AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sangran
Champion squelette
Champion squelette


Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Jeu 7 Juil 2011 - 20:26

Non, ceci n'est pas une histoire de vampire, même si cela pourra le devenir étant donné que je vais peut-être me lancer dans l'armée mais que j'hésite encore fortement à cause du peu d'unités opti.

Ce texte sert de background pour la campagne "Main basse sur Tor Elasor" organisée par le staff de Games Toulouse.

Merci de me dire ce que vous en pensez.

"Assemblons la flotte sur le champs ! Nous devons y aller !"

L'hiver s'était installé sur l'Empire, couvrant d'une épaisseur de neige immaculée les terres millénaires des hommes. Des montagnes grises au sud aux vastes forêts de l'Ostland et de l'Ostermark au nord, le blanc donnait une impression de calme et de sereinité. Une impression bien trompeuse.

"Balivernes ! L'Empire n'a que faire des affaires des elfes ! Nous avons nos propres problèmes, qu'ils se débrouillent avec les leurs !"

Perchée au sommet d'un rochet abrupte, la cité de Middenheim, cité souvereine du Middenland, abritait en son sein le palais du comte Boris Todbringer, comte électeur du Middenland, un homme juste et équitable.

"Frère Heinrich dit vrai, nous ne pouvons pas nous permettre de nous séparer des quelques régiments qui gardent nos frontière, et vous voulez envoyer une armée entière au sud ? C'est de la folie !"

Le palais était curieusement calme, tous les dirigeants de la province étaient réunis dans la salle du conseil. Généraux, dirigeants des écoles de magie, haut fonctionnaires, archidiacres de Sigmar et d'Ulric, tous étaient réunis en ces jours sombres.

"Oubliez vous ce que nous devons aux elfes ? Sans eux, et leurs enseignements, il y a bien longtemps que le Chaos aurait prit possession de ces terres, il n'y aurait plus d'Empire et même les dieux n'auraient pu l'empêcher ! C'est un devoir sacré de les aider !

-Blasphème !"

Derrière les deux immenses portes de chêne, au centre de la pièce, attablés autours d'une grande table ronde, le comte et ses conseillers devaient décider si oui ou non, le Middenland devait ordonner une levée en masse de troupes pour gagner Tor Elasor, endroit mystérieux dont personne ne savait rien, et user de son influence pour pousser les autres provinces à faire de même. Une chose seulement était sûre: les elfes avaient appelés à l'aide et Karl Franz lui-même avait encouragé les Comtes à lever autant d'hommes qu'ils le pourraient.

En réalité, bien peu étaient partis. Trop peu pour la tâche qui s'annonçait.

"Les Reiklanders eux-même prêchent le rassemblement pour la guerre ! Le Middenland ne peut rester derrière, nous passerions pour des lâches et perdrions toute l'influence gagnée ces huit dernières années !"

Autours de la table, les papiers volaient dans les airs, cartes, missives, rapports divers, certains brandis, d'autres froissés alors que les hommes tâchaient de se mettre d'accord. De part et d'autre de la table, deux camps s'opposaient: les Ulricans et les mages, ainsi que la moitié des généraux qui étaient partisans pour un appel aux armes immédiat pour gagner Tor Elasor au plus vite et répondre aux elfes. De l'autre côté, les hauts fonctionnaires prêchaient le coût exorbitant que cela représenterait pour la province alors que les généraux déploraient le manque d'hommes et que les Sigmarites s'opposaient aux Ulricans parceque... Eh bien parce que c'était des Sigmarites et les autres des Ulricans, tout simplement. Quand au Comte, il essayait vainement de ramener un peu de calme et d'ordre dans ce débat, sans succès.

"Depuis quand nous préoccupons nous de ces imbéciles ? Ils veulent aller mourir dans le sud ? Grand bien leur fasse ! Mais nous n'avons pas le droit d'affaiblir nos terres alors que nos ennemis de toujours se rassemblent aux frontières ! Au sud, les bretonniens lèvent de grandes armées, les vents du nord soufflent avec une vigueur renouvelée et on raconte qu'une Waaagh ! se prépare dans les montagnes ! Nous ne pouvons nous passer de personne !"

Seules deux personnes restaient silencieuses. Konrad von Rechnaud, Archidiacre d'Ulric, et son garde du corps, le capitaine Stefan von Graft. Deux visages fermés et imperturbables qui semblaient ailleurs tout en écoutant les prêtres se chamailler.

"Mais si nous ne partons pas, qui sait quel périls nous risquons de laisser se renforcer ? Nous avons besoin des elfes autant qu'ils ont besoin de nous, nos alliés se font trop rares pour que nous les laissions seuls face à leur destin ! C'est une question d'honneur ! S'exclama un des prêtres guerriers d'Ulric en pointant un doigt accusateur sur un bureaucrate.

-Et le coût d'une pareille expédition, y avez-vous pensé ? Se défendit ce dernier en brandissant une liasse de rapports. Nos caisses se portent bien, mais pareille folie les videraient et qu'y gagnerions nous ? Du sang et des larmes, c'est tout ce que nous récolterions de cette affaire !

-Comment... ?"

Ce simple mot, prononçé d'un ton parfaitement calme et presque inaudible au milieu du brouhaha environnant, suffit pourtant à faire taire tout le monde, car c'était l'archidiacre silencieux qui avait pris la parole et qsue son rang était suffisant pour que personne ne l'interrompe, d'autant plus qu'il était l'envoyé de l'Ar-Ulric Emil Valgheirt, grand dirigeant du culte d'Ulric, aussi sûrement que l'archidiacre Sigmarite était celui du grand theogoniste Volkmar. Car ce débat ne concernit pas seulement le Middenland, mais l'Empire entier et tous les grands de l'humanité avaient le regard braqué sur le palais comtal de Middenheim.

Les deux poings sur la table, Konrad von Rechnaud se leva, drapé dans une épaisse fourrure de loup blanc et vêtu d'une armure de plates ouvragée portant le symbole sacré d'Ulric. Ses longs cheveux noirs et sa barbe fournie encadraient un visage dur, marqué par des années de guerre et de malheur. Un homme dur mais juste auquel personne ne s'était opposé lors de sa nomination au rang d'Archidiacre suite à la mort au combat de son prédecesseur.
Un meneur charismatique et un homme à la foi pure, comme il y en avait à la fois tant et trop peu dans l'Empire.

-"Comment pouvez-vous passer autant de temps à délibérer alors que notre allié de toujours est en danger ? Lors de la Grande guerre contre le Chaos, les elfes ont-ils autant hésités avant de nous envoyer de l'aide alors même qu'ils étaient menacés par leurs cousins et par les maraudeurs ?"

Il balaya du regard les conseillers qui soudains s'étaient tus.

-"Et vous, mes chers amis, vous parlez d'argent ? Vous parlez de quelques orques et de vents qui soufflent trop fort ? Savez-vous où se dirigent les bretonniens et les orques ? Savez-vous ce qui occupe l'attention des dieux sombres ? Oh, pour une fois, ce n'est pas l'Empire, c'est ceci !"

Il frappa du plat de la main une carte représentant l'île d'Elasor, source de tout le conflit.

-"Voila l'endroit vers lequel toutes les armées du monde voguent, une terre de beauté et de richesses qui bientôt deviendra une terre de carnage. Les forces de la destructions comptent s'emparer de cet endroit, et quelque soit ce qui s'y cache, cela ne doit pas tomber entre leurs mains. Pour la première fois depuis longtemps, les elfes ont appelés à l'aide malgré leur arrogance bien connue.

Et l'Empire doit répondre !

-Je suis d'accord."

Cette nouvelle intervention laissa tout le monde bouche bée, car l'homme qui venait d'octroyer son appui à Konrad n'était autre que son confrère Sigmarite, l'archidiacre von Broswitz, héro des guerres vampiriques. Malgré cela, les tensions étaient encore fortes et les opposants nombreux. C'est alors qu'Hernann Gurliez, maitre sorcier d'améthiste, pris la parole d'une voix caverneuse.

"-L'étendue de la menace est bien supérieure à ce que vous pensez, car il ne s'agit pas seulement d'aider un allié ou de mettre la main sur quelques reliques. Un terrible cataclysme a brisé cette île et mes confrères sont unanimes pour reconnaitre que les vents de magie y sont fortement perturbés. Nous soupçonnons que ce qui s'est passé là-bas a pu déchirer la trame de la réalité et ouvrir des portails démoniaques par lesquels les dieux noirs pourront deverser leur haine sur le monde."

L'implication de ces paroles plongeat tout le monde dans l'effroi et plus personne n'opposa de critique quand le Comte annonça:

"-Le Middenland entrera en guerre, ainsi que tous ceux qui voudront nous rejoindre. Archidiacre von Rechnaud, vous qui avez le premier invoqué l'idée d'organiser une croisade contre ces lieux maudits, je vous laisse tout pouvoir pour le faire. Je vous ferais parvenir une liste de tout ce que nos coffres et arsenaux peuvent vous fournir ainsi que du nombre d'hommes disponibles.

l'archidiacre hocha la tête et se tourna vers les prêtres guerriers d'Ulrics qui attendaient derrière lui.

-"Parfait. Heinrich, je veux que vous dépêchiez des messages aux Comtes de toutes les provinces et à l'Empereur pour les informer que nous partons en croisade et que nous apprécierons toute aide en hommes ou en matériel qu'ils pourront nous fournir. Prévenez aussi le grand théogoniste Volkmar"

Konrad tourna la tête vers son homologue.

-"Nous aurons besoin de l'aide des Sigmarites dans cette bataille. Il y a trop de choses en jeu pour laisser nos divergeances prendre le pas."

L'homme acquieça.

-"J'irais moi-même le prévenir. Sigmar veillera sur notre expédition."

Konrad murmura dans sa barbe quelque blasphème avant de reprendre.

"-Pieter, vous partez pour Marienburg, je veux qu'une flotte soit prête à emmener nos troupes vers Elasor, et vers la guerre.

Karl, vous vous chargerez du recrutement et de l'entrainement des croisés qui répondront à l'appel.

Otto, vous vous chargerez de l'intendance.

Messieurs, nous partons dans trois semaines, pour la gloire d'Ulric et de l'Empire !

-Et de Sigmar". Ajouta von Broswitz.

Un à un, les prêtres ayant reçus leurs missions partirent, accompagnés de ceux qu'ils avaient choisis pour les assister, alors que les conseillers et le Comte quittaient la salle pour retourner à leurs tâches. Ne restaient près de la table que Konrad et son garde du corps et ami.
Stefan pris la parole le premier.

"-Tu prends de gros risques en te lançant dans une telle expédition. Même si tes intentions sont pures, il faudra bien ramener des richesses de là-bas. Une croisade demande beaucoup de fonds, sans parler des terres dont l'Empire a cruellement besoin. Conquête et pillage ne font pas parti de tes passions, mais si nous voulons réussir, il faudra bien y consentir.

-Je sais bien, mon vieil ami. Nous ferons ce que nous devrons. Comme toujours."

Puis, l'Archidiacre sorti à son tour de la salle et, suivit par le capitaine, il monta jusque dans le clocher du palais, duquel on avait une vue imprennable sur la cité et les terres environnantes.

En bas, sur la grande place de la ville, les coursiers se rassemblaient, prêts à partir aux quatres coins de l'Empire alors que les crieurs appelaient les hommes à prendre les armes. Silencieux, les deux hommes regardèrent la Grande Bannière de la croisade sortir du temple, depuis le reliquaire. Celle-ci fût plantée au centre de la place et bientôt, des croisés de toutes les provinces arriveront pour se joindre à la sainte armée.

Konrad porta le regard vers le sud, et vers Tor Elasor. Une aube rouge se levait à l'horizon. Rouge et or.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blood Knight
Chevalier noir
Chevalier noir
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 348
Expérience de jeu (CV) : 1 an de CV ma première armée et débute un petit contingent de Hauts elfes
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Jeu 7 Juil 2011 - 20:40

Sympa, l'ambiance est bien rendue.
Envisages tu de faire une suite ?

Sinon, que tes troupes vivantes meurent en nombre, nous nous ferons une joie de les relever !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangran
Champion squelette
Champion squelette


Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Jeu 7 Juil 2011 - 21:02

Je compte faire une suite, biensûr, je dois tisser une histoire autours de la campagne. Je pense le faire demain soir, si je trouve la motivation. Merci de m'avoir donné ton avis, c'est gratifiant ; )

Et ne t'en fais pas, mes troupes vivantes meurent en nombre, foutues hordes de goules !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méléagant
Zombie
Zombie
avatar

Age : 32
Nombre de messages : 12
Expérience de jeu (CV) : 14 ans avec la quasi-totalité des armées Warhammer... Comtes Vampires en V5... et V8 désormais !!
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Jeu 7 Juil 2011 - 21:10

Eternelle Nuit,

Très beau récit, comme l'a si bien dit Blood Knight, l'ambiance est très bien rendue... il y a peu j'ai joué une campagne de Warhammer Jeux de Rôles basée dans la Cité du Loup Blanc et la farouche et non-argumentée (mal du moins ^^) opposition des cultes d'Ulric et de Sigmar y est très forte, tout comme dans ton récit. On a réellement l'impression d'être à Middenheim !

Et, ce qui n'est pas négligeable, tu as une prose agréable à lire, presque sans faute ni d'orthographe, ni de syntaxe et un beau vocabulaire.

Vivement la suite !


Méléagant.

PS : ceci dit, je viendrai avec joie relever tes nombreux morts ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangran
Champion squelette
Champion squelette


Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Jeu 7 Juil 2011 - 22:45

Voici la deuxième partie de l'histoire, cella où j'ai eu à faire aux comtes vampires, entre autres. Je devais ne la faire que demain soir, mais l'inspiration m'ayant pris grâce à vos éloges, je n'ai pu résister à l'appel du clavier. Merci de me dire ce que vous en pensez et ce que je pourrais améliorer, ainsi que corriger les fautes si vous en trouvez ; )

Je m'appelle Konrad von Rechnaud, Archidiacre d'Ulric, général de la croisade de lumière pour libérer Tor Elasor des ténèbres qui s'y amoncèlent. J'écris ce journal pour que tous dans l'Empire sachent ce qu'il se passe ici, sur cette île maudite oubliée des dieux. Que tous sachent les dangers que nous courrons, pas seulement mes guerriers et moi, mais le monde tout entier.

Il y a trois semaines, nous êtions à Marienburg. L'appel aux armes s'était propagé à travers l'Empire comme un feu de broussaille par un été torride, et les hommes se joignirent à nous par centaines, arrivant de partout pour rejoindre les rangs saints de la croisade. Des profondes forets du Talabecland vinrent des Escorteurs, dépêchés par le régent pour nous servir d'éclaireurs. Contre toute attente, c'est depuis les marais de l'Ostermark que vint notre principal train d'artillerie, les artilleurs de Nuln étant déjà sur l'un de nos multiples fronts alors que de partout ailleurs des citoyens ordinaires et des soldats de garnisons quittaient leurs villes et leurs foyers, armés d'hallebardes et d'armures légères, pour former le cœur de nos lignes. Nous fûmes même rejoins au moment d'embarquer par des joueurs d'épée de Talabheim et de l'Averland.
Sur les quais, nous étions neuf mille croisés,empreins d'une juste fureur, à embarquer sur les vaisseaux qui devaient nous mener à la guerre et à la rédemption.

Le voyage fût rude, ponctué de tempêtes mais par la grâce d'Ulric et la magie de nos sorciers, notre flotte arriva relativement intacte sur place après deux semaines entières de voyage. Quelle ne fût pas notre surprise en découvrant Tor Elasor.

Par quelque cataclysme, l'île s'était disloquée et s'était éclatée, comme nous devions le découvrir par la suite, en 8 îles distinctes, dont deux de petite taille que nous n'avons pas encore explorées à l'heure actuelle. Poussés par les vents et par la foi, nous accostâmes sur celle qui se trouvait au sud-est, dans la partie nord-ouest de l'île, à l'embouchure d'un fleuve, l'endroit idéal pour bâtir une ville.

Celle-ci fût rapidement bâtie, et je décidait de la baptiser Ulricheim en l'honneur de notre seigneur et malgré les protestations des quelques Sigmarites présents, lesquels n'osèrent pourtant pas protester trop ouvertement, la majorité de nos homme venant du Middenland. La ville fût rapidement construite grâce aux efforts de chacun et cerclée de murailles de pierre. Mais nous n'eûmes pas le temps de nous reposer sur nos lauriers, car c'est alors que les ennuis commencèrent.

Après notre première semaine sur cette île, une bande de voleurs à la solde d'une faction adverse s’infiltra dans nos murs et volèrent la moitié de notre bétail ainsi que plusieurs soldats. D'après les sentinelles qui avaient vu les ennemis s'enfuirent, il s'agirait de goules, ce qui signifiait que des vampires avaient pris pieds sur Tor Elasor, sur une île voisine.

Sans attendre, nous partîmes à deux milles sur les traces des fuyards, accostant alors sur le morceau d'île au nord ouest de notre position, le plus grand, au centre du nouvel archipel. Sans attendre, avides de vengeances, nous nous engouffrâmes dans les terres jusque dans les marais. Ce fût jusqu'ici ma plus grosse erreur.
A peine avions nous terminé de nous déployer sur une bande de terre sèche que l'ennemi apparut, aussi puant que d'habitude, mais loin d'être silencieux. Notre ennemi était formé de goules, dans rangs innombrables de cannibales putrides aux griffes empoisonnées, soutenues par la magie d'un seigneur Vampire que je ne pu qu'apercevoir au milieux de ses gardes du corps squelettiques en armure lourde. Derrière les lignes, un carrosse noir se tenait, silencieux et faisant peser une terrible menace sur notre armée.

Coupant le caquètement des goules en approche, notre artillerie ouvrit le feu, l'un de nos canon, bénit soit-il, faisant exploser le carosse d'un tir incroyablement chanceux. Sans doute Ulric nous aida t'il en ce jour. Quand les goules furent suffisamment prêt, les tirs d'arquebuse des escorteurs et des arquebusiers se joignirent au carnage alors que des boulets perçaient les rangs des morts vivants et que les tirs direct de mortiers les massacraient par centaines.
Mais toujours et sans relâche, les monstres se relevaient car aucun de nous ne pouvait aller chercher leur horrible maitre, lâchement caché derrière son armée.
En un éclair, ils furent sur nous après que nombre de mes hommes soient tombés sous l'effet de la magie adverse, leur peau vieillissant à une vitesse effarante avant de tomber de leurs os.

Malgré notre courage, nous ne pûmes retenir l'ennemi et nous fûmes obligés de battre en retraite, abandonnant le territoire à l'ennemi qui doit toujours y pourrir. Depuis cette bataille, mon bras gauche est brisé, et je ne peux plus manier mon marteau, mais mon cœur bout de rage et je jure que cette injure ne restera pas impunie.

Nous parvînmes à regagner Ulricheim, mais nous avions laissé la moitié de nos hommes là-bas, dévorés par les cannibales et sans doute relevés par ce monstre aux crocs pointus. Puisse Ulric avoir pitié de leur âme.

Aujourd'hui, mon cœur est plein de colère et de tristesse pour les vaillants croisés tombés mais mon esprit ne perd pas de vue le but que nous nous étions fixés. D'après nos éclaireurs, des pillards impériaux ont construits une ville sur les berges de l'île voisine, à l'ouest, et s'occupent déjà de déterrer des reliques elfiques. Demain je mènerais une armée sur cette île et tâcherais d'y voir plus clair. Si il s'avère que des compatriotes cherchent effectivement à voler les reliques de nos alliés, nous devrons intervenir car point de salut pour le sans honneur.

Puisse Ulric nous apporter la capacité de distinguer le bien du mal et nous donner la force de le défendre en toutes circonstances.

Amen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 2677
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Ven 8 Juil 2011 - 9:48

Magnifique... Quelques impériaux à relever!

Tu arrives très bien à montrer le caractère de ton personnage ainsi que son importance et son influence. Ton texte est très fluide, c'est agréable!


_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blood Knight
Chevalier noir
Chevalier noir
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 348
Expérience de jeu (CV) : 1 an de CV ma première armée et débute un petit contingent de Hauts elfes
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Ven 8 Juil 2011 - 11:51

Pour avoir détruit le carrosse noir, tu n'as pas dû avoir beaucoup de chance sur la suite ! Dommage pour tes troupes. Mais ce n'est que le début de la campagne.

Très bon texte, et pour reprendre les mots de ma correctrice en titre, très fluide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangran
Champion squelette
Champion squelette


Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Sam 9 Juil 2011 - 21:18

Comme j'ai un bon publique, je vais plancher sur la suite de suite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 2677
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Sam 9 Juil 2011 - 21:26

*claquement de talon.*
T'as intérêt! On attend la suite avec appétit!
*claquement de fouet.*

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangran
Champion squelette
Champion squelette


Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Sam 9 Juil 2011 - 22:59

Je m'appelle Konrad von Rechnaud, Archidiacre d'Ulric, général de la croisade de lumière pour libérer Tor Elasor des ténèbres qui s'y amoncèlent. J'écris ce journal pour que tous dans l'Empire sachent ce qu'il se passe ici, sur cette île maudite oubliée des dieux. Que tous sachent les dangers que nous courrons, pas seulement mes guerriers et moi, mais le monde tout entier.

Cette dernière semaine, Ulric fût avec nous dans notre oeuvre et guida nos saintes armées à la victoire. En effet, après avoir appris l'existance d'une colonie de pillards impériaux sur l'île voisine, j'ai pris la tête d'une nouvelle expédition et nous partîmes à bord des mêmes bateaux qui nous avaient conduit ici. Après quelques heures de naviguation sans croisé de serpent de mer, nous accôstâmes au nord de l'île voisine que nous appelèrent sans prétention ni originalité l'île beta, par rapport à la notre qui était l'île alpha.

Nous marchâmes une journée à travers les montagnes et je dû toute la journée supporter les piaillements et couinements de von Hurnsof, mon ingénieur en chef, qui dirigeait le train d'artillerie. D'après lui, le territoire serait l'endroit parfait où construire une mine afin de pouvoir envoyer des richesses dans l'Empire et ainsi inciter les hautes instances à nous envoyer des renforts. Je lui promis de réflechir à la question, mais pour cela, il nous fallait découvrir si le site était sécurisé.

Et il ne l'était pas.

Quand nous sortîmes des montagnes, nous découvrîmes en effet une armée ennemie qui nous attendait, déployée en ordre de bataille.
Une armée impériale arborant les couleurs d'Altdorf.

Sans perdre de temps, nous nous déployâmes à notre tour et j'envoyais des émissaires pour entrer en contact avec ces inconnus et savoir qu'elles étaient leurs intentions à notre égard. Quand un boulet jaillit de leurs rangs pour heurter le sol peu derrière nos canons, je comprit qu'il n'y avait plus d'espoir de paix dans ces îles maudites.
La mort dans l'âme de devoir ainsi attaquer des hommes qui auraient pu être nos alliés, je donnait l'ordre de lançer l'assaut et la bataille s'engageat.

Celle ci fût courte, notre artillerie dominant largement la leur. Leurs canons fûrent ainsi promptement réduits au silence par les nôtres alors que nos mortiers taillaient en pièce leurs épéistes et que leur chevalerie était massacrée par nos insaisissables escorteurs. Quand leurs forces décimées arrivèrent enfin sur nous, je vis un prêtre guerrier les accompagner, signe que les Sigmarites avaient donné leur appuie à ces pillards. Mes hésitations disparurent alors et je sus sans nul doute que cet ennemi devait être châtié afin que les Sigmarites se rendent compte de l'erreur que leur égo les avait poussé à commettre. La guerre venait de gagner la foi des hommes et le combat s'averait sans pitié.

Malheureusement pour eux, leurs rangs n'étaient plus assez importants pour résister aux nôtres et après quelques heures d'une mêlée sanglante, nos hallebardes les mirent en déroute en même temps que nos joueurs d'épées achevaient les derniers des leurs.

La victoire était nôtre et les montagnes acquises viendraient bientôt renflouer les coffres de la croisade une fois que nos ouvriers auront traversés le bras de mer pour venir construire la mine.
Nos hommes allaient enfin avoir un peu de repos. C'est du moins ce que je pensais.
Car deux jours après, l'ennemi revint.

Quand nos sentinelles annonçèrent voir les mêmes étendards marcher sur nous, ma première réaction fût de nier l'évidence. C'était inconcevable, ils ne pouvaient pas revenir nous attaquer après la victoire que nous avions remportée.

Pourtant c'était bien eux et je fûs contrains de mener à nouveau nos hommes à la bataille. Sans surprise, la bataille se déroula comme la première et nous mîmes une nouvelle fois nos frères en déroute. Cette fois-ci, nous les poursuivîment et les forçeâmes à se cacher derrière les murs de leur capitale, prenant ainsi un nouveau terrain que nous gardâmes jusqu'à l'arrivée de renforts d'Ulricheim.

Quelques jours plus tard, l'île beta était colonisée, la mine construite dans les montagnes était bâtie et dans quelques jours, elle fournierait ses premiers kilos d'or. Nous bâtîme une nouvelle ville sur l'île beta, voisine de celle des Reiklanders, que nous nommâmes "la nouvelle Altdorf", en guise de bonne volonté vis à vis de nos voisins. Vampires, chaotiques, les forces de la destruction étaient assez nombreuses pour que nous ne nous bations pas les uns contre les autres. Cette fois-ci, nos voisins acceuillirent nos émissaires et nous pûmes engager les relations diplomatiques.

Mais la paix était encore loin d'être établie pour la croisade de lumière, car les rapports faisaient état d'une flottille d'homme-bêtes en provenance de l'île centrale vers l'île alpha et ses forêts du nord. Il semblait que ces créatures du chaos n'en voulaient pas à nos foyers, mais nous ne pouvions nous permettre de les laisser prendre pied si prêt de notre capitale.

Une fois encore, la guerre m'appelait, celle-ci semblait ne jamais se terminer sur Tor Elasor.

Il y avait toujours un ennemi à affronter.

Puisse Ulric nous apporter la capacité de distinguer le bien du mal et nous donner la force de le défendre en toutes circonstances.

Amen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangran
Champion squelette
Champion squelette


Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Sam 9 Juil 2011 - 23:03

Au prochain épisode, l'entrée en guerre des hommes lézards et des haut-elfes sur Tor Elasor et la bataille contre les homme-bêtes ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 2677
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Dim 10 Juil 2011 - 9:57

Citation :
Nous marchâmes une journée à travers les montagnes et je dû toute la journée

Citation :
Quelques jours plus tard, l'île beta était colonisée, la mine construite dans les montagnes était bâtie et dans quelques jours

Voilà juste deux petites répétitions que j'ai repéré...

Sinon, le texte toujours agréable à lire. Et je trouve sympa l'idée de raconter l'histoire par le biais d'un journal.

PS :pourquoi tu ne mets pas d'avatar à ton profil?

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangran
Champion squelette
Champion squelette


Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Dim 10 Juil 2011 - 11:34

Je te remerçie, j'ai corrigé les fautes sur le texte original ^^ Et je ne met pas d'avatar pour ne pas vous faire l'offense d'une image de paladin au milieu de votre forum vampirique ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 2677
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Dim 10 Juil 2011 - 14:23

Si ce n'est que ça, sache que d'autres bretonniens (ou paladins), moins attachés à l'honneur, l'ont déjà fait.

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangran
Champion squelette
Champion squelette


Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Sam 16 Juil 2011 - 16:58

Je m'appelle Konrad von Rechnaud, Archidiacre d'Ulric, général de la croisade de lumière pour libérer Tor Elasor des ténèbres qui s'y amoncèlent. J'écris ce journal pour que tous dans l'Empire sachent ce qu'il se passe ici, sur cette île maudite oubliée des dieux. Que tous sachent les dangers que nous courrons, pas seulement mes guerriers et moi, mais le monde tout entier.

Il n'existe pas de paix, sur Tor Elasor, le sort des hommes s'y joue à la pointe de l'épée et je crains que tous nos efforts pour préserver cette terre du Chaos ne soient vains.

Il y a deux jours, nous marchâmes à l'encontre d'une harde d'homme-bêtes en provenance de l'ïle centrale qui avait la ferme intention de s'implanter dans les bois à l'ouest de notre capitale. Ce fût jusqu'ici ma plus grosse erreur stratégique.

J'appris en ce jour qu'il est bien fou d'affronter un homme-bête en terrain boisé car les lieux ne se prêtent pas à une bataille rangée comme l'Empire a l'habitude d'en mener. A l'ombre des arbres et au milieu des ruines elfiques, nous bataillâmes contre les mutants mais notre artillerie fût inefficace si bien que nous ne résistâmes à l'attaque massif des homme-bêtes que grâce à la vaillance de nos hommes, à l'acier de nos lames et à notre foi en Ulric. Lors de cette bataille, la moitié des combats étaient cachés à ma vue par une immense tour, mais j'entendais le bruit de l'affrontement qui opposait nos joueurs d'épée et nos chevaliers aux 2/3 des chars adverses, à leurs chiens et à leur féroce seigneur de guerre, encadré par sa garde rapprochée. Ils tinrent longtemps et vaillament mais finirent par perdre courage et par s'enfuir, poursuivis par la poignée de gardes du corps survivants et leur perfide général.

Au même moment, mes hallebardiers et moi-même affrontions de féroces bestigors et des chars qui nous chargeâmes de tous côtés, surgissant des bois comme quelques démons issus de l'enfer. A l'avant de leurs lignes, une grande bannière semblait les rendre plus forts et nombre de mes frères tombèrent sous les coups de hache et de gourdin, emportant nombre d'ennemis dans la tombe.

Si la bataille avait pu durer, sans doute aurions nous fini par l'emporter, mais la nuit tombait et je dû sonner la retraite, sachant que ces démons tireraient de l'obscurité un avantage bien trop grand. Une fois retiré, je me rendis compte avec amertume que l'ennemi l'avait emporté d'une courte tête.

Nous nous retirâmes en notre capitale pour soigner nos plaies et implorer l'aide des dieux. Pendant ce temps, afin de pouvoir recevoir des richesses de l'Empire et y envoyer des richesses, nous fondâmes la Middenheim Gesellschaft, une compagnie maritime qui assurerait le contact entre notre mère patrie et cette colonie de feu et de sang.

Demain, je dois prendre la mer pour rendre des comptes à l'Empereur sur l'avancée des opérations, lui assurer que malgré le coût humain, nous sommes solidement implantés et qu'avec plus de moyen logistiques, nous devrions parvenir à libérer l'archipel. Je viens juste d'envoyer des émissaires porteurs de messages de paix vers les Haut-Elfes dont j'ai aperçut les voiles à l'horizon et constituent notre meilleure chance de succès sur cette île. Puisse Ulric faire de cet ost des alliés contre les ténèbres.

Je lègue en ce jour et jusqu'à mon retour le commandement à Stefan Tervilinger Alrich Algenster (STAFF), un capitaine ambitieux et volontaire qui j'en suis sûr, saura défendre nos intérêts jusqu'à mon retour.

Puisse Ulric nous apporter la capacité de distinguer le bien du mal et nous donner la force de le défendre en toutes circonstances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 2677
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Dim 24 Juil 2011 - 11:19

Belle suite, comme toujours

Citation :
aux 2/3 des chars
Ces maudits chiffres m'ont coupée dans mon élan...

Citation :
Stefan Tervilinger Alrich Algenster (STAFF)
Très gentil le clin d'œil à ton staff, mais les initiales du personnage font STAA, et pas STAFF. C'est fait exprès ou est-ce une petite boulette de ta part?

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangran
Champion squelette
Champion squelette


Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Dim 24 Juil 2011 - 13:17

Oula, j'ai raté mon coup... Damned -_-
Pour les chiffres, c'était juste parce qu'ils avaient affrontés deux chars sur trois, qui les avaient chargés et qu'ils ont découpés ^^ Vivent les joueurs d'épée !

Je travaille sur la suite, mais c'est dommage que les autres vampires du forum ne me donnent pas leurs avis et conseils, surtout que nombre d'entre eux écrivent bien mieux que moi et que j'aurais sans doute beaucoup à apprendre de leurs critiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 2677
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Dim 24 Juil 2011 - 13:22

J'avais compris pour l'utilisation des chiffres, mais ce qui me gène, c'est que d'habitude on les écrit en lettre dans une histoire. Donc ça donnerait "deux tiers" et non pas cet odieux "2/3"

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangran
Champion squelette
Champion squelette


Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Mar 26 Juil 2011 - 20:25

Je m'appelle Konrad von Rechnaud, Archidiacre d'Ulric, général de la croisade de lumière pour libérer Tor Elasor des ténèbres qui s'y amoncèlent. J'écris ce journal pour que tous dans l'Empire sachent ce qu'il se passe ici, sur cette île maudite oubliée des dieux. Que tous sachent les dangers que nous courrons, pas seulement mes guerriers et moi, mais le monde tout entier.

Mes quinzes jours à la cour de l'Empereur fûrent aussi longtemps que mouvementés. Je dû y faire face aux reproches des généraux qui voyaient augmenter sans cesse le nombre d'hommes partant pour Tor Elasor, pas seulement des citoyens, mais aussi des capitaines, des ingénieurs, des magiciens et des chevaliers, certains venant même de Bretonnie pour se joindre à la croisade. Et évidemment, cela posait des problèmes politiques car ça affaiblissant les armées continentales de l'Empire. Heureusement, la conscience de l'Empereur du danger que représentait cet archipel, ainsi que les richesses qui affluaient par bateau me permirent de défendre mes positions face aux conseillers et d'obtenir que davantage de ressources soient alloués à la Croisade. Si je ne me trompais pas, le conflit grimperait rapidement en intensité.

Une fois mes affaires terminées à Altdorf et le soutient de sa majestée Karl Franz à la croisade confirmé, je repris la route vers Ulricheim afin de poursuivre mon devoir envers le Dieu et l'Humanité.

Le voyage me parut durer une éternité, mais grâce à Ulric, nous arrivâmes sans troubles. Hélas, les troubles nous attendaient et nous tombèrent dessus à peine avais-je mis pied à terre sous la forme du rapport du commandant intérim.

Outre les pillages auxquels nous êtions désormais habitués, nous avions subis une attaque de l'Ost Haut-Elfe malgré les messages de paix que nous leur avions envoyés. Cette nouvelle me chagrina, car c'est pour assister cette race que nous êtions venus et pourtant, ignorant notre volonté de paix, ils venaient de nous déclarer la guerre.

Rapidement, la colère remplaça la tristesse et je sonnais l'appel aux armes pour que les croisés quittent leurs forges, champs et autres activités pour se préparer à apporter la rédemption aux elfes félons.

Ils devront payer pour leur trahison. Nos frères impardonnables.

Puisse Ulric nous apporter la capacité de distinguer le bien du mal et nous donner la force de le défendre en toutes circonstances.

Amen.


Dernière édition par Sangran le Mar 26 Juil 2011 - 22:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 2677
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Mar 26 Juil 2011 - 20:48

Jolie petite suite qui promet beaucoup de combats à venir...

Citation :
aux elfes félons. [...] Ils devront payés pour leur trahison. Nos frères impardonnables.
Hum... C'est moi ou notre archidiacre parle comme un haut elfe envers un elfe noir?

Puisse Ulric venir en aide à ta folie naissante. Si du moins il existe

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangran
Champion squelette
Champion squelette


Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Mar 26 Juil 2011 - 22:50

Ils devront "payES" ?! Arrrgh ! Mes yeux, ça brûle !! Vite, correction !!
Et il parle comme un humain qui s'est troué le *** à monter une croisade, qui a perdu des hommes sur une archipel paumée pour aider des gars qui pour tout remerciement l'attaquent dès qu'ils en ont l'occasion.

En représaille, je leur ai pris un territoire avec une relique et j'ai bâti une ville dessus !

D'ailleur je cherche un nom de ville, vous connaitriez pas un nom latin qui parle de repentir, de trahison ou quelque chose du genre ?

J'ai pensé à "Vae Victis", "Malheur aux vaincus" mais c'est pas trop un nom de ville...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 2677
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Mer 27 Juil 2011 - 10:37

Repentir Arrow Paenitentiam
Trahison Arrow Proditio

Après, t'en fais ce que tu veux

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangran
Champion squelette
Champion squelette


Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Mer 27 Juil 2011 - 11:11

Mmmmh Proditio est parfait, merci beaucoup de ton aide !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 2677
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Mer 27 Juil 2011 - 11:22

Avec plaisir

En espérant que notre petit archidiacre préféré dégomera ces méchants n'elfes.

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangran
Champion squelette
Champion squelette


Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Sam 30 Juil 2011 - 22:18

Je m'appelle Konrad von Rechnaud, Archidiacre d'Ulric, général de la croisade de lumière pour libérer Tor Elasor des ténèbres qui s'y amoncèlent. J'écris ce journal pour que tous dans l'Empire sachent ce qu'il se passe ici, sur cette île maudite oubliée des dieux. Que tous sachent les dangers que nous courrons, pas seulement mes guerriers et moi, mais le monde tout entier.

La guerre, cette entité destructrice ravageant l'archipel, allait répandre encore davantage de sang, mais cette fois-ci, c'est nous qui allions ensanglanter les terres de nos ennemis. Les Hauts-elfes devaient payer pour leur félonnie et la flotte de la croisade vogua jusqu'à l'île au nord de la nôtre, là où les félons avaient ancré la première fois. Nous savions que dans les ruines qui s'y trouvaient, les elfes avaient retrouvés une de leurs reliques perdues et nous avions bien l'intention de mettre la main dessus pour leur prouver qu'on insultait pas impunément les hommes du Reich.

A peine avions nous posé le pied à terre que les traitres envoyèrent une armée contre nous, menée par leur Archimage en personne, une femme dont je n'avais pas retenu le nom et dont je me moquait d'ailleurs bien.

Nul besoin de connaitre le nom d'un ennemi pour le défaire.

Campé fermement face à mon armée qui priait un genoux à terre, je portais le regard sur l'ost ennemi qui se déployait avant d'exhorter mes troupes.

"Soldats du 15e de ligne, croisés du saint Empire, regardez devant vous ! Ce que vous voyez, ce ne sont pas des elfes, ce sont des sauvages ! Des barbares assoifés de sang ! Nous voulions la paix, nous êtions là pour eux, et c'est pour eux que vous avez laissé au pays vos femmes et vos enfants, vos pères et vos mères, votre coeur et votre âme !

Compagnons, ces sauvages ne veulent pas la paix et, dans leur arrogance, ils nous ont déclarés la guerre ! Mais rassurez vous guerriers et remerciez Ulric ! Car quand le soleil se couchera derrière les collines, nous les aurons tant abreuvés de leur propre sang que jamais plus ils n'oseront se dresser contre les armées du Reich !

Debout ! Debout guerriers de l'Empire ! Debout croisés d'Ulric ! Prenez vos armes, enfourchez vos montures, et poussez ce cri en partant en guerre !

VICTOIRE ! VICTOIRE ET GLOIRE POUR ULRIC !

Les humains se levèrent et poussèrent trois fois le cris avant de se mettre en formation, prêts à en découdre.

Gloire en soit rendue à Ulric, nous prîmes l'initiative et versâmes le premiers sang quand les escorteurs, partis en éclaireurs, abattirent l'un de leurs deux grands aigles alors que notre artillerie ouvrait le feu, sans infliger de dommages notables à l'ost ennemi.

L'ennemi se mit ensuite en mouvement et s'avança pendant que nous maintenions nos positions afin de faire fondre les effectifs ennemis avant de leur porter le coup de grâce.

Seuls des guerriers honorables méritaient une noble mort au combat.

Au centre et à l'est, l'armée ennemie s'immobilisa, Ulric seul sait pour quelle raison, alors qu'après avoir tué nos vaillants escorteurs et l'un de nos canons, les derniers princes dragons rendaient enfin l'âme sous une pluie de mitraille.
Nous comprimes quand le sol s'agitat sous nos pieds.

Avec horreur, je vis des mains et des têtes d'hommes morts depuis longtemps m'aggriper les pieds ainsi qu'aux autres hallebardiers pour les tirer sous terre et le tiers de nos hommes disparurent en hurlant.

Leur sorcière... Elle se cachait derrière une colonne mais seule cette satanique pouvait avoir faire cela. Que son âme brûle en enfer !

Avec un rugissement de colère, je donnais l'ordre de la charge et nos rangs s'ébranlèrent, moi et les hallebardiers courant vers leurs lions blancs pendant que les joueurs d'épée se jetaient sur les lanciers et que les templiers en armure lourde, baissant leur lance, galopaient vers les archers ennemis.

La suite fût incroyable, même venant de ces félons.

Prenant leurs jambes à leur coup, l'élite de l'armée ennemi s'enfuit, nous offrant une merveilleuse vue sur leur capes en peau de lion. Ces traitres, ces couards, ces... (Plusieurs lignes incompréhensibles de termes peu courtois pour désigner la perfidie des elfes suivaient avant que le récit ne reprenne). Heureusement, les lanciers eûrent plus de courage, ou de bêtise, et tinrent leurs positions alors que la charge des templiers se brisa sur les archers à cause du tir de contre-charge adverse et, une fois encore, de la magie de cette... (une nouvelle série de terme peu élogieux pour décrire le général adverse s'ensuit et nous préférons ne pas le publier pour ne pas choquer les personnes sensibles).

Sans surprise, les joueurs d'épées brisèrent les lanciers en subissant très peu de pertes et leur firent quitter le champs de bataille.

Les survivants de leur armée se terrèrent loin de notre juste courroux, mais peu importait. La nuit tombait et la victoire était nôtre.
Le lendemain, nous installâmes le camps et découvrâmes la relique dans d'antiques ruines. A présent, elle appartenait à la croisade.

J'envoyais des missives pour faire venir des ouvriers depuis la capitale. Bientôt, une ville se dressera ici. Elle s'appellera Paenitentiam. Le repentir. Un nomp parfait pour un message clair. Ils avaient payés leur arrogance, et pour ma part cela se terminera ici. Vengeance était faite, je ne voulais plus rien avoir à faire avec ces sauvages.

Hélas, je n'aurais pas le temps de prendre du repos car les feux de la guerre nous menacent une fois encore, des Homme-Lézards et des Orques nous assaillent au sud et nous devrons combattre pour les chasser de leurs terres et les repousser à la mer. Je pars demain rejoindre la nouvelle Altdorf, récemment convertie en forteresse, pour prendre la tête de sa garnion et aller à la rencontre des envahisseurs païens.

Le sang coulera, une fois encore.


Puisse Ulric nous apporter la capacité de distinguer le bien du mal et nous donner la force de le défendre en toutes circonstances.

Amen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 2677
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Lun 1 Aoû 2011 - 15:57



La suite!

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangran
Champion squelette
Champion squelette


Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Jeu 4 Aoû 2011 - 16:59

Je m'appelle Konrad von Rechnaud, Archidiacre d'Ulric, général de la croisade de lumière pour libérer Tor Elasor des ténèbres qui s'y amoncèlent. J'écris ce journal pour que tous dans l'Empire sachent ce qu'il se passe ici, sur cette île maudite oubliée des dieux. Que tous sachent les dangers que nous courrons, pas seulement mes guerriers et moi, mais le monde tout entier.

La semaine passée fût particulièrement éprouvante car deux envahisseurs fondirent sur nous depuis le sud de l'archipel.
Tout juste arrivés du continent, les orques ont vaincus nos voisins impériaux pour prendre pied sur l'île et ont érigés un imposant totem Waaagh ! Et de monter leur camps autours. Chacun de nous savait que cela leur prendrais plusieurs jours mais chacun savait aussi que ce répit ne durerait pas.

Au même moment, les Hommes-lézards fondirent sur notre mine, menés par un imposant Slann qui les dirigeait depuis son trône de pierre. Ne pouvant les raisonner, nous prîmes les armes, une fois encore.
La bataille qui s'ensuivit fût brutale, comme toutes les batailles, mais nous triomphâmes avec force et honneur. Les stégadons que nous avions eût l'horreur de découvrir à leurs côtés fûrent promptement éliminés dès les débuts de la bataille par nos artilleurs qui reçurent la médaille du mérite pour cet exploit. Les escorteurs et Wolfram von Hurt, notre capitaine sur pégase, firent disparaitre tous les skins de la table et notre sorcier fit de son mieux pour nous éviter les affres de la magie du Slann. Hélas, il ne pu tout dissiper, et grâce à leur peau changée en pierre, un régiment de ces lézards mit en déroute nos joueurs d'épées et firent mine de nous voler notre bannière. Heureusement, moi et les vaillants hallebardiers du 15e de ligne balayâmes le second régiment et nous remportâmes la victoire, ne laissant d'autre choix aux sauriens que de dérouter. Notre glorieuse armée les poursuivit jusqu'à leur ville d'où nous les chassâmes et les forçâmes à reprendre la mer. En ce jour, plus aucun Homme-lézard ne demeurât sur les terres de Tor Elasor.

J'envoyais aussitôt une missive en notre capitale pour faire venir des colons et nous commençâmes à transformer la cité.

Mais déjà au loin les nuages de la guerre s'amoncelaient.

Les orques, sans doute attirés par l'odeur du sang, nous attaquèrent avant que nous ne puissions bâtir de muraille et une lutte féroce s'engageât dans les faubourgs de la ville.
Les orques avaient amenés de terribles monstres, des gobelins juchés sur une sorte d'araignée géante et leur seigneur chevauchait une vouivre massive. Ulric en soit loué, aucune de ces créature ne fût en mesure de nous nuir car une fois de plus, nos canons bénis les abattirent rapidement.
Sur le flanc gauche, les escorteurs et von Hurt se chargèrent de neutraliser les chars à sanglier ennemis et sur le flanc droit les chevaliers éliminèrent un curieux chariot animé frénétiquement par des petits gobelins et qui semblait fonctionné par un système de pompe.

Mais ce fût au centre que la boucherie régna. Le 15e de ligne et moi-même fûmes engagés par le seigneur orque à pied fermement campé dans une ruelle qui nous empêchait de le déborder pendant qu'une rue plus loin, les joueurs d'épée et les chevaliers étaient mis en pièce par une grosse bande d'orques sauvages. Quand enfin nous mîmes en déroute le seigneur ennemi, il ne restait de nos compagnons que des cadavres ensanglantés.

Voyant leur chef fuir, la horde perdit courage et nous les chassâmes de la ville, poussant jusqu'à leur totem que nous détruisîmes, forçant ces adversaire à eux aussi reprendre la mer, chassés d'Elasor pour le moment.

Sur l'emplacement du totem, nous battîmes une forteresse pour protéger notre nouvelle ville, que nous baptisâmes respectivement Sigmarheim pour satisfaire les croisés Sigmarites et Franzburg en hommage à notre Empereur qui a eût la clairvoyance de donner son aval à notre croisade.

Pour la première fois depuis que nous êtions arrivés, la lumière semblait briller sur l'avenir de la croisade et la paix régnait en nos terres.

Mais la guerre n'allait pas tarder à revenir, je le savais.

Elle reviens toujours.

Puisse Ulric nous apporter la capacité de distinguer le bien du mal et nous donner la force de le défendre en toutes circonstances.

Amen.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangran
Champion squelette
Champion squelette


Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Jeu 4 Aoû 2011 - 17:03

En bonus, voici des citations fictives ayant pour thème la campagne battle de laquelle est tirée mon récit.

"En l'année 2607, embarquons les amis,
Ton or nous fait tourner la tête,
Elasor company !

Nous partons tous à la conquête,
De la gloire et de l'oubli !
Ma foi notre fortune est faites,
Elasor company !

Pour Ulric, l'or et pour la vie,
Elasor company !

Sur les plages de Tor Elasor,
Les galets sont diamands,
A l'infinie le sable est d'or,
Les rivières sont d'argent !

Une petite pépite pour Marie,
Une petite pépite pour moi !
Et toutes les autres seront pour toi,
Elasor company !

Pour Ulric, l'or et pour la vie
Elasor company !

Nous chasserons du païen,
Au sabre et au fusil !
Pour toi nous n'aurons peur de rien,
Elasor company !

Pour Ulric, l'or et pour la vie,
Elasor company !"

Chanson des marins qui partent pour Tor Elasor.


"Vous n'aimez pas le goût de la poudre ? Peut-être voudriez vous aller demander aux gars d'en face ce qu'ils pensent de celui du plomb ?" Attribué au Maitre ingénieur ***

"Ah ! Stupides elfes ! Que pensent-ils nous faire avec leurs arcs ? " Les dernières paroles de Franz von Gyrf, chevalier de la Reiksguard, avant que les tirs elfes ne brisent la charge des templiers.

"Et moi je vous dis que ces coquins essayent de nous tuer !" Attribué à Karl Dernast, sergent des Hallebardiers du 15e de ligne lors du débat visant à savoir si il était normal que les tirs impériaux ennemis passent tout autours de l'armée sans tuer personne.

"C'est quoi déjà, rouge-rouge-vert ou rouge-vert-rouge ?" Ingénieur Hernann Irtz, capitaine du tank à vapeur "vae victis", traficotant les systèmes de sa machines sous les regards inquiets de ses assistants.

"Qui est l'abruti qui a éteinds la lumière ?" Dernières paroles d'un chef de mortier avant qu'un Grand aigle ne mette l'équipage en charpie.

"Comme quoi, la taille ne fait pas tout..." Un Hallebardier du 15e de ligne à un de ses camarades pendant que les canons de la croisade déchiquetaient les stégadons ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 21
Nombre de messages : 2677
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Jeu 4 Aoû 2011 - 17:20


Belle suite, comme d'habitude...
A part un léger détail... Je parie que le combat contre les hommes lézards est inspiré d'une vrai bataille warhammer :
Citation :
Les escorteurs et Wolfram von Hurt, notre capitaine sur pégase, firent disparaitre tous les skins de la table


Et les citations sont une bonne idée

... la suite? (je me sens un peu seule... )

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sangran
Champion squelette
Champion squelette


Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   Jeu 4 Aoû 2011 - 18:48

Oui, c'est vrai que tu es la seule à donner ton avis, c'est dommage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de Konrad von Rechnaud, archidiacre d'Ulric.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» HISTOIRE DE LUMUMBA
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art
» Histoire de Rivombrosa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armées Comtes Vampires et mort-vivants :: 
La Bibliothèque
 :: Récits, Fanfics et Fanart
-
Sauter vers: