Armées Comtes Vampires et mort-vivants


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   Ven 10 Oct 2008 - 9:20

Voici un petit texte rédigé hier et qui servira peut-être comme base pour un futur général vampire. Je vous livre un texte brut de décoffrage. Cela signifie que j'ai composé au fil de l'inspiration sans revenir en arrière, sans chercher à modifier les parties antérieures à ce que j'écrivais lorsque j'avancais dans l'histoire. Je suis intéressé par toute remarque: fond ou forme. Bonne lecture messieurs, je reste à votre disposition.

Caleb, duc de Châlons, avait décidé de s’offrir une excursion du côté du Pays des Trolls. Combattre un troll n’avait rien de bien excitant pour un combattant aussi expérimenté que lui mais en affronter plusieurs à la fois sur leur territoire pouvait s’avérer intéressant voire même distrayant pensait-il. Aussi avait-il décidé de s’y rendre quelque temps en prenant grand soin d’éviter les routes principales préférant s’adonner au plaisir des rencontres fortuites sur les sentiers perdus et délaissés du commun des mortels.

Le boyar Aleksandr Ivanovic avait fini par trouver le repaire d’une harde d’Hommes-Bêtes. Avec ses valeureux kossars, il s’était rendu sur les lieux car ces monstres menaçaient la tranquillité d’un hameau en bordure de la forêt de Govrod. Les hostilités furent rapidement engagées et rapidement les kislévistes prirent le dessus sur leurs adversaires. Mais malheureusement pour Aleksandr et ses hommes, la situation ne tarda pas à évoluer. Les Hommes-Bêtes virent plusieurs des leurs revenir en direction de leur refuge accompagnés d’un troll de pierre.

Les hommes firent tout ce qu’ils purent mais ils commencèrent à plier et à succomber aux assauts répétés des créatures chaotiques. Les trolls vomissaient leur infâme substance toxique ou jetaient d’énormes troncs tandis que les Hommes-Bêtes se chargeaient d’entourer les kislévistes pour les empêcher de s’enfuir.

Caleb continuait d’avancer lentement sous les frondaisons de la forêt de Govrod. Il entendit tout d’un coup de vagues bruits dont le volume augmentait au fil de sa progression et qui finirent par devenir avec certitude le bruit d’armes qui s’entrechoquent, signe d’un affrontement non loin de là. Sa curiosité fut directement piquée et il se résolut de se rapprocher afin d’en savoir plus…

Le dernier des kossars venait de mourir transpercé d’une lance. Aleksandr était désormais seul pour faire face à ses adversaires. Tout espoir était perdu mais le boyar était un homme fier et tenace. Il se mit à combattre avec l’énergie du désespoir, moins bien que précédemment mais déterminé à terrasser le plus d’ennemis possibles pour défendre sa terre natale. Une larme commença à couler le long de sa joue gauche alors qu’il récitait tout en se battant d’anciennes paroles traditionnelles :

Plaine, ma plaine,
Plaine, ô mon immense plaine
Où traîne encore le cri des loups,
Grande steppe blanche de chez nous.

Plaine, ma plaine,
Dans l'immensité de neige,
Entends-tu le pas des chevaux
Entends-tu le bruit de ces galops

Plaine, ma plaine,
Entends-tu ces voix lointaines
Les cavaliers qui vers les champs reviennent
Sous le ciel chevauchant en chantant


Caleb arriva à non loin de la scène et s’arrêta à l’abri derrière quelques fourrés importants pour jauger la situation et observer la suite des événements. Il arriva alors qu’Aleksandr en était à la moitié de son chant. Ce dernier, qui ne le remarqua, continua de se battre avec acharnement.

Nonobstant la maladresse de l’homme, Caleb ne put s’empêcher de lui reconnaître une certaine noblesse de cœur, une vaillance dans l’adversité digne de Respect et décida de lui venir en aide avant qu’il ne soit trop tard. Il éperonna sa monture et se lança dans la bataille. Frappant de taille et d’estoc, il abattit nombre d’Hommes-Bêtes. Ne se sachant plus seul, Aleksandr reprit courage et se défendit avec une hargne renouvelée. Caleb descendit de son splendide destrier noir et affronta le troll. Ce dernier fut rapidement occis par la lame du vampire et les derniers Hommes-Bêtes fuirent à la vue de ce spectacle.

Essoufflé et éreinté, Aleksandr se dirigea vers l’inconnu afin de le remercier et de se présenter.

« Aleksandr, tu es courageux. Ta technique est loin d’être parfaite mais tu as l’âme d’un guerrier. Mon ordre recherche des hommes tels que toi afin d’en grossir les rangs. » rétorqua Caleb.

« De quel prestigieux ordre s’agit-il ? » demanda le boyar interloqué.

« L’Ordre des Dragons de Sang… » et Caleb le frappa d’un revers de sa main, ce qui projeta Aleksandr en arrière. Il atterrit sonné et avant d’avoir pu bouger, il vit l’inconnu fondre sur lui à la vitesse de l’éclair et le mordre avec sauvagerie.

Il lui fut accordé en cet instant le Baiser de Sang.

« Tu es maintenant l’un des nôtres. Tu es l’un des fiers combattants de la noble confrérie de l’Ordre des Dragons de Sang. Tu as l’éternité pour t’entraîner et te perfectionner afin de prouver ta valeur au combat et de chercher des adversaires dignes de ton potentiel jusqu’à accomplir notre destinée et réaliser la prophétie : rejoindre notre Père après avoir vaincu un dragon en combat singulier et ainsi siéger à ses côtés. Tu es encore faible car ton esprit ne maîtrise pas encore ses nouvelles possibilités et tes talents martiaux restent insuffisants pour rivaliser avec les meilleurs d’entre nous mais avec de l’entrainement tu pourras y arriver. Fais parler de toi à travers tes exploits guerriers mon fils pour que le père que je suis désormais pour toi soit fier. Je m’appelle Caleb, duc de Châlons, et je te prédis que nous nous retrouverons un jour. En attendant, fies-toi à ta lame car elle est ta seule amie en ce monde et rien ne saurait être plus fidèle qu’elle. Nous nous reverrons un jour, fils… »

Caleb remonta à cheval et continua sa route. Aleksandr voulut tenter de se lever et de le rattraper mais il se sentait trop faible et trop abasourdi pour ce faire.


Dernière édition par Nicolas le Hardi le Jeu 23 Oct 2008 - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bodvar Bjarki
Varghulf
Varghulf
avatar

Age : 31
Nombre de messages : 493
Expérience de jeu (CV) : La Voie de Khorghar mena récemment mes pas vers l'Immortalité...
Date d'inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   Ven 10 Oct 2008 - 9:39

Très bonne mise en situation pour représenter le baiser de sang.Si tu as une figurine kislévite représentant Alexandr,n'hésite pas à nous la montrer! Devil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tikaf
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 29
Nombre de messages : 1516
Expérience de jeu (CV) : Depuis la V6. Vampire un jour, Vampire toujours!
Date d'inscription : 24/09/2008

MessageSujet: Re: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   Ven 10 Oct 2008 - 9:46

Joli récit Smile j'ai beaucoup aimé Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   Jeu 23 Oct 2008 - 16:19

Pas de fig' actuellement désolé. Un jour, ça viendra, oh oui, un jour ça viendra...

Je continue de bosser sur l'historique de mon général et sur son armée aussi.

J'ai légèrement modifié le texte initial afin d'y inclure plus de références kislévites comme une expression locale ou bien modifier les dialogues qui souffraient d'incohérences flagrantes.

J'ai quelques éléments supplémentaires concernant Aleksandr:

Gospodar de 182cm aux cheveux noirs et aux yeux verts. Ne doit pas porter d'anneau à cause d'une malédiction vedma. Originaire de Sanyza (oblast de l'est) et chasseur à l'origine. La ou les carrières
intermédiaires sont à déterminer.

Je viens de décider de son année de (re)naissance vampirique: 805 du calendrier gospodarin soit 2329 CI. Je dois maintenant décider de son année de naissance humaine.

En l'an 17 de sa vie vampirique, il s'est rendu au Fort du Sang afin de s'y présenter à l'Ordo Draconis à l'occasion d'une des réunions qui s'y tiennent tous les 100 ans (cf profil Walach LA V5). Il s'est ensuite rendu en terre nehekarienne afin de découvrir le lieu où tout a commencé et y "recruter" des troupes. Retour en terre kislévite et expédition sur l'île de Fedokova connue pour ses morts-vivants.

Avant d'être un vampire, Aleksandr est kislévite. A partir de là, son lien avec sa terre natale reste inaltérable et il fera tout pour la défendre contre les peaux-vertes, le Chaos, les ogres...


J'inscris tout ceci en me disant que cela pourra peut-être dépanner certains et leur donner des idées de choses à rajouter ou faire pour compléter leur seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   Jeu 23 Oct 2008 - 17:45

Très beau récit ça me donne envi d'écrire le background de mon général, m'enfin une Strige c'est moins classe Dry .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   Jeu 23 Oct 2008 - 17:52

Merci.

Pour être dans le bon "trip" pour ton perso, tu devrais utiliser un vocabulaire évoquant la bestialité, la déchéance, la rage, la haine. Ces notions et concepts collent bien aux striges.

Si jamais tu as des idées et besoin de conseils, n'hésites surtout pas à nous en demander.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   Jeu 23 Oct 2008 - 18:42

FataReaj a écrit:
Très beau récit ça me donne envi d'écrire le background de mon général, m'enfin une Strige c'est moins classe Dry .

Il faut se rappeler le Prince Noir des principautés frontalières qui est resté classe sans perdre les attributs des styges
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   Dim 26 Oct 2008 - 20:12

Voilà le début de bio sous forme simplifiée. Je travaille dessus petit à petit

2329 : Baiser de Sang
2346 : expédition au Fort du Sang afin de s’y présenter
2347 : expédition en terre des morts jusque sur les ruines de Lahmia
2349 : retour en terre kislévite
2350 : expédition vers l’île de Fedokova (oblast du nord au N-E de Praag) suite aux histoires entendues quand il était encore jeune évoquant la bataille et ses morts
23xx :
2519 : repousse un assaut des gobelins de la griffe sanglante dans les contreforts, personne n’a entendu parler de cette bataille, quelques personnes ont vu des cadavres et des traces de sang mais sans savoir ce qui s’est passé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   Lun 27 Oct 2008 - 11:22

Il y a des ellipses narratives à compléter ainsi que des passages à rallonger afin de compléter les descriptions. C'est encore loin d'être fini mais ça prend forme petit à petit.

La prochaine réunion de l’Ordo Draconis était prévue en l’an 2346 et Aleksandr se souvenait que son maître, Caleb, l’avait invité à s’y rendre afin de se présenter aux autres membres de son ordre. Aleksandr prit donc la direction du Fort du Sang en l’an2346. Environ une journée avant le jour de l’assemblée, il arriva à proximité de l’enceinte fortifiée. A environ une lieue de sa destination, il aperçut une silhouette gardant un passage étroit dans la montagne. Alors qu’il s’en approchait, il reconnut les armoiries de son mentor.

Caleb se tenait fièrement sur sa monture tout en attendant l’arrivée de son dernier fils. Les retrouvailles furent chaleureuses pour peu qu’elles puissent l’être entre de tels personnages. Ils reprirent leur chemin après quelques instants et arrivèrent à destination durant la nuit.

Il leur fallait attendre que le jour se lève et passe et qu’arrive le crépuscule pour que la réunion ne commence. Ce fastueux repas servi dans des couverts dorés et éclairés par d’immenses candélabres au milieu d’une pièce richement décorée de tapisseries et de tableaux dura l’équivalent d’une nuit. Les vampires nouveaux-nés se présentèrent à leurs pairs et prêtèrent serment d’allégeance à l’Ordo Draconis. Une fois la cérémonie accomplie, chacun fut libre de repartir où bon lui semblait.

Aleksandr se dirigea alors vers le sud pour rejoindre les terres de l’ancienne civilisation nehekarienne et se rendre sur les ruines de l’antique Lahmia, là où tout avait commencé alors que Neferatem commençait à s’intéresser aux écrits du grand Nagash.

Il y arriva pour le début de l’an 2347. Une fois sur place, il lança l’incantation de réveil des morts afin de faire se relever des soldats d’un temps ancien quel seuls les Maîtres Vampires ont pu connaître. Il put ainsi relever les troupes qui formèrent la défense du palais royal. Ces troupes d’élite revinrent sous forme de revenants liés par un pacte sacré passé à l’époque envers leur reine par l’intermédiaire de son capitaine, le fameux Abhorash.

Il s’attacha aussi les services de l’ancienne garde personnelle de Neferata la Reine des Mystères. De nombreux squelettes aux couleurs de « celle qui est belle dans la mort » répondirent à l’appel lancé.

Aleksandr s’en retourna ensuite vers son Kislev natal accompagné de ses troupes fraîchement recrutées afin d’y prendre ses quartiers définitifs en vue de la défense de ses terres natales.

Une fois sur place, il se souvint des anciennes histoires qui lui étaient contées quand il était encore enfant et faisant mention de la bataille de l’île de Fedokova et des morts-vivants qui rôderaient dans les alentours. Il s’y rendit afin de vérifier ce qu’il en était exactement.

Il ne lui fallut pas longtemps pour s’y rendre.

Il en appela aux forces de la nécromancie. De nombreux cavaliers ailés et kossars sortirent de terre sous forme de chevaliers noirs et de squelettes afin de rejoindre les rangs de l’armée du kislévite.

De multiples loups aux dimensions inhumaines et aux croc acérés sortirent de la forêt de Dhuklys pour répondre à son appel.
Revenir en haut Aller en bas
reminox
Seigneur de Sylvanie
Seigneur de Sylvanie
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 1866
Expérience de jeu (CV) : 7 ans, 2500-3000 pts. Joueur cv en amicale et en tournoi, joueur rdt et mercenaire occasionel
Date d'inscription : 30/05/2005

MessageSujet: Re: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   Jeu 30 Oct 2008 - 11:49

Bonjour,

Bon vu que moi aussi j'ai un général ( et une armée en fait, voir ma signature ... ) kislévites et que je finirait bien un jour par lui rédiger son historique, ton texte ne pouvait que m'intérésser Rolleyes ( et m'inspirer Sourire ).

Le style est bon, agréable à lire. Il y a pas mal de références fluffique intérésantes, je serait curieux de connaitre tes sources sur les kislévites ( ça m'intérèsserait même beaucoup pour mes propres textes Innocent ).

Pour le premier texte, je trouve que tu gâches un peu le suspens avec l'expression " la lame du vampire " . Je pense qu'il y a moyen de le faire comprendre petit à petit au lecteur, ce qui sera plus intéréssant ( une petite description physique de Caleb, la description de son armure ou de son efficacité au combat etc ... ).
Ah et puis je trouve le combat contre le troll un peu " bourrin " quand même. En terme de jeu par exemple, un vampire n'expédie pas un troll en deux temps trois mouvements, donc je pense qu'il faudrait approfondir un peu la description du combat histoire de montrer que le vampire s'est quand même un peu battu, même s'il n'a pas eu de difficulté majeure, plutôt que simplement avoir planté sa lance de cavalerie dans le troll ( et un troll ça se régénère au passage ... ).

Pour le deuxième texte, il n'y a pas grand chose à dire puisqu'il s'agit de la mise en place de ton armée, mais fluffiquement parlant je ne pense pas qu'un kislévite aille jusqu'en nehekhara, lui qui vit dans ses montagnes et sa steppe gelée, pour chercher des morts alors que les kislévites de chez lui peuvent lui en fournir autant qu'il voudra, et bien plus solides que les malheureux humains de nehekhara ( enfin c'est ce qu'il devrait penser, puisque les kislévites sont relativement arrogant par rapport à l'empire et au vieux monde ).

Et puis deuxième critique, on dirait que le kislévites accepte sans broncher de devenir un vampire. Le vampirisme c'est quand même une malédiction, un kislévite préferra sans doute mourir que de devenir un vampire, sauf s'il a une tâche à accomplir ( son bout de steppe massacré par le chaos, sa famille à protéger ... ). Si tu veut modifier ton texte, je pense que cet aspect là reste à traiter.

Citation :
Tout espoir était perdu mais le boyar était un homme fier et tenace.

D'autant plus que le boyard dans le contingent kislévite est effectivement tenace ^^

Bon sinon dans l'ensemble c'est très sympa comme texte, mais il y a encore des choses à améliorer.

_________________

Mon armée comte vampire kisléviste

reminox ici, Walach sur le warfo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   Lun 3 Nov 2008 - 17:00

Merci pour tes avis et conseils. Je vais regarder tout ça tranquillement.

Concernant Kislev, je viens de m'acheter "La reine des glaces" pour WJRF V2 qui contient beaucoup d'infos dont 3 noms de familles de vampires en Kislev.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   Mar 4 Nov 2008 - 21:55

Caleb, duc de Châlons, avait décidé de s’offrir une excursion du côté du Pays des Trolls. Combattre un troll n’avait rien de bien excitant pour un combattant aussi expérimenté que lui mais en affronter plusieurs à la fois sur leur territoire pouvait s’avérer intéressant voire même distrayant pensait-il. Aussi avait-il décidé de s’y rendre quelque temps en prenant grand soin d’éviter les routes principales, préférant ainsi s’adonner au plaisir des rencontres fortuites sur les sentiers perdus et délaissés du commun des mortels. Il avait par ailleurs entendu de folles histoires de soi-disant roi des trolls par l’intermédiaire de vedmas au cours de sa longue existence. Se rendre sur place afin de vérifier la véracité de ce mythe n’était pas pour lui déplaire non plus.

Le droyaska Aleksandr Ivanovic avait fini par trouver le repaire d’une harde d’Hommes-Bêtes. Avec ses valeureux kossars, il « était parti commercer avec le nord » et s’était donc rendu sur les lieux car ces monstres menaçaient la tranquillité d’un hameau en bordure de la forêt de Govrod. Les hostilités furent rapidement engagées et rapidement les kislévites prirent le dessus sur leurs adversaires. Mais malheureusement pour Aleksandr et ses hommes, la situation ne tarda pas à changer car les Hommes-Bêtes virent plusieurs des leurs revenir en direction de leur refuge accompagnés d’un troll de pierre.

Les hommes firent tout ce qu’ils purent mais ils commencèrent à plier et à succomber sous les assauts répétés des créatures chaotiques. Le troll vomissait son infâme substance toxique ou jetait d’énormes troncs tandis que les Hommes-Bêtes se chargeaient d’entourer les kislévites pour les empêcher de s’enfuir.

Caleb continuait d’avancer lentement sous les frondaisons de la forêt de Govrod. Il entendit tout d’un coup de vagues bruits dont le volume augmentait au fil de sa progression et qui finirent par devenir avec certitude le bruit d’armes qui s’entrechoquent, signe d’un affrontement non loin de là. Sa curiosité fut directement piquée et il se décida à se rapprocher afin d’en savoir plus…

Le dernier des kossars venait de mourir transpercé d’une lance. Aleksandr était désormais seul pour faire face à ses adversaires. Tout espoir était perdu mais le droyaska était un homme fier et tenace. Il se mit à combattre avec l’énergie du désespoir, moins bien que précédemment mais déterminé à terrasser le plus d’ennemis possibles pour défendre sa terre natale. Une larme commença à couler le long de sa joue gauche alors qu’il récitait tout en se battant d’anciennes paroles traditionnelles :
Plaine, ma plaine,
Plaine, ô mon immense plaine
Où traîne encore le cri des loups,
Grande steppe blanche de chez nous.

Plaine, ma plaine,
Dans l'immensité de neige,
Entends-tu le pas des chevaux
Entends-tu le bruit de ces galops

Plaine, ma plaine,
Entends-tu ces voix lointaines
Les cavaliers qui vers les champs reviennent
Sous le ciel chevauchant en chantant


Caleb arriva à non loin de la scène et s’arrêta à l’abri derrière quelques fourrés importants pour jauger la situation et observer la suite des événements. Il arriva alors qu’Aleksandr en était à la moitié de son chant. Ce dernier, qui ne le remarqua point, continua de se battre avec acharnement.

Nonobstant la maladresse de l’homme, Caleb ne put s’empêcher de lui reconnaître une certaine noblesse de cœur, une vaillance dans l’adversité digne de Respect et décida de lui venir en aide avant qu’il ne soit trop tard. Il éperonna sa monture et se lança dans la bataille. Frappant de taille et d’estoc, il abattit nombre d’Hommes-Bêtes. Ne se sachant plus seul, Aleksandr reprit courage et se défendit avec une hargne renouvelée. Caleb descendit de son splendide destrier noir et affronta le troll. Ce dernier fut occis après quelques passes par la lame magique du guerrier à l’écusson de gueules à dragon d’or et les derniers Hommes-Bêtes fuirent à la vue de ce spectacle.

Essoufflé et éreinté, Aleksandr se dirigea vers l’inconnu afin de le remercier et de se présenter.

« Tu es courageux. Ta technique est loin d’être parfaite mais tu as l’âme d’un guerrier. Mon ordre recherche des hommes tels que toi afin d’en grossir les rangs. » rétorqua Caleb.

« Quel ordre il être ? » demanda le droyaska interloqué dans un reikspiel difficile.

« Je suis l’un des nobles chevaliers du prestigieux Ordo Draconis… » et Caleb le frappa d’un revers de sa main, ce qui projeta Aleksandr en arrière. Il atterrit sonné et avant d’avoir pu bouger, il vit l’inconnu fondre sur lui à la vitesse de l’éclair et le mordre avec sauvagerie.

Il lui fut accordé en cet instant le Baiser de Sang.

« Tu es maintenant l’un des nôtres. Tu es l’un des fiers combattants de la noble confrérie de l’Ordre des Dragons de Sang. Tu as l’éternité pour t’entraîner et te perfectionner afin de prouver ta valeur au combat et de chercher des adversaires dignes de ton potentiel jusqu’à accomplir notre destinée et réaliser la prophétie : rejoindre notre Père après avoir vaincu un dragon en combat singulier et ainsi siéger à ses côtés. Tu es encore faible car ton esprit ne maîtrise pas encore ses nouvelles possibilités et tes talents martiaux restent insuffisants pour rivaliser avec les meilleurs d’entre nous mais avec de l’entrainement tu pourras y arriver. Fais parler de toi à travers tes exploits guerriers mon fils pour que le père que je suis désormais pour toi soit fier. Je m’appelle Caleb, duc de Châlons, et je te prédis que nous nous retrouverons un jour. En attendant, fies-toi à ta lame car elle est ta seule amie en ce monde et rien ne saurait être plus fidèle qu’elle. Nous nous reverrons un jour, fils… »

Caleb remonta à cheval et continua sa route. Aleksandr voulut tenter de se lever et de le rattraper mais il se sentait trop faible et trop abasourdi pour ce faire.

_____________________________________________________________

La prochaine réunion de l’Ordo Draconis était prévue en l’an 2346 et Aleksandr se souvenait que son maître, Caleb, l’avait invité à s’y rendre afin de se présenter aux autres membres de son ordre. Aleksandr prit donc la direction du Fort du Sang en l’an2346. Environ une journée avant le jour de l’assemblée, il arriva à proximité de l’enceinte fortifiée. A environ une lieue de sa destination, il aperçut une silhouette gardant un passage étroit dans la montagne. Alors qu’il s’en approchait, il reconnut les armoiries de son mentor.
Caleb se tenait fièrement sur sa monture tout en attendant l’arrivée de son dernier fils. Les retrouvailles furent chaleureuses pour peu qu’elles puissent l’être entre de tels personnages. Ils reprirent leur chemin après quelques instants et arrivèrent à destination durant la nuit.
Il leur fallait attendre que le jour se lève et passe et qu’arrive le crépuscule pour que la réunion ne commence. Ce fastueux repas servi dans des couverts dorés et éclairés par d’immenses candélabres au milieu d’une pièce richement décorée de tapisseries et de tableaux dura l’équivalent d’une nuit. Les vampires nouveaux-nés se présentèrent à leurs pairs et prêtèrent serment d’allégeance à l’Ordo Draconis. Une fois la cérémonie accomplie, chacun fut libre de repartir où bon lui semblait.
Aleksandr se dirigea alors vers le sud pour rejoindre les terres de l’ancienne civilisation nehekarienne et se rendre sur les ruines de l’antique Lahmia, là où tout avait commencé alors que Neferatem commençait à s’intéresser aux écrits du grand Nagash.
Il y arriva pour le début de l’an 2347. Une fois sur place, il lança l’incantation de réveil des morts afin de faire se relever des soldats d’un temps ancien quel seuls les Maîtres Vampires ont pu connaître. Il put ainsi relever les troupes qui formèrent la défense du palais royal. Ces troupes d’élite revinrent sous forme de revenants liés par un pacte sacré passé à l’époque envers leur reine par l’intermédiaire de son capitaine, le fameux Abhorash.
Il s’attacha aussi les services de l’ancienne garde personnelle de Neferata la Reine des Mystères. De nombreux squelettes aux couleurs de « celle qui est belle dans la mort » répondirent à l’appel lancé.
Aleksandr s’en retourna ensuite vers son Kislev natal accompagné de ses troupes fraîchement recrutées afin d’y prendre ses quartiers définitifs en vue de la défense de ses terres natales.
Une fois sur place, il se souvint des anciennes histoires qui lui étaient contées quand il était encore enfant et faisant mention de la bataille de l’île de Fedokova et des morts-vivants qui rôderaient dans les alentours. Il s’y rendit afin de vérifier ce qu’il en était exactement.
Il ne lui fallut pas longtemps pour s’y rendre.
Il en appela aux forces de la nécromancie. De nombreux cavaliers ailés et kossars sortirent de terre sous forme de chevaliers noirs et de squelettes afin de rejoindre les rangs de l’armée du kislévite.

De multiples loups aux dimensions inhumaines et aux croc acérés sortirent de la forêt de Dhuklys pour répondre à son appel.

_____________________________________________________________

Quelques points de détails revus. D'autres à revoir/changer comme le passage de la réalisation du statut de vampire.

Le passage sur Nehekara existe car j'ai envie de m'acheter une unité de squelettes des rois des tombes de Khemri.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   Sam 29 Nov 2008 - 21:53

Petite révision de texte aujourd'hui. Encore des choses à rajouter/améliorer/enlever mais je construis ça pierre par pierre héhé Il est prévu de me faire une session spéciale "conseils de messire reminox" (merci à toi) afin de modifier un peu certains passages.

Voici en attendant la partie concernant sa vie vampirique et ses accomplissements:



La prochaine réunion de l’Ordo Draconis était prévue en l’an 2346 et Aleksandr se souvenait que son maître, Caleb, l’avait invité à s’y rendre afin de se présenter aux autres membres de son ordre. Il prit donc la direction du Fort du Sang durant le mois de Vorgeheim de l’année 2346. Environ une journée avant le date de l’assemblée (pour la nuit de Geheimnistag), il arriva à proximité de l’enceinte fortifiée. A environ une lieue de sa destination, il aperçut une silhouette gardant un passage étroit dans la montagne. Alors qu’il s’en approchait, il reconnut les armoiries de son mentor.

Caleb se tenait fièrement sur sa monture tout en attendant l’arrivée de son dernier fils. Les retrouvailles furent chaleureuses pour peu qu’elles puissent l’être entre de tels personnages. Ils reprirent leur chemin après quelques instants et arrivèrent à destination durant la nuit.

Il leur fallait attendre que le jour se lève et passe et qu’arrive le crépuscule pour que la réunion ne commence. Ce fastueux repas servi dans des couverts dorés et éclairés par d’immenses candélabres au milieu d’une pièce richement décorée de tapisseries et de tableaux dura l’équivalent d’une nuit. Les vampires nouveaux-nés se présentèrent à leurs pairs et prêtèrent serment d’allégeance à l’Ordo Draconis. Une fois la cérémonie accomplie, chacun fut libre de repartir où bon lui semblait.

Aleksandr se dirigea alors vers le sud pour rejoindre les terres de l’ancienne civilisation nehekarienne et se rendre sur les ruines de l’antique Lahmia, là où tout avait commencé alors que Neferatem commençait à s’intéresser aux écrits du grand Nagash.

Il y arriva pour le début de l’an 2347. Une fois sur place, il lança l’incantation de réveil des morts afin de faire se relever des soldats d’un temps ancien quel seuls les Maîtres Vampires ont pu connaître. Il put ainsi relever les troupes qui formèrent la défense du palais royal. Ces troupes d’élite revinrent sous forme de revenants liés par un pacte sacré passé à l’époque envers leur reine par l’intermédiaire de son capitaine, le fameux Abhorash.

Il s’attacha aussi les services de l’ancienne garde personnelle de Neferata la Reine des Mystères. De nombreux squelettes aux couleurs de « celle qui est belle dans la mort » répondirent à l’appel lancé.

Aleksandr s’en retourna ensuite vers son Kislev natal accompagné de ses troupes fraîchement recrutées afin d’y prendre ses quartiers définitifs en vue de la défense de ses terres natales.

Une fois sur place, il se souvint des anciennes histoires qui lui étaient contées quand il était encore enfant et faisant mention de la bataille de l’île de Fedokova et des morts-vivants qui rôderaient dans les alentours. Il s’y rendit afin de vérifier ce qu’il en était exactement.

Il ne lui fallut pas longtemps pour se faire.

Il en appela aux forces de la nécromancie. De nombreux cavaliers ailés et kossars sortirent de terre sous forme de chevaliers noirs et de squelettes afin de rejoindre les rangs de l’armée du kislévite non-mort. De fabuleux chefs de guerre datant de cette époque se relevèrent et répondirent à l’appel d’Aleksandr et prêtèrent serment d’allégeance au vampire. Aussi advint-il que Fyodor Iakouchine prit la tête de la garde personnelle de son nouveau seigneur tandis que Mikhail Zubov prit la direction de sa cavalerie éthérée et que Vlasi Verepaev prit celle des cohortes de lanciers squelettes.

Le tyran ogre surnommé la Panse Béante prit la tête de ses troupes afin de franchir la Haute Passe afin de festoyer goulûment en Kislev et de faire le plein de provisions suite à une année de rapine exécrable. Aidé de ses fils et de ses fidèles lieutenants, Aleksandr fit face à cette menace pour l’oblast de l’est et décima les forces ogres en grande partie. Les survivants fuirent et s’en retournèrent d’où ils venaient.

Les gobelins de la griffe sanglante descendirent des montagnes en l’an 2519 en prémisse des affrontements à venir durant la tempête du Chaos. L’affrontement eut lieu dans les contreforts alors que cette menace n’était pas encore connue du peuple. La tribu fut littéralement anéantie lors d’une bataille particulièrement sanglante. Quelques kossars trouvèrent par la suite quelques traces de cette bataille sans jamais imaginer ce qui s’était réellement passer.
Revenir en haut Aller en bas
reminox
Seigneur de Sylvanie
Seigneur de Sylvanie
avatar

Age : 24
Nombre de messages : 1866
Expérience de jeu (CV) : 7 ans, 2500-3000 pts. Joueur cv en amicale et en tournoi, joueur rdt et mercenaire occasionel
Date d'inscription : 30/05/2005

MessageSujet: Re: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   Sam 29 Nov 2008 - 23:40

Pour le premier texte, ma foi j'ai rien à redire, tu as tenu compte de mes conseils donc ...

Pour la suite, il y a toujours le fait qu'Aleksander accepte toujours sans sourciller de passer du stade d'humain à celui de mort-vivant qui n'est pas très réaliste, plus le fait qu'il aille à Nehekhara ... Il faudrait quelque chose qui motive ce voyage, parce que simplement aller chercher des soldats ce n'est pas suffisant. La présence d'un artefact quelconque qui lui permettrait de contrôler sa soif de sang, ou quelque chose de ce genre là peut-être ?

Au niveau du style, je relève surtout, par exemple dans ce passage :

Citation :
Il en appela aux forces de la nécromancie. De nombreux cavaliers ailés et kossars sortirent de terre sous forme de chevaliers noirs et de squelettes afin de rejoindre les rangs de l’armée du kislévite non-mort. De fabuleux chefs de guerre datant de cette époque se relevèrent et répondirent à l’appel d’Aleksandr et prêtèrent serment d’allégeance au vampire. Aussi advint-il que Fyodor Iakouchine prit la tête de la garde personnelle de son nouveau seigneur tandis que Mikhail Zubov prit la direction de sa cavalerie éthérée et que Vlasi Verepaev prit celle des cohortes de lanciers squelettes.

des phrases un peu trop longues ( la dernière surtout ) qui mériteraient d'être écourtées ( accumulation de " et " dans la troisième phrase ).

Pour le reste, je relèverai surtout l'absence de transitions quelconques pour amener les descriptions de batailles ( qui j'imaginent viennent de la campagne ), ça fait un peu bizarre quand même ...

_________________

Mon armée comte vampire kisléviste

reminox ici, Walach sur le warfo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tikaf
Seigneur vampire
Seigneur vampire
avatar

Age : 29
Nombre de messages : 1516
Expérience de jeu (CV) : Depuis la V6. Vampire un jour, Vampire toujours!
Date d'inscription : 24/09/2008

MessageSujet: Re: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   Dim 30 Nov 2008 - 0:18

Moi j'aime bien, un talent d'écrivain??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   Dim 30 Nov 2008 - 9:06

@ reminox: comme tu l'as constaté, je n'ai pas encore retravaillé le passage à l'état de vampire, sa mentalité. J'ai travaillé des aspects faciles et rapides afin de constater un changement évident et une avancée dans le texte afin de me motiver. Mais cela va venir comme annoncé en préambule de mon post précédent.

Je vais réfléchir aussi aux circonstances du voyahe en terre nehekarienne bien que ce genre d'idée soit dans ma mentalité: se rendre sur les lieux où tout a commencé pour s'imprégner de cette atmosphère. Mais je vais y travailler bientôt et peut-être à coup d'objet magique (pour expliquer ceux de mon général héhé)

Je m'attendais à pire pour les phrases interminables. Bon, je vais essayer de simplifier un tantinet mais j'avoue être assez partisan des longues phrases alambiquées, pleines de figures de style. Ca peut paraître pompeux (voire pompant?) je l'admets. Sourire

Je suis en train de créer les grandes phases de l'historique de mon seigneur donc je me concentre sur les événements et les transitions viendront par la suite je pense. D'abord, les points importants puis les petites choses (comme les liens pour les relier).

Effectivement, j'ai rajouté les ogres suite à ma bataille de vendredi car ils ne vivent pas trop loin de Kislev aussi il y a une logique à en affronter. Je pense d'ailleurs rajouter une bataille ou escarmouche contre des hobgobs.

@ Babyboo: merci. Talent? Oulà non! C'est bien trop. J'aime écrire, j'aime lire et ça se sent je pense. J'ai déjà écrit des trucs par le passé (des nouvelles, des bios de persos de jdr ou des présentations de batailles) aussi ça aide bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   Dim 30 Nov 2008 - 10:08

Et bien mon cher Nico!
Voilà un effort conséquent. Ton background commence à peser son poids. Termines le en fonction de tes aspirations, moi j'aime le contexte. Nos amis ont raison sur le passage à l'état vampire. Tu peux appuyer sur l'effet dramatique et donner un peu de dimension à cette malédiction. Par exemple en établissant un rapport ambigu amour/haine entre ton perso et son créateur. Ou bien d'autres choses. Mais tu as déjà le principal posé proprement, le reste sera une formalité pour toi.
Bienvenu au club des fluffeurs en folie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   Dim 30 Nov 2008 - 11:17

Merci bien.

J'ai commencé à étoffer le passage nehekarien et je viens d'avoir une idée pour compléter la (re)naissance vampirique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   Dim 14 Déc 2008 - 11:19

L'historique n'est pas encore terminé mais ça progresse malgré tout.

***

Caleb, duc de Châlons, avait décidé de s’offrir une excursion du côté du Pays des Trolls. Combattre un troll n’avait rien de bien excitant pour un combattant aussi expérimenté que lui mais en affronter plusieurs à la fois sur leur territoire pouvait s’avérer intéressant voire même distrayant pensait-il. Aussi avait-il décidé de s’y rendre quelque temps en prenant grand soin d’éviter les routes principales, préférant ainsi s’adonner au plaisir des rencontres fortuites sur les sentiers perdus et délaissés du commun des mortels. Il avait par ailleurs entendu de folles histoires de soi-disant roi des trolls par l’intermédiaire de vedmas au cours de sa longue existence. Se rendre sur place afin de vérifier la véracité de ce mythe n’était pas pour lui déplaire non plus.

Le droyaska Aleksandr Ivanovic avait fini par trouver le repaire d’une harde d’Hommes-Bêtes. Avec ses valeureux kossars, il « était parti commercer avec le nord » et s’était donc rendu sur les lieux car ces monstres menaçaient la tranquillité d’un hameau en bordure de la forêt de Govrod. Les hostilités furent directement engagées et rapidement les kislévites prirent le dessus sur leurs adversaires. Mais malheureusement pour Aleksandr et ses hommes, la situation ne tarda pas à changer car les Hommes-Bêtes virent plusieurs des leurs revenir en direction de leur refuge accompagnés d’un troll de pierre.

Les hommes firent tout ce qu’ils purent mais ils commencèrent à plier et à succomber sous les assauts répétés des créatures chaotiques. Le troll vomissait son infâme substance toxique ou jetait d’énormes troncs tandis que les Hommes-Bêtes se chargeaient d’entourer les kislévites pour les empêcher de s’enfuir.

Caleb continuait d’avancer lentement sous les frondaisons de la forêt de Govrod. Il entendit tout d’un coup de vagues bruits dont le volume augmentait au fil de sa progression et qui finirent par devenir avec certitude le bruit d’armes qui s’entrechoquent, signe d’un affrontement non loin de là. Sa curiosité fut directement piquée et il se décida à se rapprocher afin d’en savoir plus…

Le dernier des kossars venait de mourir transpercé d’une lance. Aleksandr était désormais seul pour faire face à ses adversaires. Tout espoir était perdu mais le droyaska était un homme fier et tenace. Il se mit à combattre avec l’énergie du désespoir, moins bien que précédemment mais déterminé à terrasser le plus d’ennemis possibles pour défendre sa terre natale. Une larme commença à couler le long de sa joue gauche alors qu’il récitait tout en se battant d’anciennes paroles traditionnelles :
Plaine, ma plaine,
Plaine, ô mon immense plaine
Où traîne encore le cri des loups,
Grande steppe blanche de chez nous.

Plaine, ma plaine,
Dans l'immensité de neige,
Entends-tu le pas des chevaux
Entends-tu le bruit de ces galops

Plaine, ma plaine,
Entends-tu ces voix lointaines
Les cavaliers qui vers les champs reviennent
Sous le ciel chevauchant en chantant


Caleb arriva à non loin de la scène et s’arrêta à l’abri derrière quelques fourrés importants pour jauger la situation et observer la suite des événements. Il arriva alors qu’Aleksandr en était à la moitié de son chant. Ce dernier, qui ne le remarqua point, continua de se battre avec acharnement.

Nonobstant la maladresse de l’homme, Caleb ne put s’empêcher de lui reconnaître une certaine noblesse de cœur, une vaillance dans l’adversité digne de Respect et décida de lui venir en aide avant qu’il ne soit trop tard. Il éperonna sa monture et se lança dans la bataille. Frappant de taille et d’estoc, il abattit nombre d’Hommes-Bêtes. Ne se sachant plus seul, Aleksandr reprit courage et se défendit avec une hargne renouvelée. Caleb descendit de son splendide destrier noir et affronta le troll. Ce dernier fut occis après quelques passes par la lame magique du guerrier à l’écusson de gueules à dragon d’or et les derniers Hommes-Bêtes fuirent à la vue de ce spectacle.

Essoufflé et éreinté, Aleksandr se dirigea vers l’inconnu afin de le remercier et de se présenter.

« Tu es courageux. Ta technique est loin d’être parfaite mais tu as l’âme d’un guerrier. Mon ordre recherche des hommes tels que toi afin d’en grossir les rangs. » rétorqua Caleb.

« Quel ordre il être ? » demanda le droyaska interloqué dans un reikspiel difficile.

« Je suis l’un des nobles chevaliers du prestigieux Ordo Draconis… » et Caleb le frappa d’un revers de sa main, ce qui projeta Aleksandr en arrière. Il atterrit sonné et avant d’avoir pu bouger, il vit l’inconnu fondre sur lui à la vitesse de l’éclair et le mordre avec sauvagerie.

Il lui fut accordé en cet instant le Baiser de Sang.

« Tu es maintenant l’un des nôtres. Tu es l’un des fiers combattants de la noble confrérie de l’Ordo Draconis. Tu as l’éternité pour t’entraîner et te perfectionner afin de prouver ta valeur au combat et de chercher des adversaires dignes de ton potentiel jusqu’à accomplir notre destinée et réaliser la prophétie : rejoindre notre Père après avoir vaincu un dragon en combat singulier et ainsi siéger à ses côtés. Tu es encore faible car ton esprit ne maîtrise pas encore ses nouvelles possibilités et tes talents martiaux restent insuffisants pour rivaliser avec les meilleurs d’entre nous mais avec de l’entrainement tu pourras y arriver. Fais parler de toi à travers tes exploits guerriers mon fils pour que le père que je suis désormais pour toi soit fier. Je me nomme Caleb, duc de Châlons, et je te prédis que nous nous retrouverons un jour. En attendant, fies-toi à ta lame car elle est ta seule amie en ce monde et rien ne saurait t’être plus fidèle qu’elle. Nous nous reverrons un jour, fils… »

Caleb remonta à cheval et continua sa route. Aleksandr voulut tenter de se lever et de le rattraper mais il se sentait trop faible et trop abasourdi pour ce faire. Il poussa un hurlement désespéré, le hurlement d’un damné. Accepter cette nouvelle condition lui fut difficile.

Aleksandr retourna à Volksgrad pour rendre compte de l’affrontement avec la harde d’hommes-bêtes et de la mort de tous ses hommes. Il fait son compte rendu auprès de ses supérieurs et part se reposer. Il croisa quelques connaissances au sein de la caserne. Mal à l’aise, il se tint à l’écart des autres mais une jeune recrue pénétra dans la salle dans laquelle il se reposait. C’est alors que cela se produisit. Une soif de sang, une faim de mort, une envie de tuer irrépressible… il ne put se retenir et bondit littéralement sur le jeune kossar, lui entailla le cou avec ses canines et but son saoul avec avidité. Il fut comme horrifié par ce qu’il venait de faire et par le triste spectacle de sa défunte proie gisant à quelques centimètres de lui. Alertés par le bruit, plusieurs hommes entrèrent alors dans la pièce et découvrirent le droyaska sur le sol, pétrifié, contemplant le corps sans vie du jeune Piotr.

Ils tentèrent alors de s’emparer d’Aleksandr qui se défit de l’emprise de ses assaillants et s’enfuit alors. Il partit se réfugier dans la forêt de Dhuklys afin de fuir la justice des hommes. Il réalisa alors que la nature de sa nouvelle condition était plus forte que sa propre volonté. Il tenta alors d’apprendre à dominer et contrôler ses pulsions en attendant de trouver un moyen de les annihiler.

La prochaine réunion de l’Ordo Draconis était prévue en l’an 2346 et Aleksandr se souvenait que son maître, Caleb, l’avait invité à s’y rendre afin de se présenter aux autres membres de son ordre. Il prit donc la direction du Fort du Sang durant le mois de Vorgeheim de l’année 2346. Environ une journée avant le date de l’assemblée (pour la nuit de Geheimnistag), il arriva à proximité de l’enceinte fortifiée. A environ une lieue de sa destination, il aperçut une silhouette gardant un passage étroit dans la montagne. Alors qu’il s’en approchait, il reconnut les armoiries de son mentor.

Caleb se tenait fièrement sur sa monture tout en attendant l’arrivée de son dernier fils. Les retrouvailles furent chaleureuses pour peu qu’elles puissent l’être entre de tels personnages. Ils reprirent leur chemin après quelques instants et arrivèrent à destination durant la nuit.

Il leur fallait attendre que le jour se lève et passe et qu’arrive le crépuscule pour que la réunion ne commence. Ce fastueux repas servi dans des couverts dorés et éclairés par d’immenses candélabres au milieu d’une pièce richement décorée de tapisseries et de tableaux dura l’équivalent d’une nuit. Les vampires nouveaux-nés se présentèrent à leurs pairs et prêtèrent serment d’allégeance à l’Ordo Draconis. Une fois la cérémonie accomplie, chacun fut libre de repartir où bon lui semblait.

Aleksandr se dirigea alors vers le sud pour rejoindre les terres de l’ancienne civilisation nehekarienne et se rendre sur les ruines de l’antique Lahmia, là où tout avait commencé alors que Neferatem commençait à s’intéresser aux écrits du grand Nagash.

Il y arriva pour le début de l’an 2347. Une fois sur place, il lança l’incantation de réveil des morts afin de faire se relever des soldats d’un temps ancien quel seuls les Maîtres Vampires ont pu connaître. Il put ainsi relever les troupes qui formèrent la défense du palais royal. Ces troupes d’élite revinrent sous forme de revenants liés par un pacte sacré passé à l’époque envers leur reine par l’intermédiaire de son capitaine, le fameux Abhorash.

Il s’attacha aussi les services de l’ancienne garde personnelle de Neferata la Reine des Mystères. De nombreux squelettes aux couleurs de « celle qui est belle dans la mort » répondirent à l’appel lancé.

Les vents lui murmurèrent qu’une source de grand pouvoir se trouvait non loin de là. Aleksandr se laissa guider jusqu’aux ruines de Bel-Aliad. Là, parmi les multiples bâtiments s’étendant devant lui à perte de vue, se trouvait quelque part des écrits d’Arkhan le Noir, le général des armées de Nagash. Il finit par retrouver le livre impie au sein de la crypte d’un temple.

Aleksandr s’en retourna ensuite vers son Kislev natal accompagné de ses troupes fraîchement recrutées afin d’y prendre ses quartiers définitifs en vue de la défense de ses terres natales.

Une fois sur place, il se souvint des anciennes histoires qui lui étaient contées quand il était encore enfant et faisant mention de la bataille de l’île de Fedokova et des morts-vivants qui rôderaient dans les alentours. Il s’y rendit afin de vérifier ce qu’il en était exactement.

Il ne lui fallut pas longtemps pour se faire.

Il en appela aux forces de la nécromancie. De nombreux cavaliers ailés et kossars sortirent de terre sous forme de chevaliers noirs et de squelettes afin de rejoindre les rangs de l’armée du kislévite non-mort. De fabuleux chefs de guerre datant de cette époque se relevèrent et répondirent à l’appel d’Aleksandr et prêtèrent serment d’allégeance au vampire. Aussi advint-il que Fyodor Iakouchine prit la tête de la garde personnelle de son nouveau seigneur tandis que Mikhail Zubov prit la direction de sa cavalerie éthérée et que Vlasi Verepaev prit celle des cohortes de lanciers squelettes.

En 2378, le tyran ogre surnommé la Panse Béante prit la tête de ses troupes afin de franchir la Haute Passe afin de festoyer goulûment en Kislev et de faire le plein de provisions suite à une année de rapine exécrable. Aidé de ses fils et de ses fidèles lieutenants, Aleksandr fit face à cette menace pour l’oblast de l’est et décima les forces ogres en grande partie. Les survivants fuirent et s’en retournèrent d’où ils venaient.

Aleksandr découvrit en 2422 un village ravagé par une incursion gobeline. Il y eut un survivant à ce carnage : un jeune homme à demi-conscient lorsqu’Aleksandr se penchait au-dessus de lui. Il eut le choix entre mourir sur le champ ou bien vivre à tout jamais en tant que vampire, fils dévoué d’Aleksandr et au service de sa terre natale. Dans un râle douloureux, Sergei ??? fit comprendre qu’il acceptait le marché qui lui était proposé. Il formula la requête de pouvoir se venger un jour. Cette dernière lui fut accordée. Sergei expliqua à son père que la tribu responsable de la tuerie arborait une griffe rouge sur fond noir en guise d’étendard.
Aleksandr passa alors de nombreux mois à initier Sergei à l’art de la nécromancie et à améliorer ses prouesses et techniques martiales. Ils s’en allèrent même en expédition afin de retrouver la mythique lame sépulcrale.

Un groupe d’ostlanders avait poursuivi des sectateurs de Tzeentch jusqu’en Kislev et c’est à cette occasion qu’Aleksandr rencontra Nicklas Svart. Les impériaux avaient passé la frontière sans s’en rendre compte dans le but de rattraper les instigateurs de l’ordre de la main pourpre. Ils venaient de pénétrer dans des bois lorsqu’ils se rendirent compte qu’ils venaient de tomber dans un piège tendu par des maraudeurs. Les choses tournèrent mal pour les impériaux qui périrent un à un sauf Nicklas qui fut sauvé par l’arrivée d’Aleksandr et de Sergei qui massacrèrent les hommes dévoués au Chaos sans la moindre once de pitié. Il fut offert le Baiser de Sang à ce fougueux impérial dont la haine du Chaos semblait sans bornes. Cela se produisit en 2487 du calendrier impérial.

Les gobelins de la griffe sanglante descendirent des montagnes en l’an 2519 en prémisse des affrontements à venir durant la tempête du Chaos. L’affrontement eut lieu dans les contreforts alors que cette menace n’était pas encore connue du peuple. La tribu fut littéralement anéantie lors d’une bataille particulièrement sanglante. Quelques kossars trouvèrent par la suite quelques traces de cette bataille sans jamais imaginer ce qui s’était réellement passé.

Vers la fin de l’année 2520, Aleksandr se dirige vers l’île de Fedokova puis vers le Pays des Trolls afin de relever d’énormes quantités de squelettes et d’appeler les esprits tourmentés des anciens soldats morts sur ces lieux maudits afin de se préparer à défendre ses terres natales.

En 2521, une avant-garde est envoyée afin de ralentir les armées de Surtha Lenk et Aelfric Cyenwulf pendant qu’Aleksandr, pris de cours, est occupé à lancer de puissants rituels d’invocation au plein Pays des Trolls. Les maraudeurs et guerriers qui tombent deviennent des zombies et se mettent à combattre leurs anciens frères d’armes. Mais ce n’est qu’un goutte dans l’océan de troupes chaotiques à disposition des lieutenants de l’Elu. Le tout attire d’étranges créatures qui se nourrissent de chair fraîche (goules) qui se joignent à la curée. Les forces chaotiques finissent par avoir le dessus et détruire les troupes envoyées pour les retarder. Cette bataille aura permis de retarder quelque peu l’avancée de ces hordes. Cyenwulf finira par être défait par une coalition passée entre l’Empire et la tzarine Katarina, reine de glace de Kislev. Lenk sera défait lors de la bataille de Mazhorod.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   Lun 15 Déc 2008 - 19:59

Vraiment bien, cet historique de toute une vie, c'est sympa de travailler sur une aussi longue période, ça permet de faire une évolution subtile et d'introduire en douceur les persos secondaires.
J'aime bien ton style, précis et vif.
La suite...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite   

Revenir en haut Aller en bas
 
Naissance d'un vampire: Aleksandr le kislévite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monter une armée Kislévite
» Mon armée cv kislévite
» Vampire Kisses
» [AIDE] Batterie qui se decharge super vite, comment faire ?
» Amour, vampire et loup-garou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armées Comtes Vampires et mort-vivants :: 
La Bibliothèque
 :: Récits, Fanfics et Fanart
-
Sauter vers: