AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ivan Van Hel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vlad Tepes
Goules
Goules
avatar

Age : 27
Nombre de messages : 87
Expérience de jeu (CV) : de nombreuses années contre a peu près toutes les autres armées du jeu
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Ivan Van Hel   Mar 23 Déc 2008 - 21:08

Bon alors deux trois petites choses avant que vous ne lisiez s'il vous plaît:
1-On évite de trop rigoler!
2-Comme vous allez sans doute le remarquer,l'histoire retrace l'épopée de l'arrivée de Vlad en Sylvanie,un moment que je trouve très fort narrativement et qui selon moi marque la naissance du vampire que nous connaissons à présent.
3-Afin d'éviter trop de plagiat j'ai changé quelques petits noms d'ici et là....
Bonne lecture!

Tout commença par une nuit de tempête.Le duc Von Drake était couché sur son lit de mort et avait de plus en plus de mal à respirer.C'était un vieil homme passablement cruel que la folie poussait à devenir violent et sauvage à la moindre contrariété.D'une certaine manière,savoir que sa vie touchait bientôt à sa fin n'avait pas réellement rendu les choses plus simples.Tandis que le peu de famille qui l'entourait attendait patiemment qu'il expire,Von Drake pensa à ce qui arriverait à sa lignée après sa mort.Maudissant les dieux de ne pas avoir d'héritier mâle,il se promit de marier sa fille unique Isabella à un fou furieux plutôt que de la laisser à son cousin Léopold ou à un autre de ses ennemis pour prendre son titre.Il avait déjà refuser d'accorder la main de sa fille à tous les nobliaux de sa province qu'il considéraient come des charognards se disputant entre eux pour récolter quelques parcelles de terres,et aucun aristocrate hors de ses frontières ne voulait épouser une hérituère de cette région de triste rennommée.
Le duc,entre deux quintes de toux,appela son prêtre,ami et conseiller de toujours,à le rejoindre près de lui.
-"Victor,combiend de temps me reste t'il d'après toi?"
-"Très peu monseigneur.Une heure,peut-être deux au maximum"admit-il à regret.
Von Drake se tourna vers Isabella.La fille du duc était comme la plupart des jeunes nobles en apparence:vaniteuse,amorale et égoiste.Elle ne s'intéréssait qu'à ce qui pouvait améliorer son confort matériel et son statut.Beaucoup de gens,Léopold en premier,trouvait étrange l'attirance d'Isabella pour des activités typiquement masculines comme la chasse ou la fauconnerie plutôt que de s'adonner à des domaines propres à ceux des jeunes filles de bonne famille,telles que la broderie ou la musique.
En fait,hormis sa province,la seule chose qui rendait Isabella désirable en temps qu'épouse était sa froide beauté qu'elle avait hérité de sa mère qui le tenait de sa mère,remontant ainsi à plus de dix générations.Von Drake appela sa fille à son chevet.
-"Est-tu prête à me succéder?Es-tu prête à n'avoir aucun époux jusqu'à ta mort si cela empêchait ton mariage avec ton cousin Léopold?
Isabella jeta un regard empli de haine et de détermination dans les yeux du mourant.
-"Oui"répondit-elle avec ferveur.
Pour la première fois depuis bien lontemps,Von Drake sourit:c'était bien là sa fille.
La porte de chambre s'ouvrit violemment,laissant entrer un homme au visage dur,portant sur lui un sourire malveillant aux lèvres et une lueur d'amusement dans le regard.
-"Toujours en vie?Décidément tu m'impressiones mon oncle,même mes breuvages n'ont pas eu totalement raison de toi.Quelle endurance!"s'exclama t'il.
-"Immonde charogne!"répliqua Isabella.
Von Drake leva la main,leur intimant de se taire.
-"Ecoute bien Léopold,je suis mourant à l'heure actuelle et tu le sais mieux que personne puisque tu en est la cause.Mais sache que puisqu'il me reste encore un souffle de vie,je te le dis net:jamis tu n'épouseras ma fille pendant que..."une violente quinte de toux le stoppa.
-"Tu serais prêt à laisser ta lignée s'éteindre?Réfléchis vieux fou,même toi tu ne voudrais pas ça!"commenta Léopold.
Suffoquant de plus en plus,Von Drake réalisa à cet instant à quel point il haissait son neveu,comme si chaque fibre de son corps meurtri était prêt à le tuer pour peu qu'on lui en donne l'occasion.
-"J'aurai du t'abandonner lorsque tu étais enfant!Je préférerai à un démon tout droit sortit de l'enfer qu'à un homme comme toi!"criat'il.
-"Ah oui?Prends garde à ce que tu dis vieillard,car ces mêmes démons pourraient venir prendre ton âme dans quelques instants et l'entraîner dans les Abysses!"
Ce n'est que lorsqu'il entendit le tonnerre gronder une nouvelle fois que Von Drake s'apperçut à cet instant qu'il venait de se jeter sur son neveu,en dépit du temps qui lui restait à vivre.Il fut rapidement stoppé par Victor et Isabella qui s'efforcèrent de le remettre dans son lit,non sans diffiucultés,sous les yeux stupéfaits de Léopold.
-"Je te maudis!"rugit le duc,"Que le ciel et l'enfer m'en soit témoins,tu n'auras jamais ma fille!"un nouveaau coup de tonnerre se fit entendre.
-"Calme toi père je t'en..."Isabella fut interrompu par un autre coup de tonnerre,ayant de plus en plus de mal à maintenir son père.
-"Plutôt un démon pour toi ma fille que ce maudit!"s'exclama le duc.
-"Apparament ta force ne t'a pas encore tout à fait abandonner vieux fou.Mais cri tant que tu veut,cela ne changera rien."rétorqua Léopold..
Le tonnerre gronda etun éclair menaçant vînt illuminer la chambre du duc.Soudain,Victor s'affaissa par terre,évanouit.C'est alors que le martèlement de sabots résonna dans la cour du château.Isabella s'éloigna du chevet de son père et se dirigea vers la fenêtre,bientôt suivi par Léopold.Un carosse noir de jais tiré par quatre destriers tout aussi sombres s'était arrété à quelques mètres de la porte principale.
-"Il n'y a aucun conducteur"remarqua Isabella,comme fasciné par cette étrange attelage.
-"Sans doute la Mort qui vient te prendre,vieillard"répliqua son cousin.
Ils apreçurent une ombre sortir du carosse et,quelques instants plus tard,quelqu'un frappa à la porte de l'édifice et demanda à entrer d'une voix grave et fière.
Les rares domestiques encore présents dans le halln se précipitèrent dans la chambre du duc pour savoir ce qu'il convenait de faire.
-"Qu'il entre!"dit Von Drake,ignorant le regard outré de son neveu,"Qu'importe qui il est,menez le ici.Et faite donc taire ces chiens ou j'irai le faire moi-même!"
Les servants,paniqués,descendirent aussi vite qu'ils étaient montés et firent signe au portier d'ouvrir au visiteur tandis qu'ils essayèrent de calmer les animaux,en vain.Les portes du chatêau s'ouvrirent avant même que le domestique ne les atteigne,et un nouvel éclair révéla la grande silhouette du nouveau venu,dissimulé par une cape de voyage.Les chiens qui avaient recommencés à aboyer cessèrent soudainement et gémirent en se couchant .Le portier,stupéfait par l'entrée du visiteur et de son effet auprès des bêtes,ordonna à un servant,la voix tamblante,de conduire le visiteur dans la chambre du duc.Nul n'osa tout d'abord s'approcher de cet inconnu,pas même pour lui proposer de retirer sa longue cape trempée par la pluie.Après quelques secondes,un jeune serviteur avança près de l'inconnu et l'invita à le suivre,s'inclinant presque jusqu'au sol,convaincu d'avoir affaire à un grand seigneur.
Lorsque l'étrange arriva dans la chambre de Von Drake,la pièce était plongé dns le silence,et une atmosphère glacial commença à faire son apparition.
-"Veuillez m'escuser de ne pas avoir pu vous accueillir personnellement,cher hôte.Des petits problèmes de santé,vous comprendrez.Mais je pense que j'aurais sans doute présenté davantage d'hospitalité que ceux qui vous ont ouvert."commenta Von Drake en jetant un regard glacial à son domestique.Celui-ci commença alors à afficher un air effrayé,s'inclinant et tendant les bras en marmonnant un"S'il plaît à mon seigneur".L'étranger se mit alors à rire.Le son de sa voix était profond,mélodieux et envoutant observa Isabella.
-"Je vous en prie,Duc Von Drake,c'est moi qui m'escuse de cette apparition pour le moins...singulière."Il ôtat sa grande cape de voyage:c'était un homme de grande taille,à la stature athlétique,et il se dégageait de lui un charme bestial malgrè son teint presque aussi livide que le mourant et des yeux sombres et étincelants qui lui donnait une certaine beauté ténébreuse.Il portait de riche vêtement,de port altier,le tout était aussi sombre que ses yeux.L'ambiance de la salle se détendit tandis que tous,essentiellement Isabella,contemplait l'homme qui se tenait devant eux.
-"Mais j'en oublie les politesses les plus élémentaires,veuillez me pardonner mais je ne connais pas très bien votre région.Je suis le comte Ivan Van Hel mais vous me connaissez davantage sous le nom de Sytry j'imagine,Duc..."commença l'étranger avant d'être stoppé par Léopold.
-"Jamais entendu parler"il avait la main posé discrètement posé sur le pommeau de son épée et affichait un air qui se voulait menaçant."Mais dites moi,Van Hel ou peut importe le nom qu'on vous donne,qui êtes-vous pour vous immiscer dans une réunion de famille de la plus haute...."Léopold arréta peu à peu de parler lorsqu'il observit son oncle le duc.Celui-ci était à moitié recroquevillé sur son lit,le teint presque aussi blanc que ses draps,un rictus de terreur sur le visage.C'était la première fois que Léopold voyait son oncle dans cet état.
-"Que puis-je faire pour vous,comte Van Hel?"annonça t'il d'un voix tramblante.
L'homme qui disait s'appeler Ivan afficha un sourire sur ses lèvres rougeyoantes,dévoilant ainsi une rangée de dents anormalement blanches et pointus.
-"Je viens réaliser votre dernier souhait.Je suis sûre que vous connaissez ma lignée et que vous ne refuserez donc pas ma requête de me marier à votre fille dès ce soir."Un long silence s'installa dans la pièce.Isabella avait l'air plutôt choqué qu'un inconnu arrive de la sorte et réclame des droits sur elle alors qu'elle ne le connaissait même pas!Léopold,quand a lui,avait sortis l'épée de son fourreau et pointa la lame sur la gorge d'Ivan,bien décidé à ne pas laisser son héritage passer sous ses yeux.
-"Mais qui diable êtes-vous donc Van Hel?Est-ce une habitude dans votre pays d'entrer chez les gens de cette manière et de réclamer un privilège de la part d'un homme d'un statut plus haut que le votre?"s'exclama Léopold.
-"Léopold,tais-toi."répliqua le duc d'un air calme,bien que le teint livide était toujours présents sur son visage.
Van Hel fixa le duc avec intensité,se contentant de hocher la tête en attente d'une réponse qu'il savait évidente.
-"La traiterez-vous bien,Sytry?"dit finalement Von Drak.
-"Aussi bien qu'une personne de son statut,bien entendu."répondit Ivan.
Isabella retînt son souffle.Léopold devint blême à l'extrème.
-"Ainsi vous seriez d'accord à lui accorder la main de votre fille?La folie vous pousse donc à commettre des actes aussi stupides et irréfléchi?"rugit-il"C'est à moi que revient votre province.A moi!"
Ivan ne lui accorda pas un regard,ne prétant même pas attention à l'épée qui se trouvait être à quelques centimètres de sa gorge.
-"Votre réponse?"questionna-t'il,ses yeux sombres brillant avec intensité.
-"Père,puis-je avoir mon mot à dire sur le sujet?demanda Isabella.Ivan se tourna vers elle,c'était vraiment un très bel homme pensa la jeune femme,d'une beauté et d'un charisme qu'elle n'avait jamais vu chez les nobles de cette province.Il se mit à lui sourire avec plus de conviction qu'il ne l'avait jamais fait jusque là,révélant une fois de plus ses dents étrangements blanches et pointus.
-"Oui ma fille?"
-"Il est vrai que les méthodes du comte Van Hel soient pour le moins anormales,mais si cela pouvait aider votre jugement quand à la question de cet inconnu,sachez que je préfère me mariez à un parfait inconnu,aussi sinistre soit-il,qu'avec ce qui me sert de cousin."annonça t'elle.
-"QUOI!"explosa Léopold.
Il voulut transpercer Ivan de sa lame,mais s'arréta immédiatement en observant le regard de ce dernier.Ses yeux étaient emplis de feux tels ceux de l'enfer et son visage entier traduisait une haine pure et simple à éradiquer quiconque se trouveraient sur sa route.N'ayant pas remarqué le regard démoniaque d'Ivan,le duc s'exclama:
-"Et bien soit!comte Van Hel,je vous déclare officiellement époux de ma fille,mais en ce qui concerne le mariage en lui-même,je ne crains que seul Victor soit en mesure de le prononcé."
-"Ce n'est rien,père,je vais m'en charger."Isabella s'approcha du prêtre évanoui et,penchant sa tête pour mieux l'observer,lui fit respirer du sel qui lui fit reprendre conscience.Lorsque le prêtre se leva,il fut terrorisé par d'Ivan,bien plus que ne l'avait été Isabella et Léopold.
-"Prépare toi Victor,tu as un mariage à accomplir dans l'heure,tant que je suis encore en vie."déclara le duc
-"Monseigneur!"répliqua Victor,"vous n'allez tout de même pas le marier à votre fille!Ce serait un crime contre Dieu!"
-"Il en sera fait ainsi!Hâte toi,je sens déjà ma fin proche!"
Ivan sourit de plus en plus,continuant d'envouter Léopold du regard,tandis qu'Isabella se contentait d'observer la scène.
Victor commença alors les préparatifs,l'air toujours aussi terrorisé,observant de temps à autre Ivan d'un visage apeuré.
-"Est-ce prêt?"demanda Van Drake.
-"Oui,lui répondit le prêtre,monseigneur êtes-vous sûr?"
-"Ce qui doit être fait sera fait,nous avons tout deux commit des choses ignobles tout au long de notre vie,et s'il faut que nous en payons le prix dès maintenant,nous le ferons le feront."
La cérémonie fut brêve et se passa dans une ambiance tendue et glaciale,Victor ne fixait jamais Ivan très lontemps,se contentent de lire sa Bible les mains tremblantes et Isabella regardait son père mourir peu à peu.
Lorsque les époux venaient de prononcer les paroles finales,le duc eût une violente quinte de toux qui ne voulût pas s'arréter tandis qu' Ivan relachait son emprise sur Léopold.Celui-ci reprît ses esprits,et tenta aussitôt d'abattre son sabre sur le comte,mais ce dernier bougea si rapidement que Léopold le rata de beaucoup.Ivan saisit sans difficultées la main de son adversaire et le projeta contre la fenêtre,l'assomant à nouveau.Lorsque Léopold rouvrit les yeux,la première chose qu'il sentit était le froid de la pluie et le vent qui ne cessé de souffler de plus en plus fort.Il voyait la tour haut dans le ciel,s'éloigné au fur et à mesure qu'il se rapprochait du sol.Il n'eût pas tout à fait le temps de se rendre compte qu'on l'avait jeté du haut de la tour lorsqu'il s'écrasa contre le sol.
Dans la chambre du duc,Isabella et Victor furent horrifiés de la facilité avec laquelle Ivan s'était emparé du corp de Léopold et l'avait jeté par la fenêtre.Pendant ce temps,le duc continua de tousser de plus en plus fort,sa fin arrivait.
-"J'ai accompli votre voeu,duc,vous pouvez partir en paix à présent"dit Ivan.
Dans un effort surhumain,le duc parvint à stopper sa toux.
-"Mon voeu......marier ma fille ...à un démon...".Il tomba de son lit,le corps livide et sans vie,tandis qu'Isabella et Victor regarda le nouveau duc d'un oeil empli de terreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ivan Van Hel   Mar 23 Déc 2008 - 21:24

Bon, sois rassuré, je n'ai point rigolé héhé

Tu rajoutes quelques petites choses mais au fond cela n'apporte pas grand chose à ce que l'on connait déjà.

Pas mal de trucs à revoir en ortho et grammaire.

Désolé, j'arrive pas à montrer vraiment enthousiaste pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ivan Van Hel   Mer 24 Déc 2008 - 15:31

Hello
C'est vrai qu'au niveau du fond on connait déjà les grandes lignes de tout ça. Mais dans la forme j'aime bien, c'est bien tourné et ton style est agréable.
Continue, déterre nous une histoire que l'on ignore...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ivan Van Hel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ivan Van Hel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jumeaux - Ivan Reitman 1989
» No Comment d'Ivan Brun
» [Tourgueniev, Ivan Serguei] Le journal d' un homme de trop
» Lestat [DOD Ivan] Petits clichés -p19-
» REIS IVAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armées Comtes Vampires et mort-vivants :: 
La Bibliothèque
 :: Récits, Fanfics et Fanart
-
Sauter vers: