtant parfaitement dégagé. Par trois fois il aurait pu nous accorder la victorie mais par trois fois il n'osa s'élancer et nous perdimes la bataille, obligés une fois encore à nous replier face à une armée assez décimée pour ne pouvoir nous poursuivre.

Une fois rentrés en notre capitale, von Broswitz fût exécuté pour lâcheté devant l'ennemi, et sa dépouille décapitée fût renvoyée dans l'Empire pour y être ensevelie. Le message fût très clair pour chaque homme de la Croisade.

Dorénavant, la défaite n'est plus envisageable, les pressions politiques devant ce manque de succès s'accroissent, les ressources logistiques s'amenuisent, les flots de renforts se tarissent.

Plus de retraite, plus de rédition, nous n'avons plus droit à l'erreur.


Puisse Ulric nous apporter la capacité de distinguer le bien du mal et nous donner la force de le défendre en toutes circonstances.

Amen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3335
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Mer 31 Aoû 2011 - 13:41

Sangran a écrit:
Derek von Broswitz, un des capitaines de notre armée, monté sur pégase, fût tellement occupé à regarder les bretonniens dont nous attaquions la forteresse qu'il fût trop lâche pour aller prendre l'objectif qui lui était attribué, pourtant parfaitement dégagé. Par trois fois il aurait pu nous accorder la victorie mais par trois fois il n'osa s'élancer et nous perdimes la bataille, obligés une fois encore à nous replier face à une armée assez décimée pour ne pouvoir nous poursuivre.

Que s'est-il réellement passé sur le champ de bataille? Tu as oublié de déplacer ton héros sur pégase? Tongue

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangran
Champion squelette
Champion squelette


Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Ven 2 Sep 2011 - 15:40

Il a raté 3 fois d'affilée son test de commandement pour voler avec son pégase, donc ne pouvant se déplaçer à 20 pas, il a fini la partie à 1 ps de l'objectif nu. un seul test réussi et c'était une égalité ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 2677
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Dim 4 Sep 2011 - 17:23

Ah ah! Retournement de situation... Comment va-t-il s'en sortir?
Cette question m'amène à dire...
La suite!!

PS : petite faute...
Citation :
Ulric m'en sois témoins

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» HISTOIRE DE LUMUMBA
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art
» Histoire de Rivombrosa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armées Comtes Vampires et mort-vivants :: 
La Bibliothèque
 :: Récits, Fanfics et Fanart
-
Sauter vers: