Armées Comtes Vampires et mort-vivants


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chroniques d'un boucher

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Chroniques d'un boucher   Sam 3 Juil 2010 - 16:00

Bonjour ! Bon voilà,la lecture de vos différentes histoires m'a motivé mon écrire celle de mon vampire, alors sans plus attendre, voici les chroniques d'un boucher ! j'espère que ça vous plaira


Chapitre I - La traque -

"Par là, il est ici !" , hurla le répurgateur de son imposante voix . "On te tient enfin, ordure ...", cracha t-il avec dégoût. Paniqué,son interlocuteur cherchait une échappatoire, mais en vain . Etait-ce donc terminé ? En tout cas,la vingtaine d'arquebuses impériales pointée vers lui semblait confirmer cette hypothèse peu rassurante ... Epuisé, il se résigna à finir ici sa courte non-vie.
Depuis deux semaines, le répurgateur et ses hommes le traquaient inlassablement. Il avait presque réussi à les semer, mais sa soif de sang encore mal maîtrisée avait prit le dessus et il avait fait halte dans un village voisin afin de l'étancher . Malheureusement pour lui, les villageois avaient vite alertés les impériaux, et la traque avait reprit de plus belle, pour finalement le mener dans la forêt.
Soudain, d'étranges bruits retinrent l'attention de tous . Ca ressemblait à ... à des aboiements de chiens ! ils l'avaient donc pisté grâce à des chiens ! Mais pourquoi paraissaient t-ils aussi surpris que lui dans ce cas ? Un instant plus tard, trois têtes impériales se retrouvèrent à ses pieds. Les goules apparurent alors, profitant de la panique des soldats pour les massacrer . Tout en se dégageant sur la droite pour se mettre hors de portée de l'arquebuse du répurgateur, encore pointée sur lui, une étrange pensée traversa l'esprit du vampire : une goule ne décapitait pas trois impériaux d'un seul coup ! Il eut alors la réponse à la question qu'il allait se poser . La peau d'un rouge sombre, éclaircie par celui plus vif du sang fraîchement sorti des carotides, le Varghulf sorti du couvert des arbres pour se joindre au massacre entamé par ses séides . Terrifié par la vue du monstre, le répurgateur resta figé . Il ne fallut pas plus longtemps au vampire pour se jeter sur son ennemi et le saisir au col. "Fils de garce, ta pitoyable existence s'achève ici !", lui chuchota le vampire . Puis il plongea ses crocs dans le cou de l'humain et but avidement. Revigoré, il se jeta sauvagement dans la mêlée aux côtés de ses nouveaux alliés. Lorsque le dernier humain tomba, seuls les écoeurants bruits de succion des goules dévorant les cadavres dérangeaient le calme de la forêt. L'énorme bête vint alors se positionner devant le vampire, le dépassant de deux bonnes têtes. "Merci à toi et tes serviteurs, j'aurai connu une triste fin sans votre intervention ... simple hasard ?" D'une voix gutturale, le Varghulf lui répondit . "Suivre ... le maître veut ... parrrler". "On vous envoi donc ... je dois bien ça à ton maître, mais attendez moi ici jusqu'a ce soir, je dois d'abord régler une affaire ... "

Voilà pour le premier chapitre, en espérant que ça vous plaise ! la suite est déjà écrite, mais j'attends un peu pour la taper. Rassurez moi, un varghulf ça peut bien parler hm ?
Revenir en haut Aller en bas
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2442
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Dim 4 Juil 2010 - 0:13

Un bon début, meilleur que le mien si on considère le temps qu'il m'a fallu pour avoir mon premier com.

Mais trève de plaisanteries. C'est donc un bon début, qui plonge immédiatement dans l'ambiance. Le personnage principal, s'il n'a pour l'instant ni nom ni histoire, est d'ores et déja attachant par sa position de victime au début du récit.

La seule critique que je pourrais formuler, c'est que l'action est trop rapide. En une vingtaine de lignes, on a une course-poursuite, un petit résumé de ce qui c'est passé avant, une bataille et une discution. Trainer sur des détails est mauvais certes, mais je pense que tu devrais faire plus de descriptions, notamment de l'action ou de l'apparence, pour que l'on puisse vraiment s'immerger dans le récit.

Mais à part ça, c'est très agréable à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Dim 4 Juil 2010 - 0:24

Merci pour tes commentaires je prends note pour la rapidité de l'action, sauf pour la poursuite, car je voulais vraiment entrer en cours d'action ( "in medias res" comme dirait les profs ) merci d'avoir lu en tout cas, je tiendrais compte de tes remarques ! d'ailleurs je viens de me rappeler de ton propre fluff,que j'ai beaucoup apprécié , même si j'ai pas posté (je vais aller le faire d'ailleurs )
Quant à la suite de mon récit, petit indice : j'aime beaucoup les vampires un peu fous genre konrad (d'ou le titre d'ailleurs)
Revenir en haut Aller en bas
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3358
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Dim 4 Juil 2010 - 21:50

Pas mal du tout, je suis content de te lire!
Je suis d'accord avec notre ami Arcanide, les idées sont là mais la mise en forme est un peu trop sommaire. Le même texte mais deux fois plus long avec des descriptions soignées et j'applaudis des deux mains.

A Arcanide: c'est marrant, toi tu faisais des textes de trois kilomètres de long et lui il c'est l'inverse.

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2442
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Dim 4 Juil 2010 - 22:30

Je pourais répondre à Thomov que ce n'est pas la taille qui compte, mais la qualité. Mais dans ce cas précis, augmenter la taille augmenterait la qualité.

Et par contre inutile de me dire de racourcir mes textes, je n'y arriverais pas, j'écrit comme ça me vient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3358
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Lun 5 Juil 2010 - 14:41

Comme nous en avons déjà discuté Arcanide, le but de mes remarques n'était pas que tu écourtes tes textes, mais bien que tu les fractionnes d'avantage pour une meilleure lisibilité. C'est tout le problème d'un forum: on suit le texte sur l'écran de l'ordinateur, ce qui diminue sensiblement le plaisir de lire. D'où des textes plus divisés.
Si j'avais ton manuscrit ou au moins une version papier de tes textes, je les lirais tous d'une traite sans problème...

Bon, nous nous écartons quelque peu du présent sujet là.
Alors Alexeï, et cette suite?

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Lun 5 Juil 2010 - 17:16

Je tape ça ce soir promis par contre je vais revoir le 2e chapitre pour y rajouter plus de détails,je vois ce qu'arca veut dire quand je lis sa description de l'arrière du temple de sigmar ! (très bien faite au passage )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Mar 6 Juil 2010 - 2:11

Bonsoir bonsoir ! voici le deuxième chapitre . J'ai tenu compte des conseils d'arcanide, le texte s'en trouve donc rallongé et plus détaillé,mais du coup j'ai peur que ça soit trop long enfin pas grave, mieux vaut trop que pas assez

Chapitre II - Les morts aveugles -

Quelques minutes plus tard, il fut sorti de la forêt et se dirigeait prestement vers le village depuis lequel la traque avait reprise. Dans son esprit, il retraçait les épisodes de la chasse dont il avait été la proie et remercia intérieurement le "Maître" dont avait parlé le Varghulf. Soudain, il songea à ce qu'il allait faire une fois au village, et une brume de haine et de sang vint embuer ses pensées, l'empêchant ainsi de réfléchir. Il se mit à courir, son énergie décuplée par la soif, sur le sentier créé par les allées et venues des villagois dans la forêt. Un rictus sauvage déforma alors les traits du vampire: ils n'emprunteraient plus jamais ce chemin vivants.
Lorsqu'il arriva en vue du village, il se remit à marcher et essaya de se calmer. Néanmoins, la lueur macabre qui brillait dans ses yeux injectés de sang indiquait qu'il bouillait intérieurement. Le hameau abritait une cinquantaine de villageois à peine, qui menaient une vie laborieuse et ennuyante. En effet, l'isolement du village rendait la présence d'étrangers rare. De plus,les habitants avaient appris à se méfier des visiteurs : qui d'autre qu'une personne mal intentionnée viendrait chercher refuge dans un lieu aussi coupé de la civilisation ? Et pour cause, leur raisonnement était juste, puisque leur dernière en date était celle du vampire , qui avait tenté de tuer une jeune fille. Il sourit en y repensant et songea aux supplices qu'il infligerait à cette garce : si elle n'avait pas crié, la chasse n'aurait pas reprit !
Il arriva enfin à l'entrée du village, déserte en cette fin d'après midi. Les villagois étaient tranquillement chez eux, occupés à jouer aux cartes ou à raconter des histoires de moànstres à leurs enfants pour qu'ils restent calmes. "Inconscients", murmura le vampire, "s'ils vous saviez ..."
Il inspira une grande goulée d'air, puis sa voix résonna dans le village entier, glaçant les coeurs des habitants. "Je suis venu prendre ce qui m'appartient, pauvres loques. J'ai survécu au répurgateur. Je viens à présent assouvir ma vengeance et étancher ma soif. Bientôt, vous aurez l'éternité pour vous repentir de m'avoir trahi. Alexeï Laénar vient prendre vos vies !". Ayant dit ces mots, il s'abandonna à sa soif rouge. Il était à présent un redoutable prédateur, qui ne laisserait aucune chance à ses pauvres proies. Terrifiés par le retour du vampire qu'ils avaient dénoncé, certains villageois sortirent en hurlant de leurs fragiles bâtisses , tandis que d'autres cherchaient désespérément un endroit ou se cacher.
Alexeï pénétra dans une habitation sur sa droite. Il entendit alors un bruit et se dirigea dans sa direction. En regardant autour de lui, il finit par remarquer qu'un tapis avait été décalé. Il sourit lorsqu'il aperçut la poignée d'une trappe. Lentement, il descendit les marches d'un escalier, savourant la délicieuse odeur de la terreur. Il arriva dans une cave et regarda autour de lui, tentant de débusquer ses proies. Soudain, un hoquet de peur les trahit. Poussant une lourde armoire de chêne au fond de la pièce, il découvrit son gibier : une mère cachant ses deux enfants sous ses robes. La femme le regardait avec des yeux implorants, cherchant dans ceux d'Alexeï une quelconque pitié. Mais en vain,car ces émotions n'existaient pas chez lui.Souriant une dernière fois à ses victimes, le vampire se jeta sur les trois humains.
Quelques secondes plus tard,les corps de la femme et de ses rejetons gisaient à ses pieds. Mais Alexeï ne voyait qu'une chose : le sang encore chaud qui s'écoulait de leurs gorges et de leurs yeux, qu'il avait entreprît de crever, comme pour marquer à jamais ces humains et les punir de l'offense qu'ils lui avaient faite. Lorsqu'il eut vidé les cadavres de leur liquide vital, il remonta les escaliers et se précipita dehors, galvanisé par l'appel de la soif rouge.
Les villageois avaient décidé de le combattre sur la place principale, sans doute pour ne pas lui abandonner les infirmes et les plus âgés. "Tant mieux", pensa t-il, " cela m'évitera de devoir vous poursuivre". Il s'avança et toisa les villageois d'un regard marqué par la folie . "Il n'y aura pas de survivants", énonça t-il d'une voix sentencieuse. Puis il se jeta sauvagement dans la mêlée. Les moins pleutres tentèrent vainement de le combattre, tandis que les autres restèrent figés, hurlant leur désespoir comme des porcs qu'un égorge.Une heure plus tard, on entendait plus que le vol des mouches sur la place. Alexeï se leva, jeta le cadavre dont il venait de se repaître puis se dirigea vers les maisons : Il tenait à respecter sa promesse de ne laisser aucun survivant.
Il fouilla chacune des habitations et dénicha une quinzaine d'individus supplémentaires qui s'étaient enfouis sous leur couches ou enfermés dans un placard. Il les égorgea, but leur sang et prit soin de leur crever les yeux.Lorsque la vie eut déserté complètement le village, il revint sur la place principale et entreprît de lécher ses doigts couverts de sang visqueux, prenant grand soin de ne rien perdre du précieux fluide rouge.
Quand il eut terminé son macabre rituel, il en entama un autre, tout aussi sinistre que le précédent.Alexeï usa de sa maîtrise naturelle sur les morts pour relever une vingtaine de cadavres mutilés aux yeux crevés, ses maigres connaissances en nécromancie ne lui permettant pas d'en relever d'avantage. Un à un, les morts le rejoignirent sur la place,les traits encore déformés par la l'horreur dont ils avaient été témoins quelques minutes plus tôt. "Et maintenant, servez moi".



Voilà donc le chapitre 2, qui marque bien la personnalité d'Alexeï, dont le nom est enfin révélé (quand je vous disait que j'aimais Konrad ). J'espère qu'il est assez détaillé sans être trop long, enfin je m'en remets à votre jugement

ps : déso pour la mise en page,je lui ait dit cent fois de s'aligner à gauche mais il veut pas







Dernière édition par Alexeï Laénar le Mar 6 Juil 2010 - 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2442
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Mar 6 Juil 2010 - 10:50

Ah, c'est nettement mieux. Certains passages sont encore courts (comme le combat dans l'allée principale) mais globalement on est bien plus immergés dans le récit.

Par contre, une chose me choque. À la fin, Alexeï relève les cadavres d'une cinquantaine de gens, or tu as précisé au premier chapitre que sa non-vie ne dure que depuis deux semaines. Il me semble qu'un vampire si jeune ne peut pas utiliser la nécrompancie, il faut qu'il l'ait étudié un peu avant, ou qu'il attende que ses pouvoirs viennent avec le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3358
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Mar 6 Juil 2010 - 11:54

Bah, dans la légende le Duc Rouge relève tous ses serviteur dans l'heure qui suit sa résurrection alors...

Je dois dire que la qualité est au rendez-vous, c'est un plaisir!
Bonne ambiance, un Vampire malade mental et sadique à souhait, que demander de plus.
Je ne trouve pas cela trop long, c'est une longueur agréable à lire. Pour ma part, j'aurais bien vu une description plus détaillée du meurtre de la mère et de ses deux enfants. Mais comme il avait encore tout un village à massacrer, je pense que ça aurait fait trop traîner les choses.

Bref, toutes mes félicitations.

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Mar 6 Juil 2010 - 15:38

Bonjour chers confrères ! bon tout d'abord, merci milles fois pour vos commentaires constructifs, à vrai dire je trouve ça très encourageant pour écrire la suite !
En ce qui concerne la description des combats (contre la mère et ses gosses et contre les pecnots sur la place), je trouve qu'il n'y a pas grand chose à raconter, dans le sens ou c'est plus un massacre qu'un combat (pas de parade, d'esquive tout ça...), et, de plus, je sais pas trop comment les raconter . Ceci dit, mon konrad bis aura certainement des vrais combats à mener à l'avenir, là j'essaierai de les décrire comme il faut promis (puis je me suis dit que ça pourrait faire trop si je décrivais entièrement le meurtre de la mère, j'ai eu peur d'écoeurer le lecteur )
Pour l'histoire des zombies, je suis d'accord avec arcanide, enfait ces villageois sont censés représenter mes 20 creuvards ! (et comme je sais pas trop faire les yeux, ben le fait de les crever ça m'arrange, en plus de rendre le personnage encore plus sadique, malin non ? ). Du coup je vais éditer et il n'en relèvera qu'une vingtaine, car effectivement c'est un jeune vampire .
Encore une fois merci ! ça me motive vraiment pour la suite

Edit : chapitre II modifié, il ne relève plus que 20 zomb'z, ça colle effectivement mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Mar 6 Juil 2010 - 17:44

Je viens de te lire et j'aime beaucoup, surtout le second chapitre, plus détaillé.
Le vampire est assez sadique et le fait qu'il crève les yeux de ses victimes donne un air de rituel malsain et mystérieux. La suite !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Mar 6 Juil 2010 - 18:19

Merci content que le côté tueur en série te plaise . Je pars en vacances le 10, je compte écrire le 3e chapitre d'ici là !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Mer 7 Juil 2010 - 23:21

Amis du soir, bonsoir ! Voici donc le troisième chapitre des chroniques !

Chapitre III - Les runes rouges -

Alors que le jour déclinait progressivement, Alexeï reprit le chemin de la forêt, laissant derrière lui le village sans vie qui, sans nul doute, alimenterait pour les années à venir les légendes macabres du vieux monde. Sa soif étanchée et sa vengeance accomplie, il chemina presque calmement, apaisé d'avoir enfin pu s'abandonner à ses pulsions. Les 20 zombies récemment relevés lui emboitèrent le pas en titubant. De minces filets de sang coulaient de leurs orbites, donnant ainsi l'impression qu'ils pleuraient. Simple impression ? , s'amusa à penser Alexeï. Qu'importe, conclut-il , ils avaient eût ce qu'ils méritaient.
Après quelques heures de marche paisible, ils s'enfoncèrent sous les frondaisons,et Alexeï n'eût aucun mal à retrouver la clairière où l'attendaient le Varghulf et ses goules. Lorsqu'il arriva, il remarque le formidable travail de nettoyage effectué par les goules.En effet, les humains étaient à présent réduits à l'état de squelette, dont certains avaient été démembrés pour venir orner la peau rougeâtre des cannibales. Repues, les répugnantes créatures se tenaient sagement aux côtés du monstre.
Lorsqu'il sentit la présence d'Alexeï, ce dernier ouvrit ses yeux rouges, le regarda puis, sans plus attendre, se retourna et se mît en route. Alexeï n'avait jamais vu de Varghulf auparavant, mais celui-ci ne correspondait pas aux bêtes sanguinaires décrites par les légendes. Lorsqu'il avait posé ses yeux rouges luminescents sur lui,le jeune vampire s'était senti mal à l'aise, comme ci le regard perçant du monstre avait pu lire en lui ...
Il interrompit ses réflexions et emboîta le pas à son étrange sauveur. Ses zombies s'ébranlèrent et le suivirent d'une démarche maladroite, sans paraître être dérangés par les goules, qui dansaient autour d'eux, intriguées par ces nouveaux compagnons de jeu ...
Si la non-vie ne lui conférait pas une telle énergie, pensa Alexeï, il aurait réclamé une pause depuis longtemps. Il ignorait depuis combien de temps ils avaient quitté la clairière, mais l'absence de ciel lui indiquait qu'ils s'étaient profondément enfoncés dans les bois. En effet, l'épais feuillage des arbres, rendus sinistres par leur branchage torturé, ne laissait pas passer les rayons de manslieb. Néanmoins, une lueur verdâtre malsaine, celle de morrslieb, éclairait légèrement leur environnement, comme si la forêt elle-même n'acceptait que l'énergie noire en son sein... Quel être pouvait donc se terrer aussi profondément dans la forêt ? Quels terribles secrets les arbres abritaient t-ils ?, se demanda Alexeï, tout en évitant de justesse un squelette , adossé à un arbre, qui avait failli le faire trébucher. En chemin, d'autres goules les rejoignirent, troublant le calme sinistre qui régnait sur les lieux de leurs aboiements.
Alors qu'Alexeï sentait monter en lui une certaine frustration mêlée d'impatience, le Varghulf, qui menait la marche, marqua une pause.Il s'avança vers un grand rocher de pierre noire situé devant lui, incrusté d'éclats rubis et recouvert d'inquiétantes runes rouges. Il se mit à tâtonner la pierre de ses longues griffes acérées et semblait chercher quelque chose. Soudain, un déclic se fit entendre, et un pan entier de roche s'effaça, sous les yeux méfiants d'Alexeï.
A l'oeil nu, personne n'aurait pu distinguer ce passage, songea t-il. Alors, le Varghulf désigna l'entrée d'un bras puissant, l'invitant à s'y engouffrer. Offusqué d'être ainsi traité, Alexeï n'en laissa néanmoins rien paraître, et pénétra dans la grotte, suivi de près par le Varghulf.
Au dehors, les goules, lassées de l'indifférence de leurs compagnons, retournèrent à leurs occupations primitives, laissant les imperturbables zombies garder l'entrée du rocher qui, quelques secondes plus tôt, avait englouti leur maître.
Alexeï s'enfonçait de plus en plus profondément dans l'abîme.La monotonie de leur descente ne fut rompue que par la rencontre de quelques êtres encapuchonnés et vêtus d'habits rouges, sur lesquels la lumière diffusée par les torches dansait de manière inquiétante.Le vampire ne fut pas surpris de retrouver sur les murs les étranges runes rouges qu'il avait aperçut quelques minutes plus tôt sur le rocher. A la lumière des torches, il remarque qu'elles avaient été tracées avec du sang.
Soudain, ils cessèrent de s'enfoncer sous terre. Le Varghulf passa alors devant et mena Alexeï à travers d'interminables couloirs de pierre noire. Ils passèrent ainsi devant de nombreuses salles, desquels s'échappaient parfois des cris déchirants, qui réveillèrent la soif du vampire. De plus, les murs respiraient la magie noire, et Alexeï sentit le besoin de tuer monter en lui à nouveau. Néanmoins, au prix d'efforts de volonté, il se força au calme et se concentra du mieux qu'il put sur leur marche.
Enfin, ils arrivèrent devant une immense porte recouverte de runes sanglantes, que le Varghulf ouvrît d'une poussée vigoureuse. Ils entrèrent alors dans une immense salle, dont les murs couleur de nuit incrustés de joyaux aux reflets pourpres dégageaient d'importantes quantités de magie noire, saturant ainsi la pièce de leur énergie malsaine. Alexeï s'arrêta quelques instants pour détailler les lieux. Sur sa gauche, il remarqua des paillasses, sur lesquelles des êtres vêtus de soie rouge semblaient réaliser de macabres expériences sur des dépouilles humaines. A sa droite, un groupe d'individus couverts de robes noires récitaient en coeur une sinistre litanie, destinée sans doute à réanimer la chose qui gesticulait au centre du cercle qu'ils formaient. Enfin, son regard se porta au fond de la pièce. Là, il vit un trône d'ébène, dans lequel avaient été creusées des rigoles, desquelles coulaient de minces filets de sang. Le liquide se jetait ensuite dans deux bassins rougeâtres, situés de part et d'autre du trône
Néanmoins, ce qui attira le plus l'attention d'Alexeï fut la silhouette assise sur le trône. Entièrement recouvert d'une robe noire ,décorée de fins liserets d'or et de runes rouges, qui ne laissait apparaître aucune partie de son corps, il regardait Alexeï de ses yeux rouges, dans lesquelles brillait une lueur maléfique, même selon des critères vampires. Soudain, une insupportable sensation l'envahit. Il se sentit épié, sondé jusqu'au plus profond de son âme viciée, plus encore que lorsque le Varghulf, qui se tenait encore à ses côtés, l'avait regardé dans la clairière.
Alors une voix, que seul lui put entendre, résonna dans son esprit. "Approches", disait-elle.


Voilàààà ! j'espère que ça vous a plu ! j'aimerais que vous me soumettiez vos idées quand à l'entretien qu'il aura avec l'être siouplait
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Mer 7 Juil 2010 - 23:29

Et ouai ! La suite !
Encore une fois, très bon récit. Mais le passage qu'ouvre le vargulf est-il bouché et débouché par magie où il y a t-il une illusion devant ?

Dans le second cas de gens pourraient le trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Mer 7 Juil 2010 - 23:51

Merci enfait pour le passage, euh, je me pose la même question,je sais pas si c'est mécanique ou si c'est une illusion ... en même temps vu la nature magique du lieu,c'est vrai qu'une illusion collerait mieux, et ça cache vraiment le passage . Bon après faut pas oublier que l'entrée se trouve au beau milieu d'une très grande forêt maléfique qui pullule de goules , ce qui limite les risques.
Au pire je vais demander au Varghulf, là il se repose sur mon bureau
Revenir en haut Aller en bas
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2442
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Jeu 8 Juil 2010 - 0:44

Bien, de mieux en mieux. Un repère secret de vampires et de nécromanciens, dirigé par un seigneur vampire, voila qui est prometteur.

J'apprécie de plus en plus la lecture de ton récit. Continue comme ça, il nous faut la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Jeu 8 Juil 2010 - 14:55

Merci arca Pour le chapitre IV, ça sera pas avant un petit moment vu que je pars en vacances bientôt ! Pourriez vous me soumettre vos idées quant à l'entretien qu'il aura avec l'être ? à l'heure qu'il est,je ne le sais pas moi même précisement voyez vous !
Revenir en haut Aller en bas
Alaric
Champion squelette
Champion squelette
avatar

Age : 35
Nombre de messages : 63
Expérience de jeu (CV) : Connétable Bretonnien depuis des années, jeune noble haut elfe et nouvellement investi chef d'un petit clan skaven
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Mar 13 Juil 2010 - 15:03

j'ai lu ton recit avec plaisir... Bravo!

Tu comptes un nouveau fan ^^
J'attends la suite avec plaisir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3358
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Dim 25 Juil 2010 - 16:19

Ha! Je viens juste de lire la dernière partie et je suis d'accord avec Arcanide, le niveau est en réel progrès.

Pour ce qui est de l'entretien, mes idées pour le mystérieux Vampire sont les suivantes

-il faut qu'il soit vraiement mauvais et que sa méchanceté se reflète dans ses paroles ou dans sa description

-il va se servir de l'intervention de son Vargulf et de son évidente supériorité pour asservir (du moins essayer) Alexeï

-il devrait avoir une bonne vieille machination bien tordue et vicelarde en réserve et envoyer Alexeï dans une mission-suicide (par exemple de diversion) sans que celui-ci ne s'en rende compte immédiatement

-il devrait lui offrir du thé et des biscuit, ça fait tout de suite plus acceuillant et avec un beau service à thé c'est la classe

-il ne devrait tenir aucun compte de mon précédant conseil...

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Lun 26 Juil 2010 - 20:27

Merci pour vos commentaires ! me voilà de retour, je commence à réfléchir à la suite .merci Thomov, tes suggestions devraient m'aider, et ce moment là de l'histoire est très délicat,puisque qu'il déterminera complètement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Lanoar
Chevalier de sang
Chevalier de sang
avatar

Age : 27
Nombre de messages : 801
Expérience de jeu (CV) : depuis Février 2009
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Lun 26 Juil 2010 - 22:06

Je viens de tout lire, après un début un peut rapide, ton écriture et tes descriptions s'améliorent dans les 2 chapitres suivants.

Le 5è chapitre sera au niveau d'un Victor Hugo si tout se passe bien Smile

Peut être que le seigneur vampire pourrait lui proposer un marché ou quelque chose du genre.

C'est à toi de voir, c'est ton histoire après tout !

Bon courage pour la suite, c'est prométeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Lun 26 Juil 2010 - 22:14

Je pense que je retaperai le 1er chapitre un de ces 4, je devais vraiment être pressé quand je l'ai écrit
Victor Hugo, hm peut être pas !! (quoique ... )
En tout cas j'ai peur de taper la suite,parce que si je me trompe ... enfin, je me lance bientôt promis !
Revenir en haut Aller en bas
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2442
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Lun 26 Juil 2010 - 22:20

En ce qui me concerne, je suis pressé de lire la suite, surtout si c'est du Victor Hugo (sans les réflexions). Mais je ne pense pas que devoir recommencer soit si embêtant que ça, ça permet de trouver le meilleur chemin possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Lun 26 Juil 2010 - 22:26

Fait comme tu le sens, c'est comme ça que l'inspiration sera la meilleurs. Il ne faut pas se forcer ou se limiter.
Et puis même si ce n'est pas du Victor Hugo, on attend la suite avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
vg11k
Comte de la Crypte 2014
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 682
Date d'inscription : 19/07/2010
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Mar 27 Juil 2010 - 0:05

Le texte est engageant bien qu'on soit plongés dans un flou total : on ne sait rien du passé du personnage, et donc on ne peut se faire une idée de lui que d'après ses actes/son comportement. Cela dit, cela peut être une exellente méthode de narration =)

les personnages en cape rouge, se sont des nécros ou des vampires ?


tout comme les autres avant moi, je souligne un réel progrès de texte en texte, ce qui est plaisant à la lecture, cela montre que tu prend gout à ce que tu ecrit (comme la longueur croissante des chapitre en témoigne)
aller dit nous qui est ce grand manitou dans son sombre trône d'obscidienne =)


Dernière édition par vg11k le Mar 27 Juil 2010 - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vg11k.tumblr.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Mar 27 Juil 2010 - 0:24

Vi c'est fait exprès que vous ne sachiez pas grand chose du personnage,je voulais que le lecteur plonge directement dans l'action, qu'il "prenne le train en route" .
Pour les personnages en capes rouges, c'est un peu de tout, ça constitue une sorte de hiérarchie ( vampire > nécromancien, il faut donc mériter son bisou rouge !)
Enfait, j'avais déjà écrit des récits plus ou moins longs auparavant,mais plutôt dans un style historique (et donc n'entrant pas trop dans les détails). Inconsciemment je l'ai réappliqué au chapitre I et voilà le résultat .
Je creuse pour la suite,mais j'ai déjà les grandes lignes !
Revenir en haut Aller en bas
Alaric
Champion squelette
Champion squelette
avatar

Age : 35
Nombre de messages : 63
Expérience de jeu (CV) : Connétable Bretonnien depuis des années, jeune noble haut elfe et nouvellement investi chef d'un petit clan skaven
Date d'inscription : 08/09/2009

MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Ven 20 Aoû 2010 - 11:19

Que devient Alexei??

Nous nous languissons!!! Crying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Mer 17 Nov 2010 - 22:38

Hm hm ! je dépoussière mes chroniques, en reprenant doucement (merci à Thomov en particulier, dont le comm sur ma galerie m'a redonné l'envie d'écrire ). On change de registre (quoique ) , considérez les chapitres précédents comme une longue introduction ! Et puis là, ben c'est une introduction à la suite de l'introduction, m'voyez . C'est court parcontre (mais normal, st'une introduction ... Fin bref ^^).

Troubles



Faisant honneur à son rang, l’homme dû se retenir de vomir,enviant ses soldats qui,eux, pouvaient s’abaisser à de telles pratiques. La scène était terrifiante, difficilement soutenable, même pour qui avait pas grandi dans le berceau de la guerre . Une réflexion dérangeante lui traversa l’esprit :il n’aurait su distinguer un cadavre humain, s’il n’avait su de quoi il s’agissait avant de venir sur place. De sa vie, il n’avait jamais vu pareille boucherie,lui qui pourtant avait servi chez les répurgateurs. A terre, le cadavre méconnaissable baignait dans une flaque d’hémoglobine. Non loin, une partie entière du visage ajoutait à l’horreur de la scène. Au moins, il ne pourrait pas trembler en regardant les yeux de la victime –qui n’en avait plus-, ses démons ne pourraient pas le hanter en lui rappelant le nombre incalculable de fois où il avait vu ce regard, celui des êtres dont la dernière image fût celle de la mort elle-même.
Secouant la tête pour chasser ses cauchemars, il porta son attention sur le reste de la pièce. Le sol n’était pas inondé de sang, comme il l’aurait pensé. C’était comme si … Comme si le fluide vital avait été léché soigneusement, ne laissant que des tâches sombres sur le plancher. Encore un indice. Les murs, eux aussi, étaient maculés de sang, mais un détail particulier attira son attention. Sur celui du fond, un symbole impie avait été tracé avec du sang. L’auteur du crime revendiquait donc son acte.
Il en avait vu assez ici pour savoir de quoi il retournait.Etrange pourtant, car la ville de Faustarch n’avait pas connu ce genre de meurtre depuis plusieurs années, et ce malgré sa proximité avec la Province Maudite, comme ils l’appelaient ici, pensant que prononcer son nom attirerait sur eux les cauchemardesques créatures qui s’y terraient. Il essaya de relier cette funeste rune à ses souvenirs, mais rien n’y fit. Il aurait pourtant juré l’avoir déjà vu …
« Capitaine ! On a identifié la victime. C’est un exploit, vu son état… C’était un certain Alfred Vist, un riche marchand. »
« Avait-il des ennemis ? », demanda t-il en se postant à la fenêtre.
« Rien qui ne le prouve mais … Capitaine, on dirait que vous savez déjà ! Vous pensez à quelqu’un en particulier ? »
Oui, il savait déjà. Un vampire, il pensait à un vampire,aurait-il voulu répondre. Mais, furtivement, il crut distinguer une ombre mouvante sur le toit d’en face. Quelqu’un les espionnait. Cela ne fit que confirmer ses doutes : l’affaire allait être plus compliquée qu’une simple histoire de vampire. D’une part parce qu’un vampire ne se déplaçait e pas en journée, l’espion n’était donc qu’un serviteur. D’autre part parce qu’il avait connu Alfred Visk. Avant de devenir marchand suite à une désastreuse campagne en Sylvanie, l’homme était un influent prêtre du temple de Sigmar. Sovar Hel,capitaine de la garde de Faustarch, avait suffisamment vécu pour savoir que les coïncidences n’étaient qu’un mythe destiné aux plus naïfs.
Un ancien membre du Clergé ne disparaissait pas sans raisons, et il allait devoir les découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3358
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   Mer 17 Nov 2010 - 23:14

Yeah! Le retour du Boucher!
Et tu nous soigne avec un début de polard warhammeresque!
Impec', c'est tout ce que j'ai à dire

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chroniques d'un boucher   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chroniques d'un boucher
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Troisi, Licia] Chroniques du Monde Emergé (série)
» Clinique de l'exil : chroniques d'une pratique engagée
» Déboucher une bouteille sans tire bouchon
» Rice Anne - Memnoch le démon - Chroniques des vampires tome 5
» LES CHRONIQUES DE MACKAYLA LANE (Tome 2) FIEVRE ROUGE de Karen Marie Moning

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armées Comtes Vampires et mort-vivants :: 
La Bibliothèque
 :: Récits, Fanfics et Fanart
-
Sauter vers: