AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Larvzagh
Zombie
Zombie
avatar

Nombre de messages : 20
Expérience de jeu (CV) : Aucune, Croyant mais non pratiquant. (O&G) 10 ans environs.
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof   Jeu 16 Déc 2010 - 21:25

Comme indiqué dans ma présentation, voici le début du récit qui forme en quelque sorte le Background de mon armée de compte vampire.
Je rajouterais la suite au fur et à mesure de mes corrections.



Chapitre I : Le grimoire

Telle une ombre l'étranger descendit silencieusement la rue qui menait à la muraille.
Son pouls augmentait à l'approche de l'édifice, ce n'est qu'une fois devant celui-ci qu'il fit une halte...
Il leva sa main gantée ce qui fit tomber son capuchon et l'on pu voir l'espace d'un instant la lueur de ses yeux rouges.
Puis sans un bruit l'étranger disparu ne laissant rien qui aurai pu trahir sa présence.

*****

L'alarme retentissait, tout le monde était sur le pied de guerre dans le fort, un intru aurait réussi à pénétrer dans l'enceinte
en égorgeant une sentinelle...
Tout les gardes s'afférent à le chercher, en vain, celui-ci est déjà loin, emportant avec lui sa précieuse cargaison.

*****

La forme encapuchonnée parcourait le dédale du labyrinthe que forme les égouts de la ville dans le noir absolu,
ses yeux rouges lui permettaient de voir comme en plein jour, pas une fois celui-ci ne se trompa de chemin.
Il sortit alors sous les bidons-villes proches du port, quartier mal famé ou règne terreur et superstition.
Non loin de là, caché sous un ponton, le maître attendait son disciple.
- " Voici le présent que vous cherchiez maître ", susurra le voleur en tendant l'épais grimoire qu'il venait de subtiliser
" Mais pourquoi le vouloir oh mon maitre ? "
- " Il faut toujours avoir de quoi forger une alliance forte, et ceci a plus de valeur qu'il n'y paraît " lui répondit son maitre
d'une voix monocorde en prenant le grimoire de ses pattes crochus.
Une odeur de pourriture dérangea le voleur, le doute et la nervosité commençait à monter en lui, quelque chose n'allait pas.
" Pourquoi voler ce grimoire? Avec qui s'allier? Et pourquoi maintenant que tout était fini le maitre ne bougeait-il pas ? "
Le voleur se posait toutes ces questions avant que ses poils ne se dressent sur tout son corps en voyant tomber un morceau de la chair de son maître.
C'est les yeux emplit d'horreur qu'il compris que l'odeur de pourriture ne venait pas de l'endroit malsain mais de son maitre.
Celui-ci était mort depuis plusieurs jours apparemment, mais alors comment pouvait-il parler et pourquoi lui aurait-il donné l'ordre de récupérer
ce livre? Qui contrôlait se corps ?
Cette question fut de trop car a peine y avait-il pensé qu'il sentit une douleur à la poitrine, il baissa ses yeux horrifiés pour voir une lame
sanguinolente sortir de son ventre.
Derrière lui se dressait un homme en armure noir, un dragon rouge apparaissait sur son plastron éclairé par la lumière de la lune.
Celui-ci retira son épée du corps du skavens qui s'effondra sur le sol dans un bruit mat.
- " Ramassez tout et ramenez tout ça à bord !" ordonna-t-il d'une voit caverneuse à l'intention des squelettes qui le suivaient,
ceux-ci mus par une magie impie s'exécutèrent, ne laissant sur place que les deux cadavres des hommes-rats.
Dès l'aube la marée les aura emporté et les monstres aquatiques auront eu raison de leur corps, personne ne saura ce qui c'est passé cette nuit là.
L'homme en armure était souriant, la nuit ne faisait que commencer mais déjà la chasse promettait d'être bonne.


Dernière édition par Larvzagh le Lun 20 Déc 2010 - 15:33, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3335
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof   Jeu 16 Déc 2010 - 22:18

Bon... Je n'ai lu que les trois premiers paragraphes mais plusieurs choses me paraissent importantes à souligner.
Tout d'abord, c'est rempli de fautes. Désolé d'avoir à te le dire, mais tu sembles avoir un sérieux problème en ce qui concerne les infinitifs/participes passés, les tout/tous et même dans une certaine mesure les féminins/masculins. Du coup le récit en devient franchement fastidieux à lire.
Pour ne rien arranger, tu fais un quadruple post... Pas top-top vis à vis de la charte que tu as signée en t'inscrivant sur ce forum.
Enfin, si tu trouves quelqu'un d'assez patient/courageux/désoeuvré pour lire les 1012 pages que tu viens de poster, je te tire mon chapeau!
De plus, je constate que tu ne t'es même pas présenté dans la section adéquate... Là on prend franchement un mauvais départ tous les deux.

Bon, je te laisse remanier l'ensemble. Disons que je te laisse jusqu'à samedi midi pour faire de l'ordre dans tout ça. Pour que ce soit clair, je te demande de:
-éditer tes posts pour tout regrouper dans un seul et unique post (tu peux retirer une partie du texte et attendre que quelqu'un fasse un commentaire pour poster la suite par exemple, ce sera déjà moins indigeste)
-aller te présenter dans la section prévue pour les nouveaux
-passer ton texte dans un correcteur d'orthographe sérieux (il en a besoin) et faire globalement plus attention (quelques fautes ça arrive à tout le monde, mais faut pas pousser non plus).

Je t'invite également à lire avec attention la charte du forum, ça ne pourra pas te faire de mal.

Si d'ici samedi midi je ne constate aucun changement prometteur, je supprime ton sujet.
La balle est dans ton camp.

PS: ne crois pas que je fasse ça pour te casser, j'essaie juste que cette section qui m'est chère reste agréable à consulter pour tous. J'espère que tu en tireras ton parti.

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larvzagh
Zombie
Zombie
avatar

Nombre de messages : 20
Expérience de jeu (CV) : Aucune, Croyant mais non pratiquant. (O&G) 10 ans environs.
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Re: Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof   Jeu 16 Déc 2010 - 22:40

Ouch vue comme ça ... c'est douloureux ^^'

Mais c'est ma faute je vais donc faire de mon mieux pour corriger le tir.

Je m'excuse pour les doubles post mais je l'ai fait dans le but de rendre le topic plus lisible, je vais donc retirer les dernières histoires et attendre avant d'en poster une nouvelle.

Pour ce qui est de la présentation j'ai lu la charte justement et n'ai pas vue qu'une présentation était obligatoire, je vais donc relire celle-ci et m'occuper des présentations.

Pour ce qui est des fautes je sais qu'il m'arrive d'en faire, pourtant utilisant Chrome et son correcteur je pensais m'être appliqué... Je vais donc essayer de trouver une personne pour me relire et m'aider à corriger ça.

Loin de moi l'idée de faire n'importe quoi même si c'est concrètement ce que j'ai fais :s

Bien à vous, L.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3335
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof   Ven 17 Déc 2010 - 9:21

Bien, je suis content de voir que tu prends la chose sous le bon angle.
Si tu ne parviens pas à supprimer toi-même un ou plusieurs de tes messages (ou si tu as d'autres questions de manière générale), il suffit de m'envoyer un MP (à Moi ou à n'importe quel autre modérateur/admin) et je me ferai un plaisir de te venir en aide.

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blood Knight
Chevalier noir
Chevalier noir
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 348
Expérience de jeu (CV) : 1 an de CV ma première armée et débute un petit contingent de Hauts elfes
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof   Ven 17 Déc 2010 - 18:50

Bien, j'ai lu ton texte, et je le trouve vraiment bien. Bien sur, il pourrait être amélioré, mais pour un commencement, c'est bien.

Quelques points qui me dérangent un peu : _le nombre de retour à la ligne qui (selon moi) coupe un peu le rythme du texte.

_tes "*****" qui je pense pourraient être supprimées pour être remplacées par une phrase narrative.

Après, il s'agit de mon gout personnel. Mais attendons de voir ce que disent les autres.

Sinon, l'histoire est bien même si je ne vois pas trop pourquoi un skaven obéïrait à un humain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larvzagh
Zombie
Zombie
avatar

Nombre de messages : 20
Expérience de jeu (CV) : Aucune, Croyant mais non pratiquant. (O&G) 10 ans environs.
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Re: Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof   Sam 18 Déc 2010 - 11:54

Je note tout ça pour améliorer mon histoire du coup.

par contre :
Blood Knight a écrit:

Sinon, l'histoire est bien même si je ne vois pas trop pourquoi un skaven obéïrait à un humain.

En fait son maître est un skavens lui aussi mais zombifié.

Mais du coup je vais peut-être remplacer mes '*****' par des phrases narratives comme tu me le conseil, histoire d'ajouter quelques détails.
A moins que le fait de faire parler le zombie soit un peu trop n'importe quoi ....

Dans tout les cas il faut que je revois mon histoire.

Merci de vos remarques.


Dernière édition par Larvzagh le Lun 20 Déc 2010 - 15:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3335
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof   Sam 18 Déc 2010 - 11:54

Le Skaven n'obéit pas à un humain.
On peut supposer que le premier Skaven est un membre du Clan Eshin. Il suit les instruction de son maître hiérarchique habituel au sein du Clan.
Tout ce qu'il ignore (et qu'il découvre à ses dépends), c'est que ledit maître est mort et n'est plus que la marionnette d'un Vampire (manifestement un Dragon de Sang).

Larvzagh: voilà, fini le gendarme, je peux enfin dire que ton texte est vraiment bien parti sur le fond!
Il reste un certain nombre de fautes, mais on sent quand même que la base est bonne et que tu fais un peu plus attention.
Je lirai la suite avec attention, sois-en sûr.

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blood Knight
Chevalier noir
Chevalier noir
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 348
Expérience de jeu (CV) : 1 an de CV ma première armée et débute un petit contingent de Hauts elfes
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof   Sam 18 Déc 2010 - 13:48

Ah, d'accord, il me semblait, je ne sais pas pourquoi que c'était un humain zombifié.

Donc moi, j'attends la suite avec impatience. Mais quel est ce mystérieux grimoire ? Dans quelle ville ou quel pays cela se passe ? Mystère et boule de gomme...

Tant de questions qui se bousculent dans mon esprit, rien que pour ça, ton texte est très interessant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larvzagh
Zombie
Zombie
avatar

Nombre de messages : 20
Expérience de jeu (CV) : Aucune, Croyant mais non pratiquant. (O&G) 10 ans environs.
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Re: Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof   Sam 18 Déc 2010 - 23:22

Voici donc la suite qui j'espère vous plaira, je suis ouvert à toute remarque bien entendu.

*****

Chapitre II : Le cortège

Une nappe de brouillard surnaturelle commence à se répandre sur les pavés de la route, elle s'étend de plus en plus au raz du sol puis s'élève, se mêlant à l'obscurité de la nuit. Le bruit d'une roue qui grince retentit dans la nuit, un charriot s'approche lentement du cimetière. Arrivé devant celui-ci une bourrasque de vent ouvre les grilles dans un bruit métallique faisant s'envoler une nuée de chauves-souris, l'étrange attelage continue d'avancer jusqu'au centre du cimetière, puis le glas funèbre d'une cloche résonne dans l'obscurité. A ce son la brume tourbillonne violemment, puis après le douzième coup de cloche le silence revient. La lune révèle une étrange silhouette encapuchonnée sur la charrette, celle-ci se redresse et attend, immobile, silencieuse.
Des bruit de planches brisées se font entendre un peu partout, une ombre se dessine enfin dans la grisaille. La silhouette tend les bras en voyant arriver de plus en plus de zombies près de lui. D'un geste de la main et sans un mot il ordonne aux premiers zombies de déterrer les corps trop profondément ensevelis.
- " Il y en a trop peu...” pensa la silhouette “Je ne peux me permettre d'en laisser sur place ... "
Puis son regard se tourna vers le hameau tout proche alors que des cris de terreur se répercutaient dans la nuit.
La charrette macabre, suivit par son cortège de zombies, reprit lentement la route en direction du hameau où les cris devenaient de plus en plus nombreux, preuve que son maître avait commencé la récolte lui aussi.

D'un simple revers de sa main Thad éventra un autre paysan qui s'effondra sur lui-même, laissant écouler son sang sur le sol déjà couvert du corps de ses camarades trop téméraires.
- " Enchaînez les autres ! " ordonna-t-il à la silhouette imposante, protégé par une armure de fer noir.
Celui-ci retira sa hache du crâne d'un paysan.
- " Bien maître. " répondit le Sénéchal.
Sans autres mots, celui-ci ainsi que les autres guerriers aux alentours se saisirent des survivants, femmes, enfants, vieillard, tous furent enchaînés.
Au bruit du cahot des roues d'une charrette, Thad se retourna face à son acolyte, celui-ci juché au sommet d'un monticule de corps, de chair et d'organes en fusion avec son véhicule, amenait son cortège de zombies.
- " Nécromancien ! Occupe toi d'eux ! " Lança Thad en indiquant les paysans morts dans la rue.
Le Nécromancien fit résonner une fois encore la cloche située sur sa charrette, puis commença à nouveau son rituel de résurrection. La brume qui suivait inlassablement la charrette, enveloppa les corps des paysans morts, qui se relevèrent maladroitement, puis avancèrent d'un pas hésitant jusqu'à rejoindre le cortège maudit afin d'en grossir les rangs.
- " En route, ne laissez rien et n'abimez pas les vivants ! Surtout celui-ci ! " Grogna Thad en pointant le guérisseur du village.
Celui-ci se recroquevilla sur lui-même en voyant se dessiner sur les lèvres du vampire un terrible sourire sadique qui ne présageait rien de bon pour le pauvre sorcier.

Le vampire en tête, le cortège repartit en direction du rivage emportant sa précieuse cargaison de prisonniers avec lui. Sur la plage un navire les attendait, sous les reflets de la lune on pouvait voir ses voiles déchirées ainsi que sa coque fabriquée dans un assemblage d'os et de métal. A sa proue se trouvait une femme à la chevelure noir de jais, aux traits délicats et à la peau d'albâtre, celle-ci regardait le cortège monter à bord du navire et remarqua que le hameau avait bien été vidé, même le bétail avait été récupéré.
Thad s'approcha d'elle:
- " La quantité n'est pas au rendez-vous dirait-on... " Lui reprocha-t-elle.
- " Je sais " grogna-t-il " Mais cette fois la qualité fera prime ! Je te ramène bien plus de sang chaud qu'à l'habitude ! "
- " Je te taquine très cher frère, mais qui est donc cette homme pour qu'il ai autant de privilèges ? " demanda-t-elle en regardant le sorcier qui était chargé en dernier a bord du vaisseau.
- " C'est un sorcier, sa magie est ridicule mais je pense pouvoir en faire un meilleur usage que lui " lui répondit Thad avec un sourire entendu.
Puis une fois toute la cargaison à bord, le navire s'écarta de la plage dans un bruit de succion, avant de fendre les eaux en direction du golfe noir, les deux vampires étaient ravis, leur plan s'effectuait sans encombre.


Dernière édition par Larvzagh le Lun 20 Déc 2010 - 15:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3335
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof   Dim 19 Déc 2010 - 23:23

Alors là je suis sidéré du changement. Je dois te féliciter pour le soin que tu apportes à ton récit, c'est vraiment autre chose!

L'ambiance que tu installes est très réussie. De l'horreur, des massacres, des prisonniers, du mystère: tout ce qu'il faut.

Toutes mes félicitations, j'attends la suite avec impatience.

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larvzagh
Zombie
Zombie
avatar

Nombre de messages : 20
Expérience de jeu (CV) : Aucune, Croyant mais non pratiquant. (O&G) 10 ans environs.
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Re: Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof   Lun 20 Déc 2010 - 12:00

Merci bien à tout les deux ! Je vous poste donc la suite qui est "un peu" plus longue, j'espère juste qu'elle ne vous rebutera pas.
PS @Blood Knight : Je me continu avec mes **** mais j'ai tout de même pris en compte tes remarques =)
Bonne éternité !



Chapitre III : L'eveil

Quel fut son étonnement lorsque Kemchar se réveilla dans une geôle en compagnie de plusieurs personnes. Lui qui pensait mourir des mains de ses ravisseurs, il essaya de remettre de l'ordre dans ses idées, de se rappeler la nuit précédente, il était alors un guerrisseur apprécié qui avait rendu mainte fois service à son village. Mais désormais son village n'existait plus, tout les hommes qui ont tenu tête aux ravisseurs ce soir là furent passé au fil de l'épée. Kemchar voyait encore le corps d'un de ses amis étendu dans les rues, sa tête gisant à quelques pas de là, puis lui vint à l'esprit le son funèbre d'une cloche, ce qu'il vit alors le marqua pour le restant de ses jours, le corps de son ami sans tête se releva maladroitement, ramassa sa tête et parti dans la direction d'où venait le son... Quand soudain une main squelettique se posa fermement sur l'épaule de Kemchar, il se tourna lentement et put sentir toute la chaleur de son corps le quitter lorsqu'il vit pour la première fois le visage d'un des assaillants. Il était vêtu d'une armure noire qui ne laissait paraître que son visage, si l'on pouvait encore appeler ça un visage, car la peau et la chair l'avait quitté il y a surement des dizaines d'années. Kemchar ne put faire un geste, terrifié il se laissa enchainer à l'arrière du cortège et le suivi jusque sur une plage où attendait un navire à l'image des ravisseurs, fait d'os et de métal. L'odeur de mort qui s'en échappait était si forte qu'elle lui fit perdre connaissance.
Un bref coup d'œil dans la cellule lui permis de voir qu'aucune des personnes présentes n'étaient de son village.
Il se tourna vers le garçon à coté de lui, celui-ci ne devait pas avoir plus de douze printemps et ses yeux portaient encore les marques de la peur
- " Comment t'appelles-tu ? " demanda-t-il au garçon.
- " Je m'appelle Arad, je suis... " Celui-ci s'arrêta dans sa réponse avant de reprendre " j'étais apprenti sorcier."
- " Où somme nous et comment es-tu arrivé ici ? "
- " Comme tout les autres ici, j'ai été emmené de force en pleine nuit après une attaque de mon village."
L'étonnement apparu à son réveil se transforma en peur sans nom, pourquoi n'avaient-ils pas été tué et pourquoi... Sa réflexion fût interrompue par une légère explosion, un des hommes de la cellule avait tenté de faire sauter la porte avec une boule de feu mais celle-ci tenu le choc, le sorcier resta un moment pensif puis marmonna quelque chose à propos de roches étranges. Il retenta une deuxième fois de faire sauter la porte mais cette fois le sort lancé lui revint au visage et il fut envoyé avec force contre le mur opposé, du sang se mit à couler de son front. Kemchar se leva pour porter secours à l'acolyte, il remarqua alors en utilisant ses sortilèges de soin que leur puissance était plus faible qu'a l'accoutumé, il avait jusqu'à lors mis ça sur le compte de la peur, mais autre chose le bloquait... Il regarda avec plus d'attention la cellule et remarqua que les murs de celle-ci étaient faits d'une pierre noir inconnue. Arad qui le voyait regarder le mur lui dit que cette matière était de l'obsidienne une pierre absorbant les vents de la magie. Kemchar comprit alors pourquoi tout les sorciers avaient donc été séparés des leurs, mais pas pourquoi les garder en vie... Il ne put prendre plus de temps pour trouver une réponse car son manque de puissance l'obligeait à forcer sa concentration pour soigner les blessures du sorcier.
- " Arrête ça..." lui murmura le sorcier blessé " Es-tu fou ?! Il vont te prendre ... "
Kemchar ne comprenait pas, il se dit que le sorcier avait du être frappé à la tête plus fort que prévu. Arad lui expliqua que le sorcier avait raison, à chaque fois qu'une personne faisait preuve du don de guérison elle était emmené et on ne la revoyait jamais, mais que chaque départ était accompagné à minuit d'un hurlement terrifiant. La peur frappa a nouveau Kemchar qui regarda le corps blessé du sorcier, le choc l'avait pratiquement paralysé, s'il ne faisait rien pour cette homme il mourrait surement pendant la nuit. Il ferma les yeux pour essayer de calmer sa respiration.
- " Aidez-moi, tous autant que vous êtes. " demanda-t-il aux sorciers présent.
- " Si nous pouvions soigner quelqu'un nous serions déjà mort ! " lui répondit un vieillard assis à coté de lui
- " Je ne vous demande pas le soigner juste de me prêter un peu de votre puissance, concentrez-vous... "
- " Et qui nous dit que nous ne serons pas emportés à notre tour si nous t'aidons ?! " ajouta un jeune garçon qui devait avoir l'age d'Arad
- " Pour l'amour de Sigmar aidez-moi ! Qui somme-nous devenus pour sacrifier la vie d'une personne en échange de la notre ?! "
Arad assis en tailleur ferma les yeux et posa ses mains sur ses genoux, il prit une grande inspiration et commença à se concentrer. Kemchar sourit en voyant que les autres personnes en faisait de même, il ferma les yeux à son tour et puisa dans cette énergie nouvelle. Une lumière dorée envahit la pièce l'espace d'un instant puis tout revint à la normale, les blessures du sorcier avaient disparu.
- " Merci. " répondit celui-ci à Kemchar
- " Merci à tous." renvoya t il aux autres sorciers.
Puis tout le monde s'allongea épuisé, un silence de mort tomba dans la cellule maintenant que tous l'attendait. La lumière n'a duré qu'un court instant il y a peut-être une chance que les gardes ne l'ai pas vu se rassura Kemchar.

*****

Vella ouvrit les yeux elle aussi, le sourire aux lèvres, ce qu'elle venait de voir la rendait de bonne humeur. Une maitrise de la guérison et la faculté de guider les foules.
- " Peut-être est-ce la clef " pensa-t-elle "  il ne manque qu'un peu d'espoir ".
Elle se leva quittant le pentacle qu'elle avait dessiné à même le sol et commença à s'habiller. Lorsqu'elle sortit de la pièce son sourire n'avait pas disparu, au contraire elle dut réprimer une subite envie de rire suite au plan qu'elle venait d'élaborer.

*****

Depuis combien de temps était-il enfermé ? Dans cette cellule où l'on ne voit pas l'extérieur il est difficile de garder la notion du temps, chaque minute à attendre la mort parait être une éternité. Kemchar en était à ses pensées lorsqu'il entendit un léger grattement, celui-ci se fit de plus en plus fort, quelqu'un ou quelque chose cherchait à percer le mur opposé. Puis le bruit s'arrêta aussi subitement qu'il avait commencé.
Des bruits de pas dans le couloir indiquaient que quelqu'un arrivait. La femme à la peau d'albâtre que Kemchar avait vu sur le navire arriva d'un côté du couloir qui bordait la cellule, et l'homme qui avait lancé le raid sur son village arriva de l'autre côté.
C'est la fin pensa Kemchar, il vit la femme arriver à hauteur du guerrier, son visage n'était pas aussi fier que la première fois qu'il l'avait vu, elle semblait inquiète, il ne vit pas le visage de l'homme car celui-ci lui tournait le dos. Kemchar entendit la femme parler de rebelles qui seraient entrés dans la forteresse pour libérer les captifs.
- " Ils sont faibles, nous les tuerons sans difficulté et ..." lui répondit le guerrier
- " Mais s'ils découvrent la faiblesse du maître ?! Il ne faut pas qu'ils libèrent les sorciers ! "
- " Même s'ils y arrivent, ils ne penseront jamais qu'un sort de soin le détruirait et même sachant ça aucun d'eux n'a ce pouvoir..."
- " Je ne peux courir le risque ! Envoie tes hommes trouver ces rebelles et tue-les avant qu'il ne soit trop tard ! "
Un moment de silence suivi la conversation puis le guerrier repartit sur ces pas laissant la femme à ses pensées. Juste avant qu'elle ne reparte sur ces pas elle aussi, Kemchar put voir que l'expression d'inquiétude sur le visage de la femme avait laissé place à la peur. Une fois le calme revenu le bruit de grattement que Kemchar avait entendu au part avant ce fit entendre à nouveau, un pic passa à travers le mur, une des pierres d'obsidienne se descella et fut retirée.
- " C'est ici ! " dit une voix d'homme à travers le trou.
D'autres pierres furent retirées à la hâte et l'on pu voir un homme à travers le trou béant.
- " Vite ! Venez avant que les gardes ne s'aperçoivent de quelque chose ! " lança celui-ci.
Sans hésitation tous passèrent par l'ouverture sans savoir ce qu'il y avait derrière. De toute façon cela ne pourrait pas être pire qu'ici se dit Kemchar, et puis ils avaient entendu ce qu'avait dit les deux meurtriers et sans échanger un mot, ils ont décidé qu'il était temps de leurs vengeance. L'ouverture donnait sur une sorte de canalisation, vue l'odeur Kemchar en déduit qu'il devait s'agir des égouts. L'homme n'était pas seul quatre autres combattants étaient avec lui, mais on ne pouvait voir leur visage caché par des masques symbole de mort.
- " Wey-Tu ?! " dit Arad avec enthousiasme
- " Arad ?! Toi ici ! " lui répondit l'homme tout bas " Nous fêterons nos retrouvailles plus tard le temps presse !"
Kemchar se rappela où il avait vue ces masques, ils étaient portés par des mercenaires du lointain pays de Cathay.
- " Nous allons sortir d'ici en vitesse et ... "
- " Non ! " s'exclama Arad, " Ils ont tué mon maître, je ne partirais pas d'ici avant d'avoir eut vengeance ! "
- " Vengeance ?! Petit, sais-tu contre qui tu te dresses ? "
- " Des meurtriers ! Que tu m'aides ou non je ... "
- " Le maître des lieux est le seigneur Amadeus Von Rikenhof, c'est un vampire ! Cela fait plusieurs années que nous essayons de le vaincre mais rien n'y fait ! Si tu sais comment le tuer alors explique nous je t'en prie ! "
Un frisson parcourut le groupe de sorcier à l'évocation du mot vampire.
- " Je connais un moyen. " finit par dire Kemchar, " Mais je ne peux pas le faire seul... Qui est avec moi ? "
Tous se regardèrent et hochèrent la tête.
- " Dans ce cas suivez-moi " reprit Wey-Tu " Je vais vous montrer où il repose mais nous n'auront qu'une seule chance après quoi nous mettons les voiles loin d'ici ! "
Le petit groupe de sorcier partit alors à la suite du groupe d'assassins de Wey-Tu, car tel était leur noms, dont la renommée outrepassait la mer et les océans. Après une demi-heure de marche dans les égouts un des assassins s'écroula, celui à ses cotés mit la main à son cou et secoua la tête en signe de négation.
- " Sa blessure était plus profonde qu'il ne voulait laisser paraitre... " murmura Wey-Tu " On continue nous y sommes presque ! "
Et tous repartirent laissant le cadavre de l'assassin sur place. Après encore un quart d'heure de marche le groupe remonta par un tunnel creusé à même la roche et débouchèrent dans une salle qui ressemblait étrangement à la nef d'une cathédrale entièrement vide hormis un autel sur lequel était placé un cercueil. Les trois assassins restant se mirent en position autour du cercueil, arbalète de point à la main. Wey-Tu fit signe au groupe de sorcier qu'ils pouvaient y aller, tous se mirent autour du cercueil et commencèrent à ce concentrer. Kemchar plaça ses mains au dessus du cercueil et commença son incantation dans un murmure, une boule de lumière dorée apparut au creux de ses mains, il concentra celle-ci afin d'en augmenter la puissance, s'il pouvait détruire une partie du corps cela serait sûrement suffisant pour tuer le vampire. Il essaya d'augmenter encore la puissance d'un cran. Wey-tu pouvait entendre crépiter l'énergie libérée et commença à se demander si l'opération allait réussir, il arma son arbalète au cas où cela tournerait mal. Les sorciers concentrés ne virent pas au moment de lancer le sort que le sol sur lequel ils se tenaient était couvert d'un symbole cabalistique, qui, sous l'effet de la puissance libérée, c'était mit à briller. Kemchar appliqua ses mains sur le thorax du vampire et termina son incantation, il en suivit une détonation qui souffla les sorciers à terre.
- " On l'a fait ! " pensa Kemchar en essayant de se relever.
Mais une main squelettique se posa à nouveau sur son épaule. Un guerrier, comme-celui qui l'avait enchainé lors du raid sur son village, le maintenait à genoux, derrière-lui Wey-tu et ses assassins gisaient au sol dans une flaque de sang. Kemchar regarda à nouveau vers le cercueil et vit que les autres sorciers étaient tous maitrisés par des guerriers semblables. L'énergie libérée par le sort les avaient vidé de tout espoir de livrer bataille contre ces guerriers.
- " Par Sigmar qu'ai-je fais ?! " se dit-il horrifié par le spectacle qu'il avait sous les yeux.
Le vampire qu'il avait essayé de tuer se tenait en lévitation à un mètre du sol, son corps était desséché, il n'en restait que des os et de la peau tannée, mais ses orbites vides luisaient d'un feu rougeoyant, sur son torse une amulette brillait intensément d'une couleur dorée. Celui-ci se posa doucement sur le sol, regarda chacun des sorciers un à un puis se fixa devant Kemchar.

On entendit le bruit sourd d'un mécanisme, toutes les chandelles et torches de la cathédrale s'allumèrent d'un coup et l'on put voir arriver par la grande porte à l'autre bout de celle-ci, la femme au teint d'albâtre et à ses côtés le guerrier en armure noir qui avait lancé le raid sur le village de Kemchar.
- " Hmmm... Vous gagnez très cher sœur " murmura le guerrier
- " Comme toujours mon frère, comme toujours... " répondit la femme sur un air d'amusement
- " Je vois que vous vous amusez toujours autant... " Fit remarquer le vampire au deux compères, sa voix était grave et résonnante, elle emplissait l'esprit comme la cathédrale toute entière.
Il retourna alors son attention sur Kemchar toujours maintenu à genou :
- " Ainsi donc c'est grâce à toi que je suis en vie... Je te dois donc des remerciements, mais avant tout je pense que des présentations s'imposent. Je suis le comte Amadeus Von Rikenhof " annonça le vampire dans une révérence princière.
Kemchar ne pouvait bouger ni même parler, la vue du vampire ainsi que la voix qui résonnait dans sa tête le terrifiait.
" Vois-tu...  continua Amadeus, «  Non pas que les personnes ici manquent de puissance mais le domaine de la guérison n'est pas le plus simple à manier pour nous autres vampires... Certes forcer les morts à se relever est une chose ! Mais cela ne leurs rend pas leur ancienne apparence, ni même leur ancienne vie... c'est pourquoi j'ai eu besoin de toi et de tes acolytes. De plus, et surtout, tes prédécesseurs n'avaient pas réussi à accumuler assez de puissance pour briser le sceau sigmarite qui me retenait."
Kemchar baissa les yeux, abattu de s'être laisser avoir de la sorte, mais son désespoir ne fit que croitre lorsqu'il vit avec terreur le symbole gravé sur le sol. Le symbole qui c'était mit à briller lors de l'incantation représentait une étoile du chaos, huit branches représentant les huit vents de la magie et sur chacune d'elles un des sorciers était maintenu agenouillé par un garde immobile. Non seulement cette chose avait prévu qu'il allait venir essayer de le tuer, mais elle avait aussi prévu qu'il amènerait les autres sorciers avec lui, comment avait-elle pu... Le vampire le regardait perdre espoir, tout se passait comme prévu, encore un peu et tout serait terminé.
" En guise de remerciement " Repris Amadeus, "Je t'offre l'honneur de me servir pour l'éternité en échange de... la vie de tes camarades."
Sans attendre de réponse, le vampire commença une incantation. Sur la gauche de Kemchar un bruit métallique se fit entendre quelques secondes puis la tête d'un des sorciers tomba sur le sol dans un bruit mât, sous l'effet du sortilège du vampire il put voir l'âme du sorcier quitter son corps sans tête avant de fusionner avec celui du vampire. Kemchar n'était plus effrayé, il était au dessus de ça encore, son esprit luttait contre la folie lorsqu'il vit le corps du vampire retrouver sa chair. Un deuxième bruit métallique suivi d'un bruit mât se fit entendre et le vampire retrouva ses muscles, puis sa peau reprit une teinte humaine, à chaque sorcier exécuté le vampire retrouvait une partie de sa puissance. Le dernier à être exécuté ne l'était pas par hasard, l'esprit de Kemchar céda totalement à la folie lorsqu'il vit la tête d'Arad rouler au sol. Les yeux emplis de larmes Kemchar voulut hurler mais son cri fut bloqué dans sa gorge par le contact d'une lame glacée. La tête de Kemchar roula au sol à la fin de l'incantation et l'âme torturée de celui-ci ne fut pas assimilée au corps du vampire désormais complet, mais fut emprisonnée dans le médaillon qui luisait toujours d'une lueur dorée, une fois l'âme à l'intérieur, la lueur de celui-ci s'arrêta mais l'on pouvait désormais voir sur sa surface le visage hurlant de douleur de Kemchar.
Amadeus ayant retrouvé toute sa puissance déploya une paire d'aile rappelant celles des dragons, il devait faire près de deux mètres de hauteur, il avait une chevelure blonde comme les blés et ses orbites jusque là rougeoyantes contenaient désormais deux yeux verts comme l'émeraude.
- " Chose promise, chose dûe " murmura celui-ci en souriant, " Tu me serviras désormais pour l'éternité en soignant mes blessures tout en me permettant d'aspirer toujours plus d'énergie."
Il se tourna alors vers ses deux acolytes :
- "Vella ! Thad ! Les préparatifs sont-ils prêt ? "
- " Oui père. " répondirent la femme au teint pale et l'homme en armure.
- " De nombreux villageois aimeraient faire partie du banquet en l'honneur de vos pouvoirs retrouvés. " Ajouta Vella avec amusement.
- " Et bien ne les décevons pas, il est temps de reformer notre armée ! " lui répondit Amadeus en prenant le grimoire récupéré par des hommes rats. Celui-ci contenait le savoir interdit qui a permis de créer le médaillon, accélérant ainsi la régénération du vampire, et contenait bien plus encore.


Dernière édition par Larvzagh le Lun 20 Déc 2010 - 15:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blood Knight
Chevalier noir
Chevalier noir
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 348
Expérience de jeu (CV) : 1 an de CV ma première armée et débute un petit contingent de Hauts elfes
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof   Lun 20 Déc 2010 - 12:25

Oui, comme l'a dit Thomov, il y a eu de sacrés progrès accomplis . Maintenant, je ne sais pas ce que je pourrais dire pour faire avancer ton style d'écriture.
Après, c'était un peu long, c'est vrai, mais très interressant.

C'est un vampire ailé ton vampire ? On en voit pas beaucoup des comme ça, un point de plus pour l'originalité. Pauvre Kemchar, il s'est fait avoir comme un bleu. Mais tant mieux pour notre vampire.

Maintenant, quels sont ces projets ?

P.S. : Tu feras gaffe, il y a un endroit ou tu as écris le "compte" au lieu de comte, peut être une erreur d'inattention, mais quand on lit ça fait bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larvzagh
Zombie
Zombie
avatar

Nombre de messages : 20
Expérience de jeu (CV) : Aucune, Croyant mais non pratiquant. (O&G) 10 ans environs.
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Re: Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof   Lun 20 Déc 2010 - 14:04

Effectivement ça choc, merci de ta remarque j'ai édité le récit.
J'en profite pour vous transmettre la suite de l'histoire, maintenant que le seigneur de l'armée est réveillé je compte vous présenter les différents personnages qui le soutiendront.


Chapitre IV : Varghulf

De son vivant Malash était un guerrier au sein de l'armée de la reine Neferata, il combattait sous les ordres du capitaine Abhorash, le plus fort des guerriers de l'armée, auquel Malash vouait une admiration sans pareil. Lorsque celui-ci devint un vampire par la ruse de la reine, Malash usa de la sienne pour en devenir un à son tour, et put ainsi suivre son capitaine dans la non-vie et durant son exil qui suivi lors de la chute de la cité. Auprès de son capitaine, Malash pu se consacrer à la maitrise de l'art du combat et apprit que seul l'impur acceptait de se nourrir des faibles. C'est pourquoi comme son maitre avant lui, Malash se refusait de boire le sang de ceux qu'il jugeait indigne et s'abreuvait de celui de grands guerriers. Lorsque Abhorash partit accomplir sa quête à travers le monde, Malash en fit de même pour accomplir la sienne et espérait ainsi être reconnu par son maitre. Il partit alors vers la Lustrie et combattit des monstruosités de la jungle, s'abreuvant du sang d'un héros saurus ainsi que de son carnosaure. Malash combattit dans les jungles chaudes durant prés d'une centaine d'année, durant laquelle il apprit que de grands guerriers élus des dieux sombres se trouvaient à l'extrême nord du monde. Il entreprit alors de remonter jusqu'aux terres gelées du chaos, il releva des océans un navire coulé depuis des années, les âmes des marins mort noyés demeurant toujours prisonniers à l'intérieur, et partit vers le nord passant au large de Naggaroth, massacrant monstres marins, corsaires elfes-noirs et autres dangers peuplant les océans, pour finalement accoster sur les désolations du chaos. Il passa alors près d'un nouveau siècle à combattre guerriers nordiques, trolls et autres créatures mutées par le pouvoir du chaos. Il ne s'inquiéta pas lorsque sont corps sans vie fut lui aussi affecté par les effets mutagènes des vents chaotiques, ses lèvres disparurent, laissant place à des crocs acérés, de chaque coté de sa tête se mirent à pousser des cornes, son dos fut doté d'une paire d'ailes membraneuse et musclées rappelant celles des dragons et son armure commença à fusionner avec ses chairs difformes laissant apparaitre ses organes par endroit, la marque des dieux du chaos dont il avait prit les symboles sur ses précédentes victimes se façonna dans ses chairs et c'est ainsi que naquis le premier vampire du chaos, mais celui-ci était incomplet car la folie montait en lui peu à peu.
Il décida de repartir vers sa terre natale, mais lors du voyage de retour, alors que Mannslieb était absente du ciel et que Morrslieb illuminait la nuit, il fut attiré par une violente irruption de magie noire provenant d'une ile perdue au milieu de l'océan. Un rictus se dessina sur sa bouche sans lèvres lorsqu'il sentit la puissance du vampire qui en était la cause, enfin avait-il trouvé un adversaire à sa taille, il débarqua sur l'île et massacra les zombies qu'il rencontra afin de montrer sa présence ainsi que ses intentions hostiles. Malash n'était pas réputé pour sa diplomatie et arriva devant le maitre des lieux en peu de temps, il remarqua que celui-ci tenait à garder une apparence humaine, il devait faire près de deux mètres et était engoncé dans une armure noire avec un emblème de dragon rouge, il était blond comme les blés et ses yeux vert émeraude. Un rapide coup d'œil permit à Malash de voir d'où venait cette émanation de magie noire, une fosse remplie de corps entourait le vampire, tous venaient d'être sacrifié et commençaient peut à peu à reprendre vie. Ce vampire était l'opposé même de Malash, il venait de s'abreuver aux gorges de millier d'êtres, homme, femme, enfant, bétail... tous faibles comparé aux démons qu'avait affronté Malash...
Sans un mot Malash chargea le vampire et le frappa d'un coup titanesque, celui-ci para avec rapidité mais le coup fut d'une telle force que le sol sous le vampire se fissura, mais celui-ci contrairement à son apparence n'était pas un jeune vampire, il avait servi le grand Nagash durant la guerre contre les prêtres-rois, et après être sorti de près de 200 ans de léthargie et grâce à de puissants sortilèges, venait d'acquérir la force de milliers d'âmes. Il est dit que le bruit de leur combat se répercuta par delà les mers et les océans et que lorsque le vent vient du large, on pouvait entendre la fureur du démon et le fracas des lames.
Leurs corps immortels et sans vie ne souffrant jamais de la fatigue, le vampire et le démon s'affrontèrent plusieurs jours durant, la nuit ne laissant jamais place au soleil sur cette île, et ce n'est qu'à l'aube du dixième jours que le vampire put prendre l'avantage dans ce combat d'usure, grâce à sa lame maudite il absorbait la force vital de ses victimes pour se régénérer, Malash sentant ses forces diminuer de jours en jours alors que celles de son adversaire augmentaient, entra dans une folie destructrice à l'idée de perdre, la rage du démon en lui augmenta sa force et chacun de ses coups qui manquaient le vampire arrachaient des pans entiers de roche, mais sa fureur l'empêchait de prévoir les attaques de son adversaire, celui-ci esquivait de justesse les coups dévastateurs du démon et contre-attaquait dans la foulée, chaque coup de sa lame lui donnant l'avantage. Et à la fin de la journée, Malash fut vaincu, à bout de force il mit genou à terre et repensant à l'enseignement de son maitre, attendait sa sentence la tête haute. Mais le vainqueur avait d'autre coutumes et aussi d'autres projets pour une telle force contre nature, au lieu d'achever Malash, il lui offrit de le servir pour l'éternité. Malash que la folie avait rattrapé crut voir face à lui son capitaine et accepta le pacte, se retrouvant ainsi au service de son nouveau maitre.

Celui-ci s'appelait Amadeus Von Rikenhof et avait fui Nagashizzar afin d'éviter la colère de Nagash après l'échec de sa croisade contre les prêtres-rois. Pourchassé par les monstres du Grand nécromancien, il dut fuir vers les principautés frontalières où il trouva refuge dans les ruines d'un ancien château mais fut retrouvé, blessé et scellé par ses poursuivants lors de l'affrontement qui eut lieu cette nuit là, il sombra dans un profond sommeil. Ses deux descendants, Le prince Thad Von Rikenhof et la comtesse Vella Von Rikenhof s'empressèrent alors de disparaitre avec son corps pour l'amener sur cette île inoccupée où ils lancèrent de puissants sortilèges afin de cacher le soleil et rendre l'accès à l'île difficile pour d'autres navires. Là le vampire put se régénérer et c'est depuis ce nouveau fief qu'il compte désormais lancer ses raids.


Dernière édition par Larvzagh le Lun 20 Déc 2010 - 15:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3335
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof   Lun 20 Déc 2010 - 14:14

Très bien, l'évolution du récit est rapide et plutôt bien ficelée.
Je suis vraiment stupéfait (et ravi) du changement radical que tu as opéré.

Un dernier conseil: ne va pas trop vite pour poster la suite, laisse tes lecteurs digérer un peu tout ça.

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larvzagh
Zombie
Zombie
avatar

Nombre de messages : 20
Expérience de jeu (CV) : Aucune, Croyant mais non pratiquant. (O&G) 10 ans environs.
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Re: Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof   Lun 20 Déc 2010 - 14:24

Content que cela plaise.
J'étais un peu trop curieux de savoir ce que l'on pensait de mes récits alors j'ai posté un peu rapidement en effet.
La suite n'est pas écrite pour le moment, je vous laisse donc mijoter quelques temps.

Merci de vos conseils/remarques jusque là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3335
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof   Lun 20 Déc 2010 - 14:45

C'est un plaisir, vraiment. Vu l'évolution fulgurante et la qualité du récit Moi je suis scotché!

Une réussite de plus dans la section "Récits". Et je pense que nous avons un concurrent potentiel de plus pour la prochaine édition du concours de récits du forum!

Ha au fait, une toute petite faute mais qui est mal placée: le titre de ton dernier chapitre.
Je pense que cela s'écrit Varghulf et non pas Warghulf...

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larvzagh
Zombie
Zombie
avatar

Nombre de messages : 20
Expérience de jeu (CV) : Aucune, Croyant mais non pratiquant. (O&G) 10 ans environs.
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Re: Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof   Lun 20 Déc 2010 - 15:16

Effectivement encore une, voila qui est corrigé.

Merci de ton compliment, cela motive à continuer !

Je vais d'ailleurs vous proposer ma conversion de ce Varghulf pour ma 'futur' armée, dans un topic approprié bien entendu Wink

Cela permettra d'attendre la suite du récit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2276
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof   Lun 20 Déc 2010 - 15:53

Je viens de tout lire, et franchement je trouve ton histoire très intéressante. L'idée de changer de point de vue au fil de chaque chapitre est très bonne aussi, et me fait notamment penser à Dracula (le livre).

Cependant (car il en faut bien un, nul n'étant parfait), il y a selon moi plusieurs défauts à tes textes. D'abord, la concordance des temps n'est pas trop respectée, avec quelquefois la cohabitation du passé et du présent. Ensuite, les fautes d'orthographes sont assez nombreuses et nuisent à la lecture (choc écrit choque, zombie écrit zombi, etc...). Mais ce ne sont là que des détails, et la qualité semble vraiment s'améliorer avec le temps. Continue donc sur ta lancée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Larvzagh
Zombie
Zombie
avatar

Nombre de messages : 20
Expérience de jeu (CV) : Aucune, Croyant mais non pratiquant. (O&G) 10 ans environs.
Date d'inscription : 16/12/2010

MessageSujet: Re: Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof   Lun 20 Déc 2010 - 16:07

Merci de ta remarque, j'ai donc refait un tour des récits afin d'en corriger les 'chocs' et les 'zombies'.
Pour ce qui est de la concordance des temps, cela sera sûrement plus difficile pour moi de les corriger, mais je ferais plus attention à l'avenir.

Par contre, je n'ai jamais lu le livre "Dracula".
Je vais peut-être penser à changer ce point aussi, après tout il s'agit là d'une oeuvre culte et un peu de culture général ne fait pas de mal ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les chroniques d'Amadeus Von Rikenhof
» [Troisi, Licia] Chroniques du Monde Emergé (série)
» Clinique de l'exil : chroniques d'une pratique engagée
» Rice Anne - Memnoch le démon - Chroniques des vampires tome 5
» LES CHRONIQUES DE MACKAYLA LANE (Tome 2) FIEVRE ROUGE de Karen Marie Moning

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armées Comtes Vampires et mort-vivants :: 
La Bibliothèque
 :: Récits, Fanfics et Fanart
-
Sauter vers: