AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire de Van Orsicvun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2375
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Lun 18 Oct 2010 - 22:14

Voila la suite des aventures d'Oktavius.

J'espère que Poilu ne trouvera rien à redire au niveau des doubles-posts, vu que j'en ai fait pas mal dans le temps et qu'il a l'aire en forme là.

Bon, allons-y :

Après quelques minutes, Fritz sortit enfin du carrosse, et avec une lenteur calculée il rejoignit Oktavius aux abords de la forêt. Celui-ci ne put s’empêcher de remarquer que les lèvres de son compagnon étaient rouge vif, signe qu’il avait saigné sa favorite du moment jusqu’à la mort. Oktavius ressentit à ce moment un curieux mélange de contentement et de rancune, car il était satisfait que Frits ait compris qu’il lui faudrait des forces pour la suite, mais il lui en voulait de ne pas avoir partagé un repas des plus délectables. Fritz devait certainement avoir tout calculé, prévoyant qu’Oktavius sortirait du carrosse dés l’arrêt, lui permettant alors, en feignant la paresse, de profiter seul de la jeune femme.
« C’est ici », fit la voix délicate de Fritz, « Cette aura ne peut émaner simplement de l’endroit lui-même, elle est trop puissante. Même si la forteresse de Vanhal est un lieu qui regorge de magie noire, elle est trop loin pour qu’on puisse la sentir d’ici. » Oktavius ravala sa surprise de voir Fritz s’exprimer en tel connaisseur de la magie, alors qu’il ne l’avait jamais vu lancer le moindre sort.
Sans un mot de plus, ils s’enfoncèrent d’un pas décidé dans la forêt. Alors qu’ils avançaient, la luminosité, déjà faible compte tenu de l’heure tardive, baissait de plus en plus, jusqu’à ce qu’ils se mettent à marcher dans le noir complet. Cela ne dérangeait nullement les deux vampires, qui voyaient dans la nuit aussi sûrement qu’en plein jour, et cette obscurité ne faisait qu’augmenter la sensation de puissance et d’excitation qu’Oktavius ressentait. Dans cet environnement, lui et Fritz étaient les seuls prédateurs à jouir de tous leurs sens, chacun d’entre eux étant très aiguisé, et cela faisait de lui l’une des plus dangereuses créatures de cette forêt.
Le chemin qu’ils devaient suivre était presque tout tracé. Outre le fait que les restes d’une route vieille de plusieurs siècles se trouvaient là, l’aura sombre augmentait en intensité, leur indiquant le chemin aussi sûrement qu’une carte. La forêt elle-même semblait exsuder de magie noire par chaque arbre, signe que l’endroit avait jadis été le centre d’un des plus puissants royaumes de la non-vie.
Oktavius avançait rapidement mais le silence d’un murmure, tous ses sens en alerte. Devant lui, Fritz faisait de même, sa cape volant derrière lui à chaque foulée. Il semblait ne jamais quitter son costume noir, à l’image du comte, mais Oktavius était maintenant persuadé que c’était pour rester dans le rôle qu’il s’était tenu de jouer. Soudain, il entendit un bruit de feuillage sur la droite, et il s’arrêta net, de même que Fritz, qui semblait l’avoir également perçu. Oktavius tendit l’oreille, et il entendit distinctement des pas venir dans leur direction, à une allure plutôt faible mais la chose semblait savoir exactement où se diriger malgré l’obscurité et le silence dont ils faisaient preuve.Tout d’un coup, le une forme sombre émergea des buissons et se jeta sur les deux vampires en émettant une sorte de grognement. Avec une vitesse surhumaine, Oktavius dégaina son épée et trancha en deux la chose tout en esquivant son coup maladroit, et son assaillant s’écroula. Fritz le rejoignit et observa la dépouille tranchée de la chose, puis il s’exprima avec une voix vide de toute émotion.
« C’est un zombie, fit-il. Il a dû être attiré par notre affinité avec la magie.
-Mais pourtant je ne ressens aucune autre activité magique ici que celle venant du centre de la forêt, fit Oktavius.
-Il a dû s’animer naturellement, sous l’influence de l’aura de la forêt elle-même. Ce genre de choses arrive autour de points telluriques des vents de magie.
-Mais ça veut dire que si celui-ci nous a trouvé, d’autres le peuvent aussi. »
Fritz n’avait visiblement pas raisonné jusque là, parce qu’à ces mots ses yeux s’écarquillèrent une fraction de seconde dans une expression d’inquiétude. Mais il se reprit très vite. « Dépêchons-nous, lança-t-il en s’avançant vers le chemin, ou nous passeront de l’état de chasseurs à celui de cible. »
À ces mots, Oktavius entendit alors des pas venant de tout autour de lui, des dizaines et des dizaines de pas, convergeant tous vers le même endroit.


Arf, toutes mes excuses, je vous laisse sur ce moment de suspense insoutenable. Ben en fait c'est le moyen de m'assurer que vous viendrez lire la suite Devil (comment ça ça ne marchera pas ? Mrgreen ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3336
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Lun 18 Oct 2010 - 23:17

Pas besoin, on est tous scotchés...!
Purée de zombies au menu ce soir.

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keraad de Gespenst
Comte de la Crypte 2011 et 2015
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 655
Date d'inscription : 07/10/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Mar 19 Oct 2010 - 18:20

Des zombis? Ça ne parait pas suffisant pour arrêter deux serviteurs de Vlad. Il doit y avoir autre chose, lié à cette sombre énergie....mais quoi???? Ah! ne nous fait pas attendre c'est insupportable!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2375
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Lun 29 Nov 2010 - 21:21

Chose promise, chose due. Voici la suite des aventures d'Oktavius.

Et puis d’un coup, ils émergèrent de tous les côtés. Squelettes et zombies, humains ou non, se jetèrent sur les deux vampires avec l’intention manifeste de les dévorer sur le champ. Oktavius fit décrire à son arme trois arcs de cercle, fauchant plusieurs morts-vivants à chaque coup, puis il puisa dans les vents de magie, extrêmement importants à cet endroit, et lança des éclairs noirs qui en carbonisèrent une dizaine d’autres. Pourtant, malgré ces pertes, d’autres morts-vivants sortaient des buissons de façon ininterrompue, forçant Oktavius à se jeter à nouveau dans la mêlée. Il puisa de nouveau dans les vents de magie, cette fois pour réanimer les cadavres à ses pieds, et dix d’entre eux se relevèrent pour combattre leurs semblables. Cependant, la masse d’ennemis était trop importante, et ces nouveaux alliés furent balayés en quelques secondes, laissant Oktaius en découdre seul. À côté de lui, Fritz virevoltait en un tourbillon meurtrier, sa cape lui donnant l’air d’un fantôme qui ne laissait que la destruction dans son sillage, mais lui aussi semblait se faire acculer par le nombre. En une fraction de seconde, Oktavius comprit qu’ils courraient tous les deux à leur perte en combattant, car tôt ou tard ils se feraient submerger, et que la seule solution possible était de tenter une percée et de fuir.
« Fritz, cria-t-il, nous ne pouvons pas vaincre ici !
-Je sais, répondit l’autre en éliminant trois zombies d’un revers, mais j’ai étudié leur formation et il semble qu’elle laisse peu de possibilités de fuite.
-Alors, il nous faut en créer une ! »
Fritz sembla comprendre ce qu’Oktavius avait en tête, car il le rejoignit aussitôt et ensemble ils éliminèrent méthodiquement tous les zombies qui les entouraient. Puis, ils firent face à la vague suivante qui se précipitait sur eux, et puisant dans le vent de Dhar ils leur lancèrent des éclairs magiques qui pulvérisèrent les corps en décomposition. Alors, usant à nouveau de la puissance du vent noir, les deux vampires concentrèrent leurs pouvoirs sur les cadavres au sol et insufflèrent la vie dans leurs corps pourissants, levant ainsi une trentaine de zombies qui se précipitèrent sur leurs congénères.
Profitant de ce bref répit, Fritz et Oktavius se précipitèrent vers la zone de combats de toute la vitesse de leur non-vie. Balayant les zombies qui tentaient de les attraper, ils eurent tôt fait d’atteindre la zone où les morts-vivants s’amassaient, et à cet instant ils fléchirent les genoux et bondirent en avant de toutes leurs forces. En un instant, les deux vampires avaient survolé le gros de la horde, et lorsqu’ils atterrirent ne leur faisaient plus face que quelques retardataires traînant la patte. Alors, ils se remirent à courir, fonçant tout droit dans la même direction qu’avant sans s’arrêter pour combattre les derniers zombies arrivant.
Au bout d’un quart d’heure de course effrénée, Ils atteignirent une petite clairière brumeuse, faiblement éclairée par la lumière de Morrslieb, dans laquelle Oktavius s’arrêta, immédiatement imité par Fritz. Il tendit l’oreille, et constata que plus aucun bruit de pas ne lui parvenait, ce qui signifiait que les zombies avaient certainement cessé de les poursuivre.
« Je crois qu’ils ont abandonné, fit Oktavius, scrutant les environs, je n’entends plus rien qui ressemble à des pas.
-Nous avons dû sortir de la zone dans laquelle ces morts-vivants captent la magie. Ce genre de zombies ne doit pas avoir une grande portée de détection.
Oktavius réfléchit un instant, puis reprit :
-Je pense que nous n’en rencontrerons plus. Ceux de ces morts-vivants qui se sont réveillés par ici ont dû être attirés par la source que nous cherchons, parce que je la sens toute proche.
-En effet, répondit Fritz, soucieux, cela veut dire que l’on va certainement devoir en affronter d’autres dans les couloirs de Vanhaldenschlosse.
-En tout cas, nous serons bientôt fixés. »
En effet, après quelques minutes de course supplémentaires, Oktavius et Fritz atteignirent la lisière des arbres alors que le chemin qu’ils suivaient débouchait sur une immense clairière. Là, éclairé par la lueur blafarde de la lune verte, se tenait une immense forteresse bâtie de pierres noires.


En espérant que votre attente n'aura pas été vaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3336
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Mar 30 Nov 2010 - 15:23

Ha! enfin, le retour d'Oktavius!
Une mer de zombies décérébrés, un combat perdu d'avance et une fuite audacieuse; je ne pense pas que notre attente fut vaine Arca...

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keraad de Gespenst
Comte de la Crypte 2011 et 2015
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 655
Date d'inscription : 07/10/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Mer 1 Déc 2010 - 10:49

Même chose.
Ça ne te dispense cependant pas d'écrire (vite!) la suite: le suspense est toujours là, on s'attendait un peu à ce qu'ils s'en sortent contre des zombis alors maintenant, vite, dis-nous ce qu'il y a dans ce château!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2375
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Jeu 16 Déc 2010 - 23:34

Il y a environ deux semaines que je n'ai rien posté ici, et c'est définitivement trop. Voici donc la suite des aventures d'Oktavius (et en ce moment de Fritz). Bonne lecture.

Vanhaldenschlosse se dressait comme une ombre géante, ses tours surplombant les environs comme autant de doigts crochus semblant prêts à se refermer sur vous. Chacune de ses fenêtres était un trou noir menant vers des abîmes inconnus, insondables, et l’entrée semblait être une gueule béante prête à vous avaler. L’endroit paraissait abandonné depuis longtemps, car bien que l’édifice tienne encore debout, il s’en dégageait une impression de décrépitude, renforcée par la silhouette sombre au pieds de l’entrée principale, seuls vestiges de la grande porte désormais tombée. Et pourtant, Oktavius savait que la forteresse était habitée, et pas par quelques goules ayant trouvé un bon refuge.
En effet, outre la puissante aura qui s’en dégageait, les créneaux de la forteresse étaient garnis de squelettes faisant inlassablement la ronde, une antique arbalète à la main. Et au-delà de ça, les nombreuses traces de pas et de roues devant la porte ne pouvaient dater que de quelques jours à peine.
Mais de tout cela, Oktavius se contrefichait. Ses différentes missions au service du comte lui avaient apprit que presque rien ne pouvait s’opposer à lui, et il n’était pas inquiet quand à ce qui pouvait l’attendre à l’intérieur. Il s’apprêtait à foncer en direction de l’entrée quand Fritz le retint fermement, la main sur son épaule.
«- Qu’est ce qu’il y a, fit Okavius, ne sommes-nous pas sensés entrer ?
-Nous sommes sensés réussir une mission, pas nous suicider.
-Et qu’est ce qui te fait dire que ce qu’il y a là-dedans pourrait nous surpasser ?
-Souviens-toi des zombies. Il y en a certainement un grand nombre dans cette forteresse, mais là nous n’aurons pas la possibilité de fuir comme tout à l’heure. Nous nous ferons tuer sans aucun doute possible.
-Je vois. Trouvons un autre moyen alors. »
Sans ajouter un mot, Fritz leva le bras et pointa quelque chose du doigt. En suivant la direction pointée, Oktavius vit qu’il s’agissait d’une fenêtre à environ trois mètres du sol, située sur la tour d’extrême gauche, dans une zone sombre et peu en vue, et suffisamment grande pour laisser passer une personne. « Bien vu » ajouta-t-il, avant de se glisser silencieusement vers la gauche.
Aussi silencieux que des ombres, Oktavius et Fritz ne mirent pas longtemps à atteindre la fenêtre, et d’un bond ils furent à l’intérieur. Leur yeux perçant l’obscurité leur révélèrent qu’ils se trouvaient dans un petit couloir, deux directions s’offrant à eux, l’une vers les étages et l’autre vers les sous-sols. L’aura magique s’étendait partout à présent, et il était impossible de savoir de quelle direction elle provenait particulièrement.
« Que fait-on ? Demanda Oktavius. Préfères-tu que l’on reste ensemble ou que chacun aille de son côté ?
-Nous séparer permettrait certainement de découvrir plus vite la source de cette magie, mais il n’est pas à exclure que son propriétaire ne soit trop puissant pour un seul d’entre nous.
-Mannfred n’est jamais là quand on a besoin de lui, pesta Oktavius, lui aurait pu déterminer d’où vient cette aura. »
Soudain, alors même qu’Oktavius finissait da phrase, il sentit l’aura faiblir distinctement, comme un bassin qui se vide, et à côté de lui Fritz jetait des regards intrigués tout autour de lui, signe que lui aussi avait senti la modification. Désormais, la magie semblait bien plus forte en bas qu’en haut, indiquant au deux vampires quelle direction prendre, mais Oktavius n’en était que moins rassuré, et il regarda attentivement l’escalier menant en bas, comme s’il espérait en voir sortir quelque abomination. « -C’est trop facile, finit-il par dire. La baisse d’intensité de cette aura ne peut vouloir dire que deux choses. La première, c’est que sa source a été blessée ou affaiblie d’une quelconque façon…
-Et la deuxième, compléta Fritz, c’est qu’elle nous a repéré et souhaite nous indiquer la marche à suivre pour arriver jusqu’à elle. »


Dernière édition par Arcanide valtek le Dim 26 Fév 2012 - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3336
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Ven 17 Déc 2010 - 9:33

Un piège grossier dans lequel nos deux (anti)héros n'auront pas d'autre choix que de foncer tête baissée? Les voilà devant un choix difficile.
Bonne ambiance, ça valait le coup d'attendre deux semaines Arca!

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blood Knight
Chevalier noir
Chevalier noir
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 348
Expérience de jeu (CV) : 1 an de CV ma première armée et débute un petit contingent de Hauts elfes
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Ven 17 Déc 2010 - 19:04

Exact, que du bonheur !
Vraiment super texte, j'èspere simplement que la suite sera d'aussi bonne qualité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3336
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Sam 18 Déc 2010 - 12:13

Blood Knight a écrit:
j'èspere simplement que la suite sera d'aussi bonne qualité.

Pour ça j'ai pleine confiance en notre ami Arca! Tu peux relire tout le sujet, la qualité fut toujours au rendez-vous.

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blood Knight
Chevalier noir
Chevalier noir
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 348
Expérience de jeu (CV) : 1 an de CV ma première armée et débute un petit contingent de Hauts elfes
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Sam 18 Déc 2010 - 13:30

Oui, je le sais bien.

Mais, je l'encourage d'une manière moins ouverte. Parce que c'est vrai que ce qu'il fait c'est vraiment le top. Les athmosphères sont bien rendues, les personnages aussi...

En fait comme vous avez pu le remarquer, je lis tous vos textes pour trouver des endroits où je pourrais améliorer les miens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2375
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Sam 18 Déc 2010 - 16:36

Citation :

Pour ça j'ai pleine confiance en notre ami Arca! Tu peux relire tout le sujet, la qualité fut toujours au rendez-vous.
Citation :
Parce que c'est vrai que ce qu'il fait c'est vraiment le top
C'est quand je lis des commentaires comme ça que j'ai vraiment envi de continuer. Merci beaucoup de votre soutien, j'espère m'en montrer digne par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanoar
Chevalier de sang
Chevalier de sang
avatar

Age : 27
Nombre de messages : 801
Expérience de jeu (CV) : depuis Février 2009
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Lun 20 Déc 2010 - 11:47

Ca va, malgré mon retard je n'avais pas beaucoup à rattraper. Le tournant qu'a pris l'histoire est intéressent et cette nouvelle partie du récit est bien menée et tout à fait prenante !

La suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2375
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Sam 8 Jan 2011 - 2:08

J'ai la mauvaise impression que mon rythme commence à baisser, et j'espère que ça ne vous aura pas trop incommodés. Enfin, après trois semaines d'attente, voici la suite de mon récit :

Les deux vampires échangèrent un regard entendu, puis sans un mot de plus, ils s’engagèrent dans l’escalier d’où provenait l’aura.
Ils descendirent longtemps, l’escalier n’en finissant pas de tourner encore et encore. Plusieurs fois ils croisèrent de vieilles portes délabrées menant sur de sombres couloirs, mais leurs sens leur soufflaient de continuer à descendre. Bientôt, l’aura retrouva son intensité originale, et commença même à croître en puissance, jusqu’à en devenir oppressante, créant un sentiment de malaise chez Oktavius alors que depuis longtemps il n’avait jamais respiré que la confiance en lui.
Enfin, au bout d’une dizaine de minutes, l’escalier prit fin, et ils émergèrent dans un couloir complètement noir, leur nyctalopie leur permettant à peine de voir que les murs étaient couverts de symboles cabalistiques et q’une faible lumière provenait du fond. Ils étaient à présent tellement sous l’emprise de l’aura que chaque pas était plus difficile que le précédent, et en dépit de leur formidable volonté, ils avançaient bien plus lentement qu’avant. Au bout de quelques minutes, ils arrivèrent au bout, et entrèrent dans la pièce dont provenait la lumière, pour se retrouver dans un des lieux les plus étranges qu’ils n’aient jamais vu.
La pièce étant plutôt spacieuse, mais tellement encombrée qu’on l’aurait juré bien plus petite. Les murs étaient invisibles, cachés par d’immenses étagères recouvertes de livres, de pots et de bocaux renfermant des substances diverses et variées, et pour la plupart inidentifiables, même si Oktavius y distingua des yeux. De grandes tables recouvraient presque l’intégralité du reste de la pièce, et chacune était extrêmement encombrée, l’une d’un immense alambic, une autre de plusieurs dizaines de livres ouverts empilés les uns sur les autres, une troisième de nombreuses créatures mortes et disséquées à même la table, et ce schéma semblait se reproduire pour les autres. Le tout était éclairé par plusieurs bougies disposées sans aucun ordre dans chaque recoin où l’on pouvait en poser une sans risques. Et alors qu’Oktavius tentait de déterminer où ils avaient pénétré, une forme sombre sortit de derrière une étagère et s’avança vers eux.
L’individu était semblait-il de petite taille, drapé dans une cape noire de la tête aux pieds, mais il se déplaçait avec une vitesse qui tranchait nettement avec son apparence. Lorsque la forme s’arrêta devant eux et leva la tête, Oktavius comprit soudain pourquoi. La tête qui lui faisait face était chauve, émaciée, aux traits tellement creusés que l’on pourrait croire à celle d’un mort. Cependant, au vu des yeux perçants qui le dévisageaient de la profondeur de leurs orbites, et de la dentition parfaite et pointue de leur hôte, Il sut instantanément à qui ils avaient affaire.
« Bienvenue, fit le vampire squelettique, dans mon laboratoire. J’ai cru comprendre que vous me cherchiez, et comme je n’ai que peu de temps à consacrer au reste du monde, je vous demande de faire vite. »
Sa voix ressemblait à une succession de quintes de toux, tant elle était gutturale, et en disant cela, il n’avait cessé de regarder fixement les deux vampires qui lui faisaient face. Oktavius pouvait maintenant ressentir toute l’abominable intensité de la puissance de cet individu, apparemment beaucoup plus ancien que lui et certainement bien mieux formé aux arcanes de la magie, ce qui ébranla sérieusement son assurance vis-à-vis de la réussite de la mission. Néanmoins, il s’efforça de garder un ton assuré lorsqu’il répondit :
« Nous venons de la part de Vlad von Carstein, comte de Sylvanie. Le comte est extrêmement mécontent que quelqu’un ait prit possession d’un de ses domaines et que cette même personne entreprenne d’y lever des troupes. Nous vous sommons donc de partir immédiatement ou de subir les conséquences de votre refus : la mort terminale. »
Il avait dit tout cela d’une traite, sans ciller ni trahir son appréhension par un quelconque tremblement dans sa voix. Pourtant, le vampire en face de lui éclata d’un grand rire en entendant cette tirade, un rire rauque, enroué, qui résonna à travers toute la pièce à la façon d’un hurlement de damné. Puis, regagnant immédiatement son sérieux, il fixa Oktavius et Fritz d’un regard qui ne pouvait signifier qu’une seule chose : la plaisanterie avait assez duré, et il allait maintenant passer aux choses sérieuses.
« Votre comte n’est rien pour moi, pauvres ignorants. » La voix du vampire était maintenant glacée. « Vous n’avez même pas idée de ce à quoi vous vous êtes frottés, mais je vais vous l’apprendre à vos dépends ! Je suis le nécrarque Setem Ramhet’hep, un des fils du grand W’soran, et je vais vous montrer la puissance qui est la mienne ! ».


En espérant satisfaire vos attentes. La suite promet d'être palpitante.

EDIT : corrections faites. Honte sur moi de ne pas avoir vu de tels détails.


Dernière édition par Arcanide valtek le Dim 9 Jan 2011 - 14:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanoar
Chevalier de sang
Chevalier de sang
avatar

Age : 27
Nombre de messages : 801
Expérience de jeu (CV) : depuis Février 2009
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Sam 8 Jan 2011 - 10:21

On sait enfin de qui proviens cette puissance. Vu comme tu as commencé à le décrire, j'ai pas pu m'empêcher de penser à maître Yoda Tongue Il y'a aussi quelques bugs d'écriture dans ton texte, des mots que tu as oublié d'enlevé. Mais une petite relecture et il n'y paraîtra plus.

Je reste en haleine en attendant la suite qui "promet d'être palpitante" Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2375
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Sam 8 Jan 2011 - 13:18

Citation :
Il y'a aussi quelques bugs d'écriture dans ton texte, des mots que tu as oublié d'enlevé. Mais une petite relecture et il n'y paraîtra plus.
Je serais intéressé que tu m'en parles par MP, vu qu'après relecture je n'ai rien vu de tel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3336
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Dim 9 Jan 2011 - 11:52

Chouette récit Arca, et qui marque la reprise des hostilités pour toute la section j'espère (pas eut beaucoup de nouveautés ces dernières semaines)!
Quoi qu'il en soit, ton Nécrarque est bien sympathique. Petit, laid et avec une grande maîtrise de La Force (heu... je voulais dire de la Magie Noire), c'est vrai qu'il a quelque chose de Maître Yoda mais ça ne m'étais pas apparu avant que tu en parles, Lanoar.

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2375
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Mer 26 Jan 2011 - 0:26

Cela fait deux semaines que je n'ai rien posté, alors je propose de remédier à ce problème.

Déployant une agilité que son apparence ne laissait pas deviner, le nécrarque sauta en arrière et traversa la salle d’un seul saut. Puis, levant les bras, il se mit à psalmodier très vite une incantation dont chaque mot résonnait jusqu’aux tréfonds de l’âme d’Oktavius, alors qu’en même temps il sentait l’intensité de toute la puissance magique qui s’accumulait autour du vampire décharné. Celui-ci termina bientôt son incantation, et laissa le silence envahir la pièce tout en souriant de toutes ses dents. Oktavius n’entendit d’abord rien, puis un léger sifflement se fit entendre à sa droite, très ténu mais bien présent, et semblant venir de derrière le mur. Puis, un autre commença à résonner, cette fois depuis le sol sous ses pieds, tel une complainte infinie, et alors ce fut le début du concert.
Peu à peu, d’autres sifflements se mirent à retentir, venant de tous les côtés à la fois, s’intensifiant avec le temps jusqu’à devenir tout proches, et alors Oktavius les vit apparaître. Le premier fantôme émergea de la bibliothèque à sa droite, forme brumeuse ondulante à la silhouette quelque peu indistinctes mais bien réelles. La créature tendit ses griffes vers Fritz, mais celui-ci réagit au quart de tour, et alors qu’Oktavius le sentit puiser dans le vent de Dhar, il projeta un éclair rougeoyant à son agresseur, réduisant celui-ci en fumée blanche qui se dissipa rapidement. Mais alors qu’Oktavius pensait pouvoir finalement se battre avec les esprits, les autres apparurent, envahissant la pièce, tandis que le nécrarque partait d’un rire sardonique. Ces créatures étaient grandes, drapés de longues capes masquant leur immatérialité, leur visage était celui de la mort et elles brandissaient de grandes faux. C’étaient des spectres, d’anciens nécromanciens s’étant accrochés à la vie après la disparition de leur enveloppe charnelle, et dont la seule occupation était de traquer les vivants, du moins jusqu’à ce qu’un puissant nécromancien leur donne l’ordre de chasser autre chose. À la vue de la demi-douzaine d’entre eux fixant leurs orbites vides sur lui, Oktavius commença à douter sérieusement de ses chances de survie.
En un instant, les spectres se jetèrent sur les deux vampires, hurlant de longues plaintes tout en brandissant leurs griffes et leurs faux. En même temps, Oktavius et Fritz dégainèrent leurs lames et se lancèrent dans une danse mortelle avec leurs agresseurs, bloquant chaque coup qu’ils pouvaient et esquivant les autres, utilisant toute la puissance que la non-vie leur conférait pour survivre devant un tel assaut. Mais leurs épées avaient beaux être de bonne qualité, ils ne pouvaient espérer s’en servir pour attaquer les fantômes, leur seule possibilité d’offensive se réduisant alors à l’usage de la magie, magie que Ramhet’hep s’efforçait de dissiper. Oktavius finit par comprendre que même si les coups des spectres étaient maladroits et lents, lui et Fritz ne tarderaient pas à succomber, et dans cette sombre catacombe il n’y avait aucune possibilité de fuite comme dans la forêt. Il jeta un regard à Ramhet’hep, qui souriait d’un rictus ravi, signe qu’il s’amusait follement, mais en même temps Oktavius pouvait sentir l’extraordinaire présence magique du nécrarque. Soudain, une idée lui vint à l’esprit, une idée folle, mais aussi leur seule échappatoire en cette situation sans issue. Ils devaient exploiter la seule faille que leur adversaire avait laissée, la seule chose qu’il avait oublié tant son orgueil était démesuré.
« Fritz ! » cria-t-il. En un éclair, leurs regards se croisèrent, et il sut que Fritz avait compris. Dés ce moment, ils commencèrent se focaliser sur la position évoluant sans cesse des spectres tout en parant et esquivant leurs coups. Soudain, Oktavius bloqua la faux d’un de ses assaillants sur sa lame, et avant que l’esprit ne la dégage, il déporta son épée tout en gardant la faux coincée autour, et bloqua ainsi le coup d’au autre spectre de sorte à emmêler leurs armes, et il répéta l’opération une deuxième fois pour coincer une troisième faux. À côté de lui, Fritz avait réussi à placer les trois derniers spectres autour de lui, et lorsque tous trois frappèrent, le vampire fit un salto qui le propulsa en dehors du cercle formé par les fantômes, les trois lames frappant dans le vide.
Profitant de ce répit de quelques secondes, Oktavius et Fritz bondirent, épée en avant, sur Ramhet’hep, dont le sourire s’était effacé et dont le regard n’exprimait plus que de la rage. « Si les morts-vivants sont imbattables, lui avait-on apprit, attaque le nécromancien ». C’était là leur seule option, car Ramhet’hep n’avait pas la moindre protection apparente. Cependant, loin de tenter d’esquiver, le nécrarque se contenta de rester en place, mais au moment où les lames allaient l’atteindre, il les attrapa à pleine main, arrêtant net les deux coups qui se voulaient mortels, et d’un mouvement des bras et des poignets, il envoya ses deux adversaires voler à travers la pièce, où ils s’écrasèrent sur une des étagères, faisant tomber au passage de nombreux objets hétéroclites qui s’éparpillèrent autour d’eux.
Alors qu’Oktavius reprenait ses esprits, stupéfait qu’un être aussi décharné puisse arrêter un coup qu’il portait de toutes ses forces, il tata le sol à l’aveuglette autour de lui à la recherche de son épée, mais au lieux de ça ses doigts se refermèrent sur un autre objet, long et fin, et à ce moment là un torrent de sensations se déversa en lui.
Il sentit un torrent de pouvoir se déverser en lui d’une façon telle qu’il n’en avait jamais sentie de pareille. Ça n’avait rien à voir avec les énergies sombres qu’il manipulait habituellement, c’était du pouvoir à l’état brut, pur, qu’il sentit se déverser dans ses veines comme une énergie nouvelle, comme s’il venait de saigner dix vierges jusqu’à la dernière goutte en une seule nuit. Et en une fraction de seconde, il comprit quoi faire.
Concentrant toute l’énergie magique qu’il put, Oktavius roula sur lui-même juste à temps pour voir Ramhet’hep se jeter sur lui, griffes et crocs prêts à frapper, ses yeux trahissant une rage folle, mais Oktavius y vit plus que ça : une terreur sans nom. Et puis soudain, il relâcha l’énergie accumulée grâce au bâton, et sa vue se brouilla.


Bon, voila, c'est tout chaud, alors n'hésitez pas à faire remarquer d'autres fautes de frappe comme la dernière fois. Et toute critique est la bienvenue.


Dernière édition par Arcanide valtek le Jeu 27 Jan 2011 - 0:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3336
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Mer 26 Jan 2011 - 15:13

Ben juste "forme brumeuse ondulante aux formes..." ça fait une répétition qui dérange quelque peu.
Sinon, j'aime beaucoup! Ce petit bonhomme à plus d'un tour dans son sac, mais Oktavius a manifestement mis la main sur un objet de grande puissance juste à temps.
Tout simplement haletant.

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2375
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Mer 20 Avr 2011 - 20:32

Voila la suite. Enfin, me direz-vous, parce que ça fait un bon bout de temps que j'avais laissé mon texte en plan. Mais rassurez-vous, lecteurs, je ne vous avais pas oublié.

Enfin bref, mieux vaut des actions que des mots, alors voila :

La première sensation qui revint à Oktavius fut la douleur. Et pour cause : il se rendit compte que ses membres lui faisaient étrangement mal, mal comme jamais auparavant, ou alors dans une autre vie… Il était dans les griffes de von Carstein, le comte lui enfonçant son poing dans la poitrine avant de le mordre violement à la gorge… Le visage du prêtre était perplexe et trahissait une certaine frayeur, mais il s’en moquait, le livre ouvert devant lui occupait toutes ses pensées, sa lecture lui ayant provoqué une terrible douleur qu’aucune de ses facultés de vampire ne pouvait résorber…Il regardait un homme, dans une maison en flamme. Il ne savait pas de qui il s’agissait, mais l’idée de le voir mourir était révoltante. À côté de l’homme se tenait une femme et une jeune fille, toutes deux hurlant son nom, mais il ne sut quoi faire, se contentant de les regarder alors que le feu progressait. Autour de lui les hurlements des victimes se confondaient avec des cris gutturaux…Puis tous trois furent atteints par les flammes, et un grand cri retentit, un cri semblant venu d’outre-tombe, ignoble, effroyable, et soudain il se rendit compte qu’il se trouvait dans la cave sombre, reposant sur le sol froid, et que le cri venait de sa propre gorge.

Oktavius ouvrit les yeux, qui révélèrent le plafond de pierre d’une cave obscure. Réalisant qu’il était allongé sur le dos et que ses jambes formaient un angle étrange avec son thorax, Oktavius commença à se rappeler les évènements précédents. Le mage vampire, les spectres, le bâton, la puissance qu’il avait ressenti en l’empoignant, et puis plus rien…
Lentement, il tenta de se relever, ses premières tentatives lui révélant que même si ses capacités de guérisons étaient hors normes, il ne pourrait pas utiliser ses jambes avant plusieurs heures. Il parvint péniblement à se redresser grâce à ses bras, qui semblaient ne pas avoir subi trop de dommages, et au bout de plusieurs minutes d’efforts intensifs il parvint à s’asseoir, et il put alors contempler la scène de dévastation qui se trouvait devant lui.

La pièce était sans dessus-desous. Tous les objets du nécrarque avaient volés dans tous les sens à travers la pièce pour s’écraser sur les murs, le sol et le plafond, le tout formant un chaos d’objets ésotériques et d’éléments organiques indescriptibles. Les étagères elles-mêmes s’étaient pour certaines effondrées, écrasant leur contenu et tout ce qui se trouvait en-dessous.
Des belligérants qui s’étaient affrontés dans cette pièce, il ne restait pas grand-chose. Aucun des spectres n’était visible, leurs corps fantomatiques s’étant certainement dissipés sous l’effet de la massive attaque magique qu’il se rappelait maintenant avoir provoqué. Fritz semblait avoir disparu corps et biens, sa silhouette n’étant visible nulle-part, mais en revanche Ramhet’hep était bien visible, gisant au beau milieu de la pièce, et il n’était pas beau à voir. Ses vêtements étaient déchirés, et en-dessous sa peau semblait avoir calciné de l’intérieur. Sa bouche était grande ouverte, et de la fumée s’en exhalait peu à peu, ainsi que de ses orbites désormais vides. Avec un grand soulagement, Oktavius réalisa que leur adversaire était mort et bien mort, et il s’aperçut qu’il ne ressentait plus aucune pression, plus rien de semblable à l’aura abominable que dégageait le nécrarque, ce qui lui confirma la mort de celui-ci. Von Carstein serait satisfait.
Un bruit sourd à sa droite capta son attention, alors qu’il tournait la tête il vit que Fritz venait d’émerger du couloir. Il semblait lui aussi affecté par l’explosion magique, car sa cape était en lambeaux, ses cheveux complètement ébouriffés et il boitait de la jambe gauche, ce qui l’obligeait à s’appuyer sur un bâton pour marcher. De plus, un bandeau lui couvrait l’œil droit, et cette perte de vision semblait plus le déstabiliser que tout le reste, car il avançait en titubant et en tournant constamment la tête de droite et de gauche. Voyant qu’Oktavius était réveillé, il s’avança vers lui.

« Je t’ai entendu hurler comme un damné, fit-il d’une voix semi-éteinte, tout va bien ? »
Sa voix avait perdu son ton supérieur habituel, et ne reflétait maintenant qu’une grande lassitude.
« Ce n’était rien, mais par contre je ne peux pas encore me lever. Il va falloir que j’attende que mon corps se soit régénéré pour partir.
Fritz sourit faiblement.
-Ce ne sera pas la peine. Pendant que tu dormais j’ai eu le temps de monter à l’extérieur, et de là j’ai pu envoyer un messager au carrosse. Il ne devrait pas tarder, et le cocher pourra te transporter. »
Oktavius grimaça à l’idée d’être porté par un de ces revenants sans visage qui servait de cocher aux attelages de von Carstein, mais il s’y résigna, sachant pertinemment que sinon ils devraient attendre plusieurs jours avant de pouvoir partir. Mais avant l’arrivée de leur transport, il avait quelque chose d’important à faire. Tournant la tête vers les restes du laboratoire du nécrarque, il chercha des yeux le bâton qu’il avait utilisé, celui qui lui avait permis de canaliser son pouvoir et de déclencher une telle dévastation. Il se rappelait vaguement qu’il s’agissait d’un bâton de bois, long d’environ un mètre cinquante, mais rien dans les restes dévastés de la pièce ne ressemblait à cet objet. Derrière lui, Fritz sortit de la pièce en claudiquant, sans cesser de s’appuyer un vieux bâton de bois…



Dernière édition par Arcanide valtek le Dim 12 Juin 2011 - 18:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keraad de Gespenst
Comte de la Crypte 2011 et 2015
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 655
Date d'inscription : 07/10/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Jeu 21 Avr 2011 - 12:40

Eh bien ça c'était du combat!

Pendant un moment j'ai bien cru que tes deux héros allaient y passer. Mais depuis quand deux lieutenants du comte von carstein ne sont-ils équipés que de simples épées même pas enchantées? Une erreur d'intendance? Un manque d'argent?

Le passage de délire d'Oktavius est aussi très bien écrit. Reste à savoir si ces visions (aur)ont un sens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2375
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Dim 22 Mai 2011 - 2:05

Citation :
Mais depuis quand deux lieutenants du comte von carstein ne sont-ils équipés que de simples épées même pas enchantées? Une erreur d'intendance? Un manque d'argent?
Dans le monde de Warhammer, les armes magiques ne sont pas aussi nombreuses que nos livres d'armée peuvent nous le faire croire. Pour m'être intéressé au Jeu de rôles, très peu de personnages sont équipés d'armes magiques, pas même Walach ou le duc rouge. Alors deux lieutenants vampires...
Citation :
Le passage de délire d'Oktavius est aussi très bien écrit. Reste à savoir si ces visions (aur)ont un sens...
Ces visions sont des visions du passé. À vous de trouver à quoi elles correspondent, mais ce n'est pas trop difficile je pense. Ce sont des moments qu'Oktavius a/avait associé à la douleur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2683
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Dim 22 Mai 2011 - 11:16

Tout lu d'un coup! Tu as le don pour nous rendre accrocs! Clap
Je trouve assez drôle d'imaginer un vampire boiteux Happy

Suite suite suite!

PS : Le passage de l'arsenic m'a fait beaucoup rire Devil

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2375
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Dim 22 Mai 2011 - 13:48

Citation :
Tout lu d'un coup! Tu as le don pour nous rendre accrocs! Clap
Merci de tes compliments Arken, j'attendais ton avis avec impatience.

Citation :
Je trouve assez drôle d'imaginer un vampire boiteux Happy
Il est boiteux parce qu'il s'en est prit plein la face, mais ce genre de blessure régénère vite chez un vampire.

La suite est en préparation, je l'avais posté hier, mais elle m'a finalement paru trop superficielle, et je l'ai enlevé pour la retravailler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomov Le Poussiéreux
Comte de la Crypte 2010 & 2013
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 3336
Expérience de jeu (CV) : Ancien Vampire, vieux Chef de Guerre Orque, Favori de Slaanesh depuis peu, nouveau chef de Clan Elfe Sylvain, jeune Poil-au-Menton Nain, vénérable Connétable Bretonnien et très ancien Kuraq Saurus
Date d'inscription : 25/03/2009
Vainqueur de concours : Concour de texte

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Mer 25 Mai 2011 - 13:27

Yep, j'avais zappé la dernière partie de ton récit Arca; bien tapé, comme d'habitude.
Je sens que ce bâton n'a pas finit de faire parler de lui et qu'il se pourrait fort que nos deux compères se livrent aux pires bassesses l'un envers l'autre pour se l'approprier... J'en salive d'avance!

_________________
Vulnerant Omnes, Ultima Necat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanoar
Chevalier de sang
Chevalier de sang
avatar

Age : 27
Nombre de messages : 801
Expérience de jeu (CV) : depuis Février 2009
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Mer 25 Mai 2011 - 13:44

Du très bon tout ça. On peut dire que ça a fait le ménage chez le nécrarque en tout cas Happy

J'ai relevé 2 petits bugs de rien du tout :
Citation :
[...] et il put alors contempler la scène de dévastation qui se trouvait devant lui.

La pièce était dévastée. Tous les objets du nacrarque [...]
La répétition qui dérange un peu, et la faute de frappe.

Continue Clap
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2375
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Mer 25 Mai 2011 - 16:41

Euh, je n'ai pas l'impression d'être une bille en orthographe, mais je me demande de quelle faute de frappe tu parles.

Merci de vos compliments, ça fait vraiment plaisir de voir que mon travail est apprécié. La suite reste en révisions, mais je la posterai dés que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lanoar
Chevalier de sang
Chevalier de sang
avatar

Age : 27
Nombre de messages : 801
Expérience de jeu (CV) : depuis Février 2009
Date d'inscription : 02/07/2010

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Mer 25 Mai 2011 - 16:56

Arcanide valtek a écrit:
Euh, je n'ai pas l'impression d'être une bille en orthographe, mais je me demande de quelle faute de frappe tu parles
Pour ça que j'ai dit faute de frappe et pas faute d'orthographe. Je ne doute pas que tu sache écrire "Nécrarque" et pas "Nacrarque" Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcanide valtek
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 26
Nombre de messages : 2375
Expérience de jeu (CV) : Depuis Mai 2006
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Dim 12 Juin 2011 - 18:43

Alors je vous avais promis la suite, la voila :

IV Les guerres vampiriques


Après cette mission à Vanhaldenschlosse, le temps où le comte avait besoin d’émissaires pour prendre le contrôle total de la Sylvanie semblait terminé. En effet, c’est à cette époque que von Carstein commença à préparer ses plans pour la domination de l’empire tout entier, plan qui nécessitait une certaine connaissance des lieux et des personnes. Vlad envoya donc ses agents sillonner l’empire en long et en large, les chargeant de chercher quels étaient les champs de bataille les mieux adaptés à un combat contre des humains, mais aussi de s’introduire dans les hautes sphères de l’aristocratie impériale pour savoir qui exerce le pouvoir et de quelle façon. Ainsi, Vlad appliqua à la lettre le proverbe « connaît ton adversaire », afin d’avoir le maximum de cartes en main lors de l’invasion de l’empire.
Alors que les missions d’infiltration dans la noblesse étaient offertes aux vampires les plus doués en la matière, tels Fritz ou Mannfred, Oktavius fut envoyé parcourir les forêts et les campagnes du Reikland, afin d’y trouver des marécages ou d’autres lieux du même genre où les morts-vivants pourraient livrer bataille aux humains avec le plus d’avantages possibles. Mais, en 1999 du calendrier impérial, un événement totalement inattendu changea les plans de Vlad lorsque une gigantesque comète à deux queux s’écrasa dans la ville de Mordheim, dispersant de la malepierre partout dans la ville. Au vu de son expérience du combat urbain, Oktavius fut dépêché par le comte pour s’introduire dans cette cité et y récupérer le plus de malepierre possible. Les évènements qui se déroulèrent dans la ville maudite restèrent inconnus de tous, même de Vlad, mais on sait qu’Oktavius en revint avec un unique fragment de malepierre, gros comme une tête d’homme, et qu’il n’a jamais fait mention de ce qu’il s’y était passé.

En 2010, lorsque Vlad entama les guerres vampiriques, Oktavius le suivit avec toute la ferveur et le zèle dont il était capable. Les repérages qu’il avait effectués s’avérèrent déterminants pour plusieurs batailles, où les morts-vivants affrontèrent les armées de l’empire au fin fond de forêts obscures ou de marais brumeux, ne leur laissant aucune chance de gagner. Lors de la bataille des gués de l’Essen, lorsque Vlad fut tué par Hans Schliffen durant l’exécution des prisonniers, il fut un des rares vampires à ne pas se joindre aux luttes intestines dont Posner sortit vainqueur. Lorsque Vlad, ressuscité et ayant fraichement décapité son ex lieutenant, rentra sous son pavillon, il trouva Oktavius penché sur ses copies des livres de Nagash, cherchant un moyen de le ressusciter.
Vlad comprit vite qu’Oktavius était le seul vampire de son entourage en qui il pouvait réellement avoir confiance. En effet, la volonté de l’intéressé à vouloir le ramener à la vie montrait qu’Oktavius était d’une loyauté sans faille envers lui, chose très rare chez un vampire. De ce fait, le comte chargea Oktavius d’une mission plus importante que toutes les autres qu’il lui avait confiés : Il lui offrit un rouleau de parchemin scellé avec l’ordre de ne l’ouvrir qu’à une seule condition : celle d’être certain que lui, Vlad von Carstein, soit réellement mort une bonne fois pour toutes.

Durant le reste de la campagne, Oktavius se battit contre son ancienne patrie avec une énergie apparemment inépuisable, tant la haine qu’il ressentait à l’égard de l’empire était vivace. Chaque fois qu’un prêtre guerrier se trouvait dans la bataille, haranguant les hommes tout en brandissant son imposant marteau de guerre, Oktavius se taillait un chemin jusqu’à lui pour l’abattre personnellement, avant de se saisir du symbole de Sigmar du prélat et de le consumer de ses propres ténèbres. Lors de la bataille de Grimminhagen, une petite ville proche de Middenheim, alors que les forces de l’armée du Loup Blanc combattaient une nouvelle fois l’armée des morts, Oktavius mena la charge de la contre-attaque de la garde de Drakenhof sur les flancs de l’armée humaine, empêtrée en combattant dans des ruelles trop étroites pour monter à cheval. Là, il défia chaque prêtre guerrier d’Ulric se trouvant sur son chemin et les abattit tous, si bien qu’à la fin de la bataille pas un seul ne put retourner à Middenheim lors de la retraite ordonnée par Jerek Kruger.
Au moment de l’assaut sur les murs d’Altdorf, tandis que von Carstein menait l’attaque principale, Oktavius prit la tête d’un petit groupe de revenants qu’il dirigea dans la cité avec une mission bien précise : retrouver l’anneau du comte, volé par Mann et très certainement détenu dans la chambre forte du grand temple de Sigmar, avec toutes les autres reliques prises aux ennemis de l’empire depuis des siècles. Bien sûr, il ne savait pas que Vlad devait sa capacité à ressusciter à son anneau, car il s’agissait d’un secret que même Isabella ne connaissait pas. Cependant, Oktavius se faisait une joie de retourner dans le temple pour terminer le travail qu’il avait commencé plusieurs décennies auparavant, et ce quelles que soient les instructions.


Dernière édition par Arcanide valtek le Mar 14 Juin 2011 - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arken
Maîtresse des fouets
avatar

Age : 22
Nombre de messages : 2683
Expérience de jeu (CV) : Depuis juillet 2006 (livre CV fin V6, jeu fin V7)
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   Dim 12 Juin 2011 - 20:57

Une bonne vue d'ensemble sur la guerre...
Toujours bien écrit, continue! Clap

_________________
Les mots sont un don. Les mots sont une arme. Les mots ne se gaspillent pas. P.B.
"Despierta y ponte a soñar"
Ceux qui ne croient pas en la magie ne la trouveront jamais.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire de Van Orsicvun   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de Van Orsicvun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» HISTOIRE DE LUMUMBA
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art
» Histoire de Rivombrosa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armées Comtes Vampires et mort-vivants :: 
La Bibliothèque
 :: Récits, Fanfics et Fanart
-
Sauter vers: