Armées Comtes Vampires et mort-vivants


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pieter, voleur d'Averheim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Pieter, voleur d'Averheim   Sam 8 Déc 2007 - 12:36

Bonjour.
Voici l'histoire de mon perso principal à WJdR2, un pauvre voleur obligé de combattre des abominations sans nom. Je tiens à préciser qu'il n'a, pour l'instant, rencontré aucun mort-vivant, et qu'il ne connait pas leur existance. Mais trêve de bavardage, voici l'histoire:

Tout commença à Averheim, ma ville natale. Ma mère était une putain des quartiers pauvres et mon père, un inconnu. Je fus élevé dans la douleur, ma mère, devenue alcoolique après son accouchement, me battait souvent. Elle recevait peu de client, les rares voulant la voir ne lui donnaient que quelques sous. C'est à onze ans que je dus commencer à voler. N'étant pas très discret, je dus souvent me cacher pendant quelques jours pour echapper à mes poursuivants. Cela attira l'attention sur moi et la guilde des voleurs d'Averheim ne me laissa d'autre choix que de les rejoindres et d'abandonner ma mère à son triste sort. Il commençèrent par me faire guetter, avant de me faire faire de petits larcins. Il me prenaient presque tout ce que je trouvais, mais ils me donnaient um peu de nourriture. Je ne me fis pas d'amis pendant la dizaines d'années que je passais avec eux et mon adolescence se résuma à de petits larcins, des flirts sans importances et des coups de la part de mes "collègues".

Je partit à vingt ans de cette ville rongée par le vin. Je décidai de monter à Middenheim, car je croyais à cette époque que je pourrais y survivre. Je volais en chemin et m'amassait un gros pactole de plusieurs couronnes, choses que je n'avais qu'entraperçue dans les mains des nobles de la ville. Malheureusement, on m'arreta et on me jeta en prison pour vol et braconnage, ce qui était complètement faux (je ne braconnais pas: je ne savais pas le faire!). On me pris ma bourse, ma dague et mes bottes et on me jeta dans un trou puant où vivaient trois bossus depuis plusieures années. Ils vivaient dans la fange et je dus m'accoutumer à leurs bruits bizarres, au milieu de la nuit, ainsi qu'à la vermine.

Le temps passa, et j'entendis parler d'une grande guerre au nord, pleine d'abominations sanguinaires. On me sortit de' mon trou pour m'emmenner vers le nord et ses horreurs. Malheureusement, ou heureusement (tout est question de point de vue), mon groupe tomba dans une embuscade de mutants et je ne pense pas qu'il y ai eu des survivants. Je fis semblant d'être mort, et les mutants m'oublèrent. Je me relevai quelques heures plus tard, et je fouillai les cadavres. Je trouvai une dague d'assez bonne qualité, une épée et plusieures courronnes d'or. Je partis vers l'ouest et sa civilisation.

J'arrivai dans un petit village perdu, par une nuit sans lune. Fatigué, j'allai à l'auberge pour me reposer quand entra un chevalier, dans une grande armure de métal noir, avec des inscriptions brillantes dessus. Il s'assit non loin de moi et commanda un verre de vin. L'aubergiste, intimidé par quelque chose que je n'avais pas vu, le lui servit et ne le fit pas payer. Le chevalier retira son casque et je distinguai deux oreilles pointues: c'était la première fois que je voyais un elfe. Peu après, un homme entra et hurla à plein poumons que son maître, un collecteur de taxe, avait besoin d'une escorte et que le voyages serait grassement rémunéré. Je me levai aussitôt, ainsi que l'elfe, et nous nous dirigeâmes vers ce valet. Il nous mena à son maître, qui nous engagea sans trop nous poser de questions sur notre passé. Nous devions allé à Middenheim, ce qui était justement ma destination. Pendant les premiers temps du voyage, j'appris que mon compagnon était en fait un templier de Morr en mission, et qu'il prenait son travail très au sérieux. Le voyage se passa à peu près sans encombres, à part quelques attaques de brigands. Nous découvrîment que notre maître était atteint d'une bien sombre folie pour son métier, et qu'il piochait dans la caisse des impôts. J'en profitai pour gagner un peu d'or et je le fit chanter pour qu'il nous donne une cinquantaine de couronnes chacun. Je le dénonçai ensuite aux autorités. Un peu plus tard, le chef des brigands qui nous avaient attaqués nous rejoignit, nous expliqua sa cause vertueuse qui consistai à voler aux riches pour donner aux pauvres, et nous l'aîdames à voler le reste des imôts. Le templier me quitta peu après, et je pensai alors que presque tous les elfes se battaient avec des armes magiques et qu'il était fou de vouloir s'opposer à eux.


Voilà la fin de la première partie, où j'ai joué le scénario l'Escorte...
Merci d'avance de vos commentaires, que j'espère interressants.
Tao'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pieter, voleur d'Averheim   Dim 9 Déc 2007 - 8:53

Mais c'est qu'il le ressort sur tout les forums?!

C'est pas lourd le copier-collé???

Enfin, c'est moi le MJ de Taorin


Edit: parce que tout le monde ne squatte pas tous les forums ... soit un peu plus aimable, même si tu le connais.
Revenir en haut Aller en bas
Kasits
Prince de Lahmia
Prince de Lahmia
avatar

Age : 32
Nombre de messages : 2478
Expérience de jeu (CV) : 16 ans
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: Pieter, voleur d'Averheim   Dim 9 Déc 2007 - 18:19

santa J'ai bien aimé la présentation détaillé du perso mais à partir du moment ou tu entre dans le détail des roles que tu as déjà fait ça devient incompréhensible...l'histoire de l'elfe en armure et des armes magiques, du reste qui est intercalé entre les deux j'ai rien suivi, car les fautes de conjugaison, et les répétitions m'ont mélangé tout...t'as du vouloir en mettre un max tant que tu en avais le souvenir et finir vite fait, mais bon, pour avoir lu ton historique de rp/forum, je sais que tu peu faire mieux... santa

_________________
Mets toi à genoux quand tu t'adresses à une légende,
Pourquoi vouloir être roi quand on peut devenir un dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kasits.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pieter, voleur d'Averheim   Mer 12 Déc 2007 - 13:28

En fait, dans un moment de faiblesse, Taorin (qui masterisait alors) a permis à Tzeen-quelque chose (tu sais le type du Fléau Nordique) de faire poser une rune majeur de gromeril à Lothern (il l'a fait tellement ch*** qu'il a accepter)
Après ce n'était plus moi le MJ, puis j'ai masterisé sur les voies de la damnation)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pieter, voleur d'Averheim   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pieter, voleur d'Averheim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pieter, voleur d'Averheim
» Percy Jackson, le voleur de foudre
» Expo photos : Pieter Hugo
» [Riordan, Rick] Percy Jackson - Tome 1: Le voleur de foudre
» Percy Jackson - Le Voleur de Foudre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armées Comtes Vampires et mort-vivants :: 
La Bibliothèque
 :: Récits, Fanfics et Fanart
-
Sauter vers: