Armées Comtes Vampires et mort-vivants


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Lun 11 Juil 2011 - 10:36

La fin est laissée en suspens... Étrange... Cela me laisse supposer que Kurt apparaitra dans les aventures de Rurik, non? Sinon, pourquoi avoir mit deux histoires différentes dans un même topic? A éclaircir...

Pour le texte, toujours agréable à lire

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 


Dernière édition par Arken le Lun 11 Juil 2011 - 12:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanoar
Chevalier de sang
Chevalier de sang
avatar

Age : 28
Nombre de messages : 801
Expérience de jeu (CV) : depuis Février 2009
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Lun 11 Juil 2011 - 12:03

Merci pour ces compliments !
Halala Arken, tu n'as pas fais attention au recoupement des 2 histoires au début du récit de Kurt ? Je pensais avoir pas trop mal fait mon compte quand j'ai lié les 2 histoires. Crying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Lun 11 Juil 2011 - 12:07

...
Shame on me... J'ai une mémoire de poisson rouge...

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanoar
Chevalier de sang
Chevalier de sang
avatar

Age : 28
Nombre de messages : 801
Expérience de jeu (CV) : depuis Février 2009
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Lun 1 Aoû 2011 - 15:55

Chose promise, chose due. Voici le début de la nouvelle partie dans laquelle on retrouve notre nouveau-né nordique préféré. Ce texte sert un peu d'introduction et de (re)mise en situation, ne vous attendez pas à voir beaucoup d'action.

J'aimerai avoir des retours sur ma métaphore du début. Dites moi si elle est réussie, j'y ai passé un peu de temps. Smile
Faites moi savoir aussi s'il reste des fautes ou des maladresses, je me gène pas pour le faire dans les textes des autres ! lol


Révélation
Fin de l’hiver 2174, quelque part dans l’Ostland.
Son regard affolé allait de gauche et de droite comme pour chercher du secours, en vain. Une main puissante le maintenait par la gorge. A l’autre extrémité du bras, les yeux perçants du monstre se délectaient de l’expression de peur qui se dessinait sur le visage du pauvre homme. Un sourire malsain laissait apparaître des canines acérées. Le vampire appréciait chaque seconde.
Les lunes jumelles, hautes dans la nuit nuageuse, éclairaient délicatement la place du village sur laquelle se tenaient l’homme et la bête, scène macabre ayant accueilli un dénouement morbide. La petite bourgade avait abrité un massacre d’une horreur sans nom. Des cadavres exsangues et désarticulés d’hommes, de femmes, d’enfants ou de vieillards jonchaient le sol tels des notes jetées au hasard sur une partition par quelque artiste dérangé. Les murs des habitations avaient été éclaboussés par une symphonie ruisselante de sang et de chair ponctuée ça et là par des envolées lyriques passionnées. La violence était montée
crescendo au fil des rues jusqu’au grand final jubilatoire sur la place centrale menée de main de maître.
Pas moins de deux cents âmes avaient autrefois habité ces corps. Aucune n’avait survécu. Rurik, tel un chef d’orchestre dépravé, mena la pièce à son terme en dévorant la gorge du malheureux avant de le jeter tel un déchet. Il devra se passer des applaudissements de la foule. Era mâchouillait négligemment un os. Les deux compagnons étaient repus.
La Soif avait saisi Rurik quelques semaines après sa transformation, d’une façon extrêmement vive et soudaine. Il avait alors pénétré dans la forêt impériale pour trouver quelque gibier mais cela n’avait pas suffi. Le besoin de sang humain était indéniable. Assoiffé, les sens aiguisés à l'extrême, il avait repéré ce village et avait alors lancé son attaque au crépuscule. Alors que certains vampires rechignent à se nourrir sur les hommes ou les vieillards, Rurik n’avait fait aucune distinction. Il était comme possédé. Pendant la tuerie, une voix lui criait d’arrêter et par moment, des larmes avaient coulé le long de ses joues, comme si l’homme qu’il avait été exprimait son désespoir devant tant de cruauté. Mais les larmes s’étaient finalement arrêtées et la voix s’était tu.
La tension et l’agitation retombèrent et il s’assit quelques instants.
“Qu’ai-je fait ?” Se dit-il. “Je suis devenu un monstre, une bête assoiffée de sang !” Mais ses pensées n’étaient qu’une sorte de réflexe de bon sens car aucuns pleurs ne venaient brouiller sa vision, et aucune tristesse ni culpabilité ne venaient troubler sa conscience. Sa Soif était apaisée, tout comme esprit. L’homme n’était plus, un vampire l’avait remplacé.
Lorsqu’il voulu repartir au petit matin, la lumière du soleil lui était tellement inconfortable qu’il préféra se barricader dans le sous-sol d’une maison jusqu’au soir suivant.

Durant les mois qui suivirent, il vagabonda à travers l’Empire, Era toujours sur ses talons. L’Ostland, le Stirland, le Talabecland... Il observait toutes les contrées qu’il avait autrefois traversé d’un regard nouveau. Il se réhabituait progressivement à voyager de jour, ceci afin d’éviter d’attirer les soupçons et surtout les répurgateurs qu’il avait côtoyé plusieurs fois lors des pérégrination de sa vie précédente ; d’autant que son premier méfait n’était pas d’une discrétion exemplaire. Il se munit d’habits longs et d’une capuche pour protéger sa peau, et évitait de marcher aux heures les plus exposées de la journée.
Sa force avait grandi, si bien que Rurik trouva son épée un peu trop légère à son goût. Il aimait sentir le poids d’une arme dans un combat, aussi il troquât sa claymore contre une grande et lourde hache et conserva tout de même une épée courte pour des raisons pratiques. Afin d’appréhender ses nouvelles capacités, il défiait quiconque lui paraissait suffisamment fort pour lui tenir tête ; cela lui permettait également de se nourrir sur le vaincu.
La domination de la Soif représentait un autre défi majeur car il ne pouvait pas se laisser aller et reproduire un massacre dans un autre village. Cet évènement avait sans aucun doute attiré des répurgateurs et autres chasseurs de monstres qui tentaient de retrouver sa trace mais son mode de vie nomade lui apportait une certaine sécurité. Ils se lasseraient ou mourraient un jour ou l’autre alors que l’ancien mercenaire avait maintenant l’éternité devant lui.
Depuis sa transformation, il n’avait cessé de remarquer des changement dans sa perception du monde qui l’entourait. Alors qu’il se détachait de plus en plus des hommes et de tout ce qui vit en général, se sentant “autre” et quelque peu supérieur, il appréhendait aussi plus facilement tout ce qui a trait à la magie. Il savait qu’il était mû par ce pouvoir mais il n’avait nulle envie de le maîtriser. Il ne pouvait cependant s'empêcher de remarquer l’influence qu’il avait sur sa louve, Era. Le vampire semblait la comprendre mieux qu’auparavant et leur symbiose se renforça, si bien que le pouvoir qu’il dégageait se répercuta sur elle et il la voyait changer de semaine en semaine. Au lieu de continuer à s’affaiblir à cause de la vieillesse, elle avait regagné sa fougue d’antan et était devenue plus massive, ses sens étaient encore plus aiguisés et ses yeux luisaient parfois d’une lueur inquiétante.
Ce duo improbable attirait l’oeil des badauds dans les rares villes qu’il parcourait mais le même ciel ne l’abritait jamais deux jours de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Lun 1 Aoû 2011 - 16:08

Il n'y a certes pas trop d'action, mais le massacre nous met dans l'ambiance. Comme tu fais plusieurs métaphores, je n'ai pas repéré celle dont tu parles. C'est bon signe


La suite!

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keraad de Gespenst
Comte de la Crypte 2011 et 2015
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 663
Date d'inscription : 07/10/2009
Vainqueur de concours : Concours de texte

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Mar 2 Aoû 2011 - 12:25

Citation :
Il n'y a certes pas trop d'action, mais le massacre nous met dans l'ambiance. Comme tu fais plusieurs métaphores, je n'ai pas repéré celle dont tu parles.

[mode ancien élève de première on]Quand même, c'est difficile à manquer une métaphore filée! Tout le second paragraphe en est une, métaphore du spectacle, de la symphonie. Je vois ton problème: ce ne sont pas plusieurs métaphores, mais une seule métaphore qui est reprise tout le temps [mode ancien élève de première off]

Bon, perso je trouve un peu spéciale l'idée de comparer un massacre à une symphonie. Le spectacle ça m'irait, mais j'ai du mal à voir pourquoi ce serait musical. J'aurais plutôt utilisé du vocabulaire théâtral (j'ai cru que c'était ça au début, avec la "scène" et le "spectacle") ça aurait peut-être été plus approprié AMHA. Ensuite ce n'est qu'une opinion personnelle, le passage est très bien comme ça, et ça rend bien l'idée qu'à ce moment Rurik est passablement dérangé.

Continue comme ça, mais fais vite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 32
Nombre de messages : 3362
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concours de texte

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Mer 3 Aoû 2011 - 11:02

Ouf, trois textes de retard mais j'ai tout rattrapé!
Du tout bon je dois dire, et ça annonce du lourd pour le concours le mois prochain!

J'ai beaucoup aimé l'attaque des Hommes-Bêtes même si Kurt les massacre trop facilement à mon goût (mais bon, je les joue ça doit être pour ça...).
Les deux petites piétinée à mort rendent parfaitement la mentalité des Bêtes du Chaos, je te félicite (même si c'était tout à fait dégoûtant).

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir
Squelette
Squelette
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 26
Expérience de jeu (CV) : jeune débutant
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Mer 3 Aoû 2011 - 19:13

Rurik semble prendre la voie des dragons de sang,pourtant il a été engendré par des von carsteins,un vampire peut donc ne pas appartenir à la ligné de son "père"?(sinon excellent chapitre,LA SUITE!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2456
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Mer 3 Aoû 2011 - 21:35

Euh, dis moi Vladimir, aurais-tu oublié le tristement célèbre Konrad von Carstein ? Ou bien le moins célèbre Pieter von Carstein ? Eux aussi ont été engendrés par un von Carstein (Vlad lui-même, alors plus pur souche tu meurs), et pourtant c'étaient des bêtes assoiffées de sang, tous les deux.

De plus, un vampire nouveau-né ressent toujours une irrépressible soif de sang humain peu de temps après sa création, et il est très difficile d'y résister. De mon point de vue, seuls les dragon de sang en sont capable, grâce à leur discipline de fer, ce qui veut dire que notre ami Rurik est loin de prendre cette voie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanoar
Chevalier de sang
Chevalier de sang
avatar

Age : 28
Nombre de messages : 801
Expérience de jeu (CV) : depuis Février 2009
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Mer 3 Aoû 2011 - 22:49

Vladimir a écrit:
Rurik semble prendre la voie des dragons de sang,pourtant il a été engendré par des von carsteins.
Je serai curieux de savoir comment tu es arrivé à cette conclusion car même moi je ne le savais pas ! Razz
Pour moi les lignées sont juste des choix de "vie" que font les vampires lors de leur existence. Comme elle est longue, les répercutions sur leur physique ont le temps d'être très prononcées. Mannfred avait beau être un von Carstein, il aurait pourtant pu en remontrer à beaucoup de nécrarques talentueux.

J'aime pas les archétypes, c'est trop limitatif Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 32
Nombre de messages : 3362
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concours de texte

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Jeu 4 Aoû 2011 - 1:32

Lanoar a écrit:
J'aime pas les archétypes, c'est trop limitatif

Yep, tout à fait de ton avis Lanoar, j'ai toujours refusé de donner une allégeance claire à mes Vampires, même si l'influence des grandes lignées se fait souvent sentir.

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2456
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Jeu 4 Aoû 2011 - 16:51

Je suis plus mitigé que ça. Selon moi, si on se cantonne à une lignée, il y a effectivement quelques limitations, mais ça apporte grandement à la profondeur du personnage.

Cela dit, je trouve par contre que déduire que tel vampire appartient à telle lignée en fonction de ses actes, ça par contre c'est limitatif. Sans compter que notre ami Rurik est encore un nouveau-né, qui vient d'être sevré. Il n'a pas eu le temps d'établir clairement ses objectifs et sa philosophie sans la mort. Il vient de massacrer un village, mais peut-être par deviendra-il par la suite un modèle d'honneur martial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanoar
Chevalier de sang
Chevalier de sang
avatar

Age : 28
Nombre de messages : 801
Expérience de jeu (CV) : depuis Février 2009
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Lun 27 Fév 2012 - 19:45

J'ai laissé ce récit en suspens bien trop longtemps. Je prie mes lecteurs (aussi peu nombreux soient-ils Smile) de m'excuser. En récompense pour votre attente (ou alors peut être que vous n'attendiez même plus Crying ), voici... la suite ! (si si je vous jure) Maintenant que j'ai repris l'écriture, je vais aussi pouvoir me remettre à la lecture, car je vois que j'ai loupé tout plein d'auteurs qui m'ont l'air talentueux et inspirés Smile

Je prépare aussi un petit récapitulatif chronologique de mon récit, façon livre d'armée avec 1 ou 2 phrases par étapes de l'histoire pour vous rafraichir la mémoire. Je devrais le poster dans pas trop longtemps.

- II -

La louve de Rurik était à l’arrêt, scrutant l’extérieur de la chaumière de ses yeux perçants. Rurik, lui, se tenait plaqué contre le mur. Dans sa position, son regard était dirigé vers le cadavre du bûcheron sur lequel ils s’étaient nourris la veille. Le solide gaillard était tout en muscles, un repas de choix pour Era qui avait été repue avec seulement une de ses jambes. La quantité de sang était elle aussi amplement suffisante pour qu’un jeune vampire tienne pendant une bonne semaine... tant qu’il ne fournissait pas un gros effort. Et cette condition était plutôt incertaine pour le moment.
Plusieurs hommes approchaient de la cabane, il pouvait les sentir et Era les avait repéré bien avant lui. Il pouvait également ressentir la présence d’un sorcier dans ce groupe car les vents de magie ne se comportaient pas comme d’habitude. Cela devait être grâce à lui qu’ils l’avait repéré aussi vite. S’ils étaient si bien rodé à la traque d’un vampire, c’est qu’ils devaient être des répurgateurs. Le Kislévite avait pourtant bien fait attention à ne se déplacer que dans des petites bourgades peu habitées et à ne jamais s’y reposer. Voyageant toujours seuls et dormant toujours dans des habitations “abandonnées” comme celle-ci.
Rurik entendait maintenant trois personnes approcher, faisant craquer l’herbe sèche estivale sous leurs bottes. Il allait devoir être très prudent.
- Sort de là espèce de monstre ! On sait qu’t’es là d’dans ! lança une voix enrouée et légèrement haut-perchée.
- Par Sigmar je t’ordonne de te montrer ! cria une autre voix, très forte, après un moment.
Il devait les observer avant de foncer tête baissée, aussi il ne donna pas signe de vie.
Après un moment, l’homme à la voix forte enflamma quelques torches et les lança avec vigueur sur le toit en chaume qui ne tarda pas à prendre feu.
- Si tu y tient tant, hé bien reste à l’intérieur ! Faites attentions vous autres, on sait qu’un animal est avec lui mais ils ne sont peut-être pas seuls.
La sortie était désormais inévitable. Une fois la cabane transformée en brasier, Rurik couvrit la louve de sa cape et lui ordonna de sortir d’un côté de l’habitation en espérant faire diversion, ou mieux : que ses poursuivant la prennent en chasse pendant que lui sortirait par l’autre côté.
- Regardez ! Quelque chose est sortit !
- Soyez vigilant et restez prêt de moi !
La ruse avait à moitié fonctionné : leurs regards était porté sur Era mais ils ne bougeaient pas d’un pouce. Rurik ne distinguait que deux hommes. Il s’accorda un moment avant de se montrer pour scruter les environs. Il pouvait voir l’homme à la voix forte, de haute stature, le crâne rasé et armé d’un marteau de guerre. Un prêtre-guerrier. L’autre était plus svelte et vêtu plus légèrement. Soudain, dans un mouvement instinctif il se déporta sur la gauche alors qu’un carreau d’arbalète vint se ficher dans son torse, évitant de peu le coeur. Le déséquilibre et la force du projectile le projetèrent en arrière et le firent chuter bruyamment.
- Le voilà ! hurla le tireur qui sortait de derrière un buisson en dégainant son épée.
Rurik se releva, extirpa le carreau et prépara sa lourde hache. “Pour l’effet de surprise, c’est raté” pensa-t-il. Il siffla pour rappeler sa compagne qui vint se camper de l’autre côté des trois agresseurs, ces derniers se retrouvant pris en tenaille.
Les deux acolytes se ruèrent sur leurs adversaires. Le prêtre se plaça entre Rurik et le sorcier afin de protéger ce dernier. Le marteau dévia la hache du vampire qui vint se ficher dans le sol, puis le sigmarite porta un violent coup d’épaule qui éjecta le mort-vivant.
Malgré la relative lenteur de son attaque, arriver à parer un coup si précisément avec une telle arme témoignait d’une très grande maîtrise du combat.
Dans le même temps, Era était aux prises avec le troisième homme. Celui-ci peinait à repousser les assauts violent de l’animal et tentait de répliquer tant bien que mal. La taille imposante de la bête de l’aidait pas dans cette tâche mais il n’était pas encore blessé.
L’ancien mercenaire se prépara pour un nouvel assaut mais, avant qu’il ait pu faire le moindre mouvement, l’homme au crâne rasé se déplaça sur le côté, laissant apparaître le sorcier en train d’achever des incantations.
Un vent pourpre, sombre et assourdissant jaillit soudainement de ses mains. Le vampire fut comme assaillit par des dizaines d’esprits qui lacéraient son âme. Il vacilla sous l’effet du sortilège mais ne s’avoua pas vaincu. La résistance à la magie qu’il avait acquis grâce la bénédiction du vampirisme lui évita de céder. Il se ressaisit et projeta sa volonté en direction du sorcier qui subit comme une décharge, faisant cesser vent aussitôt.
Le prêtre, voyant que le combat n’allait pas tourner en leur faveur, sortit une amulette symbolisant la comète à deux queues. Il la plaça dans le creux de sa main et entama une prière à son dieu. Les articulations de ses doigts blanchirent et le symbole pénétrait sa peau tant il serrait son arme avec conviction.
Son corps se mit progressivement à briller. Le vampire tenta de porter un coup mais une sorte de barrière invisible s’était formée, déviant son attaque.
L’homme rouvrit enfin les yeux, braises ardentes au sommet de ce corps immaculé. Il leva son marteau et frappa le sol à quelques pas du vampire. Une onde de choc lumineuse projeta au sol les autres combattants, amis comme ennemis. Rurik eut tout juste le temps de se ressaisir une fois au sol pour bloquer le coup de marteau suivant, destiné à lui aplatir la tête. Il repoussa son ennemi d’un coup de pied et porta une série d’attaques rapides qui firent mouche mais qui ne semblèrent pas déranger outre mesure le prêtre-guerrier. De la lumière émanaient de ses plaies, et après quelques minutes elles avaient disparues.
Dans la confusion, Era avait bondi à la gorge du sorcier. Le tireur planta alors son épée dans le flanc de l’animal mais sans grand résultat. Il donna seulement l’occasion à la louve de faire une deuxième victime.
Le duel entre les deux hommes était stérile. Les blessures de chacun ne les dérangeant aucunement. Pour l’un elles étaient bénignes, pour l’autre elles se refermaient d’elles même.
A la tombée de la nuit, la fatigue physique et morale pesait plus que le sang qu’ils avaient perdu. Le genou au sol, s’appuyant sur leur arme, les deux combattants reprenaient leur souffle. Le corps du prêtre avait perdu de sa brillance et une légère fumée accompagnée d’une odeur de brûlé s’échappaient de sa main. Il avait atteint sa limite.
Comme un seul homme, ils se relevèrent pour l’assaut final. L’humain leva son marteau très haut tandis que le vampire prépara un coup de taille. Les deux entrèrent en collision avec une telle force que les guerriers furent désarmés. Soudain, dans un ultime réflexe, Rurik se saisit de l’épée qu’il portait dans son dos et la planta jusqu’à la garde dans la poitrine de son adversaire. Ce dernier s’effondra lentement, son agressivité s’éteignant en même temps que la braise dans ses yeux.
A bout de forces, le vampire s’écroula à son tour sur le sol sec, humidifié ça et là par le sang des deux hommes. La dernière chose que vit l’ancien mercenaire avant de sombrer fut une paire de bottes légères, de petite pointure, s’arrêter près de lui.


_______________

Il s’appelait Fritz, mais son nom n’avait plus vraiment d'importance maintenant qu’il était mort. Enfin c’est ce qu’il lui paraissait.
Son esprit errait dans un espace sombre, parcouru par des volutes tantôt mauves, vert, rouges ou roses. Il avait l’impression d’être là depuis une éternité.
Soudain, il entendit une voix étrange qui changeait constamment, ou plutôt, il ressentit cette voix. C’était une impression très troublante.
- Il semblerait que tu aies trouvé plus fort que toi, humain. déclara la voix, tantôt fluette, éraillée, grave ou bafouillante.
Il voulais répondre mais aucun son ne sortit de sa bouche, car il en était dépourvu.
- Offre-nous ton âme et nous t’accorderons ta vengeance.
La voix grave prenait peu à peu le dessus.
- Nous allons t’offrir un pouvoir immense en récompense de ton allégeance.
La voix grave bourdonnait maintenant dans son esprit de façon assourdissante.
- Je vais te pourvoir d’une force telle que personne ne pourra plus jamais te vaincre. En retour, tu seras mon héraut : tu répandras le sang en mon nom, et tu m’offriras les crânes de tes ennemis.
Les volutes autour de lui étaient maintenant rouges sang. Des yeux gigantesques s’ouvrirent et il fut happé dans une spirale écarlate.
Il s’éveilla là où il avait succombé. La neige de l’hiver avait recouvert l’herbe ainsi que son corps, il était donc resté là pendant plusieurs mois, voire même peut être des années. Il ressentait le froid sans pour autant que cela ne l’affecte.
Le nouveau guerrier se releva et ôta la neige qui le recouvrait.
Dans sa main, il ne serrait plus une comète à deux queues, mais un symbole très géométrique : trois lignes qui se croisaient dont deux formaient un triangle à la base.
Une phrase était gravée dans son esprit : “Du sang pour le dieu du sang, des crânes pour le trône de Khorne”.


Dernière édition par Lanoar le Lun 27 Fév 2012 - 22:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2456
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Lun 27 Fév 2012 - 21:24

Un retour aussi attendu qu'espéré, et le résultat ne me déçoit pas.

Un bon combat comme on les aime, entre vampire et répurgateurs. Et j'ai bien failli croire que Rurik allait succomber, mais il finit par vaincre. Et la fin laisse un suspense sympathique, que ce soit l'individu s'arrêtant près de Rurik ou la résurrection du prêtre par Khorne.

PS :
Citation :
mais son nom n’avait plus vraiment maintenant qu’il était mort.
Il ne manquerait pas un mot là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanoar
Chevalier de sang
Chevalier de sang
avatar

Age : 28
Nombre de messages : 801
Expérience de jeu (CV) : depuis Février 2009
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Lun 27 Fév 2012 - 22:59

Merci pour ton commentaire Arca, l'oubli est corrigé.
Je suis content que ça plaise, la reprise n'était pas aisée Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Senghien
Garde des cryptes
Garde des cryptes
avatar

Age : 29
Nombre de messages : 234
Expérience de jeu (CV) : CV depuis le V6. Egalement vieux nain mafieux et Orque à louer
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Lun 27 Fév 2012 - 23:28

Waow, la section récits est définitivement ma préférée Smile
Quant à ton style, j'avoue avoir adoré ton avant dernier texte.
Celui-ci est dans l'ensemble très bon, seul bémol le combat entre Rurik et le bienveillant homme de foi.

- Un combat classique dure entre quelques secondes et quelques minutes (Certes ces deux-là n'avaient rien de classique) et ça me fait toujours bizarre de voir des combats à l'arme blanche de plusieurs heures, on entre dans un domaine qui touche le légendaire (comme par exemple un des compagnon de Gilles le Breton, Notre Vénéré Abhorash ou le Garde du temple increvable qui combat des jours entiers.) -

(ceci dit cet avis est purement personnel, subjectif et n'enlève rien au plaisir que j'ai de venir dans cette section)

Bref, continuez donc messire

Sengh'

*Le sang c'est pour le Dieu du Sang, c'est pas à boire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Mar 28 Fév 2012 - 9:07

Wouhou, une suite!

Hum... Tout a été dis... Je m'en vais retourner dans ma crypte en guettant une quelconque suite

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 32
Nombre de messages : 3362
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concours de texte

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Mer 29 Fév 2012 - 11:47

Yop, yop, me voilà ici aussi remis à la page (j’avais moins de retard que pour d’autres, comme quoi un rythme de parution plus modeste n’est pas forcément un mal…) !

Savoureux, savoureux ! Je sens que nous n’avons pas fini d’entendre parler de cet ex-prêtre de Sigmar. Dommage qu’il succombe aussi rapidement au Dieu du Sang (un combat intérieur de cet ampleur mériterait un plus long traitement ; il était manifestement assez pieux pour user de la bénédiction de Sigmar…).

Etrange aussi ce pouvoir de Khorne de ressusciter les morts. En général il se soucie des vaincus comme de sa première cotte de mailles ; seuls les gagnants l’intéressent.

Je terminerai en disant que, comme toutes les autres fois où je te lis, je ressens une excitation fébrile tout à fait incontrôlable !

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanoar
Chevalier de sang
Chevalier de sang
avatar

Age : 28
Nombre de messages : 801
Expérience de jeu (CV) : depuis Février 2009
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Lun 12 Mar 2012 - 13:53

Comme promis, voici une chronologie récapitulative de mon récit, à partir du début jusqu'à avant ce dernier chapitre (que j'ai appelé Révélation). A partir de maintenant, mon histoire ne fera pas de retours en arrière et sera moins décousue. Smile
J'ai écrit ça avec un peu moins d'attention et de concentration que mes autres textes donc dites-moi s'il y a des fautes.

Personnages principaux

Kurt von Liebenstein :
Jeune homme réservé aux cheveux noirs et à l’allure un peu frêle, pas très sûr de lui. Il est très intelligent et apprend les bases de la magie en autodidacte. La perte de sa promise et bien-aimée Irina l’a profondément affecté.

Rurik “le Kislévite” :
Homme d’un âge avancé mais qui a encore une solide constitution, les cheveux gris, toujours accompagné par une louve qu’il a domestiqué. Autrefois mercenaire, il parcourait l’empire pour vendre ses services. Avant sa transformation, il était armé d’une épée à deux mains de style claymore. Après sa transformation, il l’a remplacé par une très lourde hache à deux mains, ainsi que d’une épée courte qu’il porte dans son dos.

Autres protagonistes

Frédérik, Bada’k et Léonore :
Trois puissants vampires qui ont l’air de comploter. Frédérik est leur meneur.
Frédérik est de haute stature, les cheveux noirs grisonnants et porte une armure rouge sombre, il se dégage de lui une aura altière et chevaleresque ; il a offrert le baiser de sang à Rurik et a convaincu Kurt de le suivre.
Bada’k est de taille normale, les cheveux courts et blancs, c’est un vampire assez dérangé mentalement ; il semble qu’il existe depuis très longtemps et il est lié à Frédérik contre sa volonté.
Léonore a des cheveux blonds, très longs, elle a un visage doux et rassurant, elle se confond parfaitement parmis les humains dans son rôle de jeune femme ingénue et innocente ; elle est cependant très fourbe, ses yeux semblent percer l’âme et elle peut hypnotiser les gens d’un seul regard.

Personnages secondaires

Les parents de Kurt :
Ils ont été très durs avec lui dès son plus jeune âge. Même s’ils ne lui refusent aucune aide financière, ils ne montrent aucunes marques d’affection envers lui. Leurs relations se sont encore plus détériorées depuis que la promise de Kurt est décédée.

Irina Sylhart :
Elle et Kurt s’aimaient et devaient se marier, mais elle décède prématurément des suites d’une maladie.

Chronologie

2010 : début des guerres vampiriques

Bada’k et Frédérik servaient autrefois Mannfred von Carstein. En mission d’éclaireur, Bada’k est trop téméraire et affronte un rat-ogre lors d’une Geihemnisnacht. Le combat aurait pu lui être fatal si Frédérik n’était pas venu lui porter secours... en le soumettant à son emprise.

2145 : fin des guerres vampiriques

2172 :
- Kurt perd sa bien-aimée Irina avec laquelle il devait se marier.
- Un jour il aperçoit dans la rue un homme étrange accompagné d’un loup (Rurik). Une femme encapuchonnée, encore plus étrange, lui fait subir une sorte d’hypnose avant de suivre Rurik.
- Rurik, pourchasse un puissant vampire depuis longtemps. Il s’agit en fait de Frédérik puis de Léonore qui le dupe afin que Frédérik soit plus libre de ses mouvements.
- Kurt démarre son apprentissage de la magie en autodidacte.

2173 :
- Kurt en a fini avec l’apprentissage théorique de la magie. Une nuit, il trouve un livre étrange, empli d’énergie magique, qu’un individu a laissé tombé par mégarde (Frédérik, en fait).
- Kurt entreprend un voyage et prend donc une diligence. Il fait la connaissance d’une mère accompagnée de ses deux filles avec qui il se lie d’amitié.
- La diligence subit l’attaque d’une harde d’homme-bêtes. Les deux petites filles se font tuer, ce qui fait entrer Kurt dans une rage folle et il réussi à vaincre les ennemis grâce au pouvoir du livre. Il erre ensuite dans la forêt.

2174 :
- Après une mésaventure dans un village, Kurt rencontre Frédérik qui le somme de lui rendre son livre (qui est en fait le livre de Nagash que possédait Mannfred) et de le suivre.
- Rurik rencontre enfin celui qu’il poursuivait, avec un invité inattendu cependant : Bada’k. Rurik ne parvient pas à le vaincre mais Frédérik juge qu’il s’est montré assez fort et lui offre le baiser de sang. Pendant ce temps, Kurt attend un peu plus loin dans le carrosse qui les transportaient, lui et les 2 vampires.


Dernière édition par Lanoar le Lun 12 Mar 2012 - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Lun 12 Mar 2012 - 15:36

Citation :
hache à deux mais

La seule qui m'ait sauter aux yeux Mr. Green

Merci d'avoir fait un récapitulatif, ça aide beaucoup... Vu que tu ne postes pas tous les jours, qu'il y a encore avec toi environ de dizaine de textes en cours qu'il faut suivre, et que en plus il y a deux histoires en une dans ton récit, ça chamboule un peu tout Fou

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanoar
Chevalier de sang
Chevalier de sang
avatar

Age : 28
Nombre de messages : 801
Expérience de jeu (CV) : depuis Février 2009
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Lun 12 Mar 2012 - 15:41

Merci à toi Arken, c'est corrigé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 32
Nombre de messages : 3362
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concours de texte

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Ven 16 Mar 2012 - 11:17

Yop, bonne initiative mon cher Lanoar!
Ton sujet gagne en effet en clarté Happy

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanoar
Chevalier de sang
Chevalier de sang
avatar

Age : 28
Nombre de messages : 801
Expérience de jeu (CV) : depuis Février 2009
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Lun 26 Mar 2012 - 13:14

Ce texte est un peu court par rapport aux autres mais j'ai besoin de travailler correctement le texte suivant, ce qui risque d'être un peu long.
Je vais en profiter pour répondre à Thomov car je l'ai complètement zappé l'autre fois. Happy
Pour moi le combat intérieur aurait été de trop. Dans mon idée, si les dieux du chaos veulent quelque chose ils le prennent et c'est tout, mais je me trompe peut-être. Le fait que Khorne sélectionne un perdant : au début les 4 dieux s'adressent à lui, et comme Khorne n'avait rien à faire, il avait envie de s'imposer et de faire taire les autres. Smile Et enfin, il ne le ressuscite pas vraiment, le prêtre était plutôt dans une sorte de coma. Ca fait beaucoup de choses étranges, mais bon, on est dans le monde de warhammer et il faut aussi une part de mystère Razz

- III -
Le vampire ouvrit les yeux avec difficulté. Une silhouette se dessina peu à peu dans l’encadrement de la fenêtre, baignée par la lueur nocturne. La personne était de dos, mais d’après son allure il devina que c’était une femme. La vision s’éclaircissant, il pu constater les longs cheveux d’or qui descendaient jusqu’à ses hanches.
Il se redressa lentement et silencieusement, craignant que l’inconnue fût une ennemie. Le silence et sa tactique furent brisés par Era qui jaillit soudainement depuis un coin de la pièce.
- Te voila enfin réveillé, je te croyais mort ! lança la femme dans un ricanement forcé.
Ce trait d’humour le laissa de marbre, ne sachant pas à qui il avait à faire.
- L’usage serait de se présenter avant de faire des remarques désobligeantes, rétorqua-t-il.
- C’est ainsi qu’on s’adresse à celle qui t’a sauvé dans ton pays ? répondit-elle d’un ton dur.
Elle se retourna, faisant voleter ses cheveux et affichant un sourire innocent encadré par des traits délicats. Ce visage doux tranchait avec la façon dont elle s’adressait à lui.
- Je n’ai plus de pays, dit-il d’un air sombre. Ce rôle que tu joues doit bien marcher avec les humains que tu vas dévorer.
- Oh ! Je suis démasquée ! Mais que vais-je faire ? cria-t-elle d’une voix désespérée. On y croirait, hein ? Si tu veux tout savoir, oui ça fonctionne. Bien mieux que ta façon de faire en tout cas. Se faire prendre par des répurgateurs après si peu de temps, ta tête risque d’être bien plus vide que maintenant si tu continues comme ça.
- Je me suis laissé surprendre, ça n’arrivera plus. Rend-moi mes armes maintenant, que je fiche le camp d’ici.
Il mit un pied par terre et voulu se lever mais il tomba lourdement sur le plancher.
- Ha la la, un seul malheureux combat et tu n’as déjà plus de force, s’indigna-t-elle. C’est désespérant.
Elle se dirigea vers un grand sac en toile posé à même le sol. Elle en défit la corde qui le fermait et une jeune fille en sortit, ligotée et bâillonnée.
- Nourris-toi, qu’on puisse parler convenablement.
Rurik bondit sur la malheureuse avec un appétit non dissimulé et se délecta de son sang jusqu’à la dernière goutte.


Dernière édition par Lanoar le Lun 26 Mar 2012 - 16:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Lun 26 Mar 2012 - 15:38

Ah oui ! Vraiment tout petit Happy

Dis, Lanoar, ton but était de me faire une crise cardiaque ? (heureusement que c'est plus possible lol ) :
Citation :

jusqu’à la dernière goûte.

Sinon... bah... Une petite transition qui nous fait patienter agréablement Tongue

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanoar
Chevalier de sang
Chevalier de sang
avatar

Age : 28
Nombre de messages : 801
Expérience de jeu (CV) : depuis Février 2009
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Lun 26 Mar 2012 - 16:40

Faut pas que je me relise quand j'ai faim. lol En plus sur le tout dernier mot ça la fout mal.
C'est corrigé. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 32
Nombre de messages : 3362
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concours de texte

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Lun 2 Avr 2012 - 13:47

Simple, brutal, sans chichi.
Une (toute) petite suite pour nous mettre en appétit? Cela présuppose un texte plus long par la suite (en même temps, ce ne devrait pas être trop difficile Razz )

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanoar
Chevalier de sang
Chevalier de sang
avatar

Age : 28
Nombre de messages : 801
Expérience de jeu (CV) : depuis Février 2009
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Jeu 10 Jan 2013 - 15:37

Ca fait vraiment si longtemps que ça ? Presque 1 an que j'ai laissé ce récit en suspens. Voici qui devrait réparer l'erreur, avec un texte qui dort depuis longtemps. Reprendre mon histoire fait parti des résolutions de cette nouvelle année Blushing

Allons-y donc. Je vous invite à (re)jeter un oeil au résumé que j'avais fais un peu avant, ou même à tout relire si vous êtes courageux Smile


- IV -

Elle disait s’appeler Léonore. Comme lui, elle était la fille dans la mort de Frédérik, depuis très longtemps cependant. Elle entreprit de lui raconter l’histoire des vampires car selon elle, il fallait qu’il sache qu’il n’est pas devenu qu’un monstre assoifé de sang. Trop d’humains les chassaient sans savoir quels êtres ils chassaient vraiment, aveuglés par l’ignorance et les superstitions.
Elle lui raconta tout ce qu’elle savait : ce que les autres lui ont appris, mais aussi le fruit de ses propres recherches et observations alors qu’elle parcourait le vieux monde avec Frédérik.
Elle lui raconta l'ancienne cité de Néhékara, somptueuse, faste.
Elle lui raconta l’avènement du Grand Prêtre Nagash, la fabrication de son elixir qui lui permit de prolonger sa vie indéfiniment, ainsi que sa défaite contre les Prêtre-rois de Khemri puis sa fuite au Pic Dolent.
Elle lui raconta comment la reine Neferata s'appropria ce savoir afin de concocter l'Elixir de Vie, créant ainsi les premiers Maîtres Vampires.
Elle lui raconta la chute de Néhékara et la fuite de Néférata vers l'antre de Nagash acompagnée de six des Maîtres Vampires.
Elle lui raconta enfin l'attaque vaine de Nagash à l'encontre des Prêtre-rois, puis la défection des Maîtres Vampires qui s'éparpillèrent dans le Vieux Monde.
D’après elle, Vlad von Carstein faisait partie des premiers Maîtres Vampires, ce qui expliquerait pourquoi il était si puissant.

Rurik l’avait écouté avec attention et intérêt.
- Maintenant que tu sais ce que tu es devenu, je vais devoir t’apprendre à survivre, car tu voyages encore comme le vagabond que tu étais auparavant, dit-elle non sans une pointe de mépris dans la voix.
- Je fais comme je l’ai toujours fait et ça ne risque pas de changer ! rétorqua-t-il.
- Et que feras-tu si un autre groupe de répurgateurs te trouve ?
- Je les éliminerai, répondit-il sèchement.
- De la même façon que les précédents ?
Rurik garda le silence.

Les “cours de survie” n’étaient pas ce à quoi s’attendait le vampire. Au lieu d’attendre la nuit pour se déplacer, ils allaient au grand jour. Au lieu de se dissimuler, ils marchaient en pleine rue au milieu des passants et prenaient des diligences en compagnie d’autres voyageurs. Au lieu de se terrer loin des villes ils louaient des chambres pour y passer la nuit.
Malgrès leurs habits de voyages, le soleil dérangeait Rurik toujours autant, mais il devait reconnaître que jusqu’à maintenant, personne n’avait remarqué leur nature.
- Tu te réhabitueras au soleil au bout de quelques temps, lui dit-elle, il ne t’incomodera presque plus. Il suffit d’éviter l’exposition prolongée et régulière et surtout les heures où il est le plus haut dans le ciel.
- Sans doutes. Je suis surpris que l’on n’éveille aucun soupçon.
- La normalité n’éveille pas les soupçons, dit-elle sur un ton très suffisant, les humains sont comme des fourmis, trop affairés à leurs problèmes pour se soucier de toutes les personnes qu’ils croisent, particulièrement ceux qui vivent dans les villes. Il est cependant nécessaire d’apprendre à dominer sa Soif tout en se nourissant discrètement et suffisamment pour ne pas laisser ressurgir notre bestialité. Tous les vampires n’en sont pas capables.
- Ou alors ils n’en ressentent pas le besoin, répliqua Rurik. Qu’est-ce qui m’empêche d’aller me terrer dans une grotte et de vivre ma vie comme bon me semble ?
- Le simple fait d’être sous les ordres de ton Père dans la Mort, Frédérik.
- Je ne vois pas le rapport.
- Frédérik a tous les pouvoirs sur toi puisque tu es né de son sang. Que tu le veuilles ou non, tu es lié à lui.
- N’y a-t-il pas moyen de s’affranchir de cette contrainte ?
- Non il n’y en a pas, répondit-elle après un moment d’hésitation, poursuivons, tu as encore beaucoup à apprendre.

La chose qui dérangeait le plus Rurik durant leurs voyages, c’était de laisser Era à l’écart ; il fallait qu’elle les suive de loin pour ne pas attirer l’attention.
Après quelques semaines passées à s’entraîner et à voyager, Rurik savait maintenant se faire passer pour un être humain quasiment normal aux yeux des autres, se faisant passer pour le garde du corps d’une fille de marchand fortuné.
Une nouvelle épreuve l’attendait désormais : alors que le commun des mortels était incapable de deviner ce qu’il était, il fallait qu’il en fût de même pour ceux qui cherchaient à les traquer.
Leonore lui révéla comment ne pas se faire repérer par les répurgateurs impériaux. Rurik savait déjà qu’ils arrivaient à repérer des perturbations dans les vents de magie ou quelque chose comme ça. C’était un aspect de la traque qu’il ne maîtrisait absolument pas lors de ses rares missions avec des répurgateurs dans sa vie d’humain. La proie se révélait d’ailleurs souvent être un nécromancien trop insouciant qui réalisait ses rituels sans aucune précaution, jamais il n’avait rencontré de vampires durant sa vie.
Son ignorance de la magie et des différents vents obligea la vampire à fournir de longues explications avant d’en venir à la pratique : diminuer l’influence de Rurik sur le vent de Shyish, celui que les sorciers d’Améthyste scrutaient pour pister les créatures mort-vivantes.
L’exercice était difficile pour le nouveau-né. Il réussit cependant à s’approprier la technique mais cela lui demandait toute sa concentration pour arriver à masquer sa présence.

_______
Rurik ressentit une sensation désagréable : un malaise, un noeud au ventre, une anxiété inhabituelle. Il avait l’impression qu’il ne devrait pas être ici et qu’il fallait qu’il parte immédiatement.
- Toi aussi tu l’a senti n’est-ce pas ? demanda Léonore. C’est Frédérik qui nous rappelle à lui, manifestement il a besoin de nous.
- C’est donc ça.
- Mettons-nous en route dès que possible.
- Entendu.
- Une dernière chose : méfie- toi de ce que peut te dire Frédérik. Il te dira sans doute que c’est moi la fourbe, et il n’aura pas forcément tort, mais il est prêt à n’importe quoi pour arriver à ses fins. Nous ne sommes que des pions pour lui, ne l’oublie pas.
Il lui emboita le pas, songeur, et les deux vampires se mirent en route a une allure soutenue.


Dernière édition par Lanoar le Lun 14 Jan 2013 - 9:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Jeu 10 Jan 2013 - 17:14

Youhou ! Enfin une suite Sourire

Aller, on ne perd pas les bonnes vieilles habitudes... Mr. Green

Citation :
une pointe de méprise dans la voix.
C'est le mépris. Une méprise est encore autre chose Happy

Citation :
Tous les vampires n’en sont pas capables.

Citation :
- Frédérik a tous les pouvoirs sur toi puisque tu es né de son sang. Que tu le veuilles ou non, tu es lié à lui.
- N’y a-t-il pas moyen de s’affranchir de cette contrainte ?
Ça c'est pas une faute... mais j'ai envie de crier : copieur ! lol
J'ai déjà posté une suite à Rubis avec une discussion semblable Tongue

Mais dis moi, ce texte est encore une transition non ? Un an pour ça ! Tu as intérêt à reposter bientôt *CLAC* Devil

Sinon, ton texte est agréable à lire, comme d'habitude Happy

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanoar
Chevalier de sang
Chevalier de sang
avatar

Age : 28
Nombre de messages : 801
Expérience de jeu (CV) : depuis Février 2009
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Jeu 10 Jan 2013 - 17:32

Fautes corrigées. Merci Smile

Arken a écrit:
Citation :
- Frédérik a tous les pouvoirs sur toi puisque tu es né de son sang. Que tu le veuilles ou non, tu es lié à lui.
- N’y a-t-il pas moyen de s’affranchir de cette contrainte ?
Ça c'est pas une faute... mais j'ai envie de crier : copieur ! lol
J'ai déjà posté une suite à Rubis avec une discussion semblable Tongue

En fait, c'est moi qui pourrait dire copieuse, car si tu regardes dans le texte que j'ai écrit sur le passé de Bada'k et Frédérik... je fait référence à cette liaison qui existe entre un vampire et son maitre/père Wink
Mais tout ça c'est du détail. Pour moi c'est logique que le baiser de sang crée un lien indéfectible entre les 2 vampires Smile

Merci beaucoup pour ton commentaire en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2695
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   Ven 11 Jan 2013 - 9:08

Citation :
je fait référence à cette liaison qui existe entre un vampire et son maitre/père

Ouais mais c'est moi qui avait abordé l'idée que le héros veut s'en défaire Innocent

'fin bref ! Une suite ? Mr. Green

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Sang du Pouvoir - Récit de Lanoar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Trône de fer ou le Pouvoir dans le sang
» Edward ne devrait pas pouvoir avoir d'enfants: expliquation..
» Amulette blasphèmatoire et pendentif de sang avec palaquin.
» D'amour et de sang
» Pouvoir d'achat à kinshasa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armées Comtes Vampires et mort-vivants :: 
La Bibliothèque
 :: Récits, Fanfics et Fanart
-
Sauter vers: